Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

3 septembre 2007 1 03 /09 /septembre /2007 16:08

Retour à Vinexpo, après ce mois d'août de relâche. Nicolas Joly est en France, le "pape" de la biodynamie, qu'il défend, avec une passion, un enthousiasme toujours renouvelés. Il travaille en biodynamie depuis 1980, et sur la totalité de son vignoble depuis 1984. Tous les soins possibles sont apportés sans recours au moindre produit chimique de synthèse, et les vins sont manipulés le moins possible durant la vinfication et l'élevage. Le but est de produire des vins qui soient le reflet le plus exact possible du terroir qui les produit, un grand terroir de schistes qui domine la vallée de la Loire, sur la rive droite, à l'ouest d'Angers et de l'année qui les a vus naître.

Les amateurs de vins balisés, standardisés, reconnaissables d'un année sur l'autre doivent passer leur chemin. L'irrégularité est ici la garantie même de la qualité. Même si les vins sont généralement secs, certains millésimes peuvent avoir un caractère demi-sec, voire moelleux. Ce sont des vins crées pour flirter avec de longues gardes, et qui "parlent" lorsqu'on a pris la précaution de les ouvrir et les aérer de 12 à 24 heures avant le service, qui se fera à 14/15°. La récompense est alors au bout. On réservera donc ces vins au partage avec de vrais connaisseurs, ils s'associent parfaitement aux poissons nobles accompagnés d'un beurre blanc et aux viandes blanches.

Il est donc difficile de juger des vins si particuliers dès leur plus jeune âge, au risque de passer à côté. Voici un aperçu, que j'espère fidèle de la vibration produite par ces vins de génie.

LES VIEUX CLOS, Savennières blanc AOC 2005 : Un peu de sucre résiduel. Le nez est déjà espressif, avec la signature du chenin sur terroir de schistes. Bonne expression, très belle base, qui peut commencer à se goûter dès maintenant. **

CLOS DE LA BERGERIE, Savennières La Roche aux Moines AOC 2005 : Plus vif, plus épicé. la bouche offre une verticalité supérieur, avec une belle impression d'élégance. Belle longueur, c'est déjà un très beau vin. ***

CLOS DE LA COULEE DE SERRANT, Coulée de Serrant AOC 2005 :On est impressionné par le format du vin, sa puissance, sa verticalité, sa concentration. Un petit peu de sucre résiduel. très forte minéralité. Apothéose du chenin blanc sur schistes. La Coulée de Serrant dans un très grand millésime. ***

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
18 juillet 2007 3 18 /07 /juillet /2007 22:05

Pour Vinexpo, la Maison Louis Jadot proposait quelques-uns de ses nombreux vins à la dégustation. Je vous les propose à mon tour.

BOURGOGNE BLANC COUVENT DES JACOBINS 2005 : Dans ce grand millésime, nous nous trouvons face à un remarquable exemple de Bourgogne blanc.On est sans outrance, avec un bon gras et de splendides arômes de noisette fraîche. Bouche très ample. Quel niveau de base! **

SANTENAY CLOS DE MALTE BLANC 2001 : Très bel équilibre. Elegant, légèrement minéral. Belle tenue pour ce joli vin à boire. *

PULIGNY MONTRACHET 2005 : Très belle présence en bouche. Encore fermé à ce stade, mais l'équilibre est remarquable et très haut pour une appellation village. **

POUILLY-FUISSE CLOS DES PROUGES 2004 : Puissant aromatiquement, avec des nuances d'agrumes. Assez rapidement prêt à boire, fin et agréable. *

BEAUNE BLANC 1er CRU "LES BRESSANDES" 2004 : Encore très jeune, sur le fruit, noisette fraîche. Joli volume, pour ce vin qui sera bon à boire rapidement, d'ici un à deux ans. *

CHASSAGNE-MONTRACHET "MORGEOT" "CLOS DE LA CHAPELLE" 2005 : encore sur fût; Il propose une riche et magnifique palette aromatique. Avec à la fois finesse et élégance. De très grandes promesses. ***

GEVREY-CHAMBERTIN 1er CRU CLOS SAINT-JACQUES 2006 : Sur fût, bien sûr. On est frapé par la qualité aromatique et la finesse de ce vin. En bouche, il offre un équilibre intéressant, avec un corps moyen +, mais une vivacité très parlante. Sans doute de garde moyenne, mais sera très agréable. **

POMMARD 1er CRU CLOS DE LA COMARAINE 2004 : Très beau nez, de grande élégance. La bouche est très charmeuse, friande, mais manque un peu de fond. Sera ua top dans 5 ans. *

BEAUNE 1er CRU "LES BOUCHEROTTES" 2002 : Si le nez est un peu fermé actuellement, il présente une remarquable structure. Très beau vin. ***

CLOS VOUGEOT, GRAND CRU 2004 : Il est à la fois assez fermé, et présente des notes cacaotées, épicées. La bouche est moyennement dense, avec une structure tanique sensible. De petite garde, il sera parfait dans 5 ans, pour 5 à 10 ans. *

GEVREY-CHAMBERTIN 1er CRU LAVAUX-SAINT-JACQUES 2001 : De couleur légèrement évoluée, il présente un caractère mûr, assez souple. Il se développe dans le verre après un temps. Il présente un corps moyen, et, représentatif du millésime, sera bon à boire assez vite. (2 à 3 ans).

Le stand commun aux maisons Jadot, Guigal, Taylor's et Gaja

L'intérieur du stand avant la ruée...

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 16:38

Le domaine fait 5,5ha. Culture bio depuis 1992, en biodynamie depuis 2001. Les vins ne sont pas sulfités 

SAINT AUBIN 2005 : Nez élégant, puissant avec des notes de grillé. En bouche, beaucoup de volume, mais aussi de la fraîcheur. **

SAINT AUBIN 1ER CRU "EN REMILLY" 2005 : Magnifique expression, avec de la finesse, un vrai vin de terroir. Belle longueur, très vif. ***

MERCUREY "LA PLANTE CHASSEY" 2005 : Très joli nez, avec un fruit croquant. La bouche est très friande, avec un joli volume. Beaucoup de charme. **

SAINT-AUBIN ROUGE " LE BAN" 2005 : Expression un peu rustique du pinot noir. Mais c'est très plein, riche, avec de beaux tanins fins. *

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 16:16

En biodynamie depuis 1986, le domaine A. et P. de Villaine produit des vins sur 5 appellations : Aligoté Bouzeron, Bougogne Côte Chalonnaise blanc Les Clous, Rully blanc Les Saint-Jacques, Bourgogne Cote Chalonnaise rouge La Digoine, Mercurey rouge Les Montots.

BOUZERON ALIGOTE 2006 : Etonnante note de cachou au nez, fin, très bon volume. Un aligoté grand format. **

RULLY BLANC LES SAINT-JACQUES 2002 : Jolies notes de fruits blancs, fines, élégantes. La bouche est subtile et élégante, bien balancée par une bonne fraîcheur. très belle longueur. **

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 15:42

Le Domaine Trapet propose 8 vins issus des grands terroirs de Gevrey-Chambertin et de Marsannay. C'est un très ancien domaine, qui a adopté la biodynamie en 1998, afin de traduire au plus près ses racines familiales. J'ai eu la chance de pouvoir goûter trois millésimes du Chambertin, ce qui permet de dégager la permanence d'un style, la qualité d'un savoir-faire. Evidemment, les millésimes proposés sont récents, et ne donnent qu'un aperçu de la richesse éblouissante de ce grand terroir.

CHAMBERTIN,GRAND CRU 2004 : Goûté un peu chaud, hélas. Très beau nez, de grande noblese, sur le fruit. La bouche est relativement légère, assez tendre, avec des tanins soyeux. **

CHAMBERTIN, GRAND CRU 2005 : Pas tout à fait refermé, il laisse deviner sa personnalité. D'une folle élégance, il présente une structure extrêmement serrée, avec une finale tanique soyeuse. Tout cela donne un vin qui franchira les decennies pour le plus grand plaisir des plus patients...ou des plus jeunes qui pourront l'attendre. ***

CHAMBERTIN, GRAND CRU 2001 : Il commence à se goûter. Grande noblesse aromatique, avec une belle profondeur. En bouche, la matière est assez dense, avec un bon developpement vertical et une finale tanique remarquable, au grain soyeux. Très long. ***

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 15:24

Domaine d'une dizaine d'hectares, dirigé par Pierre Morey depuis 1971, avec le renfort de sa fille Anne depuis 2001. Toutes les vignes sont cultivées en biodynamie depuis 1997. Il propose 12 appellations 7 en blanc, et 5 en rouge.

BOURGOGNE BLANC "CHARDONNAY" 2004 : On a, à la fois une expression assez ouverte du chardonnay, assez tendre, avec une bonne vibration acide. Se goutera agréablement vite, mais avec une garde de 5 à 10 ans sans risque. *

MEURSAULT 2004 : A ce stade, bien jeune, on trouve de beaux arômes de chardonnay, avec une note crayeuse. Le vin n'occupe pas encore toute la bouche, il est un peu fermé, d'autant que la fraîcheur est très marquée. Belle garde prévisible. **

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 14:30

Le Domaine Leflaive est l'un des plus célèbres domaines de Bourgogne. Sa réputation s'établit sur de grands terroirs : 23 ha en Puligny-Montrachet, plus deux ha sur Chassagne, Meursault. mais aussi sur un grand sérieux dans la culture et les vinifications. Après des essais dès 1990, le domaine a choisi la biodynamie en 1998.

PULIGNY-MONTRACHET 2002 : Grande finesse aromatique. On est sur un vin très "froid", j'entends par là qu'on n'y trouve n'y surmaturité des raisins, ni boisé grillé et lourd. Au contraire, on est sur des notes fraîches d'amande, et sur la juste expression de la minéralité. C'est très fin. **

PULIGNY-MONTRACHET 1ER CRU "LES FOLATIERES" 1999 : C'est un vin qui a commencé à évoluer, et pour cela il offre une expression aromatique plus large, avec de fines notes de grillé au nez. La bouche est cependant très minérale, très retenue, avec un grand potentiel de garde (plusieurs dizaines d'années). ***

PULIGNY-MONTRACHET 1ER CRU CLAVOILLON 2002 : Ici aussi on est dans la retenue, l'élégance. C'est un vin que je définirai par ses contraires (que je n'apprécie pas particulièrement) : Ce n'est pas écoeurant, beurré, chaud, lourd, mais minéral, élégant, raffiné. La pureté et la grâce du chardonnay en Bourgogne...***

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 11:02

Très ancien domaine qui compte une dizaine d'hectares, répartis sur une dizaine d'appellations, sur Volnay, Meursault, et Pommard. Le domaine est conduit en biodynamie depuis 2000.

BOURGOGNE ROUGE 2004 : Très beaux arômes de cerises. La bouche s'étale avec un très joli volume. C'est délicieux, dès maintenant, sur le fruit et peut tenir quelques années (7 à 10). **

VOLNAY " VENDANGES SELECTIONNEES 2004 : Très beau nez élégant et fin. La bouche a une très belle constitution, serrée, élégante. Les tanins sont très fins, de belle qualité. **

VOLNAY 1ER CRU " CLOS DES CHÊNES" 2004 : Evidemment, il présente une plus grande profondeur, avec un très beau développement vertical. Il présente une forte minérailté. Les tanins sont tout à fait superbes de finesse et d'élégance. ***

 

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 10:22

Fondé en 1985, le domaine (10,3 ha, 12 appellations!) est conduit en biodynamie depuis 1996 : vignes labourées et préparations biodynamiques, fumures organiques sous forme de compost pour stimuler l'activité microbiologique naturelle du sol.

BOURGOGNE BLANC 2005 : Très mûr, avec des notes de noisette grillée, et surtout de beurre frais. La belle acidité lui donne un très bel équilibre. **

SAINT-ROMAIN BLANC 2005 : Egalement très mûr, on a cependant une note mentholée au nez, un peu d'eucalyptus. La bouche est fine, élégante, nettement minérale, avec une belle fraîcheur. *

CÔTES DE BEAUNE BLANC LA GRANDE CHATELAINE 2005 : Le nez est marqué par le vanillé de l'élevage en fûts. Il affiche la même maturité superbe que le Saint-Romain. Cette maturité est équilibrée par une belle fraîcheur. Demande deux à trois ans pour s'exprimer. *

CÔTES DE BEAUNE BLANC LA COMBE D'EVE 2005 : Le vanillé du bois est très présent et masque un peu le vin à ce stade précoce. Le vin est fin, élégant, avec un beau volume, une minéralité affirmée, le tout soutenu par une belle fraîcheur. **

BOURGOGNE ROUGE 2005 : Joli nez de griotte, élégant, fin. La bouche se présente avec une structure marquée, élégante, fine. Très structuré, on a un vin croquant, qui donnera du plaisir dans un à deux ans. *

BOURGOGNE ROUGE HAUTES CÔTES DE NUITS 2005 "EN GREGOIRE" : Beaux arômes. Ce qui me frappe ici aussi c'est la structure très marquée, aux tanins imposants, qui nécéssitent deux à trois ans de garde, avent de commencer à l'apprécier.

BEAUNE ROUGE 2005, "LULUNE" : Couleur peu marquée d'un rouge brique. Le nez est très délicat, mélant des notes de petit fruit, griotte et cassis et des notes florales (géranium?). La bouche se présente avec une belle souplesse, pas beaucoup de volume, mais l'ensemble est équilibré. Un vin délicat, élégant, féminin. *

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 10:00

Didier Monchovet a créé son domaine en 1984, et il le conduit en bio-dynamie depuis cette date. C'est un domaine d'une douzaine d'hectares, en partie labourée au cheval, les plus grandes parcelles étant travaillées en quad, dans le but de ne pas tasser la terre. Les vins ont le label DEMETER.

BOURGOGNE BLANC HAUTES CÔTES DE BEAUNE 2003 : Très beau nez de chardonnay. La bouche est ample, avec un bon volume. Bonne fraîcheur, le millésime de la canicule n'a pas eu prise sur le vin, c'est remarquable. *

BOURGOGNE ALIGOTE 2005 : Très jolie puissance aromatique, sur les fruits blancs. La bouche est bien définie, bonne fraîcheur. Bon aligoté. (Bouchage à vis). *

BOURGOGNE ROUGE HAUTES CÔTES DE BEAUNE 2003 : Le nez est déjà une promesse, avec de beaux arômes de griottes typiques du pinot noir. La bouche s'étale joliment, avec un fruit de grande qualité. Belle finale, très joli vin. **

POMMARD, 2003 : Lui aussi a une très belle expression aromatique. Le nez est bien sur les griottes. La bouche n'est pas surpuissante, le vin est un peu serré, fermé, mais c'est surtout un vin remarquablement construit. Cette structure forte lui assure un bel avenir

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article