Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 23:24

Dégustation effectuée à l’Union des Grands Crus au Château Dauzac à Labarde.

 

BASTOR-LAMONTAGNE : Arômes pamplemousse, clémentine. Peu de liqueur, Botrytis peu évident. Plutôt moelleux que liquoreux.

De FARGUES : Arômes d’agrumes confits, orange, clémentine, plus angélique. Bouche élégante avec une profondeur convaincante et une liqueur légère. Bonne tension **

LAMOTHE-GUIGNARD : Ici aussi une liqueur moyenne. Pas de botrytis très sensible.

ROMER DU HAYOT : Le nez champignonne beaucoup. Ce n’est pas terminé. Néanmoins une certaine faiblesse aromatique.

De MALLE : Un peu plus riche en liqueur, mais manque de complexité aromatique. Finale courte.

SUAU : A la fois une liqueur légère et pas de botrytis en arôme. Assez simple.

CAILLOU : Un peu plus riche, mais pas non plus de grand botrytis. Cela reste simple.

FILHOT : Un botrytis plus apparent, avec les notes de champignon, des notes de fruit confit, de caramel.

D’ARCHE : Un style également léger, avec cependant des arômes de pamplemousse, d’ananas, d’orange. Pas mal. *

DOISY-VEDRINES : On rentre ici dans un vin plus riche, plus profond, avec un peu de confit.

DOISY-DAËNE : On monte en élégance et en profondeur. On a ici des agrumes confits, de l’écorce d’orange. Joli vin. *

De MYRAT : Il y a du botrytis et de la profondeur, une jolie matière. Ce n’est pas très riche, mais c’est bon. **

SIGALAS-RABAUD : Tout en élégance et en finesse, avec de la profondeur, mais une richesse moyenne. Jolis agrumes. *

RABAUD-PROMIS : Plus riche que le précédent mais moins élégant. La liqueur est-elle obtenue par botrytisation ?

RIEUSSEC : Profond, complexe, belle notes confites, de la suite en bouche. C’est bon. *

GUIRAUD : Il est assez riche mais sans lourdeur, assez joliment botrytisé. Bonne longueur. **

SUDUIRAUT : S’il a une richesse certaine, il n’est pas très complexe au nez, où il manque quand même la classe d’un grand botrytis.

RAYNE VIGNEAU : Il offre le même profil avec cependant un peu plus de richesse aromatique. *

CLOS HAUT-PEYRAGUEY : Il est à la fois le plus complexe, le plus profond, et le mieux équilibré. C’est un vrai bon sauternes. ***

LAFAURIE-PEYRAGUEY : Plus riche en liqueur encore, mais avec moins de richesse aromatique et de profondeur. Manque d’expression et de confit.

Partager cet article

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article

commentaires