Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 23:24

Dégustation effectuée à l’Union des Grands Crus au Château Dauzac à Labarde.

 

BASTOR-LAMONTAGNE : Arômes pamplemousse, clémentine. Peu de liqueur, Botrytis peu évident. Plutôt moelleux que liquoreux.

De FARGUES : Arômes d’agrumes confits, orange, clémentine, plus angélique. Bouche élégante avec une profondeur convaincante et une liqueur légère. Bonne tension **

LAMOTHE-GUIGNARD : Ici aussi une liqueur moyenne. Pas de botrytis très sensible.

ROMER DU HAYOT : Le nez champignonne beaucoup. Ce n’est pas terminé. Néanmoins une certaine faiblesse aromatique.

De MALLE : Un peu plus riche en liqueur, mais manque de complexité aromatique. Finale courte.

SUAU : A la fois une liqueur légère et pas de botrytis en arôme. Assez simple.

CAILLOU : Un peu plus riche, mais pas non plus de grand botrytis. Cela reste simple.

FILHOT : Un botrytis plus apparent, avec les notes de champignon, des notes de fruit confit, de caramel.

D’ARCHE : Un style également léger, avec cependant des arômes de pamplemousse, d’ananas, d’orange. Pas mal. *

DOISY-VEDRINES : On rentre ici dans un vin plus riche, plus profond, avec un peu de confit.

DOISY-DAËNE : On monte en élégance et en profondeur. On a ici des agrumes confits, de l’écorce d’orange. Joli vin. *

De MYRAT : Il y a du botrytis et de la profondeur, une jolie matière. Ce n’est pas très riche, mais c’est bon. **

SIGALAS-RABAUD : Tout en élégance et en finesse, avec de la profondeur, mais une richesse moyenne. Jolis agrumes. *

RABAUD-PROMIS : Plus riche que le précédent mais moins élégant. La liqueur est-elle obtenue par botrytisation ?

RIEUSSEC : Profond, complexe, belle notes confites, de la suite en bouche. C’est bon. *

GUIRAUD : Il est assez riche mais sans lourdeur, assez joliment botrytisé. Bonne longueur. **

SUDUIRAUT : S’il a une richesse certaine, il n’est pas très complexe au nez, où il manque quand même la classe d’un grand botrytis.

RAYNE VIGNEAU : Il offre le même profil avec cependant un peu plus de richesse aromatique. *

CLOS HAUT-PEYRAGUEY : Il est à la fois le plus complexe, le plus profond, et le mieux équilibré. C’est un vrai bon sauternes. ***

LAFAURIE-PEYRAGUEY : Plus riche en liqueur encore, mais avec moins de richesse aromatique et de profondeur. Manque d’expression et de confit.

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 10:44

Dégustations Union des Grands Crus au Château Figeac, et Association des Grands Crus Classés de Saint-Emilion, au Château La Tour Figeac.

 

BALESTARD LA TONNELLE : Couleur très dense. Le nez est très mûr, avec une note de cachou. La bouche est de belle densité, avec des tanins soyeux. *

BEAU SEJOUR BECOT : Couleur moyenne +. Le nez est un peu toasté. La bouche est à la fois un peu chaude et manque de milieu. Tanins très fins.

CANON LA GAFFELIERE : Très belle couleur. Le nez est très élégant, aérien. La bouche propose une très belle matière, finement élégante. Beaux tanins. ***

CAP DE MOURLIN : Couleur moyenne. Le nez n’est pas très puissant. Ces difficultés se retrouvent en bouche avec un réel manque de corps et des tanins trop secs.

DASSAULT : Couleur moyenne. Le nez est également moyennement expressif. La bouche quand à elle manque de chair, surtout avec des tanins végétaux.

FIGEAC : Le nez est nettement plus élégant, ce qui est normal. La bouche manque un peu de corps et les tanins sont très serrés et un peu austère. Un millésime qui tardera à se fondre.

CLOS FOURTET : Couleur dense. Le nez est très élégant, très mûr. La bouche est homogène, avec une belle suite. Les tanins sont mûrs, bien inclus dans la chair. **

FRANC-MAYNE : Couleur très dense. Le nez est très classique. La bouche a une assez bonne densité, mais se termine par des tanins assez sévères.

GRAND-MAYNE : Couleur très dense. Le nez a de l’élégance et de la complexité. Usage du bois modéré. La bouche est harmonieuse et les tanins, serrés, inclus. *

LA COUSPAUDE : Couleur dense. Boisé assez important. La bouche est bien construite autour d’un bon demi-corps. Tanins serrés.

LA GAFFELIERE : Bonne couleur, dense. Le nez est extrêmement élégant. La bouche n’apparaît pas très concentrée, mais elle est de grande harmonie, avec des tanins très fins. Tout en élégance classique. **

LA TOUR FIGEAC : Beaucoup de couleur. Le nez est sur les petits fruits noirs, bien sûr. La bouche est très élégante, serrée, concentrée, avec des tanins abondants, vigoureux. *

LARMANDE : Couleur forte. Le nez est assez typique du château, avec un boisé important mais de qualité. La bouche est de densité moyenne, avec des tanins qui durcissent légèrement en fin de bouche.

LARCIS-DUCASSE : Belle couleur profonde. Le nez est extrêmement élégant. La bouche est juste, bien construite, sans excès, avec des tanins très fins et inclus. **

PAVIE-MACQUIN : Couleur profonde. Le nez est joliment boisé, et très élégant. La bouche est superbement composée, avec un développement vertical, et des tanins soyeux, mûrs. ***

TROPLONG-MONDOT : D’un style radicalement différent que Pavie-Macquin. La couleur est profonde. Le nez est plutôt fermé, retenu. La bouche est dense. Ici aussi il y a un développement vertical, mais quand Pavie-Macquin s’installe en finesse, Troplong-Mondot s’impose en force, en puissance. Les tanins sont également abondants et serrés. Mais c’est cohérent. ***

TROTTEVIEILLE : Beaucoup de couleur. Le nez est classique, de bonne qualité. La bouche est serrée et bien constituée, avec une grande charge tannique. L’ensemble est un peu austère, mais c’est bien. *

BELLEFONT-BELCIER : Bonne couleur. Le nez a de la finesse et de la complexité. La bouche n’est pas très dense, mais l’ensemble est équilibré. Tanins fins. *

FLEUR CARDINALE : Couleur moyenne. Le nez est agréable et fin. La bouche est de demi-corps, avec des tanins ajustés. Ce vin, qui manque un peu de densité se fera vite, on le boira avec plaisir.

DESTIEUX : Couleur pourprée. Le nez est marqué par le poivron et le bois, d’ailleurs de qualité. La bouche est correctement construite, mais on aimerait plus de finesse et d’élégance.

GRAND CORBIN : Couleur moyenne. Le nez n’est pas emballant, il manque d’élégance et la bouche manque de maturité tout au long.

GRAND CORBIN DESPAGNE : Couleur moyenne. Le nez est élégant, bien habillé d’un joli boisé discret. La bouche est de demi-corps, mais joue dans l’élégance. Un joli vin pour les dix prochaines années. *

SAINT GEORGES CÔTE PAVIE : Bonne couleur. Le nez est élégant, bien mûr. La bouche est très aérienne, élégante, homogène, avec des tanins très fins. Pas loin derrière Pavie-Macquin. **

RIPEAU : Belle couleur. Le nez est élégant. La bouche est très bien constituée, avec un développement vertical et de bons tanins. *

MATRAS : Couleur moyenne. Le nez est très agréable, avec un joli fruit. Néanmoins, cela reste assez simple en bouche, un peu fluide. Assez facile et plaisant.

CLOS SAINT-MARTIN : Belle couleur. Le nez a de la classe, du style, un joli boisé. La bouche est harmonieuse, avec du jus, et des tanins mûrs et riches. **

LES GRANDES MURAILLES : Couleur moins dense. Le boisé est un peu plus puissant, assez toasté. La bouche n’a pas la finesse du précédent (même propriétaire). Finit un peu court.

LE PRIEURE : Couleur assez dense. Le nez et la bouche manquent de maturité. L’ensemble reste assez maigre.

L’ARROSEE : Couleur assez dense. Le nez est élégant et racé. La bouche est serrée, pas très puissante, avec des tanins légèrement secs.

LAROZE : Couleur assez dense. Le nez manque un peu d’expression. Si l’ensemble est cohérent, on reste sur un manque de générosité. Tanins un peu secs.

LAROQUE : Il commence par une couleur assez profonde. Puis le nez, avec une maturité juste. La bouche est harmonieuse, mais cela manque un peu d’expression.

SOUTARD : Couleur forte. Le nez est nettement marqué par le bois. La bouche est bien constituée, avec de la puissance. Tanins serrés. Quel changement de style !!

LANIOTTE SAINT-EMILION : Couleur dense. Le nez est très mûr, de bonne qualité. La bouche dans son entier est homogène, avec des tanins mûrs. *

LA SERRE : Couleur moyenne. Le nez et la bouche sont d’un style tout à fait classique, pas d’extraction, boisé discret. Le vin est bien constitué, naturel dans son équilibre. Les tanins sont mûrs et inclus. Très réussi. *

LA DOMINIQUE : Beaucoup de couleur. Le nez est très moderne : matière et bois. La bouche est très cohérente, avec une belle puissance. Les tanins sont inclus. Un vin « mâle ». **

LA CLOTTE : Bonne couleur profonde. Le nez est très intéressant, élégant. La bouche est pleine, riche, avec une profondeur certaine. C’est mûr, homogène. Une belle réussite. **

HAUT-SARPE : Couleur forte. Le nez est mûr, assez riche. La bouche offre une belle matière, mûre et s’achève par des tanins un peu collants. *

HAUT-CORBIN : Couleur forte. La maturité des jus a été parfaite. On a un vin plus riche, de bonne densité, avec des tanins très fins. *

GUADET : Couleur forte. Le nez est élégant et mûr. La bouche de belle harmonie, très équilibrée, avec des tanins mûrs, très fins, inclus. **

GRAND PONTET : Couleur moyenne. Le nez est très agréable. Notes de torréfaction, de cachou. La bouche n’est pas très dense, mais beaucoup d’élégance et d’agrément. Bons tanins. *

MOULIN DU CADET : Couleur moyenne. Le nez est très qualitatif, avec un boisé toasté, bien ajusté. La bouche est bien équilibrée, sans lourdeur. Les tanins sont très fins et bien inclus. *

FONROQUE : Couleur moyenne. Le nez est très agréable ainsi que la bouche. L’ensemble est très bien équilibré mais cela manque d’un peu de complexité.

FONPLEGADE : Couleur assez dense. Le nez est de qualité mais la bouche semble très marquée par une petite verdeur, que l’on retrouve au niveau des tanins.

COUVENT DES JACOBINS : Couleur dense, profonde. Le nez est très mûr, la bouche est assez serrée, avec une matière correcte et des tanins un peu secs.

CORBIN MICHOTTE : Couleur profonde. Le nez est mûr, très classique. . En bouche également, avec une liquidité très rafraichissante, et des tanins fins. *

CLOS DES JACOBINS : Couleur profonde. Le nez est bien dégagé. C’est à la fois dense, profond et équilibré, avec des tanins de bonne qualité. **

CHAUVIN : Couleur dense. Le nez est très fruits noirs et cachou. La bouche est bien composée avec de la profondeur, et des tanins fins et mûrs. **

CORBIN : Ici aussi on a réalisé un très bon vin, élégant, bien constitué, avec de beaux tanins très serrés. **

CADET-PIOLA : Couleur moyenne. Le nez et la bouche manquent de maturité, un peu de fluidité, et des tanins végétaux.

BERGAT : Jolie couleur. Le nez est très intéressant, séduisant. La bouche est dans la même veine, et, sans atteindre des sommets, c’est très agréable.

PETIT FAURIE DE SOUTARD : Couleur dense. Le nez est plein, élégant. La bouche est serrée, de puissance moyenne, avec des tanins assez secs en finale.

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 11:39

Dégustations Union des Grands Crus au Château La Conseillante, et au Syndicat de l’appellation Pomerol.

 

BEAUREGARD : Couleur moyenne. Le nez est expressif et extrêmement élégant. Centré sur une matière moyenne, mais très aérien, élégant, avec des tanins riches et soyeux, ce vin donnera du plaisir avec une garde moyenne. *

CLINET : Couleur profonde. Le nez est marqué par un boisé luxueux. La bouche me gêne : elle doit plus au travail qu’à la matière initiale, et cela me semble désaccordé. L’ensemble est fin, avec des tanins soyeux.

GAZIN : Couleur moyenne °. Le nez est extrêmement élégant, noble, racé. Grande homogénéité et délicatesse de l’ensemble avec des tanins soyeux. **

LA CABANNE : Encore moins puissant, mais d’une grande délicatesse de sève. C’est un vin d’une élégance folle, qui manque cependant d’un peu de chair. Il donnera un grand plaisir dans les dix à quinze ans. *

LA CONSEILLANTE : Couleur assez dense. Le nez est évidemment d’une grande noblesse, c’est bien le caractère du cru. La bouche est moyennement dense. L’ensemble est harmonieux, cohérent, sous le signe de la finesse. **

LA CROIX DE GAY : Même type de vin, d’une grande finesse également. En bouche, si la matière est moyenne et les tanins mûrs, c’est un peu court. Demi-garde.

LA POINTE : Plus de matière que chez ses voisins. On a sans doute poussé l’extraction de couleur et de matière. On a en corollaire des tanins légèrement secs.

PETIT-VILLAGE : On a ici à la fois de la densité de couleur et de matière, et la bouche est homogène. Cependant les tanins, au grain fin, s’achèvent par une note végétale. *

BEAUSOLEIL : Pourpre violacé. Nez de fruits noirs net. Bouche moyennement dense, tanins légers, un peu court.

LE CLOS DU BEAU-PERE : Signé Jean-Luc Thunevin, il affiche beaucoup de couleur. Le nez est marqué par un boisé de qualité. Cela se poursuit par une jolie matière en bouche. C’est élégant mais pas très puissant. *

BELLEGRAVE : Un boisé un peu dominant par rapport à la structure du millésime. C’est serré, pas très puissant. Bien.

BON PASTEUR : La propriété familiale de Michel Rolland me déçoit cette année, avec un boisé vraiment dominant. Celui-ci ne peut remplacer une chair manquante. Cela donne de la sécheresse aux tanins. Il faudra beaucoup de micro-bullage pour gommer les tanins…

BOURGNEUF-VAYRON : belle couleur, pour une matière assez dense, serrée, avec de beaux tanins très soyeux. Belle réussite. *

LE CAILLOU : Bonne couleur. Le nez est élégant, avec un fruit mûr et expressif. C’est moyennement puissant mais élégant.

CANTELAUZE : Je n’aime pas le type de bois employé, qui donne ce que j’appelle un goût de planche. Sinon la matière est jolie et les tanins élégants.

DOMAINE FAYAT-THUNEVIN : Il associe deux grands noms : Jean-Luc Thunevin (Valandraud) et Clément Fayat propriétaire du Château La Dominique, et grand du BTP. Beaucoup de couleur. Bon nez, habillé d’un excellent bois neuf. La bouche est serrée, pas très charnue, avec des tanins soyeux. *

FERRAND : Bonne couleur, bonne matière, bonne maturité, bon travail.

FEYTIT-CLINET : Beaucoup de couleur. Le nez est marqué par le bois. La bouche a une bonne profondeur, de l’élégance. Jolis tanins. **

FRANC-MAILLET : Beaucoup de couleur. Le nez est de qualité, avec un joli boisé. La bouche est moyennement dense et s’achève malheureusement par des tanins un peu secs.

LE GAY : (Catherine Péré-Vergé) Beaucoup de couleur. Le nez est très mûr, finement boisé. La bouche est de bonne constitution, harmonieuse, équilibrée, avec de beaux tanins. **

GOMBAUDE-GUILLOT : La non plus je n’aime pas le type de boisé. Il intervient en plus sur une matière légèrement diluée. Les tanins sont très serrés.

GUILLOT : Couleur profonde. Très beau nez, avec un fruit bien mûr, habillé d’un boisé raisonnable. La bouche est ronde, assez dense, avec de beaux tanins. Très belle réussite dans cette propriété méconnue. **

GUILLOT-CLAUZEL : Couleur moyenne. La bouche est légèrement fluide, mais c’est bon, très bon, tout en élégance. Il fait partie de ces vins qui donneront du plaisir à échéance dix-quinze ans. *

HAUT-FERRAND : Soit l’échantillon n’est pas bon soit une odeur désagréable flotte au nez (moisi). Accordons-lui le doute.

HAUT-MAILLET : Mûr et discret, légèrement fluide, classique et élégant. Lui est de petite garde.

MAZEYRES : Couleur dense. Le nez est de qualité, mûr. La bouche serrée avec une matière importante pour le millésime et des tanins soyeux. *

MONTVIEL : Couleur moyenne. Malgré 100% bois neuf, le vin parvient à passer au dessus, le bois est de grande qualité. La matière est moyenne, les tanins sont fins. L’ensemble manque un peu d’expression.

MOULINET : C’est assez classique, élégant, mûr. Sans être éblouissant c’est homogène, bien fait, juste. *

CLOS RENE : La concentration est moyenne, mais c’est très bon, élégant, fin, sans maquillage. Tanins bien en place. *

ROUGET : Beaucoup de couleur. Le nez est très fruits noirs, un peu de bois. La bouche est puissante, ample et les riches tanins sont bien inclus. Un format rare dans ce millésime. **

De SALES : Couleur dense. Le nez est assez élégant. La concentration est bonne en bouche, malgré le terroir qui donne des vins assez légers. Il y a de la puissance, tanins fins. *

VRAY CROIX DE GAY : Beaucoup de couleur. Le nez sur les fruits noirs, la bouche construite, solide, avec de la mâche, des tanins bien cadrés. C’est aussi un grand format du millésime. **

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 21:51

Dégustations Union des Grands crus à Château Branaire-Ducru, et Alliance des Crus Bourgeois à Château Clément-Pichon.

Saint-Julien :
BEYCHEVELLE : Couleur moyenne+. Le nez est élégant et dégagé de boisé intempestif. La bouche est très classique dans sa composition, de densité moyenne, mais harmonieuse de bout en bout. *
BRANAIRE-DUCRU : Belle couleur profonde. Le boisé est assez fort mais la puissance du vin reprend le dessus rapidement. La bouche est d'une bonne densité et s'achève par des tanins élégants. **
GRUAUD-LAROSE : Bonne couleur. Le nez est de très belle qualité, très élégant. La bouche d'une puissance "classique" mais d'une belle harmonie avec des tanins fins. *
LAGRANGE : Couleur dense. Le nez est à la fois mûr, complexe, habillé d'un boisé juste. La bouche offre un bel équilibre avec à la fois richesse, et bons tanins. **
LANGOA-BARTON : Le vin est très bien présenté avec un boisé luxueux. Le fruit n'est pas du tout dominé cependant. La bouche est assez pleine, avec des tanins flatteurs. C'est très agréable, mais manque un peu de fond. *
LEOVILLE-BARTON : Couleur moyenne+. Le nez est très élégant, avec une très jolie sève. La bouche est assez riche. C'est un vin très charmeur, un rien flatteur. *
LEOVILLE-POYFERRE : Bonne couleur. Le nez est d'une élégance folle, extrêmement raffiné, "de haute civilisation". La bouche est magnifiquement constituée. Belle structure et beaux tanins : "au grand chic bordelais", un vrai grand vin classique. ***
SAINT-PIERRE : Beaucoup de couleur. Le nez est bien mûr, très mûre-myrtille, sans excès ni lourdeur. Le boisé est juste. La bouche assez puissante, avec de la matière et de beaux tanins. Ce château, victime de son histoire longtemps partagé en trois parties, peu présent dans les grandes dégustations) n'a pas la reconnaissance qu'il mérite. **
TALBOT : Belle couleur. Nez d'une belle élégance, de la sève, un fruit éclatant, de la profondeur en bouche avec de beaux tanins. **
LA BRIDANE : Il est nettement en dessous de tous les grands crus classés de l'appellation, en particulier par une petite dilution et des tanins légèrement secs.
MOULIN DE LA ROSE : Beaucoup de couleur. Il est construit, dense, mais manque un peu d'expression au niveau aromatique. Un vin sérieux. *
du GLANA : Lui non plus n'a pas l'élégance et la noblesse des grands St Julien. Il est ramassé et très serré, assez austère.
Pauillac :
CLERC-MILON : Belle couleur. Le nez est extrêmement élégant, complexe, noble. Bouche à la fois juteuse et profonde. Beaux tanins. **
d'ARMAILHAC : Couleur pourpre violacée. Le nez est très boisé, toasté un peu lourdement. La bouche est un peu moins bien composée que celle de Clerc-Milon, avec des tanins un peu durs.
BATAILLEY : Beaucoup de couleur, violacé. Le nez est riche et bien habillé. La bouche est ample et juteuse, harmonieuse jusqu'aux tanins. *
LYNCH-MOUSSAS : Belle couleur. Le nez est très mûr, avec des notes de torréfaction (moka) et une bouche ample, puissante et charnue. Tanins abondants. Très rond dans la bouche. **
CROIZET-BAGES : Très belle couleur dense. Le nez est d'une très belle qualité, avec de la noblesse. Bouche riche, juteuse, ample, beaux tanins. Belle surprise, pour ce vin qui confirme son renouveau. **
GRAND PUY DUCASSE : Couleur violacée. Le nez est peu élégant et dominé par un boisé chaud qui ne masque pas les manques. La bouche est creuse. Manque de définition, de densité, d'élégance.
HAUT-BAGES-LIBERAL : Fin et élégant avec une matière moyenne. Equilibré et joliment fait, mais d'un format moyen.
PICHON BARON LONGUEVILLE : Beaucoup de couleur. Le nez est noble et élégant. La bouche est dense, serrée, équilibrée, avec des tanins soyeux de grande qualité. ***
PICHON COMTESSE LALANDE : Couleur moyenne +. Le nez est tout en finesse, avec cependant un boisé un peu chaud. La bouche est très serrée et soyeuse dès l'attaque jusqu'aux tanins. **
PONTET-CANET : Beaucoup de couleur. Le nez est extrêmement élégant, mais il me semble que l'élevage et l'extraction sont un peu excessifs. La bouche a de la puissance. Les tanins sont massifs. **
LYNCH-BAGES : très belle couleur. Le nez est assez sévère, avec une expression moyenne. La bouche offre une structure très forte, serrée, avec des tanins importants, mais très fins. Vin très sérieux mais remarquable par son format. ***
FLEUR PEYRABON : Beaucoup de couleur, avec une maturité forte, des arômes un peu compotés. La bouche est très charnue avec un boisé discret. Vin plutôt solaire, avec des tanins soyeux, bien inclus. *
FONBADET : Un peu moins mûr que Fleur Peyrabon, il est d'un grand classicisme pauillacais, élégant, structuré, équilibré. *
BELLEGRAVE : Lui aussi est assez solaire. Mais les tanins sont moins serrés, plus massifs. Il est moins gracieux.
Saint-Estèphe :
ORMES DE PEZ : Beaucoup de couleur. Le nez est assez sévère mais la bouche offre une structure très forte, serrée, avec de jolis tanins très soyeux. Très réussi. **
COS LABORY : Beaucoup de couleur. Le nez est de même style qu'Ormes de Pez, avec une structure serrée, tendue, verticale. Beaux tanins. *
LAFON-ROCHET : Couleur dense, violacée. Le nez est sur les fruits noirs, séduisant. La bouche a une belle attaque, une suite superbe, et des tanins très fins. *
PHELAN-SEGUR : Belle couleur dense. Le nez est élégant, fin. La bouche est très serrée, avec des tanins très fins. *
DOMEYNE : Beaucoup de couleur. Le nez est élégant et complexe. La bouche est bien composée, aérienne, avec des tanins soyeux. *

PETIT BOCQ : Belle couleur. Le nez est très élégant. La matière moyenne + mais c’est enlevé, élégant, harmonieux, avec des tanins très fins. **

LE CROCK : Couleur moyenne. C’est assez fluide, avec un accès assez facile. Plutôt souple, cela se goûte avec plaisir.

COUTELIN-MERVILLE : Beaucoup de couleur. Le nez est très classique, avec du fruit et un boisé de classe. Il y a aussi de la puissance en bouche, des tanins fins. Un beau classique. **

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 22:53

Dégustations Union des Grands Crus au Château Marquis de Terme, et Alliance des Crus Bourgeois au Château Clément-Pichon.

 

BRANE-CANTENAC : La couleur est moyenne de densité, profonde de couleur. Le nez est celui de ce beau terroir, raffiné, élégant. La bouche n’a pas beaucoup de force, mais tout en délicatesse, elle est harmonieuse et s’achève par de jolis tanins fins. Bonne longueur. **

CANTENAC-BROWN : Belle couleur profonde. Le nez est très net, sur les fruits noirs, très mûr. La bouche est plutôt dense, complète, avec un joli corps, moyennement serré, et des tanins fins.  **

D’ANGLUDET : couleur moyenne, pourprée. Le nez est élégant, bouche délicate, mais manquant de corpulence, tanins fins.

DAUZAC : Couleur forte, sombre. Le nez est dominé par un boisé un peu fort. La bouche est élégante, mais est un peu dissociée entre alcool, chair et tanins, qui sont un peu dominants. *

LE TERTRE : Couleur moyenne. Le vin est de demi-corps, matière légère et tanins soyeux de grains qui s’achèvent par une note végétale.

GISCOURS : Bonne couleur profonde. Le nez est marqué par le bois. De l’élégance en attaque mais manque de corps et tanins légèrement secs.

DURFORT-VIVENS : Couleur moyenne. Le nez est assez discret, demi-corps en bouche et tanins végétaux qui sèchent un peu en fin de bouche.

FERRIERE : Bonne couleur. Le nez a de l’élégance, du fruit. La bouche est cohérente, équilibrée, avec un développement vertical et de bons tanins. *

KIRWAN : Couleur moyenne. Le nez est élégant, pur, mais la bouche manque de chair. Et de force. Les tanins sont toutefois soyeux.

LABEGORCE : Bonne couleur. Le nez est moyennement expressif. La bouche présente une trace de dilution et des tanins manquant de maturité.

LASCOMBES : Couleur moyenne. Le nez n’est pas très puissant, mais fin et élégant. La bouche de demi-corps, tanins fins. Un « vin de dentelle ».

MALESCOT SAINT-EXUPERY : Bonne couleur. Le nez est fin et élégant. Sans être puissant il a tout de même plus de corps que les autres et un parfait équilibre en bouche avec des tanins soyeux et mûrs. **

MARQUIS DE TERME : Bonne couleur. Le nez est moyennement puissant. Très bon choix de barrique. Demi-corps, avec des tanins fins, mais très légèrement végétaux en toute fin de bouche.

MONBRISON : Couleur moyenne. Nez pas très puissant, mais très pur, et mûr. La bouche est de densité moyenne + mais très bon équilibre des éléments. Tanins mûrs, une belle réussite. *

PRIEURE-LICHINE : Couleur plutôt dense. Le nez est marqué par un boisé toasté, excessif. La bouche a un certain charme, avec des tanins fins, mais c’est un peu court.

RAUZAN-GASSIES : Couleur moyenne. Le nez est élégant et assez puissant. La bouche, de demi-corps, est harmonieuse, de belle élégance, avec des tanins de qualité. **

RAUZAN-SEGLA : Couleur moyenne. Le nez est élégant également. La bouche n’est pas plus puissante mais très harmonieuse, avec de la profondeur et des tanins soyeux. **

SIRAN : Couleur moyenne. Le nez est discret, fin. La bouche est un peu fluette et présente de la dilution. Tanins fins, court en bouche.

LE COTEAU : Couleur assez profonde. Le nez pas très gracieux. La bouche de moyenne consistance, avec des tanins secs.

MONGRAVEY : Couleur moyenne. Un joli nez très pur, avec un élevage bien ajusté préservant le fruit. Bouche de densité moyenne, jolis tanins aériens. *

PONTAC-LYNCH : Couleur moyenne. Le nez est de qualité, avec une élégance notable. La bouche est un peu fluide avec des tanins fins.

TOUR DE MONS : Couleur assez dense. Le nez de petits fruits noirs avec un boisé un peu lourd. La bouche est assez bien constituée. Tanins soyeux. Pas très élégant mais bien fait. *

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 22:41

Dégustés à Château Chasse Spleen (Union des Grands Crus) et Château Clément-Pichon (Alliance des crus Bourgeois).

 

Les Moulis :

POUJEAUX : Couleur dense. Le nez est de qualité avec un boisé bien dosé. La bouche a une puissance et une concentration très correctes. Des tanins mûrs donnent un ensemble cohérent, assez musclé. *

MAUCAILLOU : Couleur dense. Il ressemble à Poujeaux pour ce qui est de la construction, mais avec un fruit moins charmeur.

CHASSE SPLEEN : Couleur dense. C’est un peu moins construit que les deux autres vins de ce groupe mais le côté mûr et élégant en fait une expression féminine de ce même terroir. *

ANTHONIC : Belle couleur. Le nez de fruits noirs est bien mûr. La bouche est fine, bien composée, harmonieuse. Beaux tanins fins. Il mérite lui aussi l’étoile. *

BISTON-BRILLETTE : Couleur moyenne. Le nez n’est pas très expressif. On retrouve cette impression en bouche, un petit manque de personnalité ; et les tanins sont un peu végétaux.

LALAUDEY : Couleur profonde. Le nez présente une étonnante et agréable note de truffe. Hélas, la bouche manque de densité, avec un boisé pas très élégant, qui durcit les tanins.

Les Listracs :

FOURCAS-HOSTEN : Couleur très moyenne. Le nez est très agréable, floral. La bouche est fluide, croquante, mais c’est harmonieux. A boire vite, mais agréable.

FOURCAS-DUPRE : Couleur très moyenne. Le nez est peu expressif. . La bouche offre la même fluidité, avec cependant moins d’agrément.

FOURCAS-DUMONT : Bonne couleur. Le nez est élégant, sur la mûre et le cassis. La bouche est à la fois bien composée, ample, juteuse et harmonieuse au niveau des tanins. *

FONREAUD : Beaucoup de couleur. Le nez est très fruits mûrs, mure et myrtille. La bouche est dense, structurée, avec des tanins mûrs. *

CLARKE : Couleur moyenne. Le nez est très boisé (trop). Cet élevage surdimensionné donne une bouche dissociée, qui ne fonctionne pas. Et pourtant les tanins sont fins et mûrs.

MAYNE LALANDE : Couleur dense. Le nez est de bonne facture, avec un boisé bien dosé (quantité, chauffe). Il y a une bonne profondeur, avec des tanins assez austères en finale. *

SARANSOT-DUPRE : Couleur profonde. Le nez est marqué par un boisé un peu lourd. La bouche offre une structure correcte, avec des tanins fins et mûrs.

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 21:58

Dégustés au Château Chasse-Spleen (Union des Grands Crus) et au Château Clément-Pichon (Alliance des crus bourgeois).

 

LA TOUR DE BY : Bonne couleur. Le nez correctement boisé est assez généreux, intéressant, avec un fruit net. La bouche a une certaine profondeur et des tanins fins. *

GREYSAC : Couleur moyenne. Le nez est marqué par un boisé mal choisi. La bouche est moyennement dense. Au bout, les tanins accentués par le bois, sont secs.

TOUR HAUT-CAUSSAN : Jolie couleur. Le nez est de très belle qualité, très bien composé avec un boisé ajusté. La bouche n’a pas un corps énorme, mais l’ensemble est homogène et se termine par des tanins de qualité. *

TOUR PRIGNAC : Le fruit est très séduisant, mûr. La bouche est assez légère mais le tout est très agréable, avec de jolis tanins fins. Plaisant.

VIEUX ROBIN « BOIS DE LUNIER » : Belle couleur. Le nez est élégant et de qualité. En bouche, une matière serrée, qui donne une bonne structure. Les tanins sont abondants et très serrés. *

LES BROUSTERAS : Couleur moyenne. Joli nez avec un fruit gourmand. Petite matière, mais c’est sympathique. Heureusement on a eu la main légère sur les tanins car il y a une trace végétale sur les tanins.

LA CARDONNE : Petite intensité colorante qui annonce un vin de petit format, discret en fruit, peu charpenté. Légèrement dilué, décevant.

CASTERA : Couleur moyenne. Le nez est agréable, joliment fruité. La bouche, de densité moyenne, s’achève par des tanins fins et mûrs. Vin de plaisir, assez facile d’accès.

DAVID : Bonne couleur. Le nez est envahi par le boisé, trop prégnant. Le vin est bien charpenté mais il s’achève par des tanins boisés qui ajoutent une touche végétale sèche.

D’ESCURAC : Couleur assez extraite. Le nez est marqué par un boisé fort. La bouche est assez puissante, avec des tanins très serrés, un rien desséchants.

FONTIS : Couleur moyenne. Le nez est fin et élégant. Du charme. La bouche est assez structurée, mais les tanins sont un peu durs.

LES GRANDS CHÊNES : La couleur est intéressante, annonçant un vin riche. Le nez est certes boisé mais cela n’exclut pas le fruit. La bouche est assez juteuse, avec une bonne structure et des tanins mûrs. *

GRIVIERE : Bonne couleur. Le nez est riche et bien composé. La bouche est plutôt dense pour un ensemble homogène, aux tanins mûrs. Bien. *

L’INCLASSABLE : Très joli fruit. Sur une couleur dense. La bouche offre une belle matière, sans lourdeur, aérienne, avec charme et élégance. C’est juste. **

LOUSTEAUNEUF : de l’extraction de couleur et de matière, un boisé bien dosé, l’ensemble est cohérent et bien fait. *

NOAILLAC : Très joli fruit. Une matière moyenne, mais harmonieusement répartie. Les tanins sont fins et mûrs. Joli vin. *

ORMES SORBET : Joli nez élégant et même délicat. Petite matière fluide. C’est agréable et à boire rapidement.

RAMAFORT : Joli nez. Bonne matière sur des tanins fins. Agréable, mais manque un peu de personnalité.

ROLLAN DE BY : La couleur est dense, profonde. Le nez est marqué par un boisé assez fort et chaud, ce qui nuit à la pureté du fruit, masquée. La structure est moyenne en bouche, avec des tanins mûrs. L’élevage semble surdimensionné.

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 22:56

Dégustations de l’union des Grands Crus et de l’Alliance de crus Bourgeois.

 

MALESCASSE : Couleur pourprée. Le nez est très boisé et la bouche présente une bonne densité. Les tanins sont un peu sévères. .

LA TOUR CARNET : La couleur est dense. Le nez est très « habillé » d’un boisé luxueux. La bouche est assez pleine, très travaillée pour atteindre un grain de tanins très fin. On sent ce travail.

LA LAGUNE : Belle couleur franche et profonde. Le nez est très élégant, profond. La bouche a une très belle profondeur et s’achève par des tanins de grande classe. Un vin magnifique. ***

LAMARQUE : Couleur moyenne. Le nez est discret. Dilution en bouche. Tanins légèrement secs.

COUFRAN : Beaucoup de couleur. Le nez n’est pas très raffiné mais il y a du jus, de la chair. La bouche est assez  bien construite, mais une note de verdeur se révèle en fin de bouche, au niveau des tanins.

CITRAN : Couleur moyenne, voire légère. Le nez est élégant, d’une délicatesse certaine. La bouche n’a pas beaucoup de corps. L’ensemble est agréable avec cependant des tanins légèrement végétaux.

CANTEMERLE : Bonne couleur profonde. Le nez est élégant, dégageant un vrai charme. La bouche est bien constituée, assez dense, avec des tanins murs. *

CAMENSAC : Bonne couleur également. Le nez est plaisant, boisé, mêlé de fruits noirs. La matière est correcte en bouche, et l’ensemble est mûr. *

BELGRAVE : C’est un vin qui se révèle très « travaillé », dans un style proche de La Tour Carnet, mais un peu moins réussi car offrant moins de densité. Aussi les tanins sont légèrement secs.

BEAUMONT : Sans atteindre les sommets, car il n’a pas une élégance et une finesse suffisantes, même avec une petite dilution, il offre un équilibre correct, avec des tanins mûrs. On pourra donc l’apprécier assez vite.

D’AGASSAC : Une bonne couleur, un nez assez élégant, au boisé discret. La bouche est moyennement dense avec des tanins noirs. Ensemble cohérent. *

BELLE-VUE : Couleur dense. Le nez est très marqué par les arômes de mûre et le cachou. La bouche est assez bien construite, avec seulement des tanins un peu secs. *

BEL ORME TRONQUOY DE LALANDE : Bonne couleur. Le nez est élégant, avec un élevage discret. La bouche est assez structurée et aux tanins fins.

De BRAUDE : Belle couleur profonde et dense. Le nez est élégant, mûr, complexe. La bouche offre de la puissance, de la densité. Les tanins sont également de belle qualité, mûrs. Beau travail. **

CHARMAIL : Belle couleur, franche et profonde. Le nez est élégant, racé. Ces impressions se retrouvent en bouche, à la belle construction, aux tanins mûrs. **

CLEMENT-PICHON : Un peu plus austère que Charmail, il offre néanmoins une bonne structure et s’achève par des tanins mûrs. Un vin sérieux. *

PEYRABON : Belle couleur, dense. Le nez est très mûr, très riche. La bouche offre une belle densité, avec des tanins de grande qualité, généreux et soyeux. Beau travail. **

PEYRAT-FOURTHON : Couleur profonde, reflets pourpres. On sent la volonté d’extraire matière et couleur. Un joli fruit, mais des tanins moins aériens, plus accrocheurs. Intéressant. *

MAUCAMPS : La couleur est moyenne. Le nez présente un très beau fruit, très charmeur. La bouche est moyennement dense, mais ses tanins soyeux sont tout à fait délicieux. *

VILLEGEORGE : Couleur moyenne. Le vin présente un nez discret. Cela se retrouve en bouche, avec un corps moyen et des tanins fins. Cependant un petit manque de pep’s.

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 20:29

Dégustation effectuée le « à mars 2009, au château Smith Haut-Lafitte à Martillac.

 

BARDINS : (30% merlot, 30% cabernet franc, 30% cabernet sauvignon, 10% malbec et petit verdot) Le nez est étonnant de fruit, très gourmand, framboisé. La bouche est charnue, ronde, avec une souplesse délicieuse. Très plaisant. *

BARET : (50% merlot, 45% cabernet sauvignon, 5% cabernet franc) Couleur moyenne. Le nez est moyennement expressif. La bouche a une densité moyenne. Tanins fins.

BAULOS-CHARMES : (60% merlot, 40% cabernet sauvignon) L’élevage donne des notes assez toastées, sur une matière assez dense et un joli fruit. Bouche pleine, les tanins sont fins. Bien.

BOUSCAUT : (55% merlot, 40% cabernet sauvignon, 5% malbec) Très joli fruit, très pur. La bouche est moyennement dense et les tanins sont de bonne qualité. *

BROWN : 60% cabernet sauvignon, 37% merlot, 3% petit verdot) Le fruit est de qualité, malgré un boisé un peu rude. Bonne constitution et tanins murs et fins. *

LE BRUILLEAU : (52% merlot, 48% cabernet sauvignon) Etonnante note framboisée très forte. La bouche est d’une bonne constitution, mais les tanins sont très légèrement secs.

CARBONNIEUX : (60% cabernet sauvignon, 30% merlot, 7% cabernet franc, 3% petit verdot) L’expression aromatique est élégante et fine, avec des notes toastées sans excès. La bouche offre une bonne matière et des tanins très fins. **

HAUT-VIGNEAU : (70%cabernet sauvignon, 30% merlot) Il a la richesse de fruit du millésime, avec de la matière, des tanins fins. C’est très bien. *

LAFON-MENAUT : (50% cabernet-sauvignon, 45% merlot, 5% cabernet franc)

Couleur dense. Le nez sur des notes de cassis mêlées de réglisse, boisé toasté. La bouche est assez puissante. L’ensemble manque d’élégance, c’est un peu rustique.

LES CARMES HAUT-BRION : (55% merlot, 25% cabernet franc, 25% cabernet sauvignon) D’un nez très pessacais au fumé très présent et élégant mêlé d’un joli fruit. La bouche est dense, avec des tanins fins. **

LA SOLITUDE : (55% cabernet-sauvignon, 35% merlot, 10% cabernet franc)

Joli fruit. De la chair, belle constitution, avec de très beaux tanins. *

CHEVALIER : (65% cabernet-sauvignon, 30% merlot, 3% cabernet franc, 2% petit verdot) Beaucoup de couleur, Le nez est habillé d’un beau boisé, bien dosé. La bouche est charnue et se termine par des tanins de grande classe. ***

COUHINS (INRA) : (40% cabernet-sauvignon, 50% merlot, 8% cabernet franc, 2% petit verdot) Couleur moyenne pour le millésime. Le nez est assez discret, pas très expressif. La bouche est moyennement dense, tanins souples.

COUHINS-LURTON : (77% merlot, 23% cabernet sauvignon) Beaucoup de couleur. Le nez est très mûr, réglissé. La bouche offre de la puissance. Il est dense, avec des tanins un peu lourds.

CRUZEAU : (55% cabernet-sauvignon, 43% merlot, 2% cabernet franc) Couleur dense. Le nez présente un joli fruit élégant, assez toasté, réglissé. Bouche dense avec une bonne ampleur et des tanins fins.

ROCHEMORIN : (60% cabernet-sauvignon, 40% merlot) Belle couleur. Le nez présente un très joli fruit, élégant. La bouche est très bien constituée, sur la finesse et l’élégance, avec des tanins magnifiquement soyeux. **

LA LOUVIERE : (64% cabernet-sauvignon, 30% merlot, 3% cabernet franc, 3% petit verdot) Il est du même type que Cruzeau, avec une vigueur qui domine l’élégance.

FERRAN : (55% merlot, 45% cabernet-sauvignon) Couleur moyenne. Le nez est agréable et élégant. La bouche plutôt fine avec des tanins légers. L’ensemble est assez facile.

De FIEUZAL : (60% cabernet-sauvignon, 33% merlot, 4,5% cabernet franc, 2,5% petit verdot) C’est un joli vin, très équilibré, avec de la chair, du charme aromatique et des tanins de classe, soyeux. **

HAUT-GARDERE : Aromatiquement agréable, il souffre d’une attaque un peu légère et de tanins secs.

De FRANCE : (60% cabernet-sauvignon, 40% merlot) Beaucoup de couleur. Le nez est très fruits noirs. La bouche est pleine, ample, dense avec des tanins serrés. *

LA GARDE : (35% cabernet-sauvignon, 61% merlot, 2% petit verdot, 2% cabernet franc) Beaucoup de couleur. Le nez est riche, sur les fruits noirs. La bouche est pleine et dense avec des tanins très fins, et de la chair. **

GRANDMAISON : 60% merlot, 30% cabernet sauvignon, 10% cabernet franc) Couleur moyenne +. Le nez présente un joli fruit. La bouche assez charnue avec du charme et des tanins serrés.

D’ECK : (merlot et cabernet) Le nez est sur de beaux fruits rouges et noirs, très charmeur. La bouche continue cette impression. C’est expressif, charnu, avec des tanins serrés très fins. *

HAUT-BACALAN : (merlot et cabernet-sauvignon) couleur moyenne. Le nez est marqué par un boisé « planche ». Matière moyenne et tanins secs en finale.

HAUT-BAILLY : (65% cabernet sauvignon, 25% merlot, 10% cabernet franc) Couleur moyenne + Le nez est d’une grande élégance. La bouche est d’une puissance moyenne, mais les tanins sont splendidement soyeux **

HAUT-BERGEY : (60% cabernet-sauvignon, 40% merlot) Avec sa jolie couleur profonde, c’est un vin qui s’exprime sur un joli fruit, riche. La bouche est ample et si les tanins sont un peu fermes c’est tout de même un très beau vin. *

BRANON : (50% cabernet-sauvignon, 50% merlot) Plus de jus et plus d’extraction que Haut-Bergey, cela donne un vin plus puissant, mûr, au boisé maîtrisé. Les tanins sont fins, pour un vin plus « sombre » que Haut-Bergey. *

HAUT-LAGRANGE : (55% cabernet-sauvignon, 45 % merlot) Le nez est sur les fruits rouges et noirs. La bouche pas très élégante, avec une densité moyenne et des tanins légèrement secs.

HAUT-NOUCHET (60% cabernet-sauvignon, 40% merlot) Le nez est sur les fruits rouges. La bouche est de moyenne constitution, et des tanins secs. Manque de sélection au niveau de la vendange.

HAUT-PLANTADE : 51% cabernet-sauvignon, 49% merlot) Le nez offre un fruit direct et séduisant, assez simple. Bouche de densité moyenne, tanins fins.

LAFARGUE : (29% cabernet-sauvignon, 56% merlot, 11% cabernet franc, 2% malbec, 2% petit verdot) Belle couleur. Le nez offre un fruit généreux, expressif. La bouche très bien constituée avec des tanins fins. Pas un monstre mais agréable.

LARRIVET-HAUT-BRION : (40% cabernet-sauvignon, 55% merlot, 5% cabernet franc) Beaucoup de couleur. Le nez est sur les fruits noirs, avec un boisé de qualité. Bonne constitution pour cette bouche dense et harmonieuse. De la puissance et des tanins serrés et fins. *

LATOUR-MARTILLAC : (60% cabernet-sauvignon, 35% merlot, 5% petit verdot et cabernet franc) Beaucoup de couleur. Le nez est élégant et fin. La bouche est moyennement dense avec des tanins très qualitatifs, soyeux. Légèrement court cependant. *

LESPAULT : (70% merlot, 25% cabernet sauvignon, 5% malbec) De bonne densité et expression de couleur et de fruit, il offre une constitution intéressante mais manque toutefois d’expression.

LEOGNAN : (70% cabernet sauvignon, 30% merlot) Beaucoup de couleur. Le nez est sur des notes de forte maturité, réglissé. La bouche est bien dessinée, avec des tanins assez soyeux. *

LUCHEY-HALDE : (55% cabernet-sauvignon, 35% merlot, 5% cabernet franc, 5% petit verdot) Couleur moyenne. Le nez est élégant, finement boisé. La bouche fait preuve d’un grand équilibre, avec une structure moyenne. Joli vin qui gagne en profondeur avec l’âge des vignes. *

MALARTIC-LAGRAVIERE : (45% merlot, 45% cabernet-sauvignon, 8% cabernet-franc, 2% petit verdot) Couleur moyenne °+. Le nez est finement boisé. La bouche est moyennement dense, mais digeste, avec de beaux tanins élégants. Classique. **

GAZIN-ROQUENCOURT : (60% cabernet-sauvignon, 45% merlot) Beaucoup de couleur. Le nez est très cabernet. La bouche est structurée, puissante, serrée. Tanins très serrés au grain fin. *

MALLEPRAT : (60% merlot, 30% cabernet sauvignon, 5% cabernet franc, 5% petit verdot) Bonne couleur dense. Le nez est élégant, joliment équilibré bois/fruit. La bouche d’une bonne densité avec de bons tanins. *

MANCEDRE : (60% cabernet sauvignon, 40% merlot) Bonne couleur. Le nez est élégant avec une nuance florale intéressante. La bouche est bien dessinée, avec des tanins bien inclus. *

Clos MARSALETTE : (60% cabernet-sauvignon, 35% merlot, 5% cabernet franc) Le vin a un joli fruit mais je n’aime pas trop la tonalité du boisé, trop chaud, notes réglissées, de la lourdeur. Très mûr avec une bonne fraîcheur sous-jacente cependant.

MORELLE : (95% cabernet sauvignon, 5% merlot). Même tonalité aromatique, poivron grillé, paprika. Bonne structure et des tanins serrés.

PONT SAINT-MARTIN : (merlot majoritaire) Même si on a recherché une maturité forte, ce vin se présente avec une fraîcheur et une élégance plus marquées. Bons tanins.

OLIVIER : (55% cabernet-sauvignon, 35% merlot, 10% cabernet franc) Belle couleur dense. Le nez est très élégant, très bien équilibré. Boisé « au millimètre » qui laisse respirer le vin. Jolie matière avec des tanins très élégants, soyeux. Il confirme ses progrès récents. Le meilleur Olivier jamais goûté. ***

LE PAPE : (merlot et cabernet) Du jus, de la couleur. Bonne constitution, avec des tanins très fins. Bon fruité expressif. *

PAPE CLEMENT : (60% cabernet-sauvignon, 40% merlot) Couleur profonde. Le nez a la jolie expression du millésime. La bouche manque un peu de chair en début, et se poursuit par des tanins très serrés. *

PICQUE CAILLOU : (45% cabernet-sauvignon, 50% sémillon, 5% cabernet-franc) Bonne couleur. Le nez est très élégant, avec du charme. La bouche offre une densité moyenne + mais très homogène, élégante, avec des tanins soyeux. Du grand classique. **

PONTAC-MONPLAISIR : (Merlot et cabernet sauvignon) Pas très puissant aromatiquement, ni très consistant. Manque de structure.

PONTET-CAILLOU : (50% cabernet sauvignon, 42% merlot, 8% petit verdot) La structure est assez dense, le fruit est vif, mais cela se termine par des tanins un peu secs.

ROCHE LALANDE : (les 2 cabernets, merlot) Couleur puissante. Le nez très mûr est masqué par un boisé trop chaud. La bouche offre de la puissance et de la structure. Tanins fins.

ROUILLAC : (cabernet-sauvignon, merlot) Les tanins sont plus fins et élégants que nombre de vins de deuxième rang. Le boisé un peu toasté lui fait perdre un peu d’élégance.

LE SARTRE : (65% cabernet-sauvignon, 35% merlot) Avec un joli fruit et une structure qui respire. On a un vin très classique, bien structuré. Les tanins sont fins. *

SEGUIN : (50% merlot, 50% cabernet sauvignon) Sans exprimer une race et un terroir exceptionnel, c’est toutefois très très équilibré, et juste de bout en bout. *

CANTELYS  : (70% cabernet sauvignon, 30% merlot) Jolie note mentholée et fraîche au nez. Bonne structure pour ce vin bien fait, avec des tanins fins. *

SMITH HAUT LAFITTE : (55% cabernet-sauvignon, 34% merlot, 10% cabernet franc, 1% petit verdot) Que de chemin parcouru ! On est loin des vins très extraits et boisés d’il y a quinze ans. On a ici une belle finesse, une élégance, mises en avant par un boisé discret. Bonne structure et tanins fins. **

LE THIL COMTE CLARY : (70% merlot, 30% cabernet sauvignon) Belle couleur. Le nez est équilibré avec un boisé bien dosé. La bouche est très bien constituée avec de beaux tanins élégants **

TRIGANT : (50% cabernet sauvignon, 50% merlot) Bonne couleur. Le nez présente un joli fruit. La bouche a, elle, une bonne composition et pourtant cela manque de profondeur, de longueur. Tanins fins.

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 18:07

Dégustation effectuée le 30 mars 2009, au château Smith Haut-Lafitte à Martillac.

 

BARDINS : (33% sauvignon, 33% sémillon, 33% muscadelle) Arômes joliment boisés. Le nez sauvignonne bien, avec une forte maturité des raisins semble t’il. Du gras et une note végétale apparaissant en fin de bouche.

BARET : (65% sauvignon, 35% sémillon) Directement sur la fraîcheur aromatique, très net, moyennement puissant. Simple et direct.

BOUSCAUT : (50% sauvignon, 50% sémillon) A la fois de l’ampleur, avec un nez très net, au boisé très qualitatif. La bouche est ample et complexe, se développant bien en bouche. **

LE BRUILLEAU : 75% sémillon, 25% sauvignon) C’est le sauvignon qui assure la partie aromatique à cet âge, mentholé, et moyennement puissant, légèrement végétal en finale.

CARBONNIEUX BLANC : (65% sauvignon, 35% sémillon) Le boisé est assez fort et plutôt toasté, dissimulant un peu le fruit et le vin. La matière semble bonne avec une bonne maturité des raisins. Pourquoi le farder ?

LAFON-MENAUT : (100% sauvignon) Notes d’agrumes, de zeste même très fortes, avec le même boisé toasté. La bouche est tranchante, avec une bonne ampleur.

LA SOLITUDE : (65% sauvignon, 35% sémillon) Moyennement puissant au nez, mais avec un très bon équilibre en bouche, de la profondeur. *

CHEVALIER : (70%sauvignon, 30% sémillon) Nez assez puissant, avec un boisé de qualité. La bouche est ample et complexe, une note de berlingot, de menthol, de clémentine. Bouche ample et complexe. ***

COUHINS INRA : (85% sauvignon, 15% sémillon) Le nez est dégagé, avec une expression aromatique agréable. La bouche est tendue avec une finale manquant un peu de maturité.

COUHINS-LURTON : (100% sauvignon) Joli nez, moyennement puissant. En bouche, très belle évolution, de la profondeur, de l’équilibre. Une réussite. ***

CRUZEAU : (100% sauvignon) Moins expressif au premier abord. Il est assez serré en bouche, avec cependant une belle finale, sur des notes d’agrumes. *

ROCHEMORIN : (100% sauvignon) Moyennement expressif au nez, avec en bouche une matière moyenne. Très calibré, mais un peu en dessous au niveau de l’expression.

LA LOUVIERE : (85% sauvignon, 15% sémillon) Le boisé est assez fort, mais sur un vin puissant et bien mûr, avec de belles notes d’agrumes. La bouche est ample et riche, Réussi. **

FERRAN : (55% sémillon, 45% sauvignon) Le nez est citronné. La bouche est tendue avec une fraîcheur très marquée. Mais c’est un vin harmonieux. *

De FIEUZAL : (50% sauvignon, 50% sémillon) Très jolies notes d’agrumes au nez : pamplemousse, orange, kumquat. La bouche est ample et bien tendue. ***

De FRANCE : (80% sauvignon, 20% sémillon) Bien mûr, très ample, assez immédiat, il offre beaucoup de gras, avec une finale longue. *

LA GARDE : (50% sauvignon blanc, 50% sauvignon gris) Très variétal au nez, avec une bouche fine et un élevage qualitatif, voire luxueux, qui ne masque pas un certain manque de maturité.

GRANDMAISON : (65% sauvignon blanc, 15% sauvignon gris, 20% sémillon) Le nez est assez intéressant avec une note florale surprenante. La bouche souffre de dilution. Charmant, mais à boire vite.

HAUT-BERGEY : (80% sauvignon, 20% sémillon) On peut regretter le boisé marqué et très toasté qui couvre un peu le fruit. Mais le vin affiche une belle structure, une maturité parfaite, qui aboutissent à un beau développement en bouche. Il franchira le temps. **

HAUT-LAGRANGE : (50% sauvignon, 50 % sémillon) Le nez est discret, pas très expressif. La bouche souffre d’une légère dilution. C’est bon, mais court.

HAUT-NOUCHET (75% sauvignon, 25% sémillon) Le nez est sur les agrumes. La bouche un peu diluée. Même si c’est plutôt bon (facile), c’est un peu court.

LAFARGUE : (80% sauvignon blanc, 20% sauvignon gris) Le nez a une note poussiéreuse qui flotte sur le fruit. La bouche est assez mûre mais manque de finesse.

LARRIVET-HAUT-BRION : (60% sauvignon, 40% sémillon) Le nez est élégant avec une dominante agrumes : citron, pamplemousse. La bouche est plutôt mince avec une petite note végétale finale.

LATOUR-MARTILLAC : (55% sauvignon, 40% sémillon, 5% muscadelle) la bouche est joliment boisée sur un fruit de bonne maturité. La bouche est ample et riche, avec une bonne finale aérienne. **

LUCHEY-HALDE : (50% sauvignon, 50% sémillon) Le nez est mûr, avec une dominante d’agrumes bien mûrs. La bouche est ample et riche. C’est mûr ample et long. **

MALARTIC-LAGRAVIERE : (80% sauvignon, 20% sémillon) Ici aussi la maturité est parfaite. La minéralité est plus présente que chez d’autres vins, avec du fumé. Bouche élégante et tendue. **

MALLEPRAT : (55% sémillon, 40% sauvignon blanc, 5% muscadelle) Le nez est très expressif, floral, la muscadelle brille. Bonne structure, bonne longueur. *

MARSALETTE : (50% sauvignon, 50% sémillon) Un bel élevage, sur un vin au caractère bien mûr. La bouche est ample, avec un bon développement. C’est riche et long. **

OLIVIER : (50% sauvignon, 48% sémillon, 2% muscadelle) Arômes de mie de pain sur agrumes, avec un boisé « froid », très respectueux du vin. Note de fumé également. S’il n’est pas très opulent il est très bien constitué et très long. **

PAPE CLEMENT : (50% sauvignon, 45% sémillon, 5% muscadelle) Le boisé respecte le beau fruit opulent, mûr, élégant. En bouche, de la puissance, de la force, mais un bel équilibre et de la longueur. ***

PICQUE CAILLOU : (60% sauvignon, 40% sémillon) Le nez est élégant, mûr, sur des notes de pain, d’agrumes : citron et orange. La bouche est moyennement puissante mais c’est fin et élégant, sans faute de goût.

PONTAC-MONPLAISIR : (50% sauvignon, 50% sémillon) D’un caractère mûr. Il est moyennement riche, d’un style plutôt plaisant, qui sera vite prêt.

ROCHE LALANDE : (les 2 sauvignons, sémillon, muscadelle) Ici aussi on a un vin bien mûr, gouteux, très plaisant. La bouche est pleine, avenante par sa rondeur. *

ROUILLAC : (les 2 sauvignons, sémillon, muscadelle) Pas très puissant aromatiquement, il apparait aussi un peu dilué en bouche, avec une finale végétale.

LE SARTRE : (70% sauvignon, 30% sémillon) Le boisé est de qualité, sur un nez très expressif, orange, clémentine. La bouche est ample et riche. C’est goûteux, et facile d’accès. *

SMITH HAUT LAFITTE : (90% sauvignon blanc, 5% sauvignon gris, 5% sémillon) Le boisé est fort. Il est issu de raisins parfaitement mûrs. En bouche c’est riche, mais avec un bon équilibre acide. La finale est très élégante mais ce n’est sans doute pas une année de grande garde. **

CANTELYS : (50% sauvignon, 50% sémillon) Très sauvignonné. Il offre au nez une note mentholée très forte, étonnante de puissance. La bouche est de bonne constitution, plaisante. Agréable.

LE THIL COMTE CLARY : (50% sauvignon, 50% sémillon) D’un caractère mûr, puissant, avec un boisé toasté mais correctement dosé. La bouche a de la puissance et une bonne longueur. *

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article