Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 15:06
Le Château de Beauregard appartient à la famille Burrier depuis 5 générations, depuis 1883. Depuis quelques années, elle est dirigée par Frédéric-Marc Burrier qui dirige aussi la maison de négoce Joseph Burrier, fondée en 1945 par Georges Burrier. Le domaine couvre 36 ha, constitués par 19 ha de Pouilly-Fuissé, 7 ha de Saint-Véran, et 8 ha de Beaujolais. En effet le domaine est également implanté sur Fleurie et Moulin-à-Vent, et ces vins sont vinifiés à Fleurie à l'Ancienne Maison Tournissoux, qui fait partie du domaine. 
Frédéric Burrier privilégie des vins de terroirs. Les vignes sont labourées et la nature est respectée, afin que chaque vin soit le reflet de la terre qui l'a porté.

IMAG0123-copie-1.JPG
A vinexpo, le stand de Beauregard, agrémenté d'un diaporama, pour visualiser ce 
"Grand site remarquable du goût"

C'est à Vinexpo que j'ai pu faire cette très intéressante dégustation à laquelle je vous convie.
MACON-FUISSE JOSEPH BURRIER 2006 : Très pur, très jolis arômes de fleurs blanches. Bouche ample, fraîche. Très joli vin sur le fruit.
SAINT-VERAN "EN FAUX" 2005 : (domaine) C'est le meilleur du domaine, élevé sous bois, vinifié comme un grand bourgogne. Le nez est très ample, marqué par le boisé de qualité. Très frais, légèrement mentholé. Minéral dans son expression, et long. **
POUILLY FUISSE "CLASSIQUE" 2005 : Un an d'élevage, c'est le "replis" de 40 % des climats du domaine de Pouilly. Très miellé, ample, avec cependant une très belle tension. C'est séduisant et tendu en même temps. *
POUILLY-FUISSE "LES MARECHAUDES" 2004 : Aromatiquement impressionnant, avec des notes très mures de paille séchée, un peu de brioche. Bouche très ample, avec une expression très séduisante, qui parle immédiatement. **
POUILLY-FUISSE DOMAINE GEORGES BURRIER "LA CÔTE" 2005 : Bel or vert. Le nez est sur les fruits jaunes, les fleurs, l'acacia. Bouche ronde et souple. C'est facile d'accès.
POUILLY-FUISSE "LES CHARMES" 2005 : Très belle expression aromatique avec de belles notes de pain, brioche, mais aussi menthol. Très belle bouche, tendue par une belle minéralité. Vin de bonne garde prévisible (plus de dix ans). ***
GRAND BEAUREGARD 2004 : Cette cuvée est constituée de la meilleure pièce de  chacun des climats, et bénéficie d'un élevage de deux ans sous bois. Très belle expression aromatique.associée à un boisé de très belle qualité. On est sur les fruits jaunes, des notes de beuure fin. La bouche est somptueuse de puissance, contrebalancée par une belle tension acide. Très belle présentation en outre, dans une bouteille de grand luxe (1 kg). C'est un grad vin de longue garde prévisible -de 10 à 20 ans sans risque. ***
GRAND BEAUREGARD 2003 : Dans ce millésime particulier, 6 pièces seulement ont été produites soit 1800 bouteilles. Les vendanges ont eu lieu entre le 21 et le 25 août. On a l'impression de croquer le raisin, tellement le vin semble jeune. Le bois est complètement assimilé eet pourtant l'élevage a été de deux ans en bois 100 % neuf. On a une acidité remarquable, qui tient de la meilleure façon cet ensemble. C'est somptueux. ***
BEAUJOLAIS VILLAGES "MEMOIRE DU TERROIR" 2006 : Sur le fruit, cerise, framboise, croquant, avec une bonne acidité. Simple, du vrai beaujolais, vin de plaisir, avec une densité de matière très correcte.
FLEURIE "CLASSIQUE" 2006 : Très beau nez sur fleurs et fruits, très séduisant. La bouche est parfaitement composée, ronde, souple, avec du "jus". Délicieux. **
FLEURIE "COLONIES DE ROCHEGRES" 2004 : Couleur légèrement évoluée. Le nez commence à évoluer vers de notes de cuir, d'épices. La bouche offre un volume moyen, mais parfaitement équilibré. A boire.
FLEURIE " COLONIES DE ROCHEGRES" 2005 : Rouge vif, pourpre. Le nez est extraordinairement minéral, on a des cailloux dans le verre. La bouche est extrêmement serrée, avec une grande puissance, une structure tannique majeure. Superbe. ***
MOULIN-A-VENT "LA SALOMINE" 2004 : Le fruit est superbe, moyennement puissant. En bouche, c'est éblouissant, dans ce millésime difficile, avec un bel équilibre, une rondeur, une souplesse qui s'associent à la forte minéralité. Du "jus", des tanins soyeux. ***
MOULIN-A-VENT "CLOS DES PERELLES" 2005 : Très beau fruit, avec une extraordinaire puissance.La bouche est également très séduisante, avec une rondeur et un velouté charmants. **

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 21:13

Cette maison, créée par Pierre André en 1923, est surtout connue pour son domaine en Corton, et la propriété du château de Corton devenu Corton-André après son achat en 1927. Son toit, aux tuiles vernissées est devenu l'emblème de la maison. L'occasion m'est donnée de faire une dégustation intéressante parmi la gamme.
PULIGNY-MONTRACHET 2006 : (achat de raisins) Nez très puissant aromatiquement, plaisant, à la minéralité discrète. Il s'affirme dans ce style plaisant, rond, assez vite apte à être apprécié. *
PULIGNY-MONTRACHET 1ER CRU "LES PUCELLES" 2005 : Enorme potentiel aromatique, d'une grande noblesse. On est dans le très noble, élégant et complexe vin de Bourgogne. Il se montre d'une grande longueur. ***
MEURSAULT 1ER CRU "LES CHARMES" 2005 : Aromatiquement très élégant : fleurs blanches, noisette fraîche, un peu de tilleul. La bouche avec une puissance marquée, est néanmoins d'une tendresse remarquable. Ce "Charmes" a du charme. ***
SAVIGNY-LES-BEAUNE 1ER CRU "LES GUETTOTTES"  2005 : Belle couleur vive et profonde. Nez de très belle facture, avec un fruit explosif, de cerise griotte, amande. Bouche dense avec une intensité tannique marquée. Belle bouteille. **
SAVIGNY-LES-BEAUNE 1ER CRU "AUX CLOUS" 2005 : Moins explosif au nez. On est sur une expression plus serrée, plus fermée, plus virile des terroirs de Savigny. La trame tannique est sensible. Taillé pour durer. *
VOSNE-ROMANEE 2005 : Le nez est déjà un peu fermé. Il est très impressionnant de puissance, de densité, avec des tannins marqués. Quel punch! *
CHAMBOLLE-MUSIGNY 2005 : Le nez est très élégant, très fin, avec un fruit gracieux. La bouche cache une énorme puissance derrière un volume, un gras qui lui donnent un bel équilibre. ***
CORTON GRAND CRU "LES CHARMES" 2004 : La couleur est moyenne. Le nez, très élégant est déjà ouvert. La bouche est assez légère avec une matière moyenne. Elegant et fin, mais manque de matière, surtout en milieu de bouche.
CLOS DE VOUGEOT, GRAND CRU 2004 : Le nez est très élégant, avec des notes fines de tabac blond. La bouche a une bonne entame, élégante, mais la finale est asséchante.
IMAG0117.JPG

Cette dégustation confirme la réussite extraordinaire du millésime 2005. Les 2004 sont moins brillants. IL faudrait déguster les millésimes  situés avant et après pour évaluer le niveau actuel de la maison.

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 17:04

A Vinexpo, le monde entier se donne rendez-vous. Ce cosmopolitisme viticole permet de confronter ses idées à celles d'un monde ouvert. Force est de constater que malgré notre savoir-faire, malgré notre antériorité de plusieurs siècles, voire de deux millénaires, nous ne sommes pas -ou plus- le nombril du monde du vin. Le monde entier fait du vin, boit du vin, bien ou mal, là n'est pas l'important dans mon propos.

Une image résume mon propos :

IMAG0103.JPG

 

Et oui, voici le monde du vin vu par les américains de Constellation, qui est, si je ne m'abuse le numéro 1 mondial du vin et des spiritueux. L'Europe (et donc la France) est un petit appendice de cette carte, qui est centrée sur le Pacifique. Commercialement, mais aussi techniquement c'est quelque chose dont nous devons être conscients. Deux attitudes s'offrent alors à nous : nous ranger sous cette vision, l'accepter, notamment en faisant des vins qui sont compatibles avec ceux de cette zone pacifique, ou bien garder nos valeurs, techniques et gustatives et tenir compte que le commerce du XXI ème siècle se fait là, et aller nous y battre en forgeant des armes (puissance commerciale,agressivité) qui nous permettent de concurrencer des monstres comme Constellation.

Repost 0
Published by roger lévy - dans humeurs et réflexions
commenter cet article
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 16:11

C'est près de Logrono, à la limite de la Rioja Alavesa et de la Rioja Baja que se situent les magnifiques installations de Vina Ijalba. Ce domaine a une histoire originale. Il a été fondé par Dionisio Ruiz Ijalba dans les années '80. M. Ijalba est entrepreneur de travaux publics, après un parcours professionnel extraordinaire (il a commencé en vendant des sardines dans les rues de Logrono). Il exploitait des gravières sur les terrasses situées le long de l'Ebre. La terre "filtrée" il retenait les petits modules, destinés aux routes et remettait en place les galets, inaptes à cet usage. Sur ces terrains recréés on ajoutait une couche de terre sur laquelle on plantait des vignes. Depuis, le domaine a évolué vers une culture en bio, vers le développement des vieilles variétés de cépages autochtones, une démarche qualitative et originale.

Pour commencer, les vins blancs :
IJALBA BLANCO 2005 (Tempranillo blanco) : Ort vert. nez de fleurs jaunes, de fruits jaunes (pêche). La bouche est très ample, avec, à mon goût un petit manque de fraîcheur.
IJALBA BLANCO 2004 (Maturana Blanco) Légèrement marqué par le bois. Le nez est moyennement puissant, joliment aromatique (fruits). La bouche offre une fraîcheur et un équilibre très intéressants. *
GENOLI 2006 :(100% Viura) Jolis arômes floraux, avec un peu de menthol. La bouche est vive et fraîche. Bien. *

On passe ensuite aux vins rouges.
LIVOR 2006  : C'est un tinto joven (élevage court). La bouche est précise avec un beau fruit. Egalement une bonne matière. C'est un joli vin de fruit, bien plaisant. *
IJALBA CRIANZA 2004 : Couleur profonde. Le nez est marqué par un boisé de type américain léger. Bon volume en bouche. C'est un vin de type moderne, international, sans excès d'extraction ou de boisé.
MURICE 2003 : (En vieux castillan, murice signifie pourpre). Boisé noble, qui respecte le vin. Belle matière, avec un joli fruit, du volume. Les tanins sont souples. Bien **
IJALBA RESERVA 2003 : Le boisé est également noble, mais est ici plus fondu. La bouche présente une belle complexité. C'est ample, goûteux. Bonne matière, jolis tanins fins. *
IJALBA RESERVA 2001 : Le boisé est maintenant digéré, fondu. Superbe volume, avec une belle profondeur, de la matière, des tanins fins. Très beau vin. **
IJALBA CUVEE DIONISIO RUIZ IJALBA 2003 (Maturana tinto, élevé en chêne français) : Beaucoup de couleur, très vive. On n'a cependant pas de surextraction. C'est très élégant, avec une belle verticalité, et cela se termine par des tanins très fins. très beau vin. ***
IJALBA GRACIANO 2004 : Encore un cépage un peu trop oublié.. Le vin présente un surplus de fruit, absolument délicieux. La bouche présente une belle matière et se termine par de beaux tanins. Belle longueur, et beaucoup de charme pour ce très beau vin. ***
IJALBA RESERVA ESPECIAL 1995 : (50 % graciano, 50 % tempranillo) Quel volume ! Magnifiques arômes de fruits cuits, notamment le pruneau. Bouche très ample, qui occupe bien la bouche. Aucune trace de sêcheressedans les tanins, ce qui est rare dans les riojas de cet âge et de cette catégorie. Parfaitement équilibré, et RIOJANO, sans concession au style international. ***

Pour finir, un rosé :
ALOQUE 2006 : (50 % tempranillo, 50 % graciano) Jolis arômes de fraise. la bouche est fraîche et légère. Un exceptionnel rosé espagnol par sa fraîcheur et sa gourmandise. Beau style. *

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 17:56

S'il est un grand vin que les Français dans leur ensemble connaissent mal, c'est bien le Porto. Pour la majorité de nos concitoyens leurs rencontres se limitent aux rubies ou tawnies de base, à l'occasion d'apéritif familiaux. Le stand de l'appellation Porto à Vinexpo, permet, en peu de temps, de faire un petit voyage à travers les productions de nombreuses maisons de Porto. Mais le Porto est un vin qui fatigue les papilles, par sa richesse en saveurs et en alcool. Aussi, j'ai choisi de les goûter par petits groupes de cinq ou six chaque jour. Voici le résultat de ces moments de délice.
RECCUA Reserva especial : Elevé au moins 6 ans en fût de chêne. Couleur évoluée, assez dépouillée. Beaux arômes de fruits secs, un peu de noix en retour.Bon équilibre alcool-matière avec une belle finale longue. *
DOW'S Tawny 20 ans : Couleur ambrée. Le nez est également ouvert sur les fruits secs. Un peu dur en bouche, avec une légère pointe d'amertume. Belle longueur avec une note de cire en finale.
CROFT Late Bottled Vintage 2000 : Le nez est moyennement puissant, sur les fruits noirs, les épices, les fruits secs. Bouche assez fine, manque un peu de matière, assez court. Ce vin joue surtout sur la finesse.
GILBERT'S Vintage 1999 : Couleur déjà assez évoluée. Le nez est très marqué par les fruits compotés, une touche d'amande. La bouche est unie, harmonieuse, puissante. Belle présence. **
QUINTA DO INFANTADO Vintage 2003 : Très belle couleur dense à reflets bleutés. Très beau nez de fruits rouges, touche d'amande fraîche. Beaucoup de volume et belle longueur. Trèsbelle bouteille. ***
MESSIAS Colheita 1995 : Couleur évoluée, rousse. Nez de fruits secs et d'épices, figue, amande. La bouche est ample, avec une belle longueur. manque cependant d'un peu d'élégance. *
FONSECA Bin 27 : Tout à fait sur le fruit frais et les fruits secs également. La bouche est puissante mais équilibre très bien son alcool par une belle matière et la richesse de ses arômes. Très belle entrée de gamme**
CALEM Tawny 20 anos : Très roux, presque ambré, avec des reflets de feu. Le nez est très marqué par les fruits secs, les amandes, la noix, plus que par la figue ou les raisins secs. La bouche est assez harmonieuse, avec des nuances animales. Manque un peu de finesse, mais sans doute parfait sur les fromages. *
POCAS JUNIOR Solera special Reserve Tawny :C'est un assemblage de différents tawnies, élevés selon le principe de la solera, comme à Jerez : on fait "glisser les vins les plusjeunes dans les fûts plus anciens pour obtenir unstyle constant. Ce portoest servi frais. La couleur est ambrée, très dépouillée. Le nez, sur les fruits confits, les fleurs fanées. Pas très puissant, il manque un peu d'ampleur, mais offre un bon équilibre. Du charme. *
TAYLOR'S Old Tawny 20 anos : Ambré. Le nez reste d'une étonnante jeunesse, avec du fruit confit, de la cerise. Bouche ample et riche, à la forte puissance alcoolique. Belle pureté aromatique, net. **
BARROS Colheita 1983 : Ambré.Le nez est sur les fruits secs, amandes, noisettes. La bouche est ample, assez chaude en alcool. Il marque son âge (22 ans de fût). *
QUINTA DO NOVAL Vintage 2004 : Très sombre. Le nez offre une énorme présence fruitée : confiture de cerise, pruneau, mais aussi tabac. La bouche est très concentrée, puissante. Très long, grand vin. ***
QUINTA DE NOSSA SENHORA DO CARMO Ruby Reserva : Il est malheureusement servi un peu trop chaud. Beaux arômes, du fruit, de la cerise noire. La bouche est fraîche, assez coulante. Du plaisir. **
ROMARIZ Tawny 10 anos : Ambré brun. Le nez est sur l'amade, la noisette, surtout, plus que sur les fruits secs (figue). Bouche élégante, de belle unité. **
CHURCHILL LBV 2000 : Très sombre. Le nez est sur la confiture de cerise, le caramel. la bouche est très ample. Très bel équilibre. **
WARE'S Vintage 1999 : Belle couleur, moyennement profonde, très vive. Le nez est nettement élégant, équilibré. On note cet équilibre en bouche, sans excès d'alcool. Long et très équilibré. ***
QUINTA DA ROMANEIRA Vintage 2004 : Très noir. Le nez est pur, avec une touche d'amande. La bouche est très  équilibrée. Beau vin. **
QUINTA DO VALE MEIAO Vintage 2004 : Extrêmement fin, pas très puissant, avec un superbe développement vertical. Très noble et très équilibré. (Le propriétaire est l'arrière petit-fils de Dona Ferreira, bon sang ne saurait mentir!)
RAMOS PINTO, QUINTA DE ERVAMOIRA Vintage 2004 : Très sombre. Beau nez de confiture de cerise. La bouche est riche et puissante. Petit excès d'alcool. Bonne finale.*

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 15:42

Lors de Vinexpo, la Maison Guigal proposait à la dégustation quelques vins bien intéressants :

SAINT-JOSEPH BLANC 2005 : Un peu fermé au nez, tant sa puissance est grande. Grosse présence en bouche. Arômes de grillé en retour. trè beau vin qui demande quelques mois pour s'ouvrir. *

HERMITAGE BLANC 2005 : Enorme aromatiquement, avec un boisé encore sensible, mais qui apporte des notes de noisette, de vanillé. Bouche très ample, superbe vin.***

CONDRIEU 2005 : Magnifiques arômes du viognier, fruits blancs, fleurs, iris, pivoine. Bouche superbement dessinée. ***

CONDRIEU LA DORIANE 2006 : Enorme puissance aromatique, où le bois porte des notes de grillé, de torréfaction. Extraordinaire expression du viognier, finesse, puissance, c'est aérien. Le terroir s'affirme déjà. On est bien au-delà de l'aromatique variétale. ***

CROZES-HERMITAGE ROUGE 2004 : Avec une matière moyenne, mais un fruit de grande qualité, c'est un très joli vin de plaisir. *

SAINT-JOSEPH ROUGE 2003 : Grosse puissance. Le côté aromatique s'exprime plus sur les fruits compotés, Bouche pleine, riche. C'est un Saint-Joseph de grand format.***

SAINT-JOSEPH VIGNES DE L'HOSPICE 2004 : Très beaux arômes, très mûrs, avec un boisé qui donne une "pellicule" vanillée. La bouche est d'une grande suavité. Très, très fin. La finale est très soyeuse. Le tout est d'une grande finesse. ***

HERMITAGE ROUGE 2002 : Couleur profonde. Beaucoup de finesse aromatique. La bouche est déjà assez fondue. manque un peu de volume en milieu de bouche, mais il a très bien évolué, pour arriver à un bon équilibre. Dans ce millésime difficile, on a un vin certes de consommation plus rapide, mais avec un équilibre et un volume très satisfaisants. *

CÔTE RÔTIE CHATEAU D'AMPUIS 2003 : Couleur profonde. Nez extrêmement élégant, sur les fruits cuits. Bouche très ample, avec une suavité de matière remarquable. Puissance et finesse rassemblées. ***

CÔTE RÔTIE LA MOULINE 2003 : Il a gardé de son élevage (mise juillet 2006), sa puissance et son fruit magiques. Le bois, pourtant présent, ne domine pas ce vin extraordinaire, d'un format immense. Un millésime dans l'Histoire***.

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 14:57

Le vignoble de Fronsac fut le premier du libournais a émerger, bien avant Saint-Emilion, et à plus forte raison Pomerol. Et pourtant, il demeure méconnu, sous-estimé. Un dégustation assez large m'a permis récemment d 'évaluer ses forces et ses faiblesses.

Château JUNAYME 2005 : Belle couleur. Le nez est déjà un peu sur le repli. Le boisé est cohérent avec la structure. Bouche ample et riche Note mentholée. Tanins fins. Très bien. **

Château LA RIVIERRE 2005 : Belle couleur, quoique moyennement profonde. Le nez est assez élégant, pas très complexe. La bouche présente une belle puissance, puis une grosse structure. Tanins fins. *

Château RENARD-MONDESIR 2004 : Couleur moyenne. Le nez est moyennement puissant, un peu rustique. La bouche n'est pas très consistante. Manque de matière. Un peu vert.

CLOS DU ROY, Cuvée Arthur 2005 : Couleur fraîche, d'intensité moyenne+. Le nez est élégant, la bouche manque un peu de matière. Excès d'alcool. Pas très équilibré me semble-t'il.

Château PUY GUILHEM 2004 : Couleur moyenne. Le nez est plutôt fermé. La bouche est fine, plutôt élégante, mais manque de profondeur. Tanins très fins. *

Château LA ROSE GARNIER 2005 : Couleur profonde. Le nez est en train de se refermer. La bouche est très serrée, tanins fins, acidité marquée. Taillé pour la garde. **

Château MAYNE VIEIL, Cuvée Aliénor 2005 : Couleur profonde. Le nez est élégant et complexe. La bouche est moyennement puissante, mais unie, tanins très serrés. Bien **

Château LA ROCHE DE FERRAND 2005 : Couleur moyenne + Le nez est un peu herbacé, ce que l'on retrouve en bouche. C'est solide mais demande du temps. Un peu rustique.

Château LA CROIX 2005 : Bonne couleur franche. Le nez est un peu fermé, sur les fruits rouges. La bouche est très serrée, avec des tanins soyeux. Bon équilibre, joli vin. ***

Château ARNAUTON 2004 : Pas très couvert. Le nez est un peu végétal et la bouche manque un peu de matière. Un peu mince, même si les tanins sont fins.

Château RICHELIEU La FAVORITE 2004 : Couleur moyenne, légèrement évoluée. Le nez est élégant, finement boisé, évoluant vers le tabac brun. Bouche moyennement puissante, tanins fins, un peu secs.

Château ROUMAGNAC LA MARECHALE 2004 : Couleur moyenne. Le nez est discret, la bouche offre un volume moyen. Heureusement, pas de bois neuf. Tanins très fins, un peu secs.

Château LES TROIS CROIX 2004 : Couleur moyenne. Le nez est élégant, bien habillé, une élevage soigné. La bouche est d'une densité moyenne. Finale sur des tanins très soyeux. **

Château FONTENIL 2004 : Couleur moyenne, très fraîche. Le nez est un peu fermé mais la bouche est bien mûre, serrée, avec de beaux tanins. **

Château LA DAUPHINE 2005 : Très belle couleur. Le nez est très fin, avec un beau bigarreau. La bouche très mure, offre en retour des senteurs de réglisse avec une finale aux tanins serrés. ***

Château CHADENNE 2004 : Couleur moyenne. Le nez est marqué par le bois torréfié, le café. La bouche est plutôt agréable, assez fondue. Tanins fins, un peu trop boisé à mon goût. *

Château CANEVAULT 2004 : Couleur moyenne. Le nez est plaisant, jolis fruits rouges et noirs. La bouche est très souple, sans beaucoup de force. Plaisant, à boire.

Château MAGONDEAU BEAU SITE 2005 : Couleur moyenne. Le nez est intéressant, note de café. La bouche est moyennement puissante avec des tanins fins. Homogène. *

En conclusion, on peut dire que le millésime 2005 est ici nettement supérieur à 2004, les vins présentés dans ce millésime dominent. Mais seuls quelques domaines maitrisent parfaitement la vinification. Nombreux sont ceux qui présentent des vins durs, ou secs, avec un boisé inadapté, ou, au contraire, manquant de précision, de volume. Il apparaît que les conditions économiques pèsent, plus que dans les grandes appellations, sur les types de vins présentés. L'image de l'appellation en pâtit.

 

 

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
3 septembre 2007 1 03 /09 /septembre /2007 17:11

CHATEAU LES MARNIERES, CUVEE LA COTE FLEURIE 2004 , Bergerac sec AOC : Jolis arômes de fleurs, muscadelle sensible. Bouche assez ample, avec une bonne définition. Manque un peu de fraîcheur pour lui donner du peps.

CHATEAU LE RAZ 2006, Bergerac sec AOC : Jolis arômes floraux. la bouche est plutôt complexe, avec cependant un petit manque de précision. c'est pas mal.

CHATEAU LES TEMPLIERS 2006, Montravel sec AOC : Même remarque. C'est pas mal, avec un joli fruit, des agrumes, mais cela manque de définition. C'est agréable.

CHATEAU LA TILLERAIE "Madéo" 2004 Montravel AOC : Beaux arômes également, mais on a ici pls de profondeur, plus de longueur en bouche. Bien; *

CHATEAU LA TILLERAIE rouge 2005, Bergerac AOC : Jolie couleur. Beau nez avec du fruit (très merlot). La bouche est puissante, avec une bonne harmonie. Bons tanins. Bien. *

CHATEAU DU ROOY 2005 , Bergerac AOC : Couleur moyenne. Le nez s'ouvre déjà sur les fruits mûrs. La bouche est souple, moyennement dense avec des petits tanins. Agréable.

CLOS DES TERRASSES 2005 "LE FRUIT DES TERRASSES", Bergerac AOC : De style moderne, (extraction, raisins très mûrs). Le boisé est de qualité. les tanins sont soyeux. Indéniablement il a de l'ambition, et ce n'est pas mal. *

CHATEAU LES MARNIERES 2005 Bergerac AOC : Belle couleur. Le fruit est très mûr et évolue du côté des fruits compotés. Bouche ample, dense, le boisé n'est pas trop fort. Tanins de très belle qualité. Bel ensemble. **

CHATEAU BOUFFEVENT 2005 "Tradition" : Bonne couleur. Le fruit est agréable, mais la bouche est de consistance moyenne et les tanins dessechants.

CHATEAU RUDELLE 2005 (P.Rivierre, négociant) : Bonne couleur. nez présentant un joli fruit. Bouche assez dense. C'est bien, mais pas très élégant.

CHATEAU MOULIN CARESSE 2004 Pécharmant AOC : Couleur moyenne +. Le nez est de qualité, avec de l'élégance. La bouche n'est pas massive ni très puissante, mais les tanins sont soyeux et l'ensemble est équilibré. Bien. *

CHATEAU LA BARDE - LES TENDROUX 2002 Côtes de Bergerac AOC : Commence à évoluer. Le nez s'ouvre sur des notes de tabac blond, d'épices. La bouche est assez évoluée. Tanins soyeux, à boire.

CHATEAU MASBUREL 2000, Côtes de Bergerac : Belle plénitude. Pour un vin de cet âge, c'est très bon. Il est loin de se désunir, avec des tanins qui se fondent. Bien. **

CLOS DES TERRASSES 2005, Côtes de Bergerac AOC : Couleur dense. Le nez est marqué par le bois. La bouche est serrée, moyennement puissante. Les tanins du bois sont dessechants.

DOMAINE DES COSTES 2003, Pécharmant : La couleur commence à évoluer. Le vin a perdu son fruit et se montre un peu lourd. Il manque de "jus" et les tanins sêchent un peu. Ce vin a obtenu une médaille d'Argent à Paris en 2005. Son fruit devrait être plus présent, et il devrait être prêt à boire. Décevant.

CHATEAU MALBERNAT 2004, Pécharmant AOC : Joli fruit, de la violette aussi. La bouche n'est pas très puissante mais l'ensemble est harmonieux. Tanins fins. *

DOMAINE DU HAUT PECHARMANT CUVEE PRESTIGE 2004, Pécharmant AOC : Joli fruit. L'élevage est discret, ne couvre pas le vin. C'est plaisant, plutôt facile. A boire. *

CHATEAU MOULIN CARESSE 2004 Montravel AOC : On a , à la fois une densité intéressante, du charnu, et des tanins de belle qualité. Sa composition donne du plaisir. Tanins souples. *

CHATEAU LADESVIGNES 2003, "VELOURS ROUGE", Côtes de Bergerac : Très belle couleur. Le nez a un bon fruit. La bouche est ample, puissante, on sent l'alcool, mais l'équilibre est bon, avec des tanins fins. Bien. *

LE MONTRAVEL DE MASMONTEL 2002 : La couleur marque une trace d'évolution. Le nez est plaisant, avec un joli fruit. La bouche n'est pas très puissante et s'achève par des tanins fins, mais légèrement dessechants.

CHATEAU LE RAZ 2004 " LES FILLES", Montravel AOC : Bonne couleur. Le nez est agréable, élégant, fin. La bouche, de puissance moyenneest bien dessinée. Jolis tanins. Bien. *

TERRE DE PIQUE SEGUE " ANIMA VITIS" 2003, Montravel AOC : D'une bonne couleur, qui commence à évoluer, il échappe aux excès du millésime (alcool). Les tanins sont fins. A boire. *

L'EXCELLENCE DE CHATEAU LE CASTELLOT 2002, Montravel AOC : Il commence à s'ouvrir vers des notes empyreumatiques, et un peu de truffe. La bouche n'est pas très puissante mais harmonieuse. Tanins fins, à boire. *

CHATEAU LA TILLERAIE MADEO 2005 Bergerac moelleux AOC : Frais, léger, c'est un vin d'apéritif, sans prétention, sur des notes d'agrumes.

CHATEAU LE TAP 2005, Saussignac AOC : (Médaille d'Or, Paris). Très beau nez d'écorde d'oranges confites. la bouche  est très bien construite. Joli vin avec un beau botrytis. ***

CHATEAU PUY SERVAIN "terrement" 2005 , Haut-Montravel AOC : La aussi, beaux fruits confits, orange, cédrat. La bouche est dense, avec une forte liqueur. Beau vin riche.**

CHATEAU LADESVIGNES "AUTOMNE" 2005, Montbazillac AOC : Belle matière avec un beau botrytis. De la puissance, un bel équilibre. Joli vin. **

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
3 septembre 2007 1 03 /09 /septembre /2007 16:52

Situé en Ardèche sur la commune de Cornas, à 3 km de Valence. Le domaine est cultivé par Mathieu Barret depuis 1999, en culture biologique depuis 2001 et en biodynamie depuis 2002. C'est un "grand" domaine (13 ha) qui représente 10 % de l'AOC Cornas.

BILLES NOIRES , Cornas AOC 2006 (haut de coteaux) : Très beau nez avec une expression minérale et un fruit très mûr. La bouche est très puissante, les tanins sont soyeux. Beau vin. **

BILLES NOIRES 2005 : Extrême puissance avec une structure tannique extrêmement présente. Taillé pour affronter le temps. ***

LES TERRASSES DU SERRE, Cornas AOC 2006 : On est sur une expression plus serrée, plus profonde de la syrah, avec une minéralité plus sensible encore. La qualité des tanins est remarquable de finesse.. Bonne longueur. **

LES TERRASSES DU SERRE 2005 : Très mûr, on a, outre les fruits noirs, des notes de goudron, de tabac. Tanins extrêmement serrés, d'une énorme puissance. ***

BRISE CAILLOUX, Cornas 2006 : Vin assez plaisant, assez facile également, avec "du jus", des tanins très fins. Me semble plus vite prêt à boire. *

NO WINE'S LAND, Côtes du Rhône rouge 2006 : Un peu riche en alcool. très beau fruit de syrah, sur une structure riche et serrée. C'est un bon vin un peu rustique dans son expression. Un vin facile à boire.

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
3 septembre 2007 1 03 /09 /septembre /2007 16:33

Les vins de muscadet sont malheureusement considérés le plus souvent comme de petits vins, très neutres. Lorsque un grand vigneron laisse s'exprimer son terroir on se rend compte de l'"erreur d'aiguillage", qui mène trop souvent ces vins à la citerne, au comptoir.

Guy Bossard, au Domaine de l'Ecu, exploite 21 ha, conduits ici en viticulture biologique depuis 1975, en biodynamie depuis 1992, étendue à tout le domaine en 1996, les vignes sont labourées au cheval. Pas de passéisme, mais le respect le plus grand du terroir.

EXPRESSION DU GNEISS, Muscadet de Sèvre et Maine 2006 : Le vin présente un très beau fruit, pêche, fruits blancs. En retour en revanche, la formidable minéralité du gneiss apparaît, avec un côté pierre chauffée, pierre à fusil, très fort. La bouche offre un très bel équilibre, avec une grande fraîcheur. ***

EXPRESSION D'ORTHOGNEISS, Muscadet de Sèvre et Maine 2006 : D'un type voisin, avec un fruit proche, la minéralité s'exprime moins violamment, bien que très présente. ***

EXPRESSION DU GRANITE, Muscadet de Sèvre et Maine 2006 : On a ici un style plus classique, que je jugerai plus facile, car la minéralité -présente- est moins "dérangeante". Très bel équilibre également, très beau vin. ***

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article