Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 21:51

Dégustés au château Branaire-Ducru le 5 avril 2010

 

BATAILLEY : Couleur normalement dense. Le nez est un peu sévère, monolithique. Cette impression se retrouve en bouche, pourtant homogène et réussie. Il lui manque juste une pointe d’élégance pour passer au-dessus. Les tanins sont soyeux. *

CLERC-MILON : Puissamment coloré. Le nez est expressif, assez élégant. La bouche assemble puissance et structure serrée. Tanins soyeux. *

CROIZET-BAGES : Couleur dense. Le nez est extrêmement marqué par le cabernet bien mûr. Bouche charnue, veloutée, avec des tanins très fins. Le meilleur Croizet-Bages jamais dégusté ? **

D’ARMAILHAC : Couleur dense. Le nez est plein, élégant, racé. La bouche ample, structurée, profonde. Tanins au grain velouté. **

GRAND PUY DUCASSE : Couleur très chargée. Le nez est marqué par un boisé toasté, qui couvre le fruit. La bouche est structurée et puissante, mais cela manque d’élégance, de profondeur. C’est aussi le cas des tanins, qui manquent aussi de grâce.

GRAND PUY LACOSTE : Couleur très profonde, presque opaque. Le nez est un peu monolithique, très cabernet, un rien austère. Ainsi, la bouche est un peu massive, mais les tanins sont soyeux. Tout cela se polira avec une dizaine d’années. **

HAUT-BAGES-LIBERAL : Très coloré lui aussi. Si le nez est tout petit peu marqué par un bois un peu trop chauffé, il est agréable en bouche, charnu, avec ses bons tanins veloutés en finale. *

LYNCH-BAGES : Beaucoup de couleur, on frise l’opacité complète. Le nez est très mûre-myrtille-cassis, très cabernet, mais avec de très belles notes aériennes en plus. La bouche est très puissante, dense, structurée. Il s’achève avec d’excellents tanins soyeux. Il est taillé pour affronter le temps. ***

LYNCH-MOUSSAS : Presque aussi coloré que Lynch-Bages. Un peu de poivron au nez, un peu simple. Bouche plutôt austère, mais avec des tanins fins, bien inclus dans le vin. *

PICHON BARON LONGUEVILLE : La couleur va de soi, immense. Le nez est un surplus d’élégance, et la bouche est dense et structurée. Tanins très fins, vin viril. **

PICHON COMTESSE LALANDE : Très coloré également, mais de façon plus classique, Il est bien sûr une version plus séduisante que son voisin. Le nez et la bouche sont plus séduisants, avec du velouté, jusqu’aux tanins. Délicieux. ***

Dégustés au château d’Agassac le 5 avril 2010

FLEUR PEYRABON : Belle couleur, au niveau des grands crus classés. Très joli nez, élégant. La bouche est ample, juteuse, bien structurée et s’achève sur des tanins très fins. Il me rappelle deux autres vins de « la deuxième ligne » légèrement à l’intérieur des terres, Lagrange et Talbot, à l’expression séduisante. *

FONBADET : Lui aussi est fin et élégant. Il manque d’un peu de puissance pour rivaliser. Fin et élégant, il s’appréciera dans 7 à 10 ans.

TOUR SIEUJAN : Moins précis que les deux bourgeois précédents. Les tanins sont un peu végétaux.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article

commentaires