Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 17:12

D’ALIX : Bonne maturité, boisé léger. De la profondeur. Bel équilibre. **

BARDINS : Boisé un peu fort. La matière est très fluide, court en bouche.

BARET : Très sauvignonné, mûr, d’une bonne puissance. Simple mais correct, avec une note saline en finale.

BOUSCAUT : Concentré, mûr, il est marqué par un boisé important et chaud. Finale saline.

BROWN : Assez puissant, concentré, justement boisé, c’est très réussi. Beau vin, très connoté sauvignon. *

LE BRUILLEAU : Assez fluide, avec quelques arômes variétaux accusant une maturité un peu juste. Il est également assez court.

CARBONNIEUX : Bonne maturité. Jolis arômes d’agrumes, clémentine très forte. Bouche acidulée de beau volume, ample. Très réussi, avec un boisé très juste. ***

LAFON-MENAUT : De même type que Carbonnieux, un niveau en dessous. Jolies notes d’agrumes, pour un vin d’utilisation assez rapide.

LESPAUT-MARTILLAC : Un peu plus serré que Chevalier, il se caractérise par des un petit côté végétal du sauvignon, avec des notes de pamplemousse, citron, cédrat. Assez long. *

CHEVALIER : Magnifique palette aromatique de très grande qualité, avec une grande richesse sur les agrumes. Bouche vive, ample, puissante, de très bel équilibre. Grand vin. ***

COUHINS : La finale saline est très frappante. Le nez est centré sur les agrumes, citron, pamplemousse. Bouche tendue.*

COUHINS-LURTON : Assez marqué par le bois. La bouche et le nez sont élégants, fins, moyennement puissants. Bouche bien équilibrée. *

CRUZEAU : Très belle maturité. A la fraîcheur citronnée de Couhins-Lurton, répond ici le charme de l’orange sanguine, de la clémentine. Bouche ample, très belle réussite. **

ROCHEMORIN : Grande finesse, élégant et équilibré. Il manque d’un peu de complexité pour passer au niveau supérieur. Aimable et facile. *

LA LOUVIERE : Extrêmement riche aromatiquement, il a un peu moins de puissance que Chevalier, un peu plus de fluidité, mais il est très complet. Un peu plus vite prêt. **

FERRAN : Le nez est très agréable, joliment tourné vers les agrumes. La bouche trahit un petit manque de maturité. Fraîcheur très sensible.

FIEUZAL : D’une superbe délicatesse au nez où se mêlent les agrumes, mandarine principalement, mais aussi des notes florales. La bouche est poudrée. Ensemble superbe. ***

FRANCE : Plus simple dans son expression avec un boisé très sensible. On se rapproche du style agréable de Rochemorin. *.

LA GARDE : Reste fidèle au style très boisé. Les aromes en sont complètement masqués. La perception de la bouche semble montrer un certaine tension.

GRANDMAISON : Jolies notes d’agrumes. Mais on reste sur une xpression assez directe, pour un vin vite prêt à boire. Un peu fluide.

HAUT-BERGEY : Des arômes essentiellement pamplemousse, pomélo (y compris la peau blanche pour l’amertume) Bien équilibré, mais dans la moyenne.

HAUT-LAGRANGE : Bel équilibre. N’a pas de caractère très original mais on a des notes pomélo-clémentine très qualitatives. Bouche juste. *

HAUT-NOUCHET : Belle palette aromatique, avec un équilibre très intéressant. Ensemble cohérent, de belle qualité. *

HAUT-PLANTADE : Belle puissance, avec un palette aromatique large, de l’élégance. C’est très réussi il est dans le premier tiers. **

LAFARGUE : Bonne Couvert par le bois, ce qui rend difficile une reconnaissance aromatique. La bouche semble pourtant assez complète.

LARRIVET-HAUT-BRION : Moyennement puissant. Poudré. Il est délicat et élégant. Bouche équilibrée. *

LATOUR-MARTILLAC : Très joli équilibre. Richesse aromatique sur les agrumes, pomélo, clémentine. Bouche délicate et joliment tendue. **

LUCHEY-HALDE : 1) c’est court. 2) le nez est quand même un peu simple, basique, mûr, mais standard. Décevant.

GAZIN-ROQUENCOURT : Très belle puissance. Le nez est poivré, agrumes bien mûrs. La bouche est profonde, équilibrée. **

MALARTIC-LAGRAVIERE : Superbe palette aromatique, digne de son grand terroir, orange sanguine, pamplemousse, clémentine. Très bel équilibre. ***

MANCEDRE : Assez végétal, peu puissant et court, c’est l’un des moins intéressants du millésime.

OLIVIER : Beaucoup de puissance, de concentration aromatique, sur des agrumes bien mûrs. Le boisé est à la limite de l’excès mais la matière résiste. Bouche ample et longue. **

PAPE CLEMENT : Très remarquablement composé et équilibré, il est très juste, sur la puissance aromatique, le bois. Bonne longueur. ***

PICQUE CAILLOU : Cruel manque de maturité, qui induit manque de puissance et de complexité.

PONTAC-MONPLAISIR : Avec les limites du cru, c’est tout de même très juste, très équilibré. La palette aromatique, poudrée, est concentrée sur le pamplemousse. Bonne longueur. *

ROCHE-LALANDE : Beaucoup de finesse et de justesse dans ce vin, le meilleur jamais dégusté sur cette propriété. Très beaux arômes, bonne puissance, équilibre. **

ROUILLAC : Jolie palette aromatique pour ce vin élégant, ample, bien composé. Bouche ample, suffisamment fraîche pour lui donner un bel équilibre. *

LE SARTRE : Très bel équilibre avec une belle palette aromatique. En bouche la puissance va en augmentant. Très beau développement. **

CANTELYS : Etonnant de richesse, de puissance et d’équilibre. N’a peut-être pas une complexité digne des meilleurs, mais parfaitement mûr et gourmand. **

SMITH HAUT-LAFITTE: Magnifique maturité, avec des agrumes par famille, mais c’est l’orange sanguine que est en avant. Belle puissance et équilibre parfait. ***

Partager cet article

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article

commentaires