Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 23:17

Situé à Pedrosa de Duero, le Pago de los Capellanes « le terrain des chapelains » en quelque sorte, est en effet situé sur les terres d’une ancienne chapellenie. Il est né en 1980 des rêves du couple Rodero, pour atteindre aujourd’hui une centaine d’hectares, avec la volonté d’atteindre le plus haut niveau de qualité. Il bénéficie de l’altitude élevée du domaine (800 m) et du climat très continental : peu de pluies (500 mm/an) et des températures très élevées en été (jusqu’à 45 °) qui fraîchissent en fin de cycle végétatif, surtout la nuit (parfois près de 0 °).  En voici deux cuvées remarquables.

PAGO DE LOS CAPELLANES CRIANZA 2007 (Ribera del Duero DOC). 90 % Tinto fino, 10 % Cabernet Sauvignon. D’un rouge profond, il se présente avec une profondeur et une élégance remarquables. Fruits noirs et tabac brun. La bouche a de la profondeur, un très bel équilibre, une nuance épicée en fond. Long, élégant. ***

PAGO DE LOS CAPELLANES « EL NOGAL » 2004 : (Ribera del Duero DOC) Sélection parcellaire « le noyer », est présenté avec quelques années de plus. Tanins fondus et même style élégant que le crianza, avec de fines notes de tabac, d’épices. Il sait conserver une fraîcheur qui lui assure une belle élégance. **

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 21:28

Enate est l’une de ces magnifiques bodegas qui ont révolutionné le monde espagnol du vin. Le grand domaine (400 Ha) est situé dans la province de Huesca, au pied des Pyrénées, à peu près à égale distance de l’Atlantique et de la Méditerranée, dans la nature magnifique et sauvage de la vallée qui porte le nom d’Enate. C’est la zone d’appellation Somontano. Les vignobles sont situés entre 500 et 600 mètres d’altitude, ce qui accentue l’amplitude thermique journalière en été : couramment 35 ° le jour et seulement 17 ° la nuit. La bodega elle-même est ultramoderne, dessinée par un grand architecte, offrant les meilleures conditions de travail pour élaborer de grands vins.

CHARDONNAY 234 : (Somontano DOC) Chardonnay 100 %. De la puissance, du volume, de beaux arômes d’agrumes. En bouche aussi il y a de la présence, du gras avec de la longueur, et une élégance certaine. **

CHARDONNAY BARRICAS 2007 (Somontano dOC) 100 % Chardonnay : Hélas, l’échantillon était bouchonné.

ENATE ROSADO 2009 (Somontano DOC) 100 % Cabernet-Sauvignon. D’un rose très prononcé, on est plutôt dans le style des clairets bordelais. Très gourmand au nez et en bouche (cassis, mûre, fraise, framboise), avec une note épicée. Un rosé de charcuterie ou de crustacés, mais il peut s’attaquer dès l’apéritif, pour profiter de cette présentation si gourmande. **

ENATE « TAPAS » 2009 (Somontano DOC) 100 % tempranillo. Rouge de densité moyenne, rubis. Nez de fruits compotés, épicé également. Bouche très gourmande, puissante. Simple, gourmand, doté d’une belle puissance, il est destiné, comme son nom l’indique, aux casse-croûtes de qualité. *

ENATE CABERNET-MERLOT 2007 (Somontano DOC) 50 % Cabernet Sauvignon, 50 % Merlot. Impeccablement vinifié, avec du fruit et un peu de structure lui permettant une courte garde. Il allie puissance et charme. Crame surtout. **

ENATE CRIANZA 2005 (Somontano DOC) 70 % tempranillo 30 % Cabernet-Sauvignon. Légèrement fermé encore. Le fruit est cependant présent, cerise, cassis, avec une nuance de fourrure, de fumée. Bouche bien structurée, très bien équilibrée. ***

ENATE RESERVA 2003 (Somontano DOC) 100 % Cabernet-Sauvignon, élevé 12 mois en barriques de chêne français, puis deux ans en bouteilles avant la mise sur le marché. Très fondu au niveau des tanins, avec des notes compotées et épicées dominantes, un peu de tabac brun. Belle amplitude en bouche, de la profondeur aussi. Légère amertume finale, mais une impression d’élégance largement dominante. **

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 00:16

Le domaine comprend deux parties : La première, au Nord, est constituée de plateaux fertiles, riches en terre argilo-calcaire, avec les célèbres galets, alors que la seconde partie, plus au Sud, possède des terres filtrantes et graveleuses.

 

Madame Marie-Lucile Brun, fille de Juliette Avril dirige le domaine. Elle le mène de façon conventionnelle, mais en introduisant des éléments de culture durable et raisonnée, absence d’engrais chimiques, confusion sexuelle, mais aussi plantation de haies, etc. Cela lui vaut le label Terra Vitis.

CHATEAUNEUF DU PAPE BLANC 2008 : (Grenache blanc, Roussane, Clairette, Bourboulenc). Beaux arômes de fruits blancs. La bouche est large, et profonde, avec de l’élégance, un bel équilibre, de la fraîcheur. Beau vin. **

CHATEAUNEUF DU PAPE ROUGE 2008 : (Grenache, Syrah, Mourvèdre). Vin de densité moyenne, avec une bonne buvabilité. Le caractère Châteauneuf-du-Pape ne s’affirme pas encore. De type traditionnel, il ne se présente pas avec la puissance mise en avant. *

CHATEAUNEUF DU PAPE ROUGE 2009 : Magnifique puissance aromatique, avec une grande élégance.  La bouche a une bonne densité, de la profondeur. Tanins très fins et bel équilibre. **

CHATEAUNEUF DU PAPE ROUGE « CUVEE MAXENCE » 2008 : (100 % grenache). Beaucoup plus concentré que le C. du P. de base. Notes de cassis, notes chocolatées, de torréfaction. Bonne amplitude et tanins soyeux. Beau vin. **

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 23:43

Situé à Gallician, dans l’appellation des Costières de Nîmes, le Château Mas Neuf est une belle propriété, qui occupe un lieu situé sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, et occupé depuis le Moyen-Âge. La bâtisse fut, elle-même, depuis le XVIIIème siècle, un relais de Poste. Le terroir est intéressant : des galets roulés du quaternaire ancien, qui assurent une alimentation régulière en eau durant l’été, une proximité des étangs, assurant une fraîcheur marine qui fait perdre quelques degrés au plus fort de l’été. Les vignes ont un âge très varié : de 4 à 90 ans, avec une moyenne de 30 ans. Depuis 2000, Luc Baudet, ingénieur Agronome, en assure la direction. Si le mode de culture est raisonné (confusion sexuelle, pas d’engrais chimique), aucune technique n’est, a priori, éliminée. J’ai dégusté les vins à Vinisud.

MAS NEUF, « LES CONVIVIALES » BLANC 2009, VDP d’Oc : (100 % chardonnay) Joli fruit allant vers les agrumes, croquant, très séduisant.

MAS NEUF « RHÔNE PARADOX » BLANC 2009, AOC Costières de Nîmes : (Grenache blanc et Roussane). De la fraîcheur, de jolis arômes de fruits blancs, d’agrumes. Bouche tendue. Beaucoup de charme sous sa simplicité.

MAS NEUF « COMPOSTELLE » BLANC 2009, AOC Costières de Nîmes : ( Roussane 90 %, 10 % viognier). Avec un boisé un peu fortement toasté, on est sur les arômes de fruits blancs, poire, pêche, abricot. Du gras en bouche, de la richesse. Bonne tension.

MAS NEUF, « LES CONVIVIALES » ROSE 2009, VDP d’Oc : (100 % cinsaut) Joli rosé de cabernet, avec une bonne aromatique de fruits rouges et et une bonne fraîcheur.

MAS NEUF « RHÔNE PARADOX » ROSE 2009, AOC Costières de Nîmes : (Cinsaut, Mourvedre, Syrah, Grenache). Bon rosé, aromatiquement sur les petits fruits rouges, fraise framboise, légèrement épicé, avec de la légèreté, une bonne tension. *

MAS NEUF « COMPOSTELLE » ROSE 2009, AOC Costières de Nîmes : (Cinsaut, grenache, mourvèdre, et roussane). Très jolies notes de fraise, de framboise. Une certaine complexité, de l’élégance, avec une bouche assez tendre. **

MAS NEUF, « LES CONVIVIALES » ROUGE 2009, VDP d’Oc : (100 % Cabernet sauvignon) Très mûr, très souple, du charme. Très bon VDP d’Oc. **

MAS NEUF « RHÔNE PARADOX » ROUGE 2009, AOC Costières de Nîmes : (Syrah, grenache, mourvèdre, carignan). De la densité qui remplit bien la bouche. Un fruit très gourmand, (cassis, mûre) des notes épicées. Un vin de charme, très séduisant. **

MAS NEUF « COMPOSTELLE » ROUGE 2007, AOC Costières de Nîmes : (Syrah, grenache, mourvèdre). Des notes d’évolution vers la fourrure, les fruits cuits, le chocolat noir. La bouche est ample et serrée, pour ce vin à boire avec plaisir. **

MAS NEUF « LA MOURVACHE » ROUGE 2007, AOC Costières de Nîmes : (Mourvèdre et Grenache). Le boisé est encore très présent, mais il est de bonne qualité et apporte réellement au vin. Celui-ci est d’un volume très juste, le fruit n’est pas occulté : cassis, mûre, cerise, plus des notes épicées. Et cacaotées.. Belle finale aux tanins veloutés. **

MAS NEUF « AVEC DES SI … » ROUGE 2007, AOC Costières de Nîmes : (100 % syrah). Boisé encore très présent. Le nez est délicieux, sur la mûre, les myrtilles. Si la bouche est ample, les tanins sont légèrement secs. *

MAS NEUF « ARMONIO » ROUGE 2003, AOC Costières de Nîmes : (Grenache, merlot, cabernet). Sudiste au nez, mûre, myrtille, nez épicé également, cacaoté, légèrement résineux. Tanins très fins, élégants. Long en bouche. ***

MAS NEUF « ARMONIO » ROUGE 2004, AOC Costières de Nîmes : (Grenache, merlot, cabernet). Le boisé respecte plus le fruit sur ce millésime. Cela donne un équilibre plus assuré malgré un an de moins. Bénéficiant de moins de force, de puissance naturelle, il se développe sur son potentiel de finesse et d’élégance. C’est une évolution intéressante, qui en fait un vin plus directement appréciable. **

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 18:53

Dégustés à Vinisud, je n’ai pas de précisions sur les domaines, excepté qu’ils sont travaillés en viticulture bio, ou organique, et appartiennent au même propriétaire. Montmartel est situé dans la vallée, Grande Bellane à 400 m. d’altitude.

DOMAINE DE LA GRANDE BELLANE BLANC 2009 (AOC Côtes du Rhône) : ¾ viognier, ¼ roussane. Le viognier est très mûr, on n’est pas dans les notes étherrées, aériennes des viogniers du nord, donc à dominante fruits blancs. La roussane est, à ce stade, encore discrète. (Brut de cuve).

DOMAINE DE LA GRANDE BELLANE BLANC 2009 (Côtes du Rhône Villages-Valréas AOC). Viognier, Grenache blanc, Clairette. Le nez est beaucoup plus aromatique, avec un viognier dominant. Les autres cépages apportent gras et rondeur. *

DOMAINE DE LA GRANDE BELLANE ROUGE 2009 (Côtes du Rhône Villages-Valréas AOC). Produit à 400 m d’altitude, il se présente sous une couleur trsè dense. Le nez est très épicé (garrigue) et fruits rouges. La bouche, de densité moyenne, présente une bonne profondeur et des tanins fins. *

DOMAINE DE LA GRANDE BELLANE rouge cuvée « LOU MOUREROUS » 2009 (Côtes du Rhône Villages-Valréas AOC). Syrah et grenache. Beaucoup de couleur bien sûr. Une forte densité avecune aromatique assez animale, type lard grillé. La bouche est ample et gourmande, avec des tanins fins et mûrs. *

DOMAINE MONTMARTEL ROUGE 2009 (Côtes du Rhône AOC). Très beau nez très qualitatif, offrant charme et richesse. Le toucher de bouche est très sensuel, velouté et s’achève par des tanins mûrs et soyeux. Joli vin de base, pour fromages, grillades. **

DOMAINE MONTMARTEL ROUGE 2009 (Côtes du Rhône Villages-Visan AOC). Syrah et grenache. Exposé plein sud, on se trouve devant un vin très chaleureux, explosif au nez, sur un panier de fruits rouges et noirs, puissant, avec une présence tannique forte. Tel quel, il a besoin d’un peu de temps pour s’assagir et se fondre.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 18:16

Le domaine des Amadieu, à Cairanne, est une petite propriété de 7 ha, dans le Vaucluse. Elle est très typique par les différents terroirs qu’elle rassemble : garrigues, terrasses et coteaux de l’Aygues. Les propriétaires actuels, Corinne et Yves-Jean Houser ont su garder les vieilles vignes pour élaborer des vins ancrés dans leur terroir. J’ai fait cette dégustation au salon Vinisud.

LE ROSE DES AMADIEU2009 (AOC Côtes du Rhône Villages-Cairanne) : Saignée de grenache, syrah et cinsaut. Rosé très généreux, très plein, aux arômes de fraise, framboise cerise. Rondeur et fraîcheur. Gourmand et ample. Sans sucre résiduel. *

DOMAINE DES AMADIEU 2009 (AOC Côtes du Rhône Villages) : Grenache, Syrah et Carignan. Bonne couleur très brillante. Le nez est très gourmand, explosif. La bouche est ronde et souple. Un vin de plaisir, que l’on destinera aux grillades et barbecues, salades. **

DOMAINE DES AMADIEU cuvée DES GARRIGUES 2007 (AOC Côtes du Rhône Villages-Cairanne) Grenache, Syrah et Mourvèdre. Couleur dense. Le nez sur les fruits rouges, réglissé, est épicé, légèrement poivré. Bouche puissante, avec des tanins mûrs et fins. Joli vin, de petite garde, mais déjà très agréable **

DOMAINE DES AMADIEU cuvée DES GARRIGUES 2006 (AOC Côtes du Rhône Villages-Cairanne) Grenache, Syrah et Mourvèdre. De même type que le précédent, il offre cependant moins de puissance et de plénitude. Une année supplémentaire l’a poli, dégageant des arômes de torréfaction, poivre et moka. La bouche s’est fondue. Vin très intéressant. **

DOMAINE DES AMADIEU cuvée VIEILLES VIGNES 2007 (AOC Côtes du Rhône Villages-Cairanne) vieux Grenache, Syrah et Mourvèdre et Carignan. Celui-ci s’exprime moins en puissance qu’en complexité. Les notes épicées sont très fines, avec une bonne profondeur en bouche, et surtout des tanins beaucoup plus élégants que dans les autres cuvées. **

DOMAINE DES AMADIEU cuvée VIEILLES VIGNES 2006 (AOC Côtes du Rhône Villages-Cairanne) vieux Grenache, Syrah et Mourvèdre et Carignan. Il montre un tout petit peu plus de puissance que le 2007. Il s’ouvre surtout sur un fruit explosif et gourmand. Affiné en bouche, avec une bonne profondeur, et des tanins presque fondus. Un vin appelant la viande rouge, les fromages. **

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 00:22

Le domaine Belle est un beau domaine, partagé entre les appellations Crozes-Hermitage et Hermitage. J’ai dégusté les vins au salon Vinisud.

CROZES-HERMITAGE BLANC LES TERRES BLANCHES 2008 : (70 % Marsanne, 30 % Roussane). La vinification est mixte : à la fois en fûts neufs, en fôts usagés et en cuves inox, à basse température. Le nez est très séduisant, fruits blancs, fruits exotiques, abricot. La bouches est tendre, élégante et séduisante. Assez longue. On peut en profiter tout de suite. **

HERMITAGE BLANC 2007 : (65 % Marsanne, 35 % Marsanne). Vinification en fûts de chêne dont 75 % neufs, le reste d’un vin. Beau nez élégant, fin, au boisé très contrôlé, bien ajusté, qui ne masque pas les fruits blancs, les fleurs blanches. Bouche profonde, riche, élégante, avec une finale longue. Un beau vin. **

CROZES-HERMITAGE ROUGE « LES PIERRELLES » 2008 : (100 % syrah). Sur les galets et alluvions de Pont d’Isère. Elevage en barriques renouvelées sur 5 ans. Très joli nez, très fin qui met en avant un fruit gourmand, à la  mûre dominante, avec une touche très séduisante de violette. Bouche moyennement dense, qui donne au vin une grande digestibilité. Finale sur des tanins fins. **

CROZES-HERMITAGE ROUGE cuvée « LOUIS BELLE » 2007 : (100 % syrah) Produit sur les argilo-calcaires de Larnage et Crozes. Elevage en barriques renouvelées par tiers. Très belle couleur dense et vive. Le nez est très élégant, avec une note crayeuse, minérale qui doit évoluer vers la fourrure. Belle construction et tanins de grande finesse. Peut s’apprécier tel quel. **

CROZES-HERMITAGE ROUGE « ROCHE PIERRE » 2007 : Couleur profonde. Le nez est très mûr, avec une bonne profondeur. La bouche est assez massive, avec une grosse puissance sous-jacente. C’est tout autant élégant et fin. Beau vin de garde. ***

SAINT-JOSEPH « LES RIVOIRES » 2007 : Très joli nez, mêlant des notes florales et des fruits rouges et noirs. La bouche est extrêmement délicate, très élégante, et se termine par des tanins soyeux. Un joli vin. **

HERMITAGE ROUGE 2006 : Couleur très profonde. Fruit magique de noblesse. La bouche est très puissante, mais ne sacrifie nullement l’élégance et la finesse, avec un long développement vertical. Beau vin de garde. ***

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 22:55

Depuis 1985, Didier Charavin produit des vins sur son beau domaine de Rasteau, dans les Côtes du Rhône méridionales.

Cuvée LOU PARIS 2008 : (Côtes-du-Rhône AOC) Couleur profonde, d’un beau grenat. Joli nez de fruits rouges bien mûrs, confiture de cerises. La bouche est coulante, souple, d’une concentration moyenne. Un vin qui appelle la grillade. *

CÔTES DU RHONE VILLAGES-RASTEAU 2008 : Beaucoup de profondeur et d’élégance. Notes empyreumatiques. La bouche est d’une bonne densité, avec des tanins fins. *

CUVEE PRESTIGE 2006 (Côtes-du-Rhône Villages-Rasteau AOC) : On monte en puissance et en concentration avec ce vin, toujours avec ce fruit très mûr, très juteux, et des notes épicées et de cuir. Vin bien construit, franc, puissant, avec de bons tanins très fins. **

Cuvée LES PARPAIOUNS 2006 (Côtes du Rhône Villages-Rasteau AOC) : De même style, puissant riche, dense que les autres vins de Didier Charavin. La cuvée Les Parpaiouns présente cependant une élégance beaucoup plus marquée, avec un développement vertical plus grand, et une texture plus serrée avec des tanins soyeux. **

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 22:51

Le domaine Saint-André de Figuières est une très belle propriété d’environ 70 ha, située à La Londes-des-Maures, entre Toulon et Saint-Tropez. Il bénéficie d’un terroir privilégié : une fine couche argileuse en surface sur un sous sol de schistes et micaschistes datant de l’ère primaire. Le tout bénéficiant d’un ensoleillement inégalé, et de la proximité rafraîchissante de la mer. Cette zone, particulièrement qualitative, est située en AOC Côtes de Provence, avec précision du terroir de lal Londe-des-Maures.

C’est la famille Combart qui mène le domaine en culture organique, ou « bio », depuis 1979, donc, bien avant que cela soit la mode.

SAINT-ANDRE DE FIGUIERES Cuvée VALERIE 2009 : (Côtes de Provence AOC) Ugni blanc, Rolle, Sémillon. Très joli nez, très fin, de fruits blancs et d’agrumes, pamplemousse, clémentine. Il présente beaucoup de finesse et de fraîcheur. *

DOMAINE SAINT-ANDRE DE FIGUIERES VIEILLES VIGNES BLANC 2009 : (Côtes de Provence AOC) Rolle et Sémillon. Beaucoup plus de finesse et de définition, avec des agrumes et des fruits blancs mêlés, et une touche anisée. Style affirmé, avec l’alliance du volume et de la finesse. C’est délicieux. **

LE SAINT-ANDRE ROSE (VDP du Var) Cabernet, Syrah, Cinsaut et grenache. Peu expressif, mais très droit, très net. Un rosé de base, très apéritif, au sens premier du mot. Simple et de bon goût.

SAINT-ANDRE DE FIGUIERES Cuvée MAGALI , ROSE 2009 (Côtes de Provence AOC) Cinsaut, cabernet, syrah et grenache. Il a le même style précis et fin, floral, mais aussi des agrumes et des petits fruits rouges : clémentine, mandarine, framboise, cerise. Finale aérienne et précise. *

DOMAINE SAINT-ANDRE DE FIGUIERES VIEILLES VIGNES ROSE 2009 : (Côtes de Provence La Londe des Maures AOC) Mourvèdre, Cinsaut, Grenache. Il est vraiment d’une grande finesse, avec ses arômes mêles de fleurs, d’agrumes, et de fruits rouges. Bouche fraîche et aérienne, avec une note d’épices orientales. Un magnifique rosé, du grand art. ***

LE SAINT-ANDRE ROUGE 2008 (VDP du Var). Syrah, Grenache, Cinsaut, Cabernet sauvignon. Joliment fruité, sur des notes de fruits rouges bien mûrs, légèrement épicés. Vin gourmand et séduisant, souple, très agréables, pour salades et grillades d’été.*

SAINT-ANDRE DE FIGUIERES cuvée FRANCOIS 2008 : (Côtes de Provence AOC) Syrah, Cinsaut, Cabernet et Grenache. Très agréable présentation avec un fruit gourmand sur les petits fruits, cerise en particulier, et des notes épicées. Pas très extrait, il est tout en finesse, en élégance. Pas de lourdeur gênante, mais un équilibre parfait. Cela donne beaucoup de plaisir. **

DOMAINE SAINT-ANDRE DE FIGUIERES ROUGE VIEILLES VIGNES 2008 : (Côtes de Provence La Londe des Maures AOC) Mourvèdre et Syrah. Beaucoup de fruit, avec des notes très mûres de cachou, d’épices douces. La bouche paraît moyennement dense car elle a un très bel équilibre qui empêche toute lourdeur. Les tanins sont très soyeux. Tout en finesse avec une minéralité très séduisante. **

DOMAINE SAINT-ANDRE DE FIGUIERES ROUGE RESERVE 2007 : (Côtes de Provence La Londe des Maures AOC) Mourvèdre 90 %, Syrah 10 %. Plus puissant que les autres rouges du domaine. Le mourvèdre lui donne sa personnalité épicée, élégante, Ce vin est délicatesse, avec des tanins très serrés. Beau vin. **

DOMAINE SAINT-ANDRE DE FIGUIERES ROUGE RESERVE 2006 : (Côtes de Provence La Londe des Maures AOC) Mourvèdre 90 %, Syrah 10 %. Le millésime est moins facile, les tanins sont serrés, mais plus sensibles. Cela donne une impression plus austère, mais n’enlève rien à l’élégance du vin. *

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 10:55

Le Château Sainte-Marguerite est un Cru Classé des Côtes de Provence, situé dans l’appellation « Côtes-de-Provence La Londe des Maures ». Les vins étiquetés « Hermitage Saint-Martin sont issus de Cuers, en AOC Côte de Provence. C’est une belle propriété de 75 ha menée en culture organique (bio) certifiée par Ecocert.

GRANDE RESERVE BLANC 2009       : (100 % Rolle) Jolis arômes de fleurs blanches, de fruits blancs. Bouche ample, assez souple. Un peu court cependant.

CUVEE D’OR, BLANC 2008 : (60 % Rolle, 30 % Sémillon, le reste en Ugni blanc et Clairette) Très marqué par un boisé assez toasté. Jolis arômes d’agrumes, de fruits blancsBouche très ample, avec une belle matière. Bonne longueur. **

HERMITAGE SAINT MARTIN EXPRESSION BLANC 2008 : Terroir de Cuers. (100 % Viognier). Très typique des viogniers du sud, épicé, tendu. Il s’expime sur des notes moyennement haute. Sa tessiture est « alto ».

HERMITAGE SAINT-MARTIN BLANC 2009 : (100 % Rolle). Très belle expression aromatique, vive et fraîche, élégante. Bonne ampleur en bouche et bonne longueur. Joli vin. **

GRANDE RESERVE ROSE 2009 : (Grenache-Syrah-Cinsault)Moyennement puissant au nez, avec une belle finesse. En bouche on trouve une belle intensité, bonne longueur. Bien fait. *

M DE MARGUERITE ROSE 2009 : (Grenache-Cinsaut-Mourvèdre) Le nez est beaucoup plus fin que le précédent. Elégant, avec de belles notes d’agrumes. Bonne tension, joli rosé. **

ROSE SYMPHONIE 2009 : (Grenache-Cinsaut). Jolies notes de cerise et de fruits blancs. Minéralité fumée. Précis, élégant, c’est bon. **

HERMITAGE SAINT-MARTIN « ENZO » ROSE 2009 : (Grenache-Cinsaut-Mourvedre). Rosé très plaisant, gourmand, assez rond. Bonne tension. C’est un beau rosé d’apéritif. *

CHATEAU SAINTE-MARGUERITE GRANDE RESERVE 2007 : (Cabernet Sauvignon-Grenache-Syrah-Carignan) Jolie couleur, moyennement dense. Le nez est très sympathique, gourmand, avec un fruit très avenant. Bons tanins veloutés pour ce vin gourmand. *

CHATEAU SAINTE-MARGUERITE « SYMPHONIE » 2005 : Couleur moyenne, fraiche. Le nez est de belle qualité, épicé, fruits très mûrs. Les tanins sont serrés. *

HERMITAGE SAINT-MARTIN « ENZO » 2004 : (Grenache-Cabernet-Sauvignon-Mourvèdre). Couleur légèrement évoluée. Nez animal et épicé, fruits à l’alcool. Bouche ample. Bons tanins. *

HERMITAGE SAINT-MARTIN « ENZO » 2007 : (avec un peu de syrah en plus). Couleur dense, profonde. Beaux arômes où la syrah apporte son brillant.Très bel équilibre en bouche, avec des tanins de qualité. Il me convainc plus que le 2004. ** 

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article