Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 16:38

BARDINS : Nez végétal, très basique. Bouche souple, pas de consistance.

BARET : Mûr, souple et facile, avec une bouche de moyenne densité. Les tanins sont fins et mûrs, pour ce vin très abordable, qui s’appréciera dans trois ou quatre ans.

BAULOS-CHARMES : Couleur moyennement dense. Le nez est agréable et élégant, note de cerise. Tanins souples. On pourra lui aussi, l’apprécier rapidement.

BOUSCAUT : Bonne couleur. Le nez est mûr, vigoureux, avec un boisé juste. La bouche est assez pleine, tanins bien inclus et mûrs. Jolie bouteille. **

LE BRUILLEAU : Couleur de densité moyenne, mûr. La bouche est moyennement dense, mais les tanins sont fins. Assez facile, plaisant, à apprécier dès les trois ans à venir.

LAFON-MENAUT : Bonne couleur, assez profonde. Le nez est très cassis. Bouche moyennement constituée mais harmonieuse, s’achevant par des tanins fins. Agréable, prêt dans quatre ans. *

HAUT-VIGNEAU : Bonne couleur, assez profonde. Le nez est élégant, bien construit, en finesse. La bouche n’est pas très puissante mais harmonieuse, avec des tanins fins. Plaisant. *

CARBONNIEUX : De l’élégance avant tout, Carbonnieux est à l’aise dans ce millésime. Si le corps est moyen, il offre un bon développement vertical et des tanins très fins. Vin de charme. **

CARMES HAUT-BRION : Très belle couleur. Le nez est très cassis. Le boisé, sans être dominant est un peu chaud et nuit à la finesse et l’élégance. Ces tanins de bois sont responsables de l’amertume finale.

LA SOLITUDE : Couleur assez dense. Nez très élégant, la bouche confirme cette impression : demi-corps, et tanins très fins, c’est la définition d’un vin de charme.

LESPAUT-MARTILLAC : La couleur est assez dense. Le nez est élégant, assez complexe. Bouche un peu plus dense que chez La Solitude, mais également de charme avec des tanins sans agressivité. *

CHEVALIER : D’une tout autre couleur. Le nez est extrêmement élégant et fin, comme pour le blanc. La bouche est d’un bon demi-corps, avec des tanins très fins. **

COUHINS : Bonne couleur. Le nez est élégant, mais pas très complexe ni très puissant. Bouche souple, élégante, fine. Tanins sans agressivité.

ROCHEMORIN : Belle couleur dense. Le nez est fin et élégant. La bouche est d’un bon demi-corps, avec des tanins soyeux. Vine de charme. *

CRUZEAU : Belle couleur. Nez très qualitatif, avec de la noblesse. La bouche est un peu plus puissante que son alter ego Rochemorin. Les tanins sont un peu plus fermes. *

COUHINS-LURTON : Belle couleur. Le nez est élégant, mêlant cerise et cassis. La bouche est assez dense, avec des tanins soyeux. *

LA LOUVIERE : Couleur forte. Le nez est élégant, avec un joli fruit, cassis, framboise. Bouche dense et puissante avec un toucher sensuel. C’est un changement de style à La Louvière, avec, pour la deuxième année de suite, des tanins beaucoup plus fins que par le passé. **

D’EYRAN : Assez simple et rustique dans son expression. Il est cependant équilibré, malgré des tanins végétaux.

FERRAN : Nez puissant, sur un fruit éclatant. Bouche de demi-corps, avec des tanins très mesurés. Sera consommable dès 2015.

FIEUZAL : Couleur assez dense. Le fruit est légèrement masqué par un boisé un peu lourd. La bouche présente une bonne ampleur, et s’achève sur des tanins soyeux. **

De FRANCE : Couleur dense. Boisé masquant légèrement le fruit. La bouche offre de la puissance, du volume, et des tanins assez fins. *

GRANDMAISON : Couleur moyenne. Le nez est un peu commun, il manque de finesse. Bouche de demi-corps, avec des tanins fins et sensibles. L’ensemble manque de grâce.

ECK : Beaucoup de couleur. Le nez est trop marqué par un boisé toasté envahissant, et au-dessus des capacités du vin. La bouche est assez ample et construite avec des tanins fins.

HAUT-BACALAN : Beaucoup de couleur. Le nez est très élégant, avec un joli boisé. La bouche offre une puissance et une concentration rares en ce millésime. Les tanins sont soyeux, c’est une très bonne surprise. **

HAUT-BAILLY : Même si ce n’est pas un grand millésime, on retrouve les caractères habituels de haut Bailly, sa suprême élégance, qui s’affirme sur mieux qu’un demi-corps, et des tanins de grande qualité. ***

HAUT-BERGEY : Beaucoup de couleur. Le nez est de belle qualité, d’autant que le boisé sait se dissimuler derrière le fruit. La bouche est tout de même assez puissante, et s’achève par des tanins très fins. **

BRANON : Beaucoup de couleur. Le nez est très mûr, dans le style des années 2000, assez extrait avec un boisé toasté en avant. Les tanins du bois sont ici vigoureux, légèrement secs.

HAUT-LAGRANGE : Jolie couleur assez dense. Le nez sur le fruit, bien dégagé. Bonne densité en bouche. L’ensemble est assez simple, facile mais plaisant.

HAUT-NOUCHET : Bonne couleur assez dense. Le nez présente un joli fruit pour une impression de finesse, d’élégance. La bouche est de demi-corps, harmonieuse, et s’achève par des tanins fins. C’est un vin séduisant, pour dans cinq ans. *

HAUT-PLANTADE : Bonne couleur moyenne. Nez fin et élégant. Lui aussi est d’un style moyennement dense, assez élégant. Ce genre de vin est typique du millésime : pas très puissant mais élégant et séduisant.

JAULIEN : Bonne couleur. On sent un fruit riche et juteux mais le boisé toasté est ici bien inutile, car il masque le fruit. La bouche est assez ample, avec des tanins de qualité.

LAFARGUE : Bonne couleur. Le nez est bien dégagé, sur un fruit avenant. Bouche de demi-corps, avec des tanins soyeux. Un vin qui sera parfait pour donner du plaisir dans quatre ans. *

LARRIVET-HAUT-BRION : Bonne couleur. Le nez est très élégant, fin. Bouche de bonne puissance, avec des tanins justes. Très réussi sans être grand. *

LATOUR-MARTILLAC : Bonne couleur moyenne. Le nez est d’un joli fruité, pas très complexe. La bouche est parfaitement ajustée, harmonieuse, pas très puissante. Un vin de conversation. *

LEOGNAN : Couleur moyenne. Le nez est plutôt sur des nuances de fruits rouges. Curieux boisé toasté sur ces fruits. La bouche est facile et coulante. Cela donne un vin dissocié, dont les éléments ont l’air de ne pas s’ajuster.

LUCHEY-HALDE : bonne couleur moyenne. Le nez est de qualité, élégant, juste. Bouche d’un bon demi-corps, avec des tanins au grain très fin. Bien. *

GAZIN-ROQUENCOURT : Bonne couleur moyenne. Le nez est de qualité et joliment boisé. La bouche offre une certaine puissance, un bon demi-corps. Tanins très fins. *

MALARTIC-LAGRAVIERE : Couleur moyenne +. Le nez est de qualité, avec un boisé légèrement toasté, sensible mais non masquant. On est plutôt sur un vin de demi-corps, avec des tanins très fins. C’est bien, mais en-dessous de ce que Malartic-Lagravière propose habituellement. *

MALEPRAT CUVEE CLEMENCE : Assez bonne intensité colorante. Le nez est de qualité avec un beau fruit mûr, cerise, confiture de cerise. La bouche a de la puissance, du caractère, avec des tanins très fins. *

MANCEDRE : Couleur assez dense. Le nez est bien mûr, on touche la note de réglisse. Bouche assez puissante et tanins qualitatifs. *

MARSALETTE : C’est un beau vin dont on sent l’unité. Je regrette cependant le choix du bois peut-être plus adapté au merlot, qui masque un peu trop la délicatesse du vin. Les tanins sont qualitatifs. *

OLIVIER : Bonne profondeur de couleur. Le nez est très élégant et justement boisé. La bouche est très harmonieuse, avec un bon développement vertical. Tanins au grain très fin, pour un ensemble très réussi. **

PAPE CLEMENT : Beaucoup de couleur. Le nez est sur le cassis, avec un boisé présent mais pas trop chaud. La bouche est assez puissante avec des tanins abondants au grain soyeux. On peut penser que ce vin est le fruit d’une très sévère sélection. ***

PICQUE CAILLOU : Très joli vin, très harmonieux, avec une bonne couleur, un bon demi-corps, des tanins soyeux, pour un toucher élégant. Très réussi. **

PONTAC-MONPLAISIR : Belle couleur. Le nez est élégant et très direct. La bouche est harmonieuse, facile d’accès mais bien composée. Tanins soyeux. Plaisant, il se livrera dès 2015. *

PONTET-CAILLOU : Beaucoup de couleur. Le nez est très mûr, sur le cassis. Bouche assez dense avec de bons tanins. Un peu linéaire cependant. *

ROCHE-LALANDE : Beaucoup de couleur. Le nez n’est pas très fin mais s’affiche en puissance, sur le cassis et les fruits noirs. Bouche assez dense avec des tanins fins. C’est bien fait mais il a encore à progresser sur l’élégance.

ROUILLAC : Bonne couleur. Le nez est dominé par le boisé, toasté, que je qualifierai de « planche », ce qui est très dommage. La bouche est de demi-corps avec des tanins fins. Vin dissocié.

LE SARTRE : Il a lui aussi abandonné le style surchargé des débuts. Le fruit est apétissant sur ce vin de demi-corps, certes un peu facile, mais le millésime ne permettait pas plus. Il donnera du plaisir. *

SEGUIN : Même si le bois est un trop présent et un peu trop chauffé, pour ajouter une sucrosité inutile ; le résultat est assez cohérent et plaisant car il offre un demi-corps et des tanins au grain fin.

CANTELYS : De style facile et plaisant, séduisant. Il n’a pas d’autre ambition que d’être une bouteille donnant un plaisir immédiat. On l’appréciera quelques mois après sa commercialisation.

SMITH-HAUT-LAFITTE : Lui aussi se montre assez facile d’accès, sur un demi-corps. Il est net et élégant. Il me semble cependant que les tanins sont un peu trop abondants. A-t-on forcé l’extraction ?

LE THIL COMTE CLARY : Belle couleur. Le nez est élégant, très net. Bouche très élégante, harmonieuse, avec des tanins très fins. Joli réussite. *

TRIGANT : Belle couleur. Le nez n’est pas très puissant, amis il est mûr et de qualité. La bouche est pleine, harmonieuse, avec des tanins fins. C’est le vin le plus juste, le plus réussi que j’ai dégusté à Trigant. **

Partager cet article

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article

commentaires