Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 23:50


Château Appellation R. Lévy R. Parker RVF
N.B. : Notes R. Lévy sur 3 * - Notes R. Parker sur 100 - Notes R.V.F. sur 20
Cos d’Estournel Saint-Estèphe GCC ND 90-93 18-19
Montrose Saint-Estèphe GCC ND 89-92 17-18
Calon Ségur Saint-Estèphe GCC ND 86-88 16-17
Cos Labory Saint-Estèphe GCC   86-88 15-16
Lafon-Rochet Saint-Estèphe GCC ** 85-87 16-17
Haut-Marbuzet Saint-Estèphe ND 83-85 15,5-16,5
Coutelin Merville Saint-Estèphe ** ND ND
Haut-Beausejour Saint-Estèphe ND ND ND
Le Crock Saint-Estèphe ND ND ND
Lilian-Ladouys Saint-Estèphe   ND ND
Clauzet Saint-Estèphe * ND ND
Le Boscq Saint-Estèphe * ND ND
Marbuzet Saint-Estèphe ND ND ND
Meyney Saint-Estèphe   78-82 15,5-16,5
Ormes de Pez Saint-Estèphe * 86-88 15,5-16,5
Petit Bocq Saint-Estèphe ND ND ND
Pez Saint-Estèphe ND 87-88 14,5-15,5
Phélan Ségur Saint-Estèphe * 86-88 15-16
Picard Saint-Estèphe ND ND ND
Tour de Pez Saint-Estèphe ND ND ND
Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 23:47


Château Appellation R. Lévy R. Parker RVF
         
N.B. : Notes R. Lévy sur 3 * - Notes R. Parker sur 100 - Notes R.V.F. sur 20
         
Lafite-Rothschild Pauillac GCC ND 90-93 18-19
Latour Pauillac GCC ND 90-93 18-19
Mouton-Rothschild Pauillac GCC ND 90-94 19-20
Batailley Pauillac GCC   87-89 16-17
Clerc Milon Pauillac GCC   88-90 16-17
Croizet-Bages Pauillac GCC * 75-77 15-16
D’Armailhac Pauillac GCC ** 87-88 15,5-16,5
Duhart-Milon-Rothschild Pauillac GCC ND 86-88 16-17
Grand Puy Ducasse Pauillac GCC   85-87 15,5-16,5
Grand Puy Lacoste Pauillac GCC ND 89-91 15,5-16,5
Haut-Bages Liberal Pauillac GCC   83-85 14,5-15,5
Haut-Batailley Pauillac GCC   85-87 15-16
Lynch Moussas Pauillac GCC * 84-86 15,5-16,5
Lynch-Bages Pauillac GCC *** 87-89 17,5-18,5
Pedesclaux Pauillac GCC ND ND 15-16
Pichon Baron Pauillac GCC *** 90-92 18-19
Pichon Comtesse Pauillac GCC ND 88-90 16-17
Pontet-Canet Pauillac GCC *** 91-94 17,5-18,5
Forts de Latour Pauillac ND 90-92 ND
Fleur Peyrabon Pauillac * ND ND
Bellegrave Pauillac * ND ND
Haut-Bages Monpelou Pauillac   ND ND
Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 23:33
Château Appellation R. Lévy R. Parker RVF
         
N.B. : Notes R. Lévy sur 3 * - Notes R. Parker sur 100 - Notes R.V.F. sur 20
         
Margaux Margaux GCC ND 92-94 18-19
Boyd Cantenac Margaux GCC ND 86-88 16-17
Brane Cantenac Margaux GCC ** 87-88 16,5-17,5
Cantenac-Brown Margaux GCC * ND 17-18
Dauzac Margaux GCC * 84-87 15-16
Desmirail Margaux GCC * 78-81 13-14
Durfort-Vivens Margaux GCC   ND 14-15
Ferrière Margaux GCC * ND 15-16
Giscours Margaux GCC ** 85-87 16-17
Issan Margaux GCC ND 87-90 15,5-16,5
Kirwan Margaux GCC   89-92 15-16
Lascombes Margaux GCC * 90-93 15-16
Le Tertre Margaux GCC ** 87-89 15,5-16,5
Malescot Saint Exupéry Margaux GCC ** 91-93 17-18
Marquis d’Alesme Becker Margaux GCC ND 72-75 14-15
Marquis de Terme Margaux GCC   72-75 15-16
Palmer Margaux GCC ND 91-93 17-18
Prieuré-Lichine Margaux GCC * 87-89 15,5-16,5
Rauzan Gassies Margaux GCC ** 81-84 16-17
Rauzan Ségla Margaux GCC ** 89-91 17-18
Pouget Margaux GCC ND ND 15-16
Angludet Margaux   81-83 ND
Deyrem-Valentin Margaux ND ND ND
Labégorce Margaux   83-85 ND
Labégorce Zédé Margaux ND 85-87 14-15
Le Coteau Margaux ND ND ND
Monbrison Margaux * ND ND
Mongravey Margaux *** ND ND
Pavillon Rouge Margaux ND ND ND
Pontac-Lynch Margaux ND ND ND
Siran Margaux   79-82 14,5-15
Tayac Margaux   ND ND
Tour de Mons Margaux * 83-85 ND
Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 18:03

Avec avril vient la saison de la présentation du dernier millésime, à la presse, aux acheteurs du monde entier. Cette "Grande semaine des primeurs" est, d'année en année, plus riche en présentations. Il est difficile de tout goûter, de nombreuses dégustations intéressantes sont laissées de côté.

Mes notes, mode d'emploi :Rappelons que les notes de dégustation que je vous présente (et que présentent la presse et les "grands dégustateurs") ne sont qu'une impression, portée sur des vins dont l'élevage ne fait que commencer.
Je laisse un peu de côté dans mes notes la partie aromatique des vins, car lorsqu'on goûte des séries de vins venant de terroirs proches, à l'encépagement variant peu, la saturation du nez ne permet pas d'établir des nuances véritablement précises. De plus, les arômes varieront tout au long de la vie du vin, c'est la partie la moins stable de celui-ci. Je m'attache pour ma part à l'équilibre de la construction de chaque vin, le rapport intime entre la richesse alcoolique, la densité de matière, l'acidité, la qualité des tanins. C'est dans ce rapport que s'établit la personnalité du vin. J'avoue préférer un vin à l'équilibre plus bas, à un autre, puissant, dense, mais dont les tanins me semblent en excès. Je privilégie toujours la notion de plaisir à toute autre notion pour noter un vin. Enfin, je veux revenir sur le bois. Nous goûtons des vins qui commencent leur élevage : Ce n'est pas seulement la quantité de bois que je juge mais surtout comment se fait la prise de bois (qualité des bois, chauffe, respect du fruit du vin).

Le millésime 2007a été fort difficile du côté de la météo. Je n'ai pas souvenir d'un été aussi maussade, frais (ou plutôt "mou"), et pluvieux. La quinzaine fraîche et ensoleillée de septembre a sauvé le millésime. On peut penser que les efforts faits par tous ont permis d'éviter un millésime du niveau de 1977 ou 1984, de tristes souvenirs. Je rapprocherai 2007 de 1999 dans les meilleurs cas, et de 1993, dans les cas où la dilution est sensible. Ce n'est donc pas un grand millésime, mais c'est un millésime qu'on pourra apprécier dans les dix prochaines années, et qui pourra bien souvent donner du plaisir, car les tanins se fondront rapidement. Il y a ici ou là, des vins dont on a eu du mal à ajuster la maturité du jus et celle des pépins et des peaux, et qui ont donc une trace de verdeur.
Comme toujours, dans les année fraîches, les vins blancs sont friands, mais, contrairement aux avis que j'ai lus jusqu'à maintenant, je ne classe pas ce millésime dans les grands millésimes, excepté pour quelques belles réussites de Pessac-Léognan : on est sur une palette aromatique qui privilégie pamplemousse et citron, avec peu de présence de notes d'oranges, de clémentine, de kumquat, d'écorces confites, que l'on trouvait par exemple dans le grand millésime 2001. Les vins évolueront bien grace à une acidité supérieur à la moyenne.
Sur la Rive Gauche, les réussites sont assez nombreuses, avec des vins rouges de demi-corps souvent, mais fins et équilibrés. Les vins me semblent mieux réussis dans le nord que dans le sud de cette rive.
Sur la Rive Droite, les vins de Saint-Emilion sont, sauf exception, coulants, faciles, aimables.On trouve de belles réussites sur Pomerol.
Enfin, il y a le Sauternais, qui a lui, produit un très beau millésime, au botrytis généreux. Comme toujours lorsque le botrytis intervient sur des raisins conservant une acidité naturelle élevée, on a des vins élégants, complexes, d'une grande classe. Ce n'est pas le "miracle" de 2001, mais c'est très bon. Profitez-en pour redécouvrir les grands liquoreux de Bordeaux.

Les prix: Faut-il attendre une baisse? Les crus les plus sensibles à la spéculation resteront tout en haut, car les sélections draconiennes effectuées pour privilégier la "Marque" feront que des quantités infimes seront disponibles. Une baisse symbolique interviendra. Les crus moins spéculatifs varieront peu également, car les frais et charges multiples n'ont fait que croître cette année.

Acheter en primeur ? Il est toujours intéressant d'acheter en primeur les plus grands noms. Mais il vous faudra en trouver, ce qui ne sera pas simple cette année encore. Pour les autre vins, je pense qu'ils seront plus intéressants à acheter au moment de leur mise à disposition.

Et maintenant, comparez mes impressions et celles d'autres dégustateurs, et faîtes-vous votre idée vous même.

Repost 0
Published by roger lévy - dans humeurs et réflexions
commenter cet article
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 17:08

Enfin, pour terminer cette présentation du millésime 2007 à Bordeaux, voici des vins dégustés au Cercle Rive Droite. Il faut souligner encore et toujours le parti-pris de qualité de ces propriétés, qui ne sont pas toujours situées dans des appellations prestigieuses, et qui pourtant font honneur aux vins de Bordeaux. Elles méritent d'être notées, pour leur qualité, mais aussi leur notoriété non négligeable. Notons que cette dégustation n'est pas exhaustive, certains vins, faisant partie du Cercle, ayant été dégustés par ailleurs, et pour cause de fatigue qui rendait incertain mon jugement. J'ai préféré arrêter.
SAINTE-MARIE, (Entre-Deux-Mers) : Bien mûr. Joli boisé, bel élevage. On est sur des agrumes bien mûrs. De l'ampleur en bouche.
MARJOSSE : (Entre-Deux-Mers) : Plus frais, lus vif que le précédent. On est sans doute su un vin plus vif, plus élégant, moins généreux.
HOSTENS-PICANT(Bordeaux-Saint-Foy blanc). Changement de style pour cette propriété, maintenant supervisée par Stéphane Derenoncourt. On est moins sur l'ampleur, la richesse, pour aller vers un vin plus vif, plus délicat, mais aussi plus immédiat car il a moins besoin de digérer son boisé. *
THIEULEY CUVEE FRANCIS COURCELLE (Bordeaux Blanc) : Bonne constitution, mais à ce stade, le bois est un peu envahissant, apportant des amers en fin de bouche. A besoin de se fondre.
REYNON VIEILLES VIGNES(Bordeaux) : Sauvignon très pur, très floral. La bouche est avec dans l'ensemble beaucoup d'expressivité, de la fraîcheur. *
PENIN (Bordeaux Blanc) : Moyennement puissant, élégant, délicat. C'est un très joli blanc, très agréable, à boire aux temps chauds, dès l'apéritif. Une vinification très précise. *
THIEULEY ROSE : Très délicat, floral, framboisé, il est tout en légèreté, aérien, désaltérant. Délicieux. *
MARJOSSE(Bordeaux rouge) : Bonne couleur. Le nez est franc, avec un fruit très net. Bouche souple, rafraîchissante, avec des tanins soyeux. Plus fin que puissant. *
PENIN " LES CAILLOUX" (Bordeaux Supérieur) : Jolie couleur, dense. Le nez est de très bonne qualité par sa précision. La bouche moyennement puissante, est très bien constituée. Très agréable. **
REYNON (1ères Côtes de Bordeaux) : Bonne couleur. Le nez est marqué par le bois. La bouche est moyennement puissante. Elle a besoin de se fondre, mais l'équilibre est bon. *
HOSTENS-PICANT(Bordeaux-Sainte-Foy rouge) : Bonne couleur. Le nez est discret, de qualité, avec un boisé mesuré. La bouche est très équilibrée, avec des tanins très fins. *
HOSTENS-PICANT "LUCULLUS"(Bordeaux Sainte-Foy rouge) : La couleur est assez puissante. Le nez est moyennement puissant, mais élégant, net. La bouche est très bien constituée, avec une bonne matière et des tanins soyeux. *
PEY LA TOUR (Bordeaux Supérieur) : Couleur forte. Le nez est sur les fruits noirs, avec un boisé assez marqué. La bouche est harmonieuse, avec de bons tanins, mais attention au bois.
HAUT-GAY (Bordeaux Supérieur) : De type très mûr, il a su conserver du fruit. Le boisé ne l'encombre pas. Bouche plutôt gourmande, avec de bons tanins. *
BEAULIEU(Bordeaux Supérieur) : Beaucoup de couleur. Le nez est très élégant, avec un beau fruit. Le boisé est bien dosé. La bouche se révèle bien structurée, dense, et s'achève par de bons tanins. Une réussite. **
BEL AIR LA ROYERE(Blaye) : Belle couleur, profonde, reflets pourpres. Le nez est très élégant, de très belle qualité, la bouche est très structurée, avec un boisé bien ajusté, et des tanins puissants, très serrés. **
MARSAU (Côtes de Franc) : Couleur moyenne +. Le nez est de belle qualité, complexe. La bouche est bien construite, avec des tanins fins, sur un 3/4 de corps. *
CAP DE FAUGERES (Côtes de Castillon) : Belle couleur, dense. Le nez est de très belle qualité, avec un boisé bien calibré. La bouche est de bonne densité avec des tanins fins. *
CLOS PUY ARNAUD(Côtes de Castillon) Belle couleur, soutenue. Le nez est très élégant, avec une belle profondeur. La bouche est bien construite, et des tanins très fins. *
FAIZEAU(Montagne Saint-Emilion) : Bonne couleur. Le nez est de très bonne qualité, avec un boisé bien dosé, qui respecte le fruit. La bouche est assez dense, avec une bonne structure, pour un ensemble harmonieux. *

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 15:04

En effet, hier 25 avril 2008, la 100000 ème page de ce blog a été lue. Merci pour votre curiosité si vous avez découvert l'existence de ce blog  "le goût du vin" hier, ou récemment. Et plus encore : merci si vous y trouvez un intérêt qui me vaut votre visite régulière. Dégustateur indépendant, et jaloux  de cette indépendance, je vous propose de prendre connaissance de mes notes de dégustation depuis le 17 janvier 2006. Je suis conscient qu'il s'agit d'un exercice subjectif, d'un avis fragile, que d'oser se prononcer sur un vin que l'on goûte. Seule l'expérience m'a montré que cet avis n'était pas si mauvais...c'est pour cela que je me suis autorisé à rendre publiques ces notes.
Donc, à partir d'aujourd'hui, nous allons essayer de parvenir à la 200000ème page lue, dans un temps plus réduit.
Challenge excitant...

Repost 0
Published by roger lévy - dans humeurs et réflexions
commenter cet article
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 21:37

Pour la troisième année, j'ai eu le plaisir d'aller déguster la production du nouveau millésime des Vignobles Perse, à Château Pavie, le 2 avril.

SAINTE-COLOMBE (Côtes de Castillon) : De densité colorante moyenne, ce vin vaut d'abord par son fruit éblouissant de finesse, d'élégance. La bouche se révèle de densité moyenne, voire fluide, mais harmonieuse. Il sera donc délicieux à boire dès 2010-2011. *
CLOS L'EGLISE (Côtes de Castillon) : On franchit nettement un cran en puissance, en structure, mais toujours avec ce fruit si délicat. C'est délicieux et se fera en 3 à 5 ans. **
CLOS LES LUNELLES (Côtes de Castillon) : Encore un cran dans la densité, avec le fruit toujours aussi agréable. Le boisé marque toujours le vin me semble t'il, apportant qulque amertume et quelque sêcheresse finale. *
LUSSEAU (Saint-Emilion): Densité moyenne. le nez est sur un fruit pur, bien que dominé à ce stade par le bois. la bouche est assez fluide, avec des tanins très fins. A boire vite.
MONBOUSQUET (Saint-Emilion) : Couleur dense. Le nez est sur le fruit, avec un boisé plus discret que par le passé (60 % de bois nuef au lieu de 100 %). La bouche, de densité moyenne, est très élégante, avec des tanins soyeux. **
PAVIE-DECESSE (Saint-Emilion) : Couleur très dense. Le ne est tout à fait sur les fruits noirs, mûre/myrtille. La bouche a, à la fois de la densité et de la suavité. Tanins soyeux. **
BELLEVUE-MONDOTTE (Saint-Emilion) : Très forte couleur. Le nez est tout à fait sur la mûre. La bouche est très structurée, verticale, avec du fond, et des tanins soyeux. Un vin magnifique pour le millésime.***
PAVIE (Saint-Emilion) : Beaucoup de couleur. Le nez est très élégant, sur les fruits noirs, mais avec de la complexité. La bouche est très bien constituée, avec un bon corps, et une superbe harmonie (65 % de bois neuf). Les tanins sont soyeux, c'est remarquable, sans lourdeur, sans exagération, harmonieux. ***
MONBOUSQUET BLANC (Bordeaux) : Nez explosif sur les agumes, les fruits blancs (le rose, comme dans les sauvignons de Loire !). La bouche est très délicate, avec une belle profondeur, le boisé ne pèse pas, c'est en tout point remarquable. ***

En conclusion de cette dégustation, je dirai que, en apportant des retouches au style habituel de ses vins (moins d'extraction, moins de bois neuf), Gérard Perse s'adapte parfaitement au potentiel du millésime et tous ses vins sont remarquablement réussis.

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 16:41

Dégustation éffectuée en deux fois, d'une part dans le cadre de l'Association des Grands Crus Classés de Saint-Emilion, au Château Laroze, et d'autre part dans le cadre de l'Union des Grands Crus de Bordeaux, au château La Couspaude. C'est une longue série. Cependant, on peut regréter qu'il y manque quelques"pointures" : Canon, Clos Fourtet, Figeac...dont les vins n'étaient sans doute pas prêts. Le dégustateur "moyen" ne peut consacrer trois ou quatre fois plus de temps à aller déguster dans chaque château ; hélas ! de plus en plus de châteaux pratiquent ce mode de présentation, je le regrette.

ANGELUS : Couleur profonde, de densité moyenne +. Le nez est joliment boisé, sur les fruits noirs, de puissance moyenne. On retrouve cette densité moyenne en bouche. Les tanins sont très fins. *
BALESTARD-LA TONNELLE : Belle couleur, dense. Le nez est très fin, très élégant, sur un fruit précis. La bouche est assez dense, "juste", harmonieuse dans sa construction. Tanins soyeux, mais attention au bois . **
BEAU-SEJOUR-BECOT : Couleur profonde. Le nez, bien mûr, est dominé par un boisé luxueux. La bouche est assez serrée, mais les tanins du bois sont un peu assêchants. *
BELAIR : Couleur moyenne. Le nez est assez discret. La bouche de densité moyenne -très moyenne-est marquée par un manque de maturité sensible au niveau des tanins.
CAP DE MOURLIN : (même propriétaire que Balstard LT). Moins expressif au nez que son alter ego. La bouche marque une très légère fluidité, mais cela reste élégant et fin. *
CANON LA GAFFELIERE : Couleur dense. Le nez est sur des notes bien mûres, et enveloppé d'un boisé très ajusté. La bouche a une bonne concentration, de l'harmonie, et s'achève par de bons tanins. **

Dégustation à La couspaude

BELLEFONT-BELCIER : C'est plutôt élégant et fin, mais il se montre un peu juste en concentration. Tanins fins, se fera vite.
BERLIQUET : Lui aussi est élégant, assez mûr, mais légèrement fluide. Les tanins sont fins.
CADET-PIOLA : Joli nez, mûr. La bouche continue dans le même registre, mûr, rond, souple, avec une intéressante profondeur de bouche. Encore une fois, c'est aimable, mais il faut prévoir une consommation assez rapide. *
CHAUVIN : Bonne couleur. Le nez est sur les petits fruits noirs. La bouche est un peu plus dense, mais avec des tanins un peu plus affirmés en fin de bouche. *
CLOS DES JACOBINS : Belle couleur. Le nez est très agréable, très fin.La bouche a une densité au-dessus de la moyenne, et dans ce style, toujours aimable, il a de la profondeur et une bonne finale. *
GRANDES MURAILLES : Ne se distingue ni par la couleur ni par le nez. Il a de plus, de nettes traces de dilution, qui nuisent à sa complexité. Amertume finale.
CLOS SAINT-MARTIN : (même propriétaire). Il présente à la fois plus de profondeur et plus d'élégance que le précedent, avec des tanins également plus nobles. **
CORBIN : Bonne couleur. Le nez a une élégance certaine, et la bouche présente plus de profondeur et de densité que la moyenne. Bonne finale.
CORBIN-MICHOTTE : Couleur moyenne.. Le nez est d'une belle distinction, très fin. La bouche ne présente pas une grosse matière, mais dans ce style délicat, c'est remarquable d'élégance et de profondeur. **
COUVENT DES JACOBINS : Couleur assez soutenue. Le nez est bien mûr, d'une belle tenue. La bouche est assez structurée, avec des tanins fins. *
DASSAULT : Couleur assez dense. Le nez est moyennement expressif. Bonne structure, mais manque d'élégance et de complexité.
DESTIEUX : Couleur assez dense. Nez pas très expressif. Avec une maturité moyenne, il manque de complexité.
FLEUR CARDINALE  : Couleur moyenne. Le nez est de bonne qualité, élégant et fin. La bouche, sans être très concentrée, est harmonieuse. Joli vin à consommer d'ici cinq ans.
FONPLEGADE : Il a lui aussi, une maturité un peu juste. La matière est moyennement dense, avec des tanins un peu secs en finale.
FRANC-MAYNE : Bonne couleur. Le nez est sur les fruits noirs, moyennement expressif. La bouche est un peu austère, avec une matière moyenne et des tanins légèrement secs.
FONROQUE : Couleur moyenne. Le nez est expressif et élégant, d'un joli fruit, très net. La bouche est assez légère, avec une petite matière, mais une belle profondeur. Un joli vin à boire assez vite.
GRAND CORBIN : Couleur plutot légère. Le nez est également assez discret. La bouche manque beaucoup de concentration, et le boisé habile posé dessus ne dissimule pas son manque de fond. A boire vite.
GRAND CORBIN DESPAGNE : Bonne couleur, plutôt profonde. Le nez est moyennement expressif, sur les fruits noirs. La bouche a une bonne densité, avec cependant un léger creux, et une bonne finale sur des tanins ronds. *
GRAND PONTET : Couleur moyenne. Le nez a des notes de torréfactions, rares cette année. La bouche, de densité moyenne, se termine par des tanins mûrs.
HAUT-CORBIN : Couleur assez dense. Le nez est marqué par un boisé un peu lourd. La bouche est d'une densité moyenne, avec une finale un peu seche : les tanins du bois multiplient ceux du vin.
HAUT-SARPE : Bonne couleur. Le nez est de belle qualité, élégant. La bouche est plutôt pleine, d'une bonne densité, avec cependant des tanins un peu secs.
L'ARROSEE : Couleur moyenne. Le nez est très élégant, sur des notes de fruits rouges et noirs. La bouche a une attaque un peu fuyante, mais il gagne en profondeur. Ce n'est pas un vin très puissant, mais il a une élégance certaine. *
LA CLOTTE : Bonne couleur dense. Le nez est marqué par une prise de bois un peu forte. La bouche a une densité enviable, mais le bois est déjà un peu trop preignant, d'où des tanins un peu secs.
LA COUSPAUDE : De type très mûr, selon son style habituel. Il évite l'excès d'extraction, avec sa sêcheresse. C'est un vin déjà très travaillé pour arriver à cette rondeur de tanins.
La cour de Château La Couspaude, dédiée au cheval

LA DOMINIQUE : Couleur assez dense. Nez moyennement expressif, car peu dominé par le bois. La bouche a de la matière, du fond, mais les tanins sont un peu secs.
LA GAFFELIERE : Couleur moyenne. Le nez présente un boisé très dissocié pour le moment. La bouche de puissance moyenne, s'achève par des tanins fins.
LA SERRE : Couleur assez profonde. Nez élégant, sur les fruits rouges et noirs. La bouche associe à la fois une structure moyenne et une finale légèrement sêche.
TOUR FIGEAC : Bien mûr. La matière est moyenne et dominée par la prise de bois. Les tanins en paraissent donc secs.
LANIOTTE SAINT-EMILION : Bonne densité de couleur. Le nez est assez expressif, avec un boisé assez toasté, mais correctement ajusté. La matière est moyenne, avec des tanins fins. *
LARCIS-DUCASSE : Couleur moyenne. le nez est élégant et expressif. La bouche est d'une densité moyenne, mais d'une très belle profondeur, des tanins fins. Une belle harmonie. **
LARMANDE : Il est peu près dans le même registre de puissance que Larcis-Ducasse, mais, avec cette matière il présente des tanins plus revêches et moins de profondeur.
SOUTARD : D'une grande fluidité, il manque d'expression et de profondeur.
LAROZE : Couleur assez dense. Le nez est assez expressif, marqué par un boisé de qualité, bien ajusté. La bouche est bien construite, avec de la densité, des tanins fins. *
LAROQUE : Couleur très moyenne. Le nez est assez élégant, mais peu puissant. La bouche est très fluide, tanins fins. A boire vite.
LE PRIEURE : Bonne couleur. Le nez est mûr, expressif. Bouche de densité moyenne, avec des tanins fins. Un peu monocorde, il manque de complexité.
MATRAS : Couleur dense. Le nez est  mûr, sur le fruit, c'est même gourmand. La bouche est ronde, souple, avec une bonne densité. C'est plutôt gourmand dans l'ensemble avec des tanins civilisés.
PAVIE-MACQUIN : Couleur moyenne +. Le nez est très élégant, avec de la complexité et un boisé respectueux. La bouche est de densité moyenne, mais offre un bon équilibre, dans une note générale très élégante. **
SAINT-GEORGES-CÔTE-PAVIE : Couleur assez dense, avec un nez de petits fruits noirs. La bouche a une bonne densité et des tanins fins. Le bois est discret. *
TROPLONG-MONDOT : Bonne couleur. Le nez est élégant, marqué par un très beau boisé. En bouche, la matière moyenne est marquée par une prise de bois un peu forte et une finale qui sêche très légèrement. *
TROTTEVIEILLE : Couleur moyenne. Le nez est plutôt qualitatif, noblesse du terroir oblige, avec un boisé discret. La bouche est cependant assez fluide et les tanins finaux manquent de maturité.
Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 18:04

Voici une assez longue série qui permet de se faire une idée sur la réussite des terroirs de Pomerol.

BONALGUE : Couleur moyenne. Le nez est sur le fruit, gourmand. La bouche est moyennement concentrée. Agréable et facile, se boira rapidement, avec plaisir.
BON PASTEUR : Belle couleur. le nez est élégant, avec un boisé bien dosé (chauffe, pourcentage). la bouche offre une bonne densité, et des tanins très fins. *
BELLEGRAVE : Couleur moyenne. Le nez est dégagé, peu boisé. La bouche semble un peu diluée, mais, sur cet équilibre bas, c'est facile, à boire rapidement.
CANTELAUDE : Très belle couleur dense. le nez a une belle élégance, de la finesse. La bouche st moyennement dense, mais plutôt profonde, avec des tanins très fins. *
CERTAN DE MAY DE CERTAN : Beaucoup de couleur, très au-dessus de la moyenne. Le nez est très puissant, un joli boisé habille des fruits noirs. La bouche est construite sur une bonne matière, et s'achève par des tanins très fins. **
CLOS DU CLOCHER : Bonne couleur. Le nez est très fin, très élégant, finement boisé.La bouche est moyennement puissante mais joue bien la carte de l'élégance. Tanins très fins. *
LA CROIX DE GAY : Couleur moyenne +. Le nez a de la complexité et de la profondeur. La bouche est très bien construite, pour un vin de style classique, élégant, profond. **
FERRAND : Belle couleur. Le nez est très net, joli fruit, au boisé bien dosé. La bouche est bien construite, avec des tanins fins. Bonne bouteille pour les dix prochaines années. *
FEYTIT-CLINET : très belle couleur. Le nez est très élégant, avec un boisé maitrisé. La bouche est pleine, avec une bonne profondeur. C'est bon. *
LE GAY : Bonne couleur moyenne +. Nez très élégant, habillé d'un boi très noble. La bouche manque cependant de chair en milieu. Tanins fins.
GOMBAUDE-GUILLOT : Couleur moyenne. Le nez est très fin, pur, peu boisé (50 % de barriques neuves quand même). La bouche est fine, élégante. Pas une grosse matière, mais serré. *
GUILLOT : Couleur moyenne +. Le nez est très délicat, finement boisé (40 % futs neufs, 40 % un vin). La bouche est d'une bonne constitution. C'est élégant, avec une bonne profondeur et de bons tanins. *
MAZEYRES : Couleur plutôt dense. Le nez est très marqué par le fruit, avecun boisé bien dosé (45 % neuf, 55 % un vin). La bouche est bien construite, de moyenne densité. Bons tanins. *
MOULINET-LASSERRE et CLOS RENE : Belle couleur dense. Le nez est très fin, très élégant. De moyenee corpulence, il compte pourtant un bon développement vertical, et des tanins fins. *
ROUGET : Beaucoup de couleur, dense et profonde. Le nez est de belle qualité, sur la mûre et la myrtille. La bouche est bien balancée, assez pleine, avec des tanins de qualité, assez soyeux. **
de SALES : Bonne couleur. Le nez est très fin, élégant. La bouche est de demi-corps cela est rattrapé par l'élégance dégagée. Les tanins me semblent marqués par un très léger manque de maturité finale.
VRAYE CROIX DE GAY : Couleur moyenne. Le nez est séduisant, sur un joli fruit. Bouche moyennement dense. Traces de manque de maturité et de dilution. (Vendangé un peu tôt ?)
VIEUX MAILLET : Beaucoup de couleur, reflets violacés. Le nez est très fruité, assez gourmand (gelée de mûre). La bouche est élégante mais plutôt facile. Séduisant plutôt que profond.
LA ROSE FIGEAC : Couleur moyenne. le nez est marqué par le bois (100 % neuf). La bouche, quoiqu'élégante, manque de chair, et de fond. elle me semble diluée. Tanins fins.
LA FLEUR DU ROY : Beaucoup de couleur. Le nez est dégagé (seilement 30 % de bois neuf), sur le fruit. La bouche est assez concentrée, avec cependant des tanins un peu verts, dessechants.
HAUT-FERRAND : Couleur moyenne. Le nez est discret, moyennement expressif. La bouche manque de matière et de maturité. Tanins secs.
L'ENCLOS : Couleur moyenne +. Le nez a de l'élégance, appuyée sur un beau fruit. La bouche, de densité moyenne a une bonne profondeur. Tanins fins. *
GUILLOT-CLAUZEL : Bonne couleur, moyenne +. Le nez est élégant, marqué par le bois. La bouche présente une bonne matière, une bonne construction. *
LA POINTE : Belle couleur profonde. Le nez, bien mûr, est d'une belle élégance, habillé d'un beau boisé. La bouche est d'une densité moyenne, avec de la profondeur. Sans être un monstre de puissance, c'est très bon. **
GAZIN : Belle couleur dense. Le nez est très élégant, et d'une bonne puissance. La bouches t bien structurée, avec  de la profondeur, de la classe et de bons tanins. **

Château Petit-Village

PETIT-VILLAGE : Couleur dense. Le nez est moyennement puissant, très nettement sur les petits fruits noirs. La bouche est serrée, assez dense, avec des tanins très fins. Très agréable. *


L'église de Pomerol depuis le chai de Petit-Village

Les cuves béton couleur chocolat de Petit-Village

BEAUREGARD : Couleur moyenne. Le nez a de la finesse, avec un boisé raisonnable. La bouche n'a pas une grosse concentration, mais c'est fin, élégant, agréable. Un peu de dilution.
LA CABANNE : Beaucoup de couleur. Le nez est très mûr, correctement boisé. la bouche est ronde, souple, bonne matière. C'est un peu massif, pas trop sur l'élégance, avec des tanins fins.
Est-ce un changement de style pour ce vin dont le style classique était la marque. Il me semble que l'on a un peu forcé l'extraction. Le résultat ne me convainc pas.
CLINET : Couleur énrme, surprenante au regard des standarts du millésime. Le nez sur les petits fruits noirs, mûre et myrtille, est habillé d'un luxueux boisé. La bouche a une bonne concentration, des tanins très mûrs. **
LA CONSEILLANTE : Très belle couleur. Le nez est à la fois mûr et complexe, élégant, noble. La bouche est très bien construite, avec une très belle sève, de beaux tanins. Impeccablement classique. ***

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 00:20

Voilà une appellation assez peu reconnue, qui est pourtant l'une des plus anciennes du Libournais : on appréciait les vins de Fronsac bien avant ceux de Pomerol. De nos jours, de nombreuses propriétés sont bien tenues et font tous les efforts pour redonner à ces vieux terroirs tout leur lustre.
LES TROIS CROIX (F) : bonne couleur, assez dense. Le nez est sur le fruit, très merlot. Boisé raisonnable. La bouche est moyennement dense, et s'achève par des tanins fermes.
HAUT-CARLES (F) : Couleur plutôt dense, à reflets violacés. Expression fruité puissante. La bouche est assez resserrée, et , harmonieuse elle s'achève sur de bons tanins. *
VILLARS (F) : Couleur profonde et dense. Le nez est de très belle qualité, élégant, vanillé, habillé de très bon bois. La bouche a de l'ampleur, de l'élégance, une bonne concentration, et des tanins soyeux. **
MOULIN HAUT-LARROQUE (F) : Bonne couleur. Nez finement fruité. En bouche, après une belle attaque on a un creux en milieu, et, avec une matière correcte, les tanins finaux manquent légèrement de maturité.
LA RIVIERRE (F) : Couleur moyenne. Le nez est très parlant, ouvert, on dirait un vin en fin d'élevage. La bouche est moyennement concentrée, pour un vin qui se boira vite et donnera du plaisir malgré son manque de puissance.
du GABY (CF) : Bonne couleur, moyenne+. Le nez est de belle qualité, avec une certaine complexité. La bouche, moyennement concentrée, s'achève par des tanins très fins. C'est agréable.
MOULIN PEY LABRIE (CF) : Couleur moyenne. Le nez est très pur, sur un fruit très direct, sans boisé qui maquille le vin. La bouche est moyennement concentrée, mais dans une construction très harmonieuse, c'est un joli vin. *
BARRABAQUE (CF) : couleur moyenne. le nez est de bonne qualité, assez poivré (?). La bouche est moyennement dense, et les tanins sont très fins. Proche du précédent. *
CASSAGNE HAUT-CANON LA TRUFFIERE (CF) : Couleur moyenne. le nez est très intéressant, par sa belle amplitude. La bouche est hélas, trop fluide, mais les tanins sont fins. Se boira dans 5 ans avec plaisir.
LA DAUPHINE (CF) : De densité moyenne, il s'exprime par la délicatesse de son nez. La bouche manque aussi de chair mais s'achève par des tanins très fins.
DALEM (CF) : Couleur moyenne +. Le nez est sur le fruit, d'autant que la prise de bois le respecte. La bouche offre une bonne densité, avec des tanins mûrs. *
FONTENIL (F) : Bonne couleur dense pour le millésime. Le nez; de belle maturité, exprime un beau fruit. La bouche est concentrée, avec des tanins fins. Vin très homogène, cohérent, construction rigoureuse. Propriété de Michel Rolland, celui-ci fait la démonstration que, sans outrance, sans excès, son vin est remarquablement vinifié. *

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article