Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 18:40

fOCUS sur…

 

CHATEAU DES JACQUES

 

Moulin à Vent A.O.C.

 

Romanèche-Thorins

 LA PROPRIÉTÉ : C’est une belle propriété d’une trentaine d’hectares, rachetée en 1996 par la Maison Jadot. Les anciens propriétaires proposaient deux cuvées, « jeunes vignes » et « vieilles vignes ». La maison Jadot a voulu proposer toutes les nuances des terroirs du Moulin à vent, en individualisant la vinification des principales parcelles de la propriété : Le Champ de Cour, Le Clos des Thorins, Le Grand Carquelin, Le clos de la Roche, Le Grand Clos de Rochegrès. Les parcelles secondaires sont vendues sous le nom de Château de Jacques. Le célèbre moulin, aujourd’hui privé de ses ailes se trouve à peu près à mi-hauteur de la colline. Il convient d’y ajouter le Clos de Loyse, (9 ha) situé au bas du coteau, planté de chardonnay, et qui produit deux vins, proposés en Beaujolais blanc (vinification en cuve inox) et en Bourgogne blanc (vinifié en barriques).

 LE VIGNOBLE : L’appellation Moulin à Vent est l’une des plus anciennes : 1936. Elle est située sur les communes de Chénas et Romanèche-thorins. Orienté à l’est le vignoble s’étend de 230 à 390 mètres d’altitude. Le sol est composé d’arènes granitiques (sables et gravillons issus de la décomposition du granit rose), contenant du manganèse. Le seul cépage ici présent est le gamay. Les vignes sont cultivées en culture (très) raisonnée, avec toutes les techniques qui concourent à maîtriser la vigueur de la vigne (ébourgeonnage, vendange en vert, absence d’engrais chimiques).

 VENDANGE, VINIFICATION : Les vinifications se font sans macération semi-carbonnique, avec égrappage partiel des raisins vendangés à la main. Il est recherché une bonne extraction naturelle de la matière, sans la forcer. L’élevage se fait ensuite en barriques pendant 12 mois. Le pourcentage de bois neuf est adapté à chaque millésime, pour en conserver la typicité et en assurer l’équilibre.

 DÉGUSTATION : Je vous propose la dégustation de deux clos, le Grand Carquelin et le Grand Clos de Rochegrès.

 Le Grand Carquelin 2002 : (Situé juste sous le moulin à mi pente, exposition sud-est). Belle couleur rubis. Nez de fruits mûrs, violette et cerise. Bouche ample, ronde, avec une grande élégance et un bel équilibre. Tanins soyeux. Très droit, Beau vin.

 Le Grand Clos de Rochegrès 2002 : Situé au sommet du coteau, à la limite de Fleurie. Exposition est. Terrains très maigres. Très beau rubis. Nez très puissant de fruits rouges. La bouche offre une superbe puissance, une belle minéralité. C’est un vin au beau développement vertical. Tanins très fins mais serrés. C’est un grand vin de garde (15 à 20 ans) dans un très beau millésime.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by roger lévy - dans focus sur...
commenter cet article
20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 18:38

focus …n°12

 

CHATEAU FLEUR PEYRABON

 

Pauillac A.O.C.

Saint-Sauveur en Médoc

 LE CHATEAU :.Le Château FLEUR PEYRABON couvre 5 ha. Il est situé sur la commune de Pauillac mais fait partie d’une grande propriété de 71 ha, qui comprend également 50 ha de vignes situés sur la commune de Saint-Sauveur : le Château Peyrabon. Il a été racheté en 1995, par M. Patrick Bernard, PDG de la société de vente par correspondance Millésima. Le groupe Bernard est également propriétaire du Domaine de Chevalier à Léognan, de la société Sobovi (vente aux professionnels), et de Lucien Bernard et Cie, distillateur d’alcool à Ambès.

 TERROIR : Il est donc situé à la limite de Pauillac et Saint-Sauveur, sur des sols de graves sableuses et d’argilo-calcaires, reposant sur un sous-sol argilo-calcaire. L’encépagement est constitué, très classiquement, de 70 % de cabernet sauvignon, de 25 % de merlot et de 5 % de cabernet franc.

 VENDANGES, VINIFICATION : Les vendanges sont effectuées à la main, avec tri. La fermentation, en cuves thermorégulées, vise à extraire une bonne matière, tout en gardant un maximum de finesse. La cuvaison, selon les années, dure de 21 à 26 jours. L’élevage se fait entièrement en barriques, renouvelées par 1/3, durant 16 à 18 mois.

 DEGUSTATION :

 CHATEAU LA FLEUR PEYRABON 2000 : D’une belle couleur profonde, grenat, sans trace d’évolution. Le nez est vineux, élégant, très légèrement vanillé sur une trame de fruits noirs, cassis surtout. La bouche présente une belle attaque, vigoureuse, puis se montre sensuelle, assez caressante, avec des tanins très fins. Le tout peut se boire avec plaisir, tant les tanins sont bien intégrés, mais sera sans doute plus accompli d’ici 3 à 5 ans.

 

 

Repost 0
Published by roger lévy - dans focus sur...
commenter cet article
20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 18:36

focus …n°13

 

CHATEAU de ROQUEFORT

 

Côtes de Provence A.O.C.

 LA PROPRIETE : A l'époque Celto-Grecque, Roquefort était un arrière poste des ports de Marseille et de Cassis. Cette fortification fut ensuite reprise par les Romains qui la nommèrent "Rocca Fortis". Au Moyen Age, la terre de Roquefort faisait partie de la Baronnie d'Aubagne appartenant aux Princes des Baux. L'immense patrimoine de cette maison, resté sans héritier en 1425, fut recueilli par la couronne de Provence, et c'est à la suite d'un échange intervenu en 1470 entre le Roi René et les évêques de Marseille que ceux-ci devaient entrer en possession de la Baronnie d'Aubagne. En 1568 l'évêque Pierre de Raguenau céda Roquefort à Pierre de Beausset dont les descendants conservèrent cette terre jusqu'en 1812, date à laquelle elle fut achetée par le Général comte de Gardanne, aïeul par alliance des propriétaires actuels, la famille de Villeneuve Flayosc. Un inventaire du terre et du Château dressé en 1811 mentionne de nombreuses plantations de vignes en oullières et une cave voûtée de 31 mètres de longueur (construite en 1734). En 1995 cette même cave séculaire a été entièrement restaurée et dotée d'un chai de vinification moderne. L'histoire continue....actuellement, la propriété couvre 24 hectares.

 TERROIR : Depuis le massif de la Sainte Baume qui culmine à une altitude de 1042 m. le relief vers la mer est formé de longues chaînes montagneuses et de hautes plateaux. Les sols sont argilo-calcaires, caillouteux avec nombreuses inclusions de silex. La vigne est cultivée à une altitude de 350 à 390 m au creux d'un imposant cirque rocheux sur des terrasses et des terrains en pente. Un microclimat très avantageux est créé par l'altitude et par une légère influence marine.

 LES VIGNES : Pour un tiers, les vignes ont plus de 40 ans, pour un tiers entre 15 et 40 ans et pour un tiers entre 1 et 15 ans. Grenache Noir, Syrah, Cinsault, Mourvèdre, Carignan, Clairette, Rolle (Vermentino), Ugni Blanc se partagent la surface. Ces vignes sont cultivées avec travail des sols, fumure organique, protection phytosanitaire naturelle, et, évidemment, pas d'insecticides ni produits de synthèse. C’est de l’agriculture biologique.

 VENDANGES, VINIFICATION : Le but est d’amener à la vendange les raisins les plus beaux  et les plus sains possibles. Les vendanges sont effectuées à la main, avec tri. La fermentation, en cuves thermorégulées, vise à extraire une bonne matière, tout en gardant un maximum de finesse. La cuvaison, selon les années, dure de 15 à 21 jours. Elevage en cuve béton (50%), foudres et demi-muids (50%) pour le rouge, en cuves inox et béton pour le rosé.

 DÉGUSTATION :

 Château de ROQUEFORT « Les Genêts » 2004, Côtes de Provence blanc : Clairette + Rolle. Plus que sur le genêt on est sur les fruits blancs, pêche et abricot surtout. Du gras, du volume en bouche. C’est très bon, avec une minéralité intéressante.

 Château de ROQUEFORT « Corail » 2005, Côtes de Provence rosé : (Réception de la vendange sur tapis à l'entrée de la cave, tri sommaire en raison de l'état parfait du raisin. Foulage partiel et égrappage. Macération pelliculaire à basse température (6°C) pour une partie de Grenache, Cinsaut, Clairette et ce, principalement dans des jus de saignée pris sur les cuvaisons de rouges. Débourbage à froid et fermentation à température régulée, 15 à 23 °C. Fermentation malo-lactique partielle. Précipitation tartrique naturelle en cuve par le froid. Travail gravitaire en cave autant que possible. Réception de la vendange sur tapis à l'entrée de la cave, tri sommaire en raison de l'état parfait du raisin. Foulage partiel et égrappage. Macération en cuve par le froid. Travail gravitaire en cave autant que possible). Jolis arômes de fruits fraise, groseille, abricot, et bouche étonnamment fraîche, tendue. Un rosé très désaltérant, pas du tout méditerranéen.

 Château de ROQUEFORT « Les Mûres » 2003, Côtes de Provence rouge : Vendange manuelle très précoce entre le 8 septembre et le 2 octobre 2003. Maturité quasi optimale, malgré les très fortes chaleurs de cette année. Réception des raisins sur tapis à l'entrée de la cave. Vendange partiellement foulée et égrappée à 90%. Vinification de 35% du volume en pigeage, cuves ouvertes (Syrah, Carignan). Contrôle des températures de fermentation puis cuvaison de 3 à 4 semaines, et, pour la première fois, macération cuve pleine de certains rouges à près de 60 jours (sans faire la fermentation malo-lactique sur marc) pour mieux intégrer les tanins...de ce millésime précoce. Nez de mûre en effet, mais aussi minéralité marquée. En bouche, belle plénitude, avec une tension acide bienvenue, qui lui évite le style lourd de bien des 2003. Les tanins sont très serrés. Beau vin de garde.

 

 

Repost 0
Published by roger lévy - dans focus sur...
commenter cet article
20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 18:34

Focus sur…

 

CHATEAU DE BEAUREGARD

 

CLOS DES PÉRELLES

 

Moulin à Vent A.O.C.

 

Romanèche-Thorins

 LA MAISON : La famille Burrier, propriétaire du Château de Beauregard depuis 5 générations, est présente depuis 500 ans dans le vignoble du sud de la Bourgogne.

 LE VIGNOBLE : L’appellation Moulin à Vent est l’une des plus anciennes : 1936. Elle est située sur les communes de Chénas et Romanèche-thorins. Orienté à l’est le vignoble s’étend de 230 à 390 mètres d’altitude. Le sol est composé d’arènes granitiques (sables et gravillons issus de la décomposition du granit rose), contenant du manganèse. Le domaine couvre 36 ha de vignes, dont 19 de Pouilly-Fuissé, 6 de Saint-Véran, et 8 de Chénas, Fleurie et Moulin-à-Vent. Les vins blancs et le Moulin à Vent sont vinifiés au château et le Fleurie et le Chénas dans l’autre maison de la propriété, l’Ancienne Maison Tournissoux à Fleurie. Les vignes, de cépage gamay, sont cultivées dans le respect de l’environnement, labourées, et protégées par une lutte raisonnée contre insectes et maladies.

 VENDANGE, VINIFICATION : Les vinifications se font sans macération semi-carbonnique, avec égrappage total des raisins vendangés à la main. Il est recherché une bonne extraction naturelle de la matière, sans la forcer. Les macérations durent au moins 15 jours, ou plus selon les millésimes, avec pigeage vers la fin (on enfonce le chapeau de marc –les peaux des raisins- dans le jus pour en extraire la couleur et les arômes). L’élevage se fait ensuite en pièces (barriques) de 228 l, pendant 6 à 8 mois. Le pourcentage de bois neuf est adapté à chaque millésime, pour en conserver la typicité et en assurer l’équilibre.

 DÉGUSTATION : CLOS DES PÉRELLES 2003. Situé sur le tiers supérieur de l’appellation, avec des vignes âgées de 45 ans. Belle couleur rubis, très vive, profonde. Arômes épicés, fruits rouges, cerise, cassis, et floraux (iris, violette). La bouche est dense et puissante, avec de la minéralité et un bel équilibre. Ce Beaujolais rappelle les grands vins de la Côte de Nuits ou de la vallée du Rhône. Sa structure lui assure une garde de dix ans au moins. L’accord peut être intéressant avec des viandes grillées ou en sauce, le coq au vin bien sûr, le gibier (à plume plutôt), et les fromages bourguignons, époisses, langres, chambertin, s’ils ne sont pas trop affinés.

 

 

 

 

Repost 0
Published by roger lévy - dans focus sur...
commenter cet article
20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 15:39

Dégustés toujours dans le cadre de VINISUD, le 20 février 2006.

LES BATEAUX, VDP d'Oc Terret-Sauvignon 2005 : Très joli nez de fleurs blanches, un peu d'agrumes. Bouche souple, ronde, bonne amplitude, finale citronnée.

LES BATEAUX, VDP d'Oc rosé de Syrah 2005 : Joli rose framboisé. le nez est plutôt sur la cerise, la fraise. Bouche tendre, facile. Désaltérant. *

LES BATEAUX, VDP d'Oc Merlot 2005 : Belle couleur, d'un beau grenat. Nez sur le pruneau, les fruits compotés.Bouche très souple, très coulante et note délicieuse de fruits, légèrement kirschés. **

LES BATEAUX, VDP d'Oc Cabernet Sauvignon 2005 : Bonne couleur pourpre violacé, dense. Le nez propose la mûre et le cassis. La bouche est souple, avec des tanins très discrets. C'est très facile et très bien. **

LES BATEAUX, VDP d'Oc Syrah 2005 : Couleur profonde, vive. Le nez est un panier de fruits, où domine peut-être la cerise. Bouche souple et gourmande avec des petits tanins fins en finale. *

LES FUMEES BLANCHES, VDP d'Oc 2005 : (Sauvignon). Nez discret, légèrementfumé. sauvignonne gentiment. Bouche assez bien construite, épices paprika, Bonne longueur.

MAS JANEIL 2005, Côtes du roussillon Villages : (propriété qui jouxte le Mas Amiel) 100 % grenache, bien sûr. Beaux arômes de cerise, très mûre, voire de confiture de cerise. Bouche ample avec une bonne structure, des tanins mûrs et une finale chocolatée. *

MAS JANEIL 2003 : Couleur légèrement évoluée. Nez de confiture de cerises, mais aussi d'épices, de tabac brun. Bouche ample aux tanins serrés. A point. **

Domaine SAINT-MICHEL 2001, Minervois : Belle couleur, profonde, légèrement évoluée. Ici c'est la dominante épicée qui se remarque, avec une bouche fondue. Les tanins sont fins et la bouche fraîche. **

Château de MERVILLE 2002, Corbières : Couleur assez profonde, à peine évoluée. Le nez, sur les petits fruits rouges est de belle qualité. La bouche est fine, pas très volumineuse, avec une note poivrée en finale sur des tanins souples.

Château LA BOURRIETTE 2000, Cabardès : Couleur légèrement évoluée. Le nez est très marqué par les épices douces, un peu de paprika. La bouche est parfaitement fondue, élégante, très agréable. Se goûte parfaitement. **

Domaine du MINISTRE 2002, Saint-Chinian : Belle couleur fraîche et profonde. Le nez, très gourmand, est sur les fruits rouges, la cerise notammant. La bouche confirme cette impression, avec une très belle profondeur. Belle finale. **

LES ABRIGANS DES ERLES 2004, Fitou : Bonne couleur. Le nez, sur le fruit et les épices. bouche très souple, très facile, gourmande.

LES ARDOISES DES ERLES 2003, Fitou : Le château des Erles à Villeneuve les Corbières est une superbe propriété qui produit plusieurs vins, sur des terrains schisteux de grande qualité. Les Ardoises est le second vin. Belle couleur profonde. Le nez est complexe, offrant à la fois fruits très mûrs, péices, garrigue, et nettement tabac brun. La bouche offre une belle structure, asociant puissance et élégance. Finale sur des tanins fins. Très bien. **

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 15:06

 

Dégustés au salon VINISUD, le 20 février 2006

Domaine BERNARD RENUCCI, Cuvée Vignola, blanc 2005 : (Vermentinu). très joli nez sur les fruits blancs et les fleurs. La bouche offre une bonne amplitude, bien construite elle est soutenue par une bonne fraîcheur. **

Domaine BERNARD RENUCCI, Cuvée Vignola rosé 2005 : (cesarello) Rosé vineux, beaucoup de fruit, de soleil. la bouche est gourmande, du jus, très coulant.*

Domaine BERNARD RENUCCI, rouge 2004 : Belle couleur, nez de fruits très mûrs, pruneau, un peu de cuir. Bouche ample, ronde, très épicée, poivrée, ample avec des tanins fins. **

Domaine BERNARD RENUCCI, rouge Cuvée Vignola 2004 : Très belle couleur, dense et profonde. Le nez est marqué par l'élevage sous bois, vanillé. La bouche s'exprime moins à ce stade, se montrant un peu plus austère, plus construite. Les tanins sont soyeux et la fin de bouche, sur la cerise, est de très bon goût. Très bon potentiel. **

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 14:51

 

Dégustés au salon Vinsud, le 20 février 2006.

Pibarnon est une propriété à la renommée bien établie mais dont je n'avais pas eu jusqu'à maintenant l'occasion de goûter la totalité des vins. C'est le royaume d'un grand cépage, le mourvèdre, assez exigeant quand à ses conditions de culture et son implantation, mais qui répond généreusement, par son élégance, sa puissance, à ceux qui savent l'apprivoiser. C'est le cas ici, près de La Cadière et du Castellet, où il se développe sur des restanques exposées au sud-est, sur un terroir de calcaire triasique reposant sur des marnes bleues du santonien.

Château de PIBARNON, rosé 2005 : (Mourvèdre et Cinsaut à part égale). Rosé très pale. Nez très fin, très élégant, épicé, poivré, floral. Bouche très fine, avec une bonne acidité qui lui donne son élégance. **

Les RESTANQUES DE PIBARNON Rouge 2003 : (70 % mourvèdre, 30% granche). Jolie couleur, moyennement dense et profonde. Nez très élégant montrant un beau fruité, cerise, mûre. Bouche bien constituée, verticale, aux tanins soyeux. C'est très bon. **

Château de PIBARNON rouge 2002 : Couleur profonde. Le nez, sans doute un peu fermé est sur les épices douces, les fruits noirs. Bouche bien déssinée, aux tanins soyeux. **

Château de PIBARNON, rouge 2003 : Couleur profonde. nez ample, très épicé, petits fruits noirs, réglisse. Bouche très ample, riche, puissante, mais avec toujours une grande élégance des tanins. gros potentiel. ***

Château de PIBARNON rouge 2001 : La couleur commence juste à évoluer. Le nez évolue vers les épices douces et le tabac. La bouche, marquée par une forte puissance, est remarquablement structurée, construite. Tanins très fins, de grande qualité. ***

Château de PIBARNON rouge 1997 : La couleur a évolué, s'est légèrement dépouillée. Le nez s'est ouvert sur des nuances de cuir, de fourrure, d'épices douces. La bouche, moyennement dense est d'une grande élégance et les tanins sont toujours aussi fins. La classe. **

Château de PIBARNON, blanc 2004 : (Produit sur les faces nord. Clairette, Bourboulenc, un peu de Roussane, un peu de Viognier). Le nez est très élégant, très fruits blancs, (abricot et pêche) et fleurs (aubépine, jasmin). La bouche attaque avec vivacité puis s'étale en une belle évolution. La finale est aérienne et élégante. *

 

 

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
6 mars 2006 1 06 /03 /mars /2006 15:16

CHATEAU VILLERAMBERT-JULIEN, Caunes-Minervois

Château VIllerambert-Julien, blanc 2004 : Jaune paille. Nez très délicat, violette, pêche blanche, rose, nougat. Bouche très vive et élégante. très gourmand, élégant, un pur délice. ***

Château Villerambert-Julien "Syrah" 2003 : Beaucoup de couleur, avec un fruit très pur, très net. La bouche est ample, souple, avec des tanins très serrés. **

Château Villerambert-Julien rosé 2005 : Rose framboise. Arômes de cerise, de framboise, très purs. Bouche délicieusement légère. Délicieux. **

Château Villerambert-julien "L'Opéra" 2003 : Sur une couleur moyenne, très joli fruit très net. Bouche gourmande et équilibrée. Un magnifique vin pour les grillades d'été. ***

Château Villerambert-Julien 2003 : très belle couleur. Nez formidable d'élégance, de précision, sur les fruits noirs, une note de réglisse, un peu d'épices. Bouche très puissante, très bien structurée. tanins soyeux. très belle réussite. ***

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
6 mars 2006 1 06 /03 /mars /2006 15:06

ELIAN DA ROS, Côtes du Marmandais

Sua sponte 2001, VDT : Or jaune, Nez très épicé, fruit pas très pecreptible. La bouche est souple, ronde, avec 3,5 g de sucre résiduel, sensible.

DOMAINE ARRETXEA, M. Riouspeyrous, Irouléguy

HégoXuri 2005 : Très joli nez, floral. Bouche fraîche, élégante. ici les 2 g de sucre résiduel ne sont pas génants, c'est franc et droit. *

Domaine Arretxéa rouge 2004 : Beau pourpre, légèrement violacé. très joli nez de fruits rouges. La bouche est élégamment constituée, avec des tanins fins. Aseez souple, bien. *

Domaine BORDENAVE, Jurançon.

Domaine Bordenave, Cuvée "Les Copains d'abord" 2003 : Arômes puissants, très ananas, puis pamplemousse. Bouche ample et fraîche, parfait apéritif. **

Domaine Bordenave, cuvée Harmonie 2004 : Plus léger, moins concentré. On retrouve ananas et agrumes mais c'est moins intéressant.

Domaine BELLEGARDE, Pascal Labasse, Jurançon.

Domaine Bellgarde, cuvée Pierre Blanche 2004, Jurançon sec : Nez de fleurs blanches, agrumes. Bouche tendue, serrée. Le boisé est très léger, c'est un vin qui ne 'exprime pas. A besoin de 1 à 2 ans pour s'ouvrir. **

Domaine Bellegarde, moelleux 2005 : Très joli nez, pamplemousse, orange, clémentine. La bouche est assez riche, avec une bonne acidité qui tient bien l'ensemble. **

Domaine Bellegarde Cuvée Thibaut 2004 : Marqué par un boisé de qualité, un très joli fruit : ananas, amande. et la bouchetrès riche, est équilibrée par une excellente fraîcheur. **

Château BELLEVUE LA FORET, Fronton.

Bellevue La Forêt 2004 : Couleur moyenne. Arômes de petits fruits noirs. Bouche coulante, souple, sympa.

Bellevue La Forêt, cuvée l'Optimum 2002 : Bonne couleur. Nez très (trop) marqué par le bois. La bouche offre une assez bonne densité mais les tanins sont un peu déssechants.

VILLEROSE, Fronton, Arbeau propriétaire.

Villerose 2004 : Couleur moyenne. Le nez est assez animal. La bouche offre de très beaux fruits en retour, bien mûrs, avec de bons tanins. **

Château MONTAURIOL, Fronton.

Château Montauriol tradition 2004 : 50% négrette, 30% cabernet franc, 20% syrah. Beaucoup de couleur. Nez très mûr, très fruits noirs. Texture serrée aux tanins très mûrs. **

Château BOUISSEL, Fronton.

Château Bouissel, "Classic" 2004 : Bonne couleur franche. Nez expressif, violette et épices. Bouche très élégante, joli fruit, tanins fins. *** 

Clos TRIGUEDINA, Cahors, Baldès prop.

Clos triguedina 2002 : Beaucoup de couleur. Le nez est marqué par un boisé un peu vulgaire. Bonne matière, mais tanins légèrement secs en finale.

Château LAMARTINE, Cahors.

Château Lamartine, "Expression" 2001 : Le nez offre à la fois un fruité très mûr, et une note terreuse. Le boisé n'est pas d'une grande distinction. C'est un peu rustique.

Château Lamartine, Cuvée Particulière 2003 : Presque noir. Nez très mûr, avec une extraction poussée. La bouche intègre un boisé de qualité. Bouche homogène. **

Château de HAUTE SERRE, Cahors.

Château de Haute Serre 2002 : Couleur profonde. Le nez, de belle qualité est très marqué par un boisé encore dominant mais de qualité. La bouche présente une bonne structure, de la fraîcheur. Bon équilibre. ***

Château de MERCUES, Cahors.

Château de Mercuès 2001 : Beaucoup de couleur. Le nez est très boisé mais non masqué. Bouche ample, bien construite, de la matière. *

Château de SAURS, Gaillac

Château de Saurs, Cuvée Eliezer 2002 : (braucol, merlot, syrah, Duras). Couleur franche, vive, profonde. Nez de petits fruits noirs, plutôt gourmand. Bonne matière en bouche. C'est très plaisant et réussi. **

Domaine de LABARTHE, Gaillac

Domaine de Labarthe, Cuvée Guillaume 2003 : (A base de braucol). Bonne couleur. Nez joliment fruité, la bouche offre une bonne structure. Plutôt sur le fruit, pas mal. *

Domaine de PIALENTOU, Gaillac

Domaine de Pialentou, Nuances de Cocagne 2003 : Plutôt facile quand à sa consistance, c'est très agréable, associant un joli fruit et une bonne souplesse. Plaisant. *

Domaine des TERRISSES, Gaillac.

Domaine des Terrisses, "Terre Originelle" 2001 : Bonne couleur. Le fruit, encore puissant et net a bien digéré le boisé, qui est de bonne qualité. Bonne structure, élégante, avec des tanins fins. Bien. ***

Domaine ROTIER, Gaillac

Domaine Rotier rouge, "les Gravels" 2004 :Bonne couleur. Nez un peu terreux, rustique. En bouche le fruit est là, de la matière, mais assez rustique.

Domaine Rotier "Renaissance" 2003 : Beaucoup de couleur. Le nez est marqué par un boisé de qualité qui respecte le vin. Bon équilibre, pour une jolie. **

Domaine Rotier Gaillac doux 2004 : Jolis arômes d'agrumes (orange confite) et fruits blancs (pêche). C'est très équilibré, avec une fraîcheur en soutien. (55% len de l'el, 45% sauvignon). **

Château d'AYDIE, Madiran. Laplace.

Odé d'Aydie 2002 : Presque noir. Boisé un peu envahissant. Bouche souple. Le fruité est de qualité, et bons tanins en finale. **

Château d'Aydie 2002 : Beaucoup de couleur, profonde, grenat. Le nez est sur les fruits noirs, le pruneau, la compote. La bouche, puissante, massive est bien structurée, et se termine par des tanins soyeux. Vin de garde. ***

Domaine BERTHOUMIEU, Madiran. P. Barré.

Domaine Berthoumieu, Cuvée Charles de Batz 2003 : Beaucoup de couleur. Boisé de qualité dominant actuellement. Un peu moins de présence en bouche que le précédent, mais les tanins sont fins. *

Domaine du MOULIE, Madiran, Chiffre-Chanier à Cannet.

Domaine du Moulié 2002 : Nez marqué par une note de poivron. Bouche souple à l'attaque et fluide ensuite. finit court.

Domaine LABRANCHE-LAFFONT, Madiran, Christine Dupuy.

Domaine Labranche-Laffont, Pacherenc sec 2004 : Arômes d'agrumes, léger, frais élégant, avec une bonne vivacité. *

Domaine Labranche-Laffont tradition 2003 : Joli fruit, élégant, avec une bonne structure, mais sans lourdeur. Madiran de type plutôt gourmand. **

Domaine Labranche-Laffont Vieilles Vignes 2003 : Beaucoup de couleur. Joli nez, marqué par un boisé raisonnable et maitrisé. En bouche bonne densité, mais reste d'une constitution harmonieuse, avec des taninsélégants. Joli vin. **

Domaine Labranche-Laffont, Pacherenc doux 2004 : Arômes agrumes, oranges confites. La bouche est fraîche, vive. Ensemble plaisant, léger, apéritif. *

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
28 février 2006 2 28 /02 /février /2006 14:32

DOMAINE MERIEAU, Touraine

L'ARPENT DES VAUDONS 2005, Touraine Sauvignon : Très beau nez de fruits jaunes (mirabelle), de fleurs blanches, de rose. Bouche ample, bien coustruite, avec une belle acidité. excellent. **

LE BOIS JACOU 2005 Gamay de Touraine : Beaucoup de couleur, violacé. le nez est sur les fruits rouges, beaucoup de cerise, très juteux. La bouche est pleine, ample, souple, avec une belle matière. Un gamay digne d'un cru de Beaujolais. **

DOMAINE RICHOU, Anjou, Coteaux de l'Aubance

ANJOU BLANC CHAUVIGNE 2004 : Très beaux arômes de chenin, tilleul, pate de coing. La bouche est fraîche et vive,  élégante. **

ANJOU GAMAY LES CHATELIERS 2005 : Très belle couleur pourpre violacée. Nez très serré sur les fruits noirs, le cassis. la bouche est ample mais présente une matière serrée. Très beau vin de gamay. ***

COTEAUX DE L'AUBANCE SELECTION 2003 : Or jaune. Aromatiquement on est sur les fruits confits, l'abricot la pêche, la pate de coing. Assez aérien en bouche, avec une richesse moyenne, mais très agréable dès aujourd'hui. *

Domaine MANUELA ET FRANCOIS CHIDAINE, Vouvray, Montlouis

LES ARGILES 2003, Vouvray sec : Joli nez très élégant avec une touche de mousseron, de craie. La bouche est très droite, tranchante, et offre un remarquable équilibre en cette année de canicule. Gros potentiel. ***

MONTLOUIS MOELLEUX 2003 : Très belle couleur or. Nez magnifique d'élégance, très vertical, minéral. On est sur les fruits jaunes, les fruits confits. La bouche équilibre sa richesse d'une bonne acidité. L'ensemble est harmonieux. superbe. ***

GUY BOSSARD DOMAINE DE L'ECU, muscadet de Sèvre-et-Maine. Connu pour ses extraordinaires muscadets, voici une cuvée idéale pour les apéritifs d'été, lorsque la journée a été bien chaude.

METHODE TRADITIONNELLE 2004 : La bulle est fine. Le nez est assez discret, mais en bouche, délicieuse touche d'amande, de praline. C'est désaltérant, délicieux, sublimement simple. ***

CLOS ROCHE BLANCHE, CATHERINE ROUSSEL, DIDIER BAROUILLET, Touraine

SAUVIGNON N°5 2005 : Très beaux arômes de sauvignon, très purs. La bouche est apmle, tendue par une bonne acidité, et offre une belle longueur. Remarquablement vinifié. ***

TOURAINE CÔT 2004 : Presque noir. Le nez est marqué par les fruits noirs, cassis, mûre et des notes de gibier intéressantes. La bouche est concentrée, puissante et s'achève par des tanins serrés. Se révellera d'ici un à deux ans.*

DOMAINE SAINT NICOLAS, THIRRY MICHON, Fiefs vendéens

LES CLOUS 2004, Fiefs Vendéens blancs : (40 % chardonnay, 60 % chenin). Jolis arômes complxes, fruits jaunes, prune, mirabelle. Bouche ample avec une bonne fraîcheur finale. *

REFLETS 2004, Fiefs Vendéens rouges : (90 % pinot, 10 % cabernet franc). Très joli fruit gourmand. Bonne puissance en bouc

 

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article