Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 16:38

ALIX : Couleur assez soutenue. Nez sur les fruits noirs, très mû, avec une touche réglissée. Bouche très suave, ronde, avec des tanins veloutés. Séduisant.

BARDINS : Couleur dense. Fruits cits et réglisse. Bouche ronde, séduisante aux tanins inclus.

BARET : Couleur dense. Fruits cuits au nez, et en bouche au retour. Tanins très couverts.

BOUSCAUT : Le nez manque d’élégance mais le fruit est bon. La bouche est bien dessinée, sans lourdeur. Structure marquée par la maturité des tanins, très soyeux au toucher. **

BROWN : Bonne couleur. Le nez est élégant, évitant la surmaturité. Tanins de grande qualité. Il lui manque un peu de noblesse et d’allonge pour passer au niveau supérieur. *

LE BRUILLEAU : Couleur profonde mais pas opaque. Le nez est très mûr, de bonne qualité, et la bouche bien équilibrée. Tanins soyeux. Bonne réussite. *

LAFON-MENAUT : Couleur dense. Le nez est très mûr. Bouche assez gourmande, avec des tanins souples. Séduisant et vite accessible.

CARBONNIEUX : Fortement coloré. Nez mûr, bien dans les caractères du millésime. Bouche dense, puissante, avec des tanins de classe. Un très beau Carbonnieux. **

CARMES HAUT-BRION : Très forte couleur. C’est un vin très marqué par le cabernet-franc : on y retrouve des notes de fraise et de framboise surmûres, que je trouve un peu écœurantes. Beaucoup de puissance et tanins veloutés.

LA SOLITUDE : Très belle matière, avec un beau velouté des tanins et un frut sans surmaturité. Bon équilibre.

LESPAUT-MARTILLAC : On retrouve cette belle structure, avec un surcroit d’élégance. Bouche très pleine, puissante, avec des tanins très veloutés. **

CHEVALIER : Une grande élégance au nez et en bouche, c’est ce qui domine. Ce vin dégage une belle harmonie, avec des tanins très veloutés. **

COUHINS : A la fois très mûr, très soyeux au niveau des tanins et un côté alcooleux qui rappelle de nombreux vins de 2003, avec en prime des notes boisées de torréfaction, pas très élégantes.

ROCHEMORIN : Il n’y a rien qui dépasse dans ce vin très plaisant, dessiné au cordeau. Belle harmonie, et bonne densité. Il sera à son meilleur vers 2020-2022. *

CRUZEAU : Belle couleur. La bouche affiche une densité moyenne et un caractère très mûr, des tanins discrets. Facile et plaisant, à boire avant 2020.

COUHINS-LURTON : Beaucoup d’élégance et un excellent équilibre dans ce vin à la maturité fine. Tanins veloutés, mais du boisé encore un peu chaud qui amène des notes de torréfaction exogènes. *

LA LOUVIERE : Beaucoup de couleur ? Le nez est très mûr, ce qui est encore accentué par le boisé. La bouche est dense, équilibrée avec des tanins plutôt virils pour le millésime. A attendre dix ans. **

D’EYRAN : De belle couleur il offre, comme tous, un style très mûr au nez. L’extraction a été menée de façon sans doute brutale, et les tanins sont apparents, secs.

FERRAN : Beaucoup de couleur. Le nez est sur les fruits noirs, bien sûr. Bouche équilibrée et tanins mûrs, c’est bien. *

FIEUZAL : Le fruit est élégant, puissant. La bouche est très harmonieuse, avec du pep’s, et des tanins abondants et de qualité. **

De FRANCE : Le nez manque d’élégance, et c’est dommage car l’ensemble est cohérent. Beaucoup de puissance et des tanins serrés.

GRANDMAISON : Bel ensemble, juste, cohérent, avec du fruit mûr, des tanins de qualité, une bouche puissante et ample. *

HANNETOT : Belle couleur. Le nez manque de finesse, avec des petites notes animales. Bouche dense, d’un bon équilibre mais marqué par une certaine rusticité.

D’ECK : Beaucoup de couleur, pourpre violacé, comme toujours. Si le nez est très fruits noirs, sans surmaturité ; on trouvera quand même un peu d’amertume sur les tanins, ce qui est dommage.

HAUT-BACALAN : Belle couleur. Le nez est fin, élégant, avec une maturité juste. Bouche de concentration moyenne avec un bon développement vertical. Tanins très fins. Plus élégant que puissant : pessacais. *

HAUT-BRANA : Premier millésime après la reprise par Gonet. Très bel équilibre, de l’élégance, tanins soyeux. C’est bien. *

HAUT-BERGEY : Beaucoup de couleur, violacée. Le nez est de qualité, dégagé. La bouche est serrée avec des tanins abondants et soyeux qui donnent une légère amertume.

BRANON : Il reste, année après année, dans son style très extrait, à la ferme structure tannique. On remarquera cependant l’utilisation du bois plus discrète et moins chauffée.

HAUT-NOUCHET : Bonne couleur. Le nez est très mûr, fruits noirs comme il se doit, et note boisée-torréfiée. Bouche serrée avec des tanins légèrement secs. (Extraction et boisé mal dominés)

HAUT-PLANTADE : Belle couleur. Le nez est marqué par le bois et cela se retrouve en bouche avec cette impression de sècheresse et de planche. Dommage, la matière est plutôt bonne.

JAULIEN : Belle couleur dense. Le nez est marqué (légèrement) par le bois sur les fruits rouges et noirs. Bouche assez liquide, avec des tanins très serrés.

LAFARGUE : Belle couleur et nez de qualité, au fuit justement mûr, pour première approche. Bouche bien dessinée autour de tanins de bonne qualité. C’est réussi. *

LARRIVET-HAUT-BRION : Belle couleur dense. Le nez est élégant, de belle qualité. La bouche est très bien construite, avec des tanins de classe, soyeux. **

LATOUR-MARTILLAC : Beaucoup de couleur., d’un pourpre violacé. Le nez est élégant, puissant, et la bouche est harmonieuse, avec une belle chair et des tanins de qualité. **

LEOGNAN : Beaucoup de couleur. Le nez est une nouvelle fois marqué par un boisé exogène, chaud qui apporte des notes de torréfaction qui alourdissent le vin, et une amertume certaine en finale. Un vinification « sur des rails », à revoir.

LUCHEY-HALDE : Belle couleur. Le nez est élégant, raffiné. Bouche moyennement puissante, mais avec de l’élégance. Très bon. *

GAZIN-ROQUENCOURT : Très belle vinification, pour un vin harmonieux, qui se consommera avec plaisir dans 8 à 12 ans. *

MALARTIC-LAGRAVIERE : Belle couleur. Le nez se distingue par son élégance tout d’abord. La bouche ne dément pas cette impression, pour un équilibre tout en finesse. Tanins veloutés. **

MANCEDRE : C’est bon, plaisant, facile, relativement pour le millésime et relativement fluide en bouche. Facile d’accès.

CLOS MARSALETTE : Belle couleur dense. Le nez est élégant, assez puisant. Bouche bien dessinée, allongée, avec des tanins de qualité. *

OLIVIER : Beaucoup de couleur. Le nez est de bonne qualité, assez élégant. Bouche musclée, puissante, avec des tanins présents. Il a un profil de vin de bonne garde. *

PAPE CLEMENT : Beaucoup de couleur. Le nez exprime toute la classe du cru. Bouche très bien construite, au parfait équilibre, sans excès, et des tanins de haute noblesse. ***

PICQUE CAILLOU : Bonne couleur. Le nez est orienté vers les fruits noirs, la mûre qui est le marqueur du millésime. Bouche légèrement fluide, avec des tanins très fins.

PONTAC-MONPLAISIR : Il manque considérablement d’élégance, avec une bouche alcooleuse, relativement fluide et des tanins asséchants.

PONTET-CAILLOU : Dans le niveau qui est le sien (« bourgeois ») c’est bien maitrisé, et pourra être bu d’ici trois à cinq ans. Tanins de bonne qualité.

PONT SAINT-MARTIN : Présentation de bonne qualité, pour donner du plaisir, avec un fruit net et des tanins soyeux. Manque un petit peu de densité, mais il reste très plaisant. *

ROUILLAC : Assez peu couvert. Le nez est élégant, plaisant. Moins boisé que d’habitude le vin est plus direct, plus élégant, équilibré. Mais il reste assez facile d’accès.

LE SARTRE : Très bel équilibre en bouche, avec une expression aromatique élégante, et des tanins de grande qualité. Très joli vin. **

SEGUIN : Autre bel exemple d’équilibre et d’élégance. C’est un joli vin, bien ajusté. Tanins de qualité. Valeur sûre. *

TRIGANT : Plutôt dense et structuré il est plus net que d’habitude et propose un équilibre intéressant. Bien. *

Partager cet article

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans dégustations
commenter cet article

commentaires