Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 09:50

Dégustés à l’Union des Grands Crus (au Château Beau-Séjour Bécot) et à l’Association des Grands Crus Classés de Saint-Emilion (au Château Grand-Pontet).

 

Château BALESTARD LA TONNELLE : Couleur très dense. Superbe fruit, bien ménagé par un boisé juste. Beaucoup de puissance en bouche, bien équilibré avec des tanins veloutés. *

Château BEAU-SEJOUR-BECOT : Couleur très dense. Nez très mûr, puissant. La bouche également est puissante, très structurée. Tanins abondants et veloutés. **

Château BELLEFONT-BELCIER : Couleur profonde. Le nez a de l’élégance, de la complexité, et la bouche est ample, serrée, structurée. Tanins fins. *

Château BERLIQUET : Couleur dense mais normale. Le nez met en avant un fruité agréable. La bouche est ample et équilibrée et les tanins sont fins et abondants. *

Château CADET-PIOLA : Belle couleur. Le nez est normalement sur les fruits noirs, avec une note résineuse. Bouche bien construite. Tanins fins. Bien. *

Château CANON : Couleur dense. Nez opulent, très mûr. En bouche aussi il y a cette puissance prédominante, chair généreuse, structure tannique très imposante. *

Château CANON-LA GAFFELIERE : Couleur très profonde. Nez très mûr, bien sûr, comme il sied au millésime, sur les fruits cuits. La bouche est très ample, avec une bonne « buvabilité », et une structure tannique forte et très fine. **

Château CAP DE MOURLIN : Couleur très forte, presque opaque. Le nez est très fruits noirs, réglisse. La bouche est puissante et très fortement structurée (extraction poussée). Cela entraîne une finale tannique un peu sévère, légèrement sèche.

Château CHAUVIN : Forte intensité colorante. Joli nez finement vanillé sur des fruits mûrs. La bouche est puissante, ample. Beaux tanins. *

Château CORBIN : Jolie couleur. Maturité juste. Bouche bien construite avec des tanins de qualité. *

Château CORBIN-MICHOTTE : Belle couleur. Le nez est superbe de finesse et de fruit. De la matière en bouche. Jolie matière en bouche. Tanins fins et naturels. On est dans un style très classique bordelais, « à l’ancienne ». **

Château COUVENT DES JACOBINS : Très forte intensité colorante. Le nez est chatoyant, très séduisant. La bouche est puissante et homogène, serrée, avec des tanins inclus dans le vin, ce qui donne une finale veloutée. **

Château DASSAULT : La couleur est normalement dense, c'est-à-dire moins que la moyenne du millésime. Le nez est expressif. La bouche, plutôt liquide, s’achève par des tanins nettement desséchants.

Château DESTIEUX : Couleur imposante. Le nez est marqué par un boisé de qualité. La bouche est assez coulante et les tanins sont inclus.

Château FAURIE DE SOUCHARD : Bonne intensité colorante. Le nez est mûr, boisé sans excès. La bouche est cohérente. Le tout est intéressant mais manque un peu de finesse.

Château FIGEAC : Belle couleur profonde, mais sans extraction marquée. Le nez est très élégant, avec un boisé fin et juste. La bouche présente un grand équilibre avec des tanins tout à fait soyeux. ***

Château FLEUR CARDINALE : Très belle couleur dense. Le nez est superbe, à la fois fruité et floral. La bouche est très bien construite, profonde. Vinification très juste, avec de bons tanins finaux. **

Château FONPLEGADE : Bonne couleur. Le nez est normalement très mûr. Ensemble cohérent, bien fait, dans la moyenne. Manque juste d’un peu plus de personnalité.

Château FONROQUE : Nez très mûr, et finement boisé. La bouche a une excellente composition. Les tanins sont de grande qualité, d’un très beau soyeux. **

CLOS FOURTET : Belle couleur, normale dans sa teinte et sa densité. Le nez s »exprime avec élégance et finesse, pas de sur-maturité, pas d’extraction forcée. La bouche est bien construite, et s’achève par des tanins soyeux. ***

CLOS DES JACOBINS : Très noir. Joli nez, mûre-myrtille, très fin. Le bois est justement choisi. La bouche est harmonieuse, de bonne puissance, et s’achève par de beaux tanins. **

CLOS SAINT-MARTIN : Beaucoup de couleur. Le nez est justement mûr. Très bon toucher en bouche, sans surcharge, avec des tanins très soyeux. Beau vin. ***

Château FRANC-MAYNE : Beaucoup de couleur. Le nez est fin et élégant. La bouche attaque avec classe, élégance. Les tanins finaux sont, cependant, plutôt redoutables.

Château GRAND CORBIN : Belle couleur. Le nez est très intéressant, complexe. La bouche est équilibrée, dense et puissante, avec des tanins abondants mais très fins. *

Château GRAND CORBIN DESPAGNE : La couleur est profonde, normale pour le millésime. Le nez est dégagé, élégant, fin. La bouche a un profil classique : bonne densité et bonne buvabilité, et tanins parfaitement inclus. **

Château GRAND MAYNE : Beaucoup de couleur également. Le nez est très mûr, réglissé. La bouche est charnue, très structurée, avec des tanins imposants, mais le tout est harmonieux. *

Château LES GRANDES MURAILLES : Couleur moyenne par rapport au standard de l’année. Le nez est sur les fruits rouges et noirs, plaisant. La bouche est cohérente, avec des tanins assez effacés. Son ambition est plus modeste, il sera à boire dans cinq ans.

Château GRAND PONTET : Forte maturité, de la couleur en abondance. Le fruit est bien en évidence. C’est velouté et rond sur toute la bouche, mais manque un peu de profondeur.

Château HAUT-CORBIN : Beaucoup de couleur. On a poussé l’extraction assez loin, pour un vin tout à fait dans les standards du millésime, coloré, puissante n bouche avec des tanins très fins. On peut regretter ce choix de la puissance au détriment de l’élégance.

Château HAUT-SARPE : Très jolie couleur franche. Le nez est bien dégagé, complexe et appétissant. La bouche est harmonieuse, la puissance n’exclut pas l’élégance. Un beau classique. **

Château L’ARROSEE : L’un des moins denses en couleur, ce qui se retrouve également en bouche. Le nez est très agréable, mais il manque peut-être un peu « de pêche ». Assez coulant, son profil le destine à une consommation assez rapide, dès 2013-2015.

Château LA CLOTTE : Beaucoup de couleur. Si le nez est assez intéressant, la bouche est un peu massive et les tanins secs. Dommage.

Château LA COUSPAUDE : Beaucoup de couleur, bien sûr. Le nez est confit, très mûre. La bouche est puissante et on sent l’extraction poussée. Tanins très abondants et veloutés. *

Château LA DOMINIQUE : Couleur très dense, dans l’esprit du millésime. Si le nez est très mûr on est moins dans le complexe mûre-cachou que l’on retrouve dans nombre de vins cette année, c’est plus complexe et élégant. La bouche est puissante et très structurée. Les tanins finaux sont cependant assez rudes.

Château LA GAFFELIERE : Si la couleur est très dense, le nez est plus complexe et élégant que dans la plupart des vins. En bouche on a une bonne liquidité qui n’exclut pas une structure forte, avec des tanins parfaitement inclus dans le vin. ***

Château LANIOTTE SAINT-EMILION : Couleur naturellement profonde. Le nez est mûr, très agréable, profond. La vinification met en avant une belle matière première. Joli rendez-vous. *

Château LARCIS-DUCASSE : Belle couleur. Le nez est mûr sans excès, élégant et complexe. Quel équilibre en bouche ! C’est superbe, avec de beaux tanins, bois inclus. De la puissance certes, mais sans qu’elle soit un but en soi. L’un des plus beaux vins du millésime. ***

Château LAROZE : De style classique, c’est réussi. Sans atteindre les plus hauts niveaux, on a un vin bien construit, avec du fond. Bons tanins. *

Château LARROQUE : Il est bien sûr d’une couleur très puissante. Le nez est cependant juste, sans excès de bois, sans sur-maturité. Bouche ample et tanins en place, bien inclus. *

Château LA SERRE : Vinification assez juste, mais l’ensemble ne décolle pas : Il manque de profondeur en bouche et la finale est sèche.

Château LA TOUR FIGEAC : Belle couleur. Le nez est élégant, avec un boisé ajusté. La bouche est ample, avec une bonne liquidité. Equilibre harmonieux, bons tanins. ***

Château LARMANDE : Beaucoup de couleur. Le nez est expressif, assez noble, avec un joli fruit. La bouche est ample et l’équilibre très intéressant. Tanins veloutés. *

Château LE PRIEURE : Très sombre on frise l’opacité. La bouche est également proche de la sur-extraction : une austérité certaine, de la puissance, une matière dense. Sérieux, mais manque de charme et d’élégance.

Château MATRAS : Belle couleur dense et naturelle, on est sur le bigarreau plutôt que sur le noir violacé. Nez de fruits bien mûrs. La bouche est ample et ronde, avec des tanins veloutés. Très réussi. **

Château MOULIN DU CADET : Belle couleur. Le nez est très intéressant, avec une belle élégance. La bouche est bien composée, juste, tanins bien inclus, soyeux. *

Château PAVIE-MACQUIN : Enfin un nez « qui respire » ! La bouche est pleine, construite, avec une acidité qui semble plus élevée que la moyenne, un équilibre différent. Les tanins sont soyeux. **

Château PETIT FAURIE DE SOUTARD : Couleur profonde. Le nez est assez marqué par le bois mais celui-ci ne domine pas, il est de bonne qualité. La bouche est dense et serrée, un peu austère.

Château RIPEAU : Belle couleur. L’ensemble est juste, homogène, marqué par une matière bien mûre. Les tanins sont assez veloutés. *

Château SAINT-GEORGES-CÔTE-PAVIE : Couleur très forte, presque opaque. Nez sur les fruits noirs. La bouche dense, serrée, puissante, un peu austère. On a privilégié la puissance, manque d’élégance. *

Château SOUTARD : Couleur très dense. Le nez est très fruits noirs. La bouche est serrée, assez dense, tanins un peu rugueux. Cela manque de charme.

Château TROPLONG-MONDOT : Dans son style toujours opulent. Beaucoup de couleur, cette année comme toujours, avec un nez de style très mûr, mais sans excès. La bouche jongle avec les limites de la sur-extraction. Tanins très serrés. ***

Château VILLEMAURINE : Forte intensité colorante. Le nez, habillé d’un bon bois. La bouche est puissante et massive mais avec du fond. Bien construit, tanins très fins. *

Château YON-FIGEAC : Couleur dense à reflets violacés. Nez sur le fruit, un peu simple. La bouche est ample, et les tanins ronds et fins.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 23:05

Il fut un temps où Pomerol n’existait pas. Le village existait, la terre existait, mais le vin, s’il existait, n’avait pas encore le renom qu’il a aujourd’hui. En ce temps où Saint-Emilion commençait à exister, c’est autour du paysage magnifique du tertre de Fronsac, que se faisaient les grands vins du libournais et en cette fin du XVIIIème siècle, juste avant la Révolution, le grand homme de Fronsac se nommait Raymond Fontémoing. Il faut toujours rendre cette justice aux beaux terroirs de Canon et de Fronsac. C’est pour cette raison qu’il était particulièrement intéressant d’aller déguster quelques-uns des 2009 de ces deux appellations jumelles. J’ai fait cette dégustation dans le cadre du Cercle Rive Droite.

 

Château FONTENIL : Couleur très dense. Le nez, très mûr exprime des notes de myrtille et de mûre. La bouche est très ronde, veloutée, avec des tanins serrés. *

Château LA DAUPHINE : De couleur profonde et moins extraite que Fontenil. Le fruit est très élégant, bien sûr très mûr. . La bouche est puissante, très ample, et se développe longuement vers des tanins veloutés. **

Château de CARLMAGNUS : Beaucoup de couleur aussi. Le nez offre une nuance florale très intéressante. La bouche est puissante, dense. Tanins vivants, non-collants. **

Château DALEM : Très noir. Belle puissance aromatique, sur les fruits noirs bien sûr. La bouche, puissante, est assez bien équilibrée, avec des tanins légèrement sensibles. *

Château HAUT-BALLER : Très mûr, assez extrait. Il est dans ce style moderne, qui met en avant la vinification plus que le terroir. C’est bien fait mais on cherche où se trouve sa vraie personnalité.

Château BARRABAQUE : Belle couleur, dense et franche. Le nez est vivant, sur les fruits mûrs, la prune. La bouche est très joliment dessinée. Il y a du style, de la profondeur et, enfin, un vin qui dégage une vraie personnalité. ***

Château du GABY : Plus « moderne », que le précédent, mais d’une grande élégance, on ne peut le confondre avec les vinifications prémâchées. Belle profondeur et beaux tanins veloutés. ***.

Château CASSAGNE HAUT-CANON : Couleur profonde, dans les normes du millésime. Le nez est profond et élégant. La bouche est assez dense et puissante et les tanins sont très fins. *

Château MOULIN PEY-LABRIE : Couleur bien profonde, sombre. Très beau nez de fruits noirs, épicé également, notamment du poivre. En bouche, une belle ampleur, de la puissance, qui n’empêche pas la finesse, et des tanins d’un très beau grain. ***

Château LES TROIS CROIX : Couleur dense, avec un nez de fruits noirs classiques. La bouche est très structurée, un peu anguleuse, avec de la profondeur. Les tanins sont serrés. **

Château HAUT-CARLES : Vinification « dans l’air ambiant ». C’est propre, bien fait, bien construit, c’est bon, mais ce n’est pas « vibrant ».

Château MOULIN HAUT-LARROQUE : Du style, de la densité, de l’élégance. Cette élégance est d’ailleurs le point fort de ce vin. La bouche est structurée, serrée, et s’achève par de bons tanins. **

Château LA VIEILLE CURE : Concentré, il est assez fermé dans son expression aromatique. Il est également très serré en bouche, un peu austère, dans ce style sérieux, un peu rustique souvent présent dans cette zone.

Château VILLARS : Très dense de couleur, il affiche de la puissance en bouche, avec un velouté très agréable dans le toucher de bouche. Beaucoup d’ampleur, avec des tanins bien inclus. *

Château LA RIVIERRE : D’une expression aromatique moins riche que la moyenne. La bouche est moyennement structurée, et, cet ensemble agréable, moyennement formaté, sera sans doute assez vite prêt à apprécier.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 09:03

Dégustés au Château Pavie le 31 mars 2010. Cette année, Gérard Perse a décidé de ne pas faire déguster le Château Sainte-Colombe et le Clos de l’Eglise en Côtes de Castillon, ce que je regrette.

 

CLOS LES LUNELLES (Castillon) : Très beau fruit, très appétissant. Le bois se fait discret tant il est juste (60 % bois neuf). Bouche très ample, serrée, avec des tanins très soyeux. **

Château LUSSEAU (Saint-Emilion) : Un fruit gourmand, épicé (laurier). La bouche est moyennement dense, tanins soyeux. *

Château MONBOUSQUET (Saint-Emilion) : Même si le style torréfié est encore présent, on a un nez où le fruit très mûr domine (60 % bois neuf). La bouche a une bonne « buvabilité », et les tanins sont, bien sûr, très soyeux.  **

Château PAVIE-DECESSE (Grand Cru Classé) : Couleur très dense. Le nez est justement boisé (et pourtant 80 % de fûts neufs !), avec un fruit très mûr. La bouche est très élégante et serrée, avec des tanins ultra-soyeux. ***

Château BELLEVUE-MONDOTTE (Saint-Emilion) : Noir d’encre. Le nez est assez torréfié (extrait de café), mais cela s’équilibre avec le fruit. La bouche est de type très puissant et serré. Tanins soyeux. ***

Château PAVIE (1er Grand Cru Classé) : Privilège des grands terroirs, Pavie dompte les 100 % de bois neuf, et garde une superbe élégance. La bouche est, de bout en bout, de grande élégance, très structurée. Du grand art, et, sans doute, l’un des vins du millésime. ***

Château MONBOUSQUET blanc (Bordeaux) : Très beaux arômes d’agrumes, pomelo, citron, mais également une touche d’ananas, une touche de buis. Bouche fraîche, aérienne et élégante. Avec 50 % de bois neuf, le bois n’est ici un parasite, il accompagne le vin, l’enveloppe. **

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 16:33

Dégustés au château Gazin dans le cadre de l’union des Grands Crus et au Syndicat de l’appellation Pomerol.

 

Château BEAUREGARD : Belle couleur. Le nez est de bonne classe, expressif. En bouche on a de la liquidité, c’est plaisant. Bons tanins pour un ensemble élégant et plaisant. *

Château CLINET : Couleur dense comme toujours à Clinet. Le nez est très flatteur, avec un boisé bien ajusté, fin. La bouche est de bonne densité, avec des tanins riches et veloutés. **

Château GAZIN : Couleur dense. Le nez est très mûr, habillé d’u boisé qui s’intègre bien. La bouche et puissante, avec de bons tanins veloutés. C’est riche et rond. **

Château LA CABANNE : Belle couleur brillante. Le nez est mûr, sans sur-maturité, juste. La bouche de bonne structure a de la chair et des tanins bien inclus. Belle bouteille pour dans dix ans. **

Château LA CONSEILLANTE : Belle couleur. Après un boisé dominant au premier nez, la matière s’impose, très ample, ronde, sensuelle, avec de beaux tanins veloutés, et une profondeur habituelle chez ce vin de grande classe. ***

Château LA CROIX DE GAY : belle couleur, naturelle. Le nez est finement boisé et la bouche offre une belle chair tendue et harmonieuse. Les tanins, soyeux, sont bien inclus. **

Château LA POINTE : Très noir, très mûr. La bouche est ample, bien circulaire, charnue. Les tanins sont très soyeux. **

Château PETIT-VILLAGE : Beaucoup de maturité ici aussi. Le nez est cachou et fruits noirs. La bouche est assez ferme, structurée, aux tanins abondants et très fins. Un vin qui s’impose en force. *

Château ALTIMAR : Jolie couleur fraîche. Le nez est très fin, très frais, à juste maturité. La bouche joue la finesse et l’élégance. Ce n’est pas un monstre et cela se goûte avec plaisir. Sans doute à point dans cinq à dix ans.

Château BEAU SOLEIL : Couleur moyenne. Le nez est légèrement boisé. La bouche est plutôt coulante, souple, plaisante. Il aura besoin de sept ans au moins.

Château BELLEGRAVE : D’un format moyen, c’est le type de vin bon compagnon sans histoire des repas du dimanche. Pas beaucoup de brillant, mais classique, homogène. On pourra l’apprécier dans 4 à 6 ans.

Château LE BON PASTEUR : Couleur moyenne (pas de sur-extraction). Le nez est mûr, et la bouche est surtout très soyeuse, avec une puissance moyenne. Assez facile.

Château BOURNEUF-VAYRON : Belle présence aromatique. En bouche ce n’est pas un monstre de puissance, mais il est très serré avec des tanins soyeux. D’un grand classicisme bordelais. *

Château LE CAILLOU : La couleur est moyenne. Le nez est fin et délicat. La bouche, de densité et de puissance moyennes, s’achève par des tanins très fins. C’est assez facile d’accès et manque un peu d’ambition.

Château CANTELAUZE : Comme dans tous les terroirs sablo-graveleux, il s’exprime moins en puissance. Maturité et nez sont là pourtant. En bouche, une consistance moyenne, avec de très bons tanins, très fins. Lui aussi se situe dans la gamme classique.*

Château LE CHEMIN : Couleur moyenne. Le nez est marqué par le bois, d’ailleurs de grande qualité. La bouche est moyennement musclée, et s »achève par des tanins soyeux. Un autre témoin du classicisme bordelais. *

CLOS DU CLOCHER : Mûr et coloré, il est marqué par un boisé fort. La bouche est assez profonde et les tanins sont de bonne qualité. *

Château LA CROIX : De style classique, très Pomerol, il est de bonne densité et possède de bons tanins. Lui manque un tout petit peu de classe. *

Château LA CROIX DE GAY : De la force, de la puissance, chez ce vin de style classique, qui domine bien sa prise de bois. Les tanins ont très fins. *

Château LA CROIX DU CASSE : De la couleur, un nez mûr et boisé. Bouche structurée et puissante. Tanins très fins.

Château FAYAT : Très mûr et même extrait, noir. Le boisé est marqué, et l’extraction donne un vin très dense, puissant, avec des tanins très serrés. Plus puissant que fin.

Château FEYTIT-CLINET : De type mûr, extrait, boisé également. On en a plein la bouche, avec une grosse structure, de la puissance. Tanins légèrement secs.

Château GOMBAUDE-GUILLOT : Couleur profonde et violacée. Le ne est marqué par un boisé sans finesse. La bouche est assez extraite, avec des tanins un peu secs. Ce vin est cultivé en culture organique, et je trouve qu’il y a divorce avec le type de travail à la vigne et la vinification choisie, qui devrait être plus « discrète ».

Château GUILLOT : Beaucoup de couleur. Le nez est très mûr, mais naturel. La bouche a une belle chair, c’est dense et construit, avec de beaux tanins. Vin juste. **

Château L’ECUYER : Très opaque. Le nez est très marqué par le bois. (Et pourtant seulement 33 % de bois neuf). La bouche est massive. Vin en puissance, qui manque d’élégance.

Château MAZEYRES : Belle couleur dense. Le ne est assez élégant. Bouche à la bonne « buvabilité », tanins fins. Assez simple mais bien traité.

Château MOULINET : Bonne couleur. Le nez est élégant et fin, avec de la profondeur. La bouche est assez souple, ample, charnue, avec des tanins très fins. *

CLOS RENE : Beaucoup de couleur. Le nez est mûr et naturel. Le boisé ne domine pas. La bouche est ample, dense et serrée. Avec une certaine élégance et de bons tanins, c’est juste, classique, réussi. **

Domaine ROSES CAMILLE : Couleur profonde. Le nez est floral (d’où son nom ?) et fruits rouges et noirs. La bouche est de bonne densité. Tanins fins. (100% bois neuf et pourtant le bois n’assomme pas le vin). *

Château ROUGET : Très noir, presque opaque. Le nez est évidemment marqué par le bois, mais celui-ci ne couvre pas le fruit. Bouche très puissante, serrée, dense. Tanins très fins. Un vin qui se révèlera au-delà de dix ans. **

Château de SALES : Couleur assez dense. Le nez est mûr sans excès, avec un boisé léger. La bouche est assez puissante, dense, avec des tanins très souples.

Château du TAILHAS : Bon pomerol, compagnon sans histoire des repas du dimanche, bien élaboré, avec de la matière, de fruit, de la densité et une bonne « buvabilité ». A apprécier dans 4 à 10 ans.

Château VRAY CROIX DE GAY : Beaucoup de couleur. Le nez est élégant, mûr avec un boisé bien ajusté. La bouche a de la puissance, de l’ampleur et de la profondeur. Bons tanins. **

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 18:58

Dégustés à Château Dauzac, dans le cadre de l’Union des Grands Crus.

 

Château BASTOR-LAMONTAGNE : Beau nez finement botrytisé, sur les agrumes, clémentine, kumquat, écorce d’orange. Bouche assez riche. Le meilleur Bastor jamais dégusté. *

Château de FARGUES : Très beau nez sur les agrumes, l’angélique, l’amande, le tilleul. Bouche riche et enlevée, sans lourdeur. **

Château LAMOTHE-GUIGNARD : Belle aromatique sur l’écorce d’orange confite, la la mandarine. La bouche est ample, riche et aérienne. **

Château LAMOTHE : Lui aussi est dominé par l’orange confite. Un peu plus riche, mais peut-être moins varié aromatiquement. *

Château ROMER DU HAYOT : Riche et aérien également, avec une bonne palette aromatique. Je n’ai pas le souvenir de ce château à ce niveau de qualité. **

Château de MALLE : Même précision aromatique, même fraîcheur, avec le même style botrytisé, net. Très réussi. **

Château SUAU : Jolies nuances de clémentine, angélique, menthol. Riche en liqueur, bouche fraîche. Le meilleur Suau jamais dégusté.**

Château CAILLOU : Très confit. Déjà sur l’écorce d’orange. Grande richesse de liqueur. Beau botrytis. **

Château BROUSTET : Très confit également, avec une nuance de caramel au lait. Bouche riche, très botrytisée. *

Château FILHOT : Des agrumes, de l’écorce confite, une touche d’angélique. Bouche riche et pure, issue d’un beau botrytis. **

Château d’ARCHE : Très belle élégance. Le confit n’élimine pas la fraîcheur, la légèreté. C’est remarquable. **

Château DOISY-VEDRINES : Clémentine, cédrat, angélique. Très belle palette aromatique avec un peu plus de puissance. **

Château DOISY-DAËNE : Magnifique structure, aérienne et riche, très barsacaise. Très confit, orange, clémentine, pamplemousse. **

Château MYRAT : Il se confirme, année après année que Myrat a atteint un haut niveau. Un peu de menthe poivrée, de l’orange confite et un très bel équilibre riche. **

Château RABAUD-PROMIS : L’équilibre est un peu moins aérien, tant la richesse de liqueur est grande. La palette aromatique reste riche sur une gamme d’agrumes. *

Château GUIRAUD : Comme de nombreux autres châteaux il possède ce superbe équilibre d’un botrytis riche et d’un équilibre aérien qui accompagnent une belle palette aromatique. **

Château COUTET : Très belle complexité aromatique. On a des kumquats, de l’orange confite, et surtout un très bel équilibre, riche et aérien. **

Château SUDUIRAUT : Il a l’élégance et la grâce des grands Suduiraut, avec cette touche d’amande, fondue dans les agrumes. Bel équilibre. ***

Château RAYNE-VIGNEAU : Si la palette aromatique est large et élégante, on peut sentir une petite dilution en fin de bouche qui provoque une petite baisse de tension. *

Château CLOS HAUT-PEYRAGUEY : D’une très grande richesse de liqueur, avec une note de caramel qui se mêle aux agrumes confits. Equilibre très élevé. ***

Château LAFAURIE-PEYRAGUEY : Beaucoup de puissance, avec un équilibre très haut. Avec toute la palette des agrumes en prime. Très beau vin. ***

Château LA TOUR BLANCHE : La palette aromatique est, ici aussi très ouverte sur une large gamme d’agrumes surtout. Un botrytis idéal lui donne beaucoup de puissance, sans altérer sa finesse et son élégance. Au top ! ***

 

Cette dégustation m’a laissé rêveur, tant le niveau de qualité est élevé cette année. Si le botrytis a partout été généreux, l’équilibre est toujours excellent, sans lourdeur. Ce style me rappelle les vins du millésime 2001, ou, plus encore, 1988. C’est dire…

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 23:34

Dégustés à l’Union des Grands Crus et à l’Alliance des Crus Bourgeois.

 

Château COS LABORY : Couleur moyenne +. Le nez est expressif, avec de jolies nuances fruitées, séduisantes. La bouche est moyennement dense et charnue, avec des tanins légèrement secs.

Château de PEZ : Bonne couleur. Le nez est bien défini, avec de la classe. La bouche est très structurée, dense. Tanins très fins. *

Château LAFON-ROCHET : Très belle couleur. Le nez est appétissant, élégant. La bouche offre à la fois structure, chair, complexité et développement. Très beaux tanins. Très réussi cette année. **

Château LES ORMES DE PEZ : Couleur très dense. Le nez est très mûre-cassis. Comme à Lynch-Bages (même propriétaire) on a privilégié extraction et puissance. C’est moins réussi au niveau des tanins, en excès.

Château PHELAN-SEGUR : Il est plus homogène et profond que les Ormes de Pez. Il possède une profondeur et des tanins plus rationnels, inclus. *

Château BEAUSITE : Couleur moyenne. Le nez est discret. La bouche est de densité moyenne. Parfaitement buvable dans 3 à 5 ans. Assez facile.

Château L’ARGILUS DU ROY : Belle couleur très franche. Le nez est correctement boisé, et la bouche est bien structurée autour d’une matière assez dense. Bons tanins, c’est réussi. *

Château ANDRON-BLANQUET : Couleur profonde. Le nez associe élégance et justesse du boisé. La bouche met bien le vin en valeur. avec profondeur, ampleur et bons tanins. Je le trouve plus réussi que Cos Labory (même propriétaire). *

Château CLAUZET : Beaucoup de couleur. Le nez est très bien présenté : beau fruit et boisé juste (qualité du bois). La bouche est de bonne construction. Long et bon. *

Château LE CROCK : Beaucoup de couleur. Le nez est sur les fruits très mûrs, avec un boisé juste. La bouche est très puissante, très structurée. On est au niveau de Phélan Ségur, à la fois pour le profil général et la noblesse aromatique. *

Château DOMEYNE : Beaucoup de couleur. Le nez est sur les fruits noirs et le boisé est juste. La bouche a également beaucoup de puissance. Cela manque en revanche d’un peu de finesse.

Château PETIT BOCQ : Couleur presque opaque. Le nez est marqué par un boisé assez fort. Cette extraction forte donne une bouche puissante, avec des tanins très serrés. Viril.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 22:46

Dégustés à l’Union des Grands Crus et à l’Alliance des Crus Bourgeois.

 

Château BATAILLEY : Couleur dense. Le nez est élégant, très Pauillac. Bouche moyennement dense, surtout élégante par sa profondeur. Très classique. *

Château d’ARMAILHAC : Bonne couleur. Ici aussi on est face à un profil classique de finesse, d’élégance, d’équilibre, avec une puissance moyenne et des tanins soyeux. *

Château CLERC-MILON : Même profil classique, élégant, fin, pas très serré et puissant, avec une grande qualité de tanins. *

Château CROIZET-BAGES : Un peu de poivron au nez. La bouche est de bonne densité, avec des tanins très fins mais l’ensemble manque un peu de définition, d’élégance.

Château GRAND PUY DUCASSE : Couleur profonde, violacée. Le nez est sur les fruits noirs. La bouche est bien constituée, avec des tanins soyeux. C’est le meilleur Grand Puy Ducasse jamais dégusté. *

Château HAUT-BAGES-LIBERAL : Couleur profonde. Dans un style très proche de Clerc-Milon, avec élégance, moelleux et tanins soyeux. *

Château LYNCH-BAGES : Très belle couleur, très profonde, vive et franche. Le nez est moyennement puissant. La Bouche est serrée, d’une grande puissance. Les tanins sont très fins, avec un long développement en bouche. ***

Château LYNCH-MOUSSAS : Couleur profonde. Le nez est assez élégant, bien dégagé. La bouche est charnue et bien structurée, avec de beaux tanins. Très réussi. **

Château PICHON-BARON LONGUEVILLE : Belle couleur. Le nez est très élégant. D’un belle puissance (moins que Lynch-Bages qui est assez hors norme) il présente un peu plus de finesses et d’élégance. Structuré, équilibré, il s’achève par un bon soutien tannique. ***

Château PICHON COMTESSE LALANDE : Couleur dense. Si l’ensemble est excellent et homogène, il présente moins de profondeur que son voisin. Les tanins sont soyeux. **

Château FLEUR PEYRABON : Belle couleur dense. Le nez est un peu discret, mais le boisé est juste (chauffe) mais un peu fort (prise de bois). La bouche est dense avec une bonne profondeur et des tanins très fins. *

Château FONBADET : Belle couleur. Le nez est assez discret. La bouche est de puissance moyenne et d’un profil qui en fait un vin sans doute moins ambitieux et plus vite prêt à boire.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 21:57

Dégustés à l’Union des Grands Crus et à l’Alliance des Crus Bourgeois.

 

Château BEYCHEVELLE : Beaucoup de couleur. Le nez est de grande qualité, complexe. La bouche est très bien construite (un début, un milieu, une fin). Les tanisn     sont très fins avec un bon prolongement. *

Château BRANAIRE : Bonne couleur. Le nez est très élégant, profond. La bouche n’est pas d’une extrême densité, mais cel donne un ensemble harmonieux, au profil très classique. *

Château GRUAUD-LAROSE : belle couleur. Le nez est finement boisé et très élégant. La bouche a une bonne consistance, du fond. L’ensemble est est digne d’un 2ème Grand Cru classé. **

Château LAGRANGE : Couleur en dessous de la moyenne du millésime. Le nez est légèrement animal, et sur les fruits noirs. Bouche de densité moyenne et un peu courte. Avec un manque de distinction, c’est une déception.

Château LANGOA-BARTON : Couleur profonde. Le nez est de type fruits noirs. La bouche est fortement structurée, avec des tanins ronds.

Château LEOVILLE-BARTON : Couleur dense. Le nez typé fruits noirs, dans la normalité du millésime, avec une élégance marquée. La bouche est de densité moyenne +, avec des tanins très fins. *

Château LEOVILLE-POYFERRE : Couleur d’un beau grenat. Le nez est extrêmement puissant, élégant et complexe. La bouche est magnifiquement composée, avec de la chair, et un long développement vertical. Tanins de haute tenue, c’est un vrai grand vin, sans facilité. ***

Château SAINT-PIERRE : Belle couleur profonde. Le nez est de belle noblesse, élégant. La bouche a de l’ampleur et de la profondeur et s’achève par des tanins de qualité. **

Château TALBOT : Couleur légèrement en dessous de la moyenne. Le nez est profond et élégant. Ce style classique et harmonieux se prolonge jusqu’aux tanins finaux, très fins. *

Château MOULIN DE LA ROSE : Belle couleur. Le nez est de qualité et justement boisé. La bouche est dense et puissante, elle se prolonge assez longuement et les tanins ont bons. *

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 17:26

Dégustés à l’union des Grands Crus au Château Desmirail, et à l’Alliance des Crus Bourgeois.

 

Château BRANE-CANTENAC : Couleur d’intensité moyenne. Le nez est d’une grande élégance, finement boisé, aérien. Si la bouche a une certaine puissance, la matière qui l’accompagne est d’une densité moyenne. Les tanins sont très soyeux, délicats, avec un développement long. C’est tout en élégance, très suave, mais sans doute assez vite prêt à boire. **

Château CANTENAC-BROWN : Beaucoup de couleur. Le ne est vanillé, sur les fruits noirs. La bouche est puissante, assez dense, avec de beaux tanins. L’ensemble est cohérent, plutôt sur la puissance que l’élégance. *

Château d’ANGLUDET : Couleur profonde. Le nez est bien dégagé, avec de petites notes de torréfaction. Bouche assez dense, harmonieuse, avec des tanins très fins. *

Château DAUZAC : Bonne couleur. Le nez est légèrement dominé par la prise de bois. La bouche est assez charnue. Tanins bien inclus. Du charme. *

Château DESMIRAIL : Couleur dense. Le nez est finement boisé. La bouche a du moelleux, une bonne densité et de jolis tanins soyeux. Le meilleur Desmirail jamais dégusté. *

Château DURFORT-VIVENS : Couleur très profonde. Le nez est très élégant. noble. La bouche est superbement construite, pas très puissante, avec des tanins d’un beau grain soyeux. Vin d’élégance, dans le style classique bordelais. Le meilleur Durfort-Vivens jamais dégusté. ***

Château FERRIERE : Très profond, presque noir. Le nez est marqué par le bois. La bouche est assez dense et serrée, dans un style classique. Tanins légèrement secs.

Château KIRWAN : Très profonde couleur. Le nez est très élégant, très raffiné. La bouche est serrée, très fine, avec des tanins de grande qualité. Beau vin. **

Château du TERTRE : Couleur assez dense. Le nez a de la qualité, de l’élégance. La bouche est bien constituée, d’une puissance moyenne, avec des tanins fins.

Château GISCOURS : Couleur assez dense. Le nez est de qualité, élégant. Il est assez charnu, avec des tanins bien inclus, pour un ensemble charmant. *

Château LABEGORCE : Couleur moyenne. Le nez est élégant, assez profond. La bouche a une bonne construction, avec des tanins puissants mais naturels (sans sur-extraction). *

Château LASCOMBES : Couleur profonde. Nez élégant, marqué par sa forte maturité. La bouche est très bien ajustée, sans excès d’extraction, sans boisé lourd. Tanins de très belle qualité. Le meilleur Lascombes dégusté depuis fort longtemps, sans doute depuis la période Alexis Lichine. **

Château MALESCOT SAINT-EXUPERY : La couleur est dense, dans le standard du millésime. Le nez est légèrement boisé mais pas suffisamment pour être modifié. La bouche est très bien dessinée, avec de la profondeur qui s’accentue les secondes passant. Beaux tanins. **

Château MARQUIS DE TERME : Enorme couleur, presque opaque. On sent que l’extraction a été poussée. Le nez est assez fortement boisé. La bouche est dense avec des tanins un peu secs. Vinification « suiviste », pas très adroite.

Château MONBRISON : Bonne couleur dense. Le nez est fin, élégant, dégagé. La bouche est moyennement puissante, harmonieuse, avec des tanins soyeux. Du classique ! *

Château PRIEURE-LICHINE : Couleur très dense, presque noire. Le nez est sur les fruits noirs, mûre et cassis. Bouche serrée, fine. Tanins très soyeux. Le meilleur Prieuré-Lichine depuis Alexis Lichine. *

Château RAUZAN-GASSIES : Très noir. Le nez est assez puissant, très typique du millésime. La bouche est serrée, dense, mais le développement vertical est limité. Un vin massif. *

Château RAUZAN-SEGLA : Très noir également. Le nez se distingue par sa noblesse et son élégance. La bouche a, à la fois puissance et élégance, du développement vertical, des tanins soyeux. **

Château SIRAN : Très noir. Le nez est élégant et fin. Bouche charnue, élégante, avec un bon développement et des tanins soyeux. *

Château DEYREM-VALENTIN : Couleur dense. Le nez est de bonne qualité. La bouche est de tension moyenne un ensemble dont l’ambition est plus réduite que pour les grands crus.

Château GRAND TAYAC : Couleur assez dense. Le nez est assez basique, bon fruit. La bouche ne s’élève pas non plus au-dessus de son niveau.

Château MONGRAVEY : Bonne couleur. Le nez est flatteur, élégant. La bouche est moyennement puissante, assez dense, avec de beaux tanins. *

Château PONTAC-LYNCH : Couleur assez dense. Le nez a l’élégance qui sied à Margaux. La bouche est moyennement puissante, même un peu fuyante, avec des tanins fins.

Château TOUR DE MONS : Beaucoup de couleur. On a beaucoup extrait et boisé assez violemment. Il y a de la matière et de la structure ce qui fait que le bois ne dessèche pas la finale. Il faudrait être plus raisonnable sur le bois, qui en excès n’apporte rien au vin.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 17:20

Dégustés à l’Union des Grands Crus et à l’Alliance des Crus Bourgeois.

 

A)    LISTRAC

 

Château CLARKE : Couleur profonde. Nez moyennement puissant, finement boisé. Bouche bien structurée, de bon niveau, avec des tanins très fins. **

Château FONREAUD : Très dense de couleur. Le nez est moyennement expressif, très mûr. Bouche dense, très construite, avec des tanins un peu massifs. Bon mais manque un peu d’expression.

Château FOURCAS-DUPRE : Très dense. Le nez est joliment fruité, séduisant. Bouche très serrée avec des tanins très fins. Bonne structure. *

Château FOURCAS-HOSTEN : La couleur est un peu moins dense que les trois précédents. Le nez est moins élégant et moins complexe également. La bouche est très serrée, presque austère, avec des tanins légèrement secs.

Château LAFON : Belle couleur. Le nez est de qualité, mûr et sobrement boisé. La bouche est juste, avec une bonne matière, de l’ampleur. Les tanins sont très fins, de bonne qualité. **

Château MAYNE-LALANDE : Très belle couleur, profonde. Le nez est de grande qualité, justement boisé sur un jus mûr. La bouche offre un très beau volume, de la profondeur, de l’élégance, et des tanins de qualité. Une réussite exemplaire dans la justesse de la matière première et de la vinification. ***

Château SARANSOT-DUPRE : Belle couleur profonde. Le nez est de qualité, d’une bonne profondeur. La bouche est puissante, assez chaleureuse, et les tanins sont bons. *

 

B)     MOULIS

 

Château CHASSE SPLEEN : Beaucoup de couleur. Le nez est de qualité, finement boisé, joli fruit bien mûr. La bouche est très serrée, avec une bonne puissance. Bon vin, avec un bon potentiel, tanins très  légèrement secs. *

Château MAUCAILLOU : Beaucoup de couleur. Le nez est plaisant. Fruit avenant. La bouche est moins serrée que Chasse Spleen, mais on y trouve un bon équilibre, pour un point de consommation sans doute plus rapide. *

Château POUJEAUX : Presque opaque. Le nez est très mûr. très fruits noirs. La bouche est également très serrée, très construite, avec des tanins très inclus. C’est justement et harmonieusement fait. **

Château ANTHONIC : Belle couleur. Le nez est assez riche et complexe, et la bouche est dense et puissante. Son équilibre le rendra consommable assez rapidement. *

Château DUTRUCH GRAND-POUJEAUX : Belle couleur dense. Le nez est élégant avec du fond. La bouche confirme ce style, avec profondeur et élégance, une bonne matière. Beaux tanins inclus également. **

Château GRANINS GRAND-POUJEAUX : Il se différencie de tous les vins précédemment dégustés dans cette appellation par son ambition moindre. Moins puissant et serré, plus vite prêt à boire sûrement, avec des tanins de qualité.

Château LALAUDEY : Bonne couleur. Le nez est fortement marqué par le bois. La bouche est assez digeste, avec un certain fond. Finale douce, sur des tanins sans dureté.

Château MALMAISON : On sent d’abord le fruit très mûr et l’habillage d’un boisé luxueux, sur une matière de densité moyenne. L’ensemble donne un vin très plaisant, assez flatteur, prêt à consommer dès 2013 certainement.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article