Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 11:39

Dégustations Union des Grands Crus au Château La Conseillante, et au Syndicat de l’appellation Pomerol.

 

BEAUREGARD : Couleur moyenne. Le nez est expressif et extrêmement élégant. Centré sur une matière moyenne, mais très aérien, élégant, avec des tanins riches et soyeux, ce vin donnera du plaisir avec une garde moyenne. *

CLINET : Couleur profonde. Le nez est marqué par un boisé luxueux. La bouche me gêne : elle doit plus au travail qu’à la matière initiale, et cela me semble désaccordé. L’ensemble est fin, avec des tanins soyeux.

GAZIN : Couleur moyenne °. Le nez est extrêmement élégant, noble, racé. Grande homogénéité et délicatesse de l’ensemble avec des tanins soyeux. **

LA CABANNE : Encore moins puissant, mais d’une grande délicatesse de sève. C’est un vin d’une élégance folle, qui manque cependant d’un peu de chair. Il donnera un grand plaisir dans les dix à quinze ans. *

LA CONSEILLANTE : Couleur assez dense. Le nez est évidemment d’une grande noblesse, c’est bien le caractère du cru. La bouche est moyennement dense. L’ensemble est harmonieux, cohérent, sous le signe de la finesse. **

LA CROIX DE GAY : Même type de vin, d’une grande finesse également. En bouche, si la matière est moyenne et les tanins mûrs, c’est un peu court. Demi-garde.

LA POINTE : Plus de matière que chez ses voisins. On a sans doute poussé l’extraction de couleur et de matière. On a en corollaire des tanins légèrement secs.

PETIT-VILLAGE : On a ici à la fois de la densité de couleur et de matière, et la bouche est homogène. Cependant les tanins, au grain fin, s’achèvent par une note végétale. *

BEAUSOLEIL : Pourpre violacé. Nez de fruits noirs net. Bouche moyennement dense, tanins légers, un peu court.

LE CLOS DU BEAU-PERE : Signé Jean-Luc Thunevin, il affiche beaucoup de couleur. Le nez est marqué par un boisé de qualité. Cela se poursuit par une jolie matière en bouche. C’est élégant mais pas très puissant. *

BELLEGRAVE : Un boisé un peu dominant par rapport à la structure du millésime. C’est serré, pas très puissant. Bien.

BON PASTEUR : La propriété familiale de Michel Rolland me déçoit cette année, avec un boisé vraiment dominant. Celui-ci ne peut remplacer une chair manquante. Cela donne de la sécheresse aux tanins. Il faudra beaucoup de micro-bullage pour gommer les tanins…

BOURGNEUF-VAYRON : belle couleur, pour une matière assez dense, serrée, avec de beaux tanins très soyeux. Belle réussite. *

LE CAILLOU : Bonne couleur. Le nez est élégant, avec un fruit mûr et expressif. C’est moyennement puissant mais élégant.

CANTELAUZE : Je n’aime pas le type de bois employé, qui donne ce que j’appelle un goût de planche. Sinon la matière est jolie et les tanins élégants.

DOMAINE FAYAT-THUNEVIN : Il associe deux grands noms : Jean-Luc Thunevin (Valandraud) et Clément Fayat propriétaire du Château La Dominique, et grand du BTP. Beaucoup de couleur. Bon nez, habillé d’un excellent bois neuf. La bouche est serrée, pas très charnue, avec des tanins soyeux. *

FERRAND : Bonne couleur, bonne matière, bonne maturité, bon travail.

FEYTIT-CLINET : Beaucoup de couleur. Le nez est marqué par le bois. La bouche a une bonne profondeur, de l’élégance. Jolis tanins. **

FRANC-MAILLET : Beaucoup de couleur. Le nez est de qualité, avec un joli boisé. La bouche est moyennement dense et s’achève malheureusement par des tanins un peu secs.

LE GAY : (Catherine Péré-Vergé) Beaucoup de couleur. Le nez est très mûr, finement boisé. La bouche est de bonne constitution, harmonieuse, équilibrée, avec de beaux tanins. **

GOMBAUDE-GUILLOT : La non plus je n’aime pas le type de boisé. Il intervient en plus sur une matière légèrement diluée. Les tanins sont très serrés.

GUILLOT : Couleur profonde. Très beau nez, avec un fruit bien mûr, habillé d’un boisé raisonnable. La bouche est ronde, assez dense, avec de beaux tanins. Très belle réussite dans cette propriété méconnue. **

GUILLOT-CLAUZEL : Couleur moyenne. La bouche est légèrement fluide, mais c’est bon, très bon, tout en élégance. Il fait partie de ces vins qui donneront du plaisir à échéance dix-quinze ans. *

HAUT-FERRAND : Soit l’échantillon n’est pas bon soit une odeur désagréable flotte au nez (moisi). Accordons-lui le doute.

HAUT-MAILLET : Mûr et discret, légèrement fluide, classique et élégant. Lui est de petite garde.

MAZEYRES : Couleur dense. Le nez est de qualité, mûr. La bouche serrée avec une matière importante pour le millésime et des tanins soyeux. *

MONTVIEL : Couleur moyenne. Malgré 100% bois neuf, le vin parvient à passer au dessus, le bois est de grande qualité. La matière est moyenne, les tanins sont fins. L’ensemble manque un peu d’expression.

MOULINET : C’est assez classique, élégant, mûr. Sans être éblouissant c’est homogène, bien fait, juste. *

CLOS RENE : La concentration est moyenne, mais c’est très bon, élégant, fin, sans maquillage. Tanins bien en place. *

ROUGET : Beaucoup de couleur. Le nez est très fruits noirs, un peu de bois. La bouche est puissante, ample et les riches tanins sont bien inclus. Un format rare dans ce millésime. **

De SALES : Couleur dense. Le nez est assez élégant. La concentration est bonne en bouche, malgré le terroir qui donne des vins assez légers. Il y a de la puissance, tanins fins. *

VRAY CROIX DE GAY : Beaucoup de couleur. Le nez sur les fruits noirs, la bouche construite, solide, avec de la mâche, des tanins bien cadrés. C’est aussi un grand format du millésime. **

Partager cet article

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article

commentaires