Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 12:00

BEYCHEVELLE : Belle couleur dense. Le nez est élégant, expressif. Bouche très bien composée. Très bel équilibre classique. ***

BRANAIRE-DUCRU : Belle couleur. Comme son voisin géographique Beychevelle il se présente favorablement, il gagne en puissance ce qu’il perd en subtilité. Tanins très fins. *

GLORIA : Belle couleur pourpre. Nez de très belle qualité. Il est également proche de ses voisins, avec élégance. Tanins très fins. *

GRUAUD-LAROSE : Relativement peu couvert. Le nez est très élégant. Grande finesse du toucher de bouche. Pas très puissant, avec des tanins soyeux. *

LAGRANGE : Belle couleur, assez dense. Le nez est de grande qualité. Bouche au toucher subtil, soyeux, avec, pour finir, des tanins de grande qualité. Très belle réussite. **

LANGOA : Couleur pourpre violacée, dense. Le nez est expressif, de classe. Bouche de belle densité, avec des tanins de grande qualité. **

LEOVILLE-BARTON : L’un des vins les plus complets. De la force, de la couleur, du fruit, avec une trame assez serrée et des tanins soyeux. ***

LEOVILLE-POYFERRE : D’une élégance folle, avec un toucher de bouche de grande classe. Un archétype du classicisme médocain. ***

SAINT-PIERRE : Proche du style de ses voisins Branaire et Beychevelle. Il s’exprime avec une belle finesse. Bel ensemble. *

TALBOT : C’est un bon Talbot que voilà: après une bonne présentation, un nez de qualité, la bouche est un peu moins harmonieuse, au niveau des tanins, un peu moins élégants. *

Repost 0
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 18:39

~~SAINT-EMILION 2014

BALESTARD LA TONNELLE : Couleur profonde et assez dense. Le nez est assez expressif, mûr, avec un boisé raisonnable. On n’a pas, cette année pratiqué la surextraction et le surboisage qui sont souvent la marque du château. Tanins légers.

CAP DE MOURLIN : Belle couleur dense. Le nez est assez discret, très mûr. Bouche extraite, avec, en corolaire, des tanins secs.

CANON LA GAFFELIERE : Beaucoup de couleur. Densité assez forte. Le nez est très mûr et finement boisé, respectant le fruit. Bouche assez dense, avec finesse et élagance. Tanins soyeux. **

CLOS FOURTET : Relativement peu couvert, d’une teinte grenat très naturelle. S’il n’a pas une grosse densité, on est fac à un vin très juste, élégant, avec des tanins inclus. *

DASSAULT : Très couvert. Le nez est puissant et assez fortement boisé. La bouche est plutôt fine et l’apport des tanins du bois est un peu excessif.

FRANC MAYNE : Assez dense et profond à l’œil. Le nez est qualitatif avec un boisé intelligent. Bouche moyennement dense avec cependant des tanins assez sévères.

GRAND MAYNE : Très coloré et dense. Le nez est fortement marqué par le bois, sur une matière bien mure. Bouche assez pleine, dense avec des tanins « à la limite ». Ensemble réussi. **

LA COUSPAUDE : Beaucoup de couleur. Le nez est fortement marqué par un bois assez chauffé. Bouche peu dense, trame relâchée, avec des tanins bien secs.

LA DOMINIQUE : Bonne couleur. Le nez est peu expressif. La trame n’est pas très serrée. Tanins mûrs et soyeux, en léger excès.

LA GAFFELIERE : Assez bonne couverture. Le nez est très élégant, finement et justement boisé. Bouche très harmonieuse, élégante, avec des tanins de classe. Le chic éternel de Bordeaux. ***

LARMANDE : Couleur assez dense. Le nez est peu expressif. Bouche assez lâche, avec un peu de surextraction, pour des tanins secs.

SOUTARD : Couleur assez dense. Le nez s’affiche mûr, assez présent. La bouche est d’une bonne densité. Tanins sensibles cependant.

LA TOUR FIGEAC : Assez peu couvert. Nez discrètement élégant. Bouche peu serrée, d’un demi-corps, aux tanins en place. *

TROPLONG-MONDOT : Très dense visuellement. Le nez est bien mûr, dans le style qui a fait son succès. Bouche puissante, qui domine un boisé pourtant fort. Tanins inclus. **

VILLEMAURINE : il est d’une densité colorante intéressante, dans un ton de grenat naturel. Le nez est très fin, élégant. Bouche assez serrée, extraite à point, avec des tanins très serrés. *

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans dégustations
commenter cet article
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 17:16

~~AGCC SAINT-EMILION 2014

PETIT FAURIE DE SOUTARD : Couleur dense et foncée. Le nez est également très mûr. La bouche est dense, puissante, aux tanins bien mûrs. Bon équilibre.

BARDE-HAUT : Beaucoup de couleur. Le nez est mûr et nettement boisé (on peut comparer cette vinification à celle de Branon en Pessac-Léognan, autre propriété de Mme Garcin-Cathiard). Bouche pleine, dense, mûre, aux tanins inclus. Plus en force qu’en élégance, mais réussi. *

BELLEFONT-BELCIER : Bonnes densité et profondeur de la couleur. Le nez est assez expressif. Bouche assez dense aux tanins inclus. Manque un peu de classe. *

CADET-BON : Belle présentation, dense et profonde. Le nez est de qualité, avec un boisé ajusté. Bouche assez dense, aux beaux tanins veloutés, parfaitement inclus. **

CHAUVIN : Bonne couleur. Le nez est d’une belle classe. Bouche sensuelle, assez charnue. Pas de « nouveau style » pour le changement de propriétaire (Sylvie Cazes) mais l’affirmation qualitative certaine de ce beau terroir. **

CLOS DE SARPE : Couleur dense. Le nez est bon et la bouche montre des tanins secs sur une matière moyenne.

CLOS SAINT-MARTIN : Couleur assez dense et profonde. Nez mûr et assez puissant. Bouche très serrée, aux tanins peut-être un peu marqués. *.

LES GRANDES MURAILLES : Couleur moyenne mais profonde. Le nez est assez puissant, mûr. Bouche très bien équilibrée, avec des tanins soyeux, de classe. **

CLOS DES JACOBINS : Densité moyenne, et belle maturité affichée, au nez et à l’œil. On la retrouve en bouche avec une belle densité et des tanins très fins. *

LA COMMANDERIE : Assez couvert, mûr. Nez puissant et très mûr. En bouche on retrouve puissance, volume, avec des tanins assez secs.

CLOS LA MADELEINE : Belle couleur. Le nez est assez puissant. En bouche on a cherché l’extraction de matière, avec des tanins en rapport, c'est-à-dire en privilégiant la puissance à l’élégance.

COUVENT DES JACOBINS : Couleur marquée. Le nez est un peu bloqué, quoique bien mûr. Bouche serrée, extraite, aux tanins sensibles. CORBIN : Belle couleur profonde. Le nez est assez puissant, aux belles notes de mûre. Bouche assez serrée, avec des tanins de qualité. Bon ensemble. **

CÔTE DE BALEAU : Couleur moyennement dense. Le nez est présent, élégant, la bouche équilibrée, pas très serrée. Tanins sages. *

DE FERRAND : Bonne couleur profonde. Le nez est puissant, assez gourmand, sur un fruit bien mûr. La bouche est de bonne densité mais les tanins sont un peu secs en finale.

De PRESSAC : Bonne couleur. Le nez est plutôt avenant, mûr. Bouche élégante, bien construite, assez dense, avec des tanins inclus. *

DESTIEUX : Assez couvert, sombre. Le nez est marqué par le bois, sur un fruit très mûr. Bouche inapte à supporter le boisé, pour une sècheresse marquée.

FAUGERES : Couleur assez dense, d’un beau grenat « naturel ». Le nez est mûr et expressif. Bouche moyennement dense, sans surextraction, aux tanins inclus. *

PEBY-FAUGERES : Un peu plus couvert, d’une belle maturité. Bon équilibre en bouche, avec une bonne jutosité. Tanins veloutés et en place. **

FAURIE DE SOUCHARD : (Dassault) Couleur dense. Le nez est très expressif. Bouche assez juteuse, assez extraite, mais les tanins restent inclus. Bon ensemble. *

FLEUR CARDINALE : Bonne couleur dense et profonde. Nez bien mûr. Bouche assez dense, avec des tanins inclus. Bon équilibre. *

FOMBRAUGE : Beaucoup de couleur. Nez déjà fortement boisé. Bouche très extraite avec des tanins secs.

FONPLEGADE : Beaucoup de couleur. Le nez est discret. Bouche moyennement dense, avec des tanins serrés. Un vin qui s’exprime peu.

FONROQUE : Est à l’opposé de son voisin alphabétique ! Couleur moyenne d’un grenat « naturel ». Bouche fine, serrée, avec des tanins inclus. *

GRAND CORBIN : Belle couleur. Le nez est expressif et élégant. Bouche complète et équilibrée, avec de beaux tanins veloutés. **

GRAND CORBIN DESPAGNE : Belle couleur « naturelle ». Le nez est parfaitement mûr et présent. Bouche très complète, équilibrée, assez juteuse, aux tanins inclus. **

GRAND PONTET : Beaucoup de couleur. Le nez est également très mûr.Bouche charnue et juteuse, aux tanins veloutés parfaitement inclus. *.

GUADET : Un vin au style classique, plutôt réussi, bien qu’il ne soit pas aux canons modernes de la maturité et de l’extraction. Tanins inclus. *

HAUT-SARPE : Couleur moyenne +. Le nez est avenant, bien dégagé. Bouche un peu ferme par rapport à son volume et à sa chair.

JEAN-FAURE : Beaucoup de couleur. Le nez est très mûr. Bouche de belle densité, juteuse. Les tanins sont parfaitement inclus. *

LA FLEUR MORANGE : Très coloré. Le nez est fortement marqué par le bois. Bouche assez dense. Tanins inclus. Et pourtant, il devrait gagner en définition, en finesse, en élégance.

LA MARZELLE : Beaucoup de couleur, très sombre. Le nez est évidemment très mûr. Bouche plutôt bien définie, harmonieuse, avec des tanins inclus. *

LA SERRE : On est cette année encore dans le style classique, à maturité juste, extraction mesurée, équilibre en bouche, élégance des tanins. Pas un monstre mais très plaisant. *

LANIOTTE SAINT-EMILION : Belle couleur assez dense. Le nez est expressif, de belle élégance. Bouche bien construite, d’un très bel équilibre. Tanins inclus. **.

LAROQUE : Bonne couleur. Le nez de qualité, mûr sans excès. Bouche classique, de moyenne puissance, avec des tanins toutefois légèrement secs.

LAROZE : De la couleur, un nez bien mûr. Il n’a cependant pas la concentration nécessaire en bouche pour supporter les tanins secs.

LE CHATELET : Fortement coloré. Nez mûr, assez puissant. Bouche charnue, assez dense, tanins inclus. *

LE PRIEURE : D’un style étonnamment aimable en ce millésime. Bien mûr, dense de couleur, comme toujours, il n’a pas subi une extraction ravageuse, comme souvent. Tanins inclus. *

MOULIN DU CADET : Bonne couleur. Le nez est bien mûr. En evanche la bouche est moyennement serrée et présente des tanins anguleux.

SAINT-GEORGES CÔTE PAVIE : Très belle couleur profonde. Le nez est très mûr. Bouche d’une bonne densité, charnue, avec des tanins serrés et inclus. **

SANSONNET : Beaucoup de couleur. Le nez est, ici aussi très mûr. Assez extrait, on frôle l’excès avec des tanins finalement assez sensibles.

YON-FIGEAC : Couleur dense et sombre. Le nez est bien mûr. Bouche assez dense mais les tanins manquent un peu de grâce.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans dégustations
commenter cet article
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 23:00

FRONSAC ET CANON FRONSAC

CHADENNE : Belle couleur. Le nez est mûr, la bouche assez dense, avec des tanins inclus. Bien. **

DALEM : Lui aussi a de la couleur, une bonne maturité et de la chair. Tanins inclus. *

LA DAUPHINE : Beaucoup de couleur. Le nez est mûr mais marqué par la prise de bois. Bouche extraite avec des tanins secs.

MOULIN HAUT-LARROQUE : Belle matière, mûre. Le boisé n’ajoute pas à l’élégance. Les tanins sont mûrs et très veloutés. Belle réussite. **

LA RIVIERRE : Beaucoup de couleur. Evidemment, en poussant l’extraction on a trouvé des tanins secs.

LES TROIS CROIX : Assez coloré, mûr. Ici l’extraction a été arrêtée à temps, mais l’ensemble, très Fronsac, est viril et manque de finesse.

VILLARS : Belle couleur. Nez bien mûr. Matière élégante, équilibrée. Tanins inclus. Une grande réussite du millésime. ***

HAUT-CARLE : Assez réussi, complet. Il lui manque juste un peu d’élégance. Mais il est très correct. *

BARRABAQUE : De la couleur, de l’extraction, des tanins, et pas beaucoup d’élégance.

MOULIN PEY-LABRIE : Belle couleur. Au détriment de la finesse et du juste volume du vin, on a tenté d’extraire une matière difficile. Et on a trouvé des tanins…

 

LALANDE-POMEROL

 

CHAMBRUN : Belle couleur. Le nez est mûr. La bouche offre une certaine tenue, avec des tanins veloutés. **

LA CROIX DES MOINES « L’AMBROISIE » : De la couleur. Du nez assez mûr. La bouche est creuse et les tanins laissent passer des notes végétales.

JEAN DE GUÉ : Plus réussi. De bonne maturité, il est fortement boisé, mais l’ensemble est cohérent…

LA SERGUE : Si ce n’était le boisé un peu lourd, je trouverais ce vin très réussi. Tout est mûr, il a une certaine densité, les tanins sont très fins, inclus. **

SIAURAC : Mûr. De demi-corps. Assez extrait. Tanins un peu rêches.

TOURNEFEUILLE : Mûr. Demi-corps. Assez extrait. Tanins très fins. De l’élégance. *

VIAUD : Couleur moyenne. Mûr. Demi-corps. Tanins un peu secs.

LA FLEUR DE BOUARD : C’est l’un des vins les plus complets que j’ai dégusté Rive Droite. Mûr, dense, avec des tanins abondants, inclus, très fins. Et il a de la puissance en plus…***

 

SAINT-EMILION GRANDS CRUS :

 

CARTEAU CÔTE DAUGAY : Belle couleur. Nez mûr. La bouche est assez dense. Les tanins sont mûrs, ensemble cohérent. *

ROL VALENTIN : Belle couleur. Nez mûr. La bouche est sphérique, assez ample, avec des tanins inclus, veloutés. **

TAUZINAT L’HERMITAGE : Belle couleur. Nez mûr. Bouche assez charnue mais tanins un peu durs.

MONDORION : Belle couleur. Nez mûr. Bouche charnue et gourmande. Tanins inclus et veloutés. **

PAS DE L’ANE : Couleur moyenne. Le nez est mûr. Pas très extrait mais une certaine élégance. Tanins inclus. *

 

SATELLITES DE SAINT-EMILION :

 

RECLOS DE LA COURONNE : Beaucoup de couleur. De beaux arômes de mûre. Bouche dense, riche, avec des tanins abondants, très fins. ** (Montagne St-Emilion)

ROC DE CALON : Puissant, mûr, mais assez rustique. Tanins secs. (Montagne St-Emilion)

MESSILE-AUBERT : Très belle composition, avec un vin mûr, élégant, charnu et des tanins de qualité. ** (Montagne St-Emilion)

BARBE-BLANCHE : Beaucoup de couleur. Très belle maturité. Le nez est très élégant et complexe. Bouche sensuelle, caressante, avec un boisé qui sait s’effacer. Etonnante réussite. *** (Lussac Saint-Emilion)

De LUSSAC : Un peu moins complexe mais également réussi, élégant et mûr. ** (Lussac St-Emilion)

LA ROSE PERRIERE : Egalement mûr, il est un peu moins complet et équilibré, mais quand même très intéressant. * (Lussac Saint-Emilion)

 

GRAVES :

 

ROQUETAILLADE LA GRANGE : Jolis arômes, bouche croquante, gourmande, de moyenne densité. Tanins discrets.

CRABITEY : Belle couleur. Plus profond, plus mûr, plus dense, avec de jolis tanins. *

BRONDELLE : Lui aussi a du charme. Mûr, moyennement concentré, c’est un vin qui se boira avec plaisir en 2017.

GRAND ENCLOS DU CHATEAU DE CERONS : Mûr, coloré, assez dense, il affiche son ambition et tient ses promesses. Demi-corps et tanins justes. *

HAUT-SELVE : Une petite pointe de poivron vert au nez et des tanins légèrement végétaux, percent sous un boisé luxueux.

HAURA : Couleur dense. Le nez est mûr. Bouche assez dense qui s’achève sur des tanins fermes.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 19:26

ALIX : Couleur moyenne +. Le nez offre un fruit très séduisant, très cerise noire. Bouche souple, moyennement dense. Du plaisir.

BARDINS : Bonne couleur. Le nez n’est pas très élégant, d’une certaine rusticité. La bouche est assez dense. Tanins inclus.

BARET : Couleur profonde. Le nez est très cerise noire. Bouche au fruit gourmand avec une bonne densité. Tanins serrés.

BAULOS-CHARMES : Le nez est abîmé par un boisé planche-carton. La bouche est assez dense, avec des tanins fermes.

BOUSCAUT : Boisé chaud qui masque le fruit et altère l’élégance. Il faudra au vin reprendre le dessus, ce qui lui prendra du temps. En aura-t-il la carrure ?

BROWN : Bonne couleur. Le nez est bien sur les fruits noirs. Bouche assez dense avec des tanins serrés.

LE BRUILLEAU : Bonne couleur. Le nez est bien dégagé, sur des notes de cerise noire. Bouche assez dense, avec des tanins légèrement secs.

LAFON-MENAUT : Belle couleur. Le nez présente un joli fruit. Bouche assez dense et construite, tanins de bonne qualité. *

HAUT-VIGNEAU : Belle couleur. La nez est plutôt gourmand Bouche assez concentrée, tanins serrés.

CARBONNIEUX : Très jolis arômes, fins et élégants. La bouche est construite autour de tanins soyeux. Pas très puissant, mais séduisant, sur sa finesse. **

CARMES HAUT-BRION : Beaucoup de couleur pour ce vin issu de 60 % de cabernet franc, 20 % merlot, 20 % cabernet-sauvignon, vinifié en grappes entières ! Le nez est mûr et se doute de la sélection intransigeante pour arriver à ce résultat. Bouche assez dense, avec des tanins très serrés. ***

LESPAUT-MARTILLAC : Sans avoir la race et la complexité de Chevalier il est tout de même tout à fait complet et homogène. Très réussi *

CHEVALIER : Belle couleur. Nez puissant, très classique dans son profil (au niveau de la maturité, donc du profil aromatique). Très belle bouche, serrée, sans lourdeur. Tanins soyeux. **

COUHINS : Belle couleur. Le neza est assez puissant, élégant. Bouche bien construite, tanins justes.

ROCHEMORIN : Belle couleur dense. Le nez est très élégant, très Rochemorin. Bouche sensuelle, dense, avec des tanins soyeux. *

CRUZEAU : Couleur très forte. Le nez très cassis, très cabernet-sauvignon. Bouche assez dense, aux tanins très fins.

COUHINS-LURTON : Beaucoup de couleur. Le boisé est bien sûr un peu chaud, mais bien dosé il ne couvre pas le vin. Bouche sensuelle et tanins soyeux. *

LA LOUVIERE : Couleur très forte. Le nez est encore marqué par le bois. Jolies notes de violette, de mûre. Bouche assez dense avec des tanins soyeux, assez abondants. *

D’EYRAN : Manque de finesse, de classe. Cette rusticité qui est son caractère n’oblitère pas un niveau honorable.

FERRAN : Bonne couleur. Le nez n’a pas la complexité des meilleurs. On reste à un niveau de vin facile, vite prêt.

FIEUZAL : Bonne couleur. Il se distingue plus par sa finesse et son élégance que par sa puissance. Elégant et assez vite prêt.

De FRANCE : Beaucoup de couleur. Très mûr, juteux, avec la mûre en avant. Bouche moyennement puissante. Tanins très soyeux.

LA GARDE : Encore très boisé, il laisse cependant s’exprimer un fruit bien mûr. Bouche assez dense, tanins abondants. (Surtout ceux du bois).

GRANDMAISON : Bonne couleur. IL manque surtout de finesse, de classe, mais il très homogène. Bien.

HANNETOT : jolie couleur. Le nez est agréable, mais manque de complexité et de densité. Vin facile.

D’ECK : Un peu plus costaud et un peu plus élégant que Haut-Bacalan (même propriétaire).Tanins et couleurs cohérents. *

HAUT-BACALAN : Couleur dense. Le nez est un peu rustique, mais le toucher de bouche est bon. C’est très plaisant car les tanins sont très fins. *

HAUT-BERGEY : Il exprime beaucoup plus de finesse et d’élégance au nez que les précédents. Belle couleur, beau toucher de bouche. C’est bon. **

BRANON : Plus de puissance et de couleur, d’extraction que son « frère », Haut-Bergey. Et alors ? On oublie la finesse…

HAUT-LAGRANGE : Pas net, avec des tanins secs. Qualité sanitaire des raisins ?

HAUT-NOUCHET : Bonne couleur. Ce château a retrouvé un bon niveau de complexité, de finesse. Ce millésime le montre bien.

HAUT-PLANTADE : Belle couleur. Fruit direct. Manque de complexité. Tanins effacés, qui font un vin facile et à boire rapidement.

JAULIEN : Bonne couleur. Le nez manque de complexité, c’est un peu simple, mais d’un bon équilibre. Tanins justes.

LAFARGUE : Belle couleur. Le nez est sur de jolies notes de mûre. Bouche plutôt charnue. Tanins très fins. *

LARRIVET-HAUT-BRION : Style un peu effacé, sans aspérité, dosé, équilibré. C’est bon et juste mais manque de punch et de personnalité.

LATOUR-MARTILLAC : Le nez est de qualité avec l’élégance habituelle à ce château. Bouche moyennement dense, avec des tanins soyeux et abondants, peut-être en excès.

LEOGNAN : A son habitude boisé/ extrait. Il s’illustre surtout par la sècheresse de ses tanins.

LUCHEY-HALDE : N’offre pas une grosse concentration. Aimable, fin, il est quand même d’un format inférieur à la moyenne du millésime.

GAZIN-ROQUENCOURT : Belle couleur. Le nez est agréable et dégagé. Bonne finesse mais les tanins sont ici aussi un peu secs.

MALARTIC-LAGRAVIERE : Beaucoup de couleur. Le nez est élégant, cependant, en bouche, une extraction poussée a donné des tanins un peu secs.

MANCEDRE : Joli vin. Au nez de fruits noirs, poivré. Bouche assez dense, aux tanins de qualité. *

CLOS MARSALETTE : Belle couleur. Le nez est de qualité, avec une élégance certaine. Bouche bien disposée, avec des tanins très fins. *

OLIVIER : La matière est très fine, sur un demi-corps, et le boisé apporte des notes torréfiées qui n’ont rien à voir avec la sveltesse du vin.

PAPE CLEMENT : On est cette année dans un équilibre plutôt classique, assez inhabituel à Pape Clément. Il souffre semble t’il d’un creux en milieu de bouche. Les tanins sont serrés.

PICQUE CAILLOU : Couleur moyenne +Le nez est très mûr. Bouche serrée avec une légère amertume finale. (Due au bois ?)

PONTAC-MONPLAISIR : Bonne couleur et bonne constitution. Il est expressif, assez puissant et complet, homogène. Bouche se terminant par des tanins de qualité. *

PONTET-CAILLOU : Belle couleur. Le nez est très séduisant, de belle qualité. Bouche généreuse, et tanins légèrement amers.

ROCHE-LALANDE : Enfin débarrassé de ses extraits de bois, on a un vin de densité moyenne, plaisant mais un peu court.

ROUILLAC : Couleur moyenne +. Le nez est élégant, agréablement fruité. La bouche manque de densité. Tanins très fins pour un ensemble plaisant et facile, vite prêt.

LE SARTRE : Couleur assez dense. Le nez est très élégant, de belle qualité. Bouche assez structurée, avec des tanins un peu fermes.

SEGUIN : Beaucoup plus facile de densité et de constitution. C’est un vin facile, vite prêt, aux tanins très discrets.  

CANTELYS : Belle couleur. Le nez est mûr, sur le cassis, pointe de mûre. La bouche est dense, extraite, avec des tanins légèrement secs.

SMITH-HAUT-LAFITTE : Très belle couleur. Le nez est très élégant, qui exprime toute la classe du terroir. La bouche est assez dense, et s’achève par des tanins soyeux. ***

LE THIL COMTE CLARY : Il est formaté pour une consommation assez rapide, avec une présentation qui joue la séduction. Facile.

TRIGANT : Couleur très dense qui montre qu’on a voulu extraire ce qui n’était pas dans le raisin. Résultat, des tanins secs.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 17:12

D’ALIX : Bonne maturité, boisé léger. De la profondeur. Bel équilibre. **

BARDINS : Boisé un peu fort. La matière est très fluide, court en bouche.

BARET : Très sauvignonné, mûr, d’une bonne puissance. Simple mais correct, avec une note saline en finale.

BOUSCAUT : Concentré, mûr, il est marqué par un boisé important et chaud. Finale saline.

BROWN : Assez puissant, concentré, justement boisé, c’est très réussi. Beau vin, très connoté sauvignon. *

LE BRUILLEAU : Assez fluide, avec quelques arômes variétaux accusant une maturité un peu juste. Il est également assez court.

CARBONNIEUX : Bonne maturité. Jolis arômes d’agrumes, clémentine très forte. Bouche acidulée de beau volume, ample. Très réussi, avec un boisé très juste. ***

LAFON-MENAUT : De même type que Carbonnieux, un niveau en dessous. Jolies notes d’agrumes, pour un vin d’utilisation assez rapide.

LESPAUT-MARTILLAC : Un peu plus serré que Chevalier, il se caractérise par des un petit côté végétal du sauvignon, avec des notes de pamplemousse, citron, cédrat. Assez long. *

CHEVALIER : Magnifique palette aromatique de très grande qualité, avec une grande richesse sur les agrumes. Bouche vive, ample, puissante, de très bel équilibre. Grand vin. ***

COUHINS : La finale saline est très frappante. Le nez est centré sur les agrumes, citron, pamplemousse. Bouche tendue.*

COUHINS-LURTON : Assez marqué par le bois. La bouche et le nez sont élégants, fins, moyennement puissants. Bouche bien équilibrée. *

CRUZEAU : Très belle maturité. A la fraîcheur citronnée de Couhins-Lurton, répond ici le charme de l’orange sanguine, de la clémentine. Bouche ample, très belle réussite. **

ROCHEMORIN : Grande finesse, élégant et équilibré. Il manque d’un peu de complexité pour passer au niveau supérieur. Aimable et facile. *

LA LOUVIERE : Extrêmement riche aromatiquement, il a un peu moins de puissance que Chevalier, un peu plus de fluidité, mais il est très complet. Un peu plus vite prêt. **

FERRAN : Le nez est très agréable, joliment tourné vers les agrumes. La bouche trahit un petit manque de maturité. Fraîcheur très sensible.

FIEUZAL : D’une superbe délicatesse au nez où se mêlent les agrumes, mandarine principalement, mais aussi des notes florales. La bouche est poudrée. Ensemble superbe. ***

FRANCE : Plus simple dans son expression avec un boisé très sensible. On se rapproche du style agréable de Rochemorin. *.

LA GARDE : Reste fidèle au style très boisé. Les aromes en sont complètement masqués. La perception de la bouche semble montrer un certaine tension.

GRANDMAISON : Jolies notes d’agrumes. Mais on reste sur une xpression assez directe, pour un vin vite prêt à boire. Un peu fluide.

HAUT-BERGEY : Des arômes essentiellement pamplemousse, pomélo (y compris la peau blanche pour l’amertume) Bien équilibré, mais dans la moyenne.

HAUT-LAGRANGE : Bel équilibre. N’a pas de caractère très original mais on a des notes pomélo-clémentine très qualitatives. Bouche juste. *

HAUT-NOUCHET : Belle palette aromatique, avec un équilibre très intéressant. Ensemble cohérent, de belle qualité. *

HAUT-PLANTADE : Belle puissance, avec un palette aromatique large, de l’élégance. C’est très réussi il est dans le premier tiers. **

LAFARGUE : Bonne Couvert par le bois, ce qui rend difficile une reconnaissance aromatique. La bouche semble pourtant assez complète.

LARRIVET-HAUT-BRION : Moyennement puissant. Poudré. Il est délicat et élégant. Bouche équilibrée. *

LATOUR-MARTILLAC : Très joli équilibre. Richesse aromatique sur les agrumes, pomélo, clémentine. Bouche délicate et joliment tendue. **

LUCHEY-HALDE : 1) c’est court. 2) le nez est quand même un peu simple, basique, mûr, mais standard. Décevant.

GAZIN-ROQUENCOURT : Très belle puissance. Le nez est poivré, agrumes bien mûrs. La bouche est profonde, équilibrée. **

MALARTIC-LAGRAVIERE : Superbe palette aromatique, digne de son grand terroir, orange sanguine, pamplemousse, clémentine. Très bel équilibre. ***

MANCEDRE : Assez végétal, peu puissant et court, c’est l’un des moins intéressants du millésime.

OLIVIER : Beaucoup de puissance, de concentration aromatique, sur des agrumes bien mûrs. Le boisé est à la limite de l’excès mais la matière résiste. Bouche ample et longue. **

PAPE CLEMENT : Très remarquablement composé et équilibré, il est très juste, sur la puissance aromatique, le bois. Bonne longueur. ***

PICQUE CAILLOU : Cruel manque de maturité, qui induit manque de puissance et de complexité.

PONTAC-MONPLAISIR : Avec les limites du cru, c’est tout de même très juste, très équilibré. La palette aromatique, poudrée, est concentrée sur le pamplemousse. Bonne longueur. *

ROCHE-LALANDE : Beaucoup de finesse et de justesse dans ce vin, le meilleur jamais dégusté sur cette propriété. Très beaux arômes, bonne puissance, équilibre. **

ROUILLAC : Jolie palette aromatique pour ce vin élégant, ample, bien composé. Bouche ample, suffisamment fraîche pour lui donner un bel équilibre. *

LE SARTRE : Très bel équilibre avec une belle palette aromatique. En bouche la puissance va en augmentant. Très beau développement. **

CANTELYS : Etonnant de richesse, de puissance et d’équilibre. N’a peut-être pas une complexité digne des meilleurs, mais parfaitement mûr et gourmand. **

SMITH HAUT-LAFITTE: Magnifique maturité, avec des agrumes par famille, mais c’est l’orange sanguine que est en avant. Belle puissance et équilibre parfait. ***

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 15:44

LA TOUR DE BY : Bonne couleur. Le nez apparaît mûr et si la bouche n’a pas une densité très forte, l’ensemble, peu extrait, est plaisant. Tanins sages.

AMOUR : Belle couleur. Nez mûr, bouche de demi-corps, tanins inclus. C’est plaisant.

GREYSAC : Moyennement mûr, il développe un demi-corps et des tanins secs.

L’ARGENTEYRE : Bonne couleur. Le nez propose un joli fruit, bien dégagé. Bouche moyennement dense, tanins sages. Assez facile.

LES BROUSTERAS : Petite maturité. Couleur moyenne, bouche assez maigre, tanins peu extraits.

CASTERA : Tisane de planche, maigre, Le bois ne masque pas le manque de maturité.

LA CARDONNE : Bonne couleur. Nez marqué par le bois. Bouche assez dense, avec des tanins un peu secs. Un peu trop d’extraction par rapport au potentiel.

CHANTELYS : Couleur moyenne +. Le nez est marqué par un tri des raisins « limite ». Puissance moyenne tanins serrés.

De la CROIX : Belle couleur. Le nez est joliment boisé, et assez mûr. Bouche de demi-corps, tanins légèrement secs.

ESCURAC : Belle couleur. Le nez est de qualité, mûr. Bouche d’un bon demi-corps. Les tanins sont serrés et inclus. *

LA FLEUR LAMOTHE : Bonne couleur. Le nez est finement boisé. La bouche est plutôt mince, peu extraite, mais la maturité est correcte. Tanins très fins..

FONTIS : Couleur moyenne. Nez mûr. Bouche assez ample, avec un bon développement. Bons tanins. Belle réussite. **

LES GRANDS CHENES : Belle couleur. Le nez est mûr, finement boisé. La bouche de demi-corps avec des tanins abondants et soyeux.

GRIVIERE : Belle couleur. Mûr. D’un bon demi-corps avec des tanins assez rudes.

LESTRUELLE : Belle couleur. Le nez est mûr, marqué par un boisé un peu chaud, hélàs. Bouche assez complète. Tanins inclus. *

LOUDENNE : Belle couleur. Le nez est de qualité, boisé à point Bouche assez charnue avec des tanins serrés. *

LOUSTEAUNEUF : Belle couleur. Le nez est très marqué par le bois, mais c’est qualitatif. Bouche assez charnue. Tanins inclus. **

NOAILLAC : Belle couleur. Le nez est étonnamment chocolaté. Bouche peu puissante, ronde, plutôt souple. Tains très sages.

LES ORMES SORBET : Belle couleur. Le nez est marqué par un boisé très extérieur. La bouche est plutôt agréable, de demi-corps, tanins justes.

PATACHE D’AUX : Bonne couleur. Le nez est finement boisé ; vin bien construit sur un demi-corps. Tanins justes. **

POITEVIN : Très belle couleur. Le vin est mûr, peu boisé. La bouche assez charnue, avec de très bons tanins veloutés.**

PREUILLAC : Belle couleur. Autour d’un joli fruit, noble, bouche assez pleine, élégante. Tanins de qualité. ***

RAMAFORT : Belle couleur. Très boisé, maturité acceptable. Bouche de demi-corps et tanins serrés (ceux du bois).

ROLLAN DE BY : Fidèle à un style moderne, on le trouve mûr, très coloré, très boisé. Cependant, l’impression de sècheresse finale des tanins domine.

TAFFARD DE BLAIGNAN : Belle couleur. Le nez est mûr et boisé. La bouche est moyennement dense, les tanins secs.

TOUR HAUT-CAUSSAN : Quelle justesse dans ce vin ! Bonne couleur, sans plus, extraction juste, bel équilibre. Tanins justes. ***

VIEUX ROBIN : Densité moyenne. Plutôt croquant, avec des tanins légèrement secs.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 19:15

Dégustées au Château La Lagune.

BASTOR-LAMONTAGNE : Très miellé, tilleul et agrumes. Bouche très légère mais avec une liqueur qu’il atteint rarement. *

FARGUES : Ecorce d’orange confite, marmelade d’orange, un peu de cédrat. Bouche généreuse. ***

LAMOTHE-GUIGNARD : Jolie liqueur autour de l’orange confite. Bonne densité, c’est réussi. **

ROMER : Arômes autour de l’orange confite, marque du millésime. Liqueur riche et équilibre de qualité. **

MALLE : Il est dans le type du millésime avec la même réussite, et la même marque aromatique centrée sur l’écorce d’orange. **

NAIRAC : La liqueur apparaît moins forte car l’équilibre acide le lui permet. Fraîcheur citronnée, confiture de citron. **

BROUSTET : Bonne liqueur avec une trace d’orange amère, pamplemousse, orange confite. **

FILHOT : Liqueur abondante sur des arômes d’orange confite essentiellement. *

DOISY-VEDRINES : C’est un bon équilibre avec des notes d’orange confite comme base aromatique, et un bon soutien acide. **

DOISY-DAËNE : Beaux arômes d’orange confite, mais aussi de la mandarine, et un peu de kumquat. Pas seulement riche, il est surtout élégant, avec un très bel équilibre. ***

MYRAT : Très bel équilibre, avec de la force, de la richesse, et des arômes très orange confite. C’est surtout l’occupation de la bouche, sa profondeur qui sont intéressantes. ***

SIGALAS-RABAUD : Il a à la fois une liqueur importante et une palette aromatique un peu réduite, comme beaucoup d’autres. Bon équilibre, c’est très réussi. **

RIEUSSEC : De la force, de la liqueur, des arômes marqués autour de l’orange confite. Un bel équilibre complète l’ensemble. **

GUIRAUD : De la force également, avec un bon développement en bouche. Avec les arômes marqueurs de l’année, l’orange confite surtout, c’est très bon. **

COUTET : Ici aussi on a affaire à un vin très élégant, riche et longiligne. Palette aromatique centrée sur l’orange confite. C’est très bon. **

RAYNE-VIGNEAU : Il confirme la réussite générale du millésime et son uniformité aromatique. Très élégant dans son équilibre. **

SUDUIRAUT : Elégance, densité, la petite note d’amande, de fougère, sur les agrumes. Un très beau Suduiraut. **

CLOS HAUT-PEYRAGUEY : Grande élégance, et bel équilibre. Les notes d’agrumes sont très présentes, avec une note épicée de cardamome. **

LAFAURIE-PEYRAGUEY : Est au sommet pour la concentration, la densité, mais aussi l’élégance. Orange confite, poire, kumquat. ***

LA TOUR BLANCHE : Très forte liqueur. On est ici aussi très centré sur l’écorce d’orange mais on a un profil plus lourd que les meilleurs. **

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 18:28

Dégustés au château Gazin (UGC) et au syndicat de Pomerol

BEAUREGARD : Mûr ! Sur un bon demi-corps on a un vin d’un style élégant, précis, avec des tanins discrets, très discrets. Un plaisir rapide. *

BON PASTEUR : Ici aussi on trouve une bonne maturité, un style classique, sur un bon demi-corps. Tanins mûrs et très fins. *

CLINET : C’est le vin qui a le plus de densité sur cette zone. Il est précis, net. Tanins soyeux…seul manque le corps. **

LA CABANNE : Il s’en sort très bien, avec son bon demi-corps, de la profondeur et des tanins soyeux. *

GAZIN : Beaucoup d’élégance, de classe. Une bouche raffinée, d’un large demi-corps, une certaine puissance, et des tanins soyeux. **

LA CONSEILLANTE : Mûr. Les amateurs de vins sur-mûrs, sur-extraits et surpuissants n’aimeront pas. En revanche si vous privilégiez l’élégance, la délicatesse et les tanins soyeux de grande classe, vous saurez prendre un grand plaisir avec ce vin, dans huit à dis ans. ***

LA CROIX DE GAY : Le boisé est maladroit et ôte de la finesse à ce vin de demi-corps. Tanins soyeux, mais manque de présence.

LA POINTE : Mûr, il offre un bel équilibre, autour de l’élégance et de la délicatesse. Millésime de dentelle, pour dégustateurs raffinés. **

PETIT VILLAGE : Mûr, il offre une élégance marquée et une densité correcte. Délicat, il s’achève par de bons tanins très fins. **

BEAU SOLEIL : Couleur moyenne. Le nez est mûr mais la bouche manque cruellement de fond. A boire vite.

BELLEGRAVE : Très léger. Plutôt mûr mais un tout petit corps...

BOURGNEUF : Bonne couleur. Nez très élégant. Bouche assez charnue, profonde. Tout cela rappelle que Bourgneuf est situé sur un beau terroir. Beaux tanins très fins en finale.

CERTAN (DE MAY DE CERTAN) : C’est très bon, très fin, on sent le beau terroir. Malheureusement il manque de trop de puissance, de chair. Pour les amateurs de vins de dentelle.

LE CHEMIN : Couleur assez dense. Si le nez est mûr, on a une petite note végétale dans la bouche, sensible sur les tanins.

CLOS DU CLOCHER : Couleur assez dense. Le nez est mûr, on a une petite note végétale dans la bouche, sensible sur les tanins assez secs.

CLOS DE LA VIEILLE EGLISE : Mûr, élégant, autour d’un demi-corps, il offre un fruit de qualité et attrayant. Pas mal. *

LA CROIX : Couleur dense. Le nez est mûr et l’ensemble a un peu de puissance et de structure. Tanins fermes et mûrs. *

LA CROIX DU CASSE : Pas mal, avec une bonne maturité. Mais il lui manque un peu d’élégance et de finesse, notamment dans les tanins.

FAYAT : (Rappelons que ce château est né du regroupement il y a quelques années de trois propriétés que possédait M. Fayat : les châteaux Commanderie de Mazeyres, Vieux Bourgneuf et Prieurs de la Commanderie, ce qui lui permet d’atteindre une surface de plus de 16 ha, rare à Pomerol). Beaucoup de couleur. Vin mûr, extrait, avec une charge tannique importante.

FERRAND : Couleur moyenne. Maturité incertaine. Manque de chair et tanins secs.

FEYTIT-CLINET : Extraction = ici : tanins secs, même si la maturité est correcte.

LE GAY : Il est mûr, évite la surextraction et, s’il est ferme, il est quand même expressif. *

MAZEYRES : Bonne couleur. Nez mûr. Demi-corps, tanins fins. Un vin facile qui s’appréciera dans 4 ans.

MOULINET : Presque mûr. Il manque de corps et souffre de tanins végétaux.

CLOS RENE : Vinification juste, classique, sur un demi-corps. Résultat élégant, moyennement concentré, avec des tanins de qualité. Belle réussite. **

ROUGET : Ici aussi on se heurte à des tanins végétaux, un demi-corps, à une maturité difficile.

SALES : Mêmes caractères de manque de maturité, de sècheresse…

VRAY CROIX DE GAY : Son style est toujours ferme. En ce millésime difficile il garde son côté rude mais la faible concentration lui donne presque un air aimable. Tanins fermes.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 11:48

dégustés au Château d'Arsac (Alliance des crus Bourgeois)

LA TOUR CARNET : Couleur profonde mais moyennement dense. Nez très marqué par le bois, d’ailleurs de belle qualité. Mais la bouche est assez fluide et fait saillir les tanins.

CAMENSAC : Couleur moyenne. Le nez est très séduisant, élégant et mûr. Bouche peu puissante, avec des tanins soyeux et peu présents. Un vin que se boira avec plaisir dans quatre ans. *

CANTEMERLE : Joli nez, très fin, élégant. Bouche peu musclée. C’est un vin de dentelle, élégant, fin, avec de jolis tanins soyeux.

BELGRAVE : Il est à la fois coloré, avec une bonne densité colorante, et s’affiche comme mûr au nez. Lui aussi, avec son style élégant et fin, pourra donner du plaisir dans 5 à 10 ans.*

LAMARQUE : Beaucoup trop de bois par rapport aux possibilités de ce vin. Ce lui donne une finale aux tanins secs. A oublier.

COUFRAN : Le nez est très plaisant. Il ne peut offrir qu’un demi-corps, mais il est plaisant et se boira vite.

CITRAN : Bonne couleur. Nez de qualité, habillé d’un boisé juste. Bouche assez dense avec des tanins soyeux et bien ajustés. Bonne réussite. **

BEAUMONT : Couleur moyenne. Vin de demi-corps aux tanins légèrement secs..

D’AGASSAC : Très mûr. Nez et couleur remarquables pour le millésime. La bouche est charnue, ronde, avec des tanins souple et inclus. En dehors du style du millésime. ** ?

BEL-AIR : Belle couleur. Le nez est mûr. Bouche assez pleine. C’est bon et les tanins sont bien inclus. **

BELLE-VUE : C’est mûr. Mais en bouche tout petit corps. Vin fuyant, court, aux tanins amicaux.

BEL ORME TRONQUOY DE LALANDE : Couleur moyenne. Nez élégant et classique. Bouche de moyenne puissance, à la finale courte et aux tanins discrets.

BERNADOTTE : (propriétaire Hongkongais) Couleur assez dense. Le nez est mûr et élégant. Bouche de demi-corps, tanins très fins. *

CLOS LA BOHEME : De concentration moyenne, son nez est mûr. L’habillage boisé est très qualitatif. Tanins très fins et discrets. A apprécier dans 4 ans.

De BRAUDE : Bonne couleur moyenne. Le nez est mûr. Bouche de concentration moyenne, aux tanins ajustés. Vin plaisant. *

CAMBON LA PELOUSE : Belle couleur. Le nez est mûr et l’ensemble est cohérent, relativement charnu, avec des tanins veloutés. *

CARONNE SAINTE-GEMME : Bonne couleur. Le nez est très classique, mûr. Bouche assez dense, bon équilibre respecté par la prise de bois. Tanins très fins. *

CHARMAIL : A la fois mûr, élégant, juste dans sa vinification. Sur un bon demi-corps on a une belle bouche harmonieuse avec des tanins de qualité. Très réussi. **

CLEMENT-PICHON : Bonne couleur. Le nez est élégant, mûr. Bouche de qualité avec un bel équilibre sur un demi-corps. Finale avec des tanins très rangés. **

DEVISE D’ARDILEY : Couleur assez dense. Le nez est mûr. Extraction assez poussée : on a sorti des tanins secs.

DILLON : S’il est coloré et mûr, il est étonnamment peu expressif. Assez souple, tanins inclus.

HANTEILLAN : Bonne couleur moyenne. Le nez est très agréable, avec un joli fruit bien dégagé. Bouche assez fluide avec des tanins très discrets. Plaisant et facile d’accès dès 2017.

LAROSE-TRINTAUDON : Dans un style élégant et facile d’accès, c’est très plaisant., peu concentré, avec des tanins soyeux et inclus. **

LE MONTEIL D’ARSAC : Légèrement évolué (!!!), ce vin semble une construction technologique, tant il n’a rien qui ressemble au millésime, ni arômes, ni tanins.

MAUCAMPS : Vin moyennement coloré. Nez mûr. Mais la bouche, un peu fluide, manque de constance. Tanins justes. Sera assez vite prêt (4 ans).

MOULIN ROUGE : Assez coloré et mûr. Il ressemble à son terroir, avec un style assez ferme, une densité moyenne, et un manque d’élégance. Solide.

PALOUMEY : Bonne couleur. Nez mûr. Bouche moyennement dense, avec des tanins légèrement amers.

PEYRABON : Couleur moyenne. Le nez est fin et élégant, mûr. L’ensemble est très coulant pour un millésime facile.

RAMAGE-LA-BATISSE : Coloré, mûr, assez dense, avec des tanins de qualité, un boisé adapté, c’est une belle réussite. **

Du RETOUT : Même commentaire que le précédent. On y trouve de charme, de l’élégance, de la tenue, de beaux tanins. Un vin pour se faire plaisir dans cinq ans. ***

SENEJAC : Belle couleur. Le nez est mûr, de bonne densité en bouche, assez charnue. Les tanins sont de qualité. **

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article