Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 16:38

BARDINS : Nez végétal, très basique. Bouche souple, pas de consistance.

BARET : Mûr, souple et facile, avec une bouche de moyenne densité. Les tanins sont fins et mûrs, pour ce vin très abordable, qui s’appréciera dans trois ou quatre ans.

BAULOS-CHARMES : Couleur moyennement dense. Le nez est agréable et élégant, note de cerise. Tanins souples. On pourra lui aussi, l’apprécier rapidement.

BOUSCAUT : Bonne couleur. Le nez est mûr, vigoureux, avec un boisé juste. La bouche est assez pleine, tanins bien inclus et mûrs. Jolie bouteille. **

LE BRUILLEAU : Couleur de densité moyenne, mûr. La bouche est moyennement dense, mais les tanins sont fins. Assez facile, plaisant, à apprécier dès les trois ans à venir.

LAFON-MENAUT : Bonne couleur, assez profonde. Le nez est très cassis. Bouche moyennement constituée mais harmonieuse, s’achevant par des tanins fins. Agréable, prêt dans quatre ans. *

HAUT-VIGNEAU : Bonne couleur, assez profonde. Le nez est élégant, bien construit, en finesse. La bouche n’est pas très puissante mais harmonieuse, avec des tanins fins. Plaisant. *

CARBONNIEUX : De l’élégance avant tout, Carbonnieux est à l’aise dans ce millésime. Si le corps est moyen, il offre un bon développement vertical et des tanins très fins. Vin de charme. **

CARMES HAUT-BRION : Très belle couleur. Le nez est très cassis. Le boisé, sans être dominant est un peu chaud et nuit à la finesse et l’élégance. Ces tanins de bois sont responsables de l’amertume finale.

LA SOLITUDE : Couleur assez dense. Nez très élégant, la bouche confirme cette impression : demi-corps, et tanins très fins, c’est la définition d’un vin de charme.

LESPAUT-MARTILLAC : La couleur est assez dense. Le nez est élégant, assez complexe. Bouche un peu plus dense que chez La Solitude, mais également de charme avec des tanins sans agressivité. *

CHEVALIER : D’une tout autre couleur. Le nez est extrêmement élégant et fin, comme pour le blanc. La bouche est d’un bon demi-corps, avec des tanins très fins. **

COUHINS : Bonne couleur. Le nez est élégant, mais pas très complexe ni très puissant. Bouche souple, élégante, fine. Tanins sans agressivité.

ROCHEMORIN : Belle couleur dense. Le nez est fin et élégant. La bouche est d’un bon demi-corps, avec des tanins soyeux. Vine de charme. *

CRUZEAU : Belle couleur. Nez très qualitatif, avec de la noblesse. La bouche est un peu plus puissante que son alter ego Rochemorin. Les tanins sont un peu plus fermes. *

COUHINS-LURTON : Belle couleur. Le nez est élégant, mêlant cerise et cassis. La bouche est assez dense, avec des tanins soyeux. *

LA LOUVIERE : Couleur forte. Le nez est élégant, avec un joli fruit, cassis, framboise. Bouche dense et puissante avec un toucher sensuel. C’est un changement de style à La Louvière, avec, pour la deuxième année de suite, des tanins beaucoup plus fins que par le passé. **

D’EYRAN : Assez simple et rustique dans son expression. Il est cependant équilibré, malgré des tanins végétaux.

FERRAN : Nez puissant, sur un fruit éclatant. Bouche de demi-corps, avec des tanins très mesurés. Sera consommable dès 2015.

FIEUZAL : Couleur assez dense. Le fruit est légèrement masqué par un boisé un peu lourd. La bouche présente une bonne ampleur, et s’achève sur des tanins soyeux. **

De FRANCE : Couleur dense. Boisé masquant légèrement le fruit. La bouche offre de la puissance, du volume, et des tanins assez fins. *

GRANDMAISON : Couleur moyenne. Le nez est un peu commun, il manque de finesse. Bouche de demi-corps, avec des tanins fins et sensibles. L’ensemble manque de grâce.

ECK : Beaucoup de couleur. Le nez est trop marqué par un boisé toasté envahissant, et au-dessus des capacités du vin. La bouche est assez ample et construite avec des tanins fins.

HAUT-BACALAN : Beaucoup de couleur. Le nez est très élégant, avec un joli boisé. La bouche offre une puissance et une concentration rares en ce millésime. Les tanins sont soyeux, c’est une très bonne surprise. **

HAUT-BAILLY : Même si ce n’est pas un grand millésime, on retrouve les caractères habituels de haut Bailly, sa suprême élégance, qui s’affirme sur mieux qu’un demi-corps, et des tanins de grande qualité. ***

HAUT-BERGEY : Beaucoup de couleur. Le nez est de belle qualité, d’autant que le boisé sait se dissimuler derrière le fruit. La bouche est tout de même assez puissante, et s’achève par des tanins très fins. **

BRANON : Beaucoup de couleur. Le nez est très mûr, dans le style des années 2000, assez extrait avec un boisé toasté en avant. Les tanins du bois sont ici vigoureux, légèrement secs.

HAUT-LAGRANGE : Jolie couleur assez dense. Le nez sur le fruit, bien dégagé. Bonne densité en bouche. L’ensemble est assez simple, facile mais plaisant.

HAUT-NOUCHET : Bonne couleur assez dense. Le nez présente un joli fruit pour une impression de finesse, d’élégance. La bouche est de demi-corps, harmonieuse, et s’achève par des tanins fins. C’est un vin séduisant, pour dans cinq ans. *

HAUT-PLANTADE : Bonne couleur moyenne. Nez fin et élégant. Lui aussi est d’un style moyennement dense, assez élégant. Ce genre de vin est typique du millésime : pas très puissant mais élégant et séduisant.

JAULIEN : Bonne couleur. On sent un fruit riche et juteux mais le boisé toasté est ici bien inutile, car il masque le fruit. La bouche est assez ample, avec des tanins de qualité.

LAFARGUE : Bonne couleur. Le nez est bien dégagé, sur un fruit avenant. Bouche de demi-corps, avec des tanins soyeux. Un vin qui sera parfait pour donner du plaisir dans quatre ans. *

LARRIVET-HAUT-BRION : Bonne couleur. Le nez est très élégant, fin. Bouche de bonne puissance, avec des tanins justes. Très réussi sans être grand. *

LATOUR-MARTILLAC : Bonne couleur moyenne. Le nez est d’un joli fruité, pas très complexe. La bouche est parfaitement ajustée, harmonieuse, pas très puissante. Un vin de conversation. *

LEOGNAN : Couleur moyenne. Le nez est plutôt sur des nuances de fruits rouges. Curieux boisé toasté sur ces fruits. La bouche est facile et coulante. Cela donne un vin dissocié, dont les éléments ont l’air de ne pas s’ajuster.

LUCHEY-HALDE : bonne couleur moyenne. Le nez est de qualité, élégant, juste. Bouche d’un bon demi-corps, avec des tanins au grain très fin. Bien. *

GAZIN-ROQUENCOURT : Bonne couleur moyenne. Le nez est de qualité et joliment boisé. La bouche offre une certaine puissance, un bon demi-corps. Tanins très fins. *

MALARTIC-LAGRAVIERE : Couleur moyenne +. Le nez est de qualité, avec un boisé légèrement toasté, sensible mais non masquant. On est plutôt sur un vin de demi-corps, avec des tanins très fins. C’est bien, mais en-dessous de ce que Malartic-Lagravière propose habituellement. *

MALEPRAT CUVEE CLEMENCE : Assez bonne intensité colorante. Le nez est de qualité avec un beau fruit mûr, cerise, confiture de cerise. La bouche a de la puissance, du caractère, avec des tanins très fins. *

MANCEDRE : Couleur assez dense. Le nez est bien mûr, on touche la note de réglisse. Bouche assez puissante et tanins qualitatifs. *

MARSALETTE : C’est un beau vin dont on sent l’unité. Je regrette cependant le choix du bois peut-être plus adapté au merlot, qui masque un peu trop la délicatesse du vin. Les tanins sont qualitatifs. *

OLIVIER : Bonne profondeur de couleur. Le nez est très élégant et justement boisé. La bouche est très harmonieuse, avec un bon développement vertical. Tanins au grain très fin, pour un ensemble très réussi. **

PAPE CLEMENT : Beaucoup de couleur. Le nez est sur le cassis, avec un boisé présent mais pas trop chaud. La bouche est assez puissante avec des tanins abondants au grain soyeux. On peut penser que ce vin est le fruit d’une très sévère sélection. ***

PICQUE CAILLOU : Très joli vin, très harmonieux, avec une bonne couleur, un bon demi-corps, des tanins soyeux, pour un toucher élégant. Très réussi. **

PONTAC-MONPLAISIR : Belle couleur. Le nez est élégant et très direct. La bouche est harmonieuse, facile d’accès mais bien composée. Tanins soyeux. Plaisant, il se livrera dès 2015. *

PONTET-CAILLOU : Beaucoup de couleur. Le nez est très mûr, sur le cassis. Bouche assez dense avec de bons tanins. Un peu linéaire cependant. *

ROCHE-LALANDE : Beaucoup de couleur. Le nez n’est pas très fin mais s’affiche en puissance, sur le cassis et les fruits noirs. Bouche assez dense avec des tanins fins. C’est bien fait mais il a encore à progresser sur l’élégance.

ROUILLAC : Bonne couleur. Le nez est dominé par le boisé, toasté, que je qualifierai de « planche », ce qui est très dommage. La bouche est de demi-corps avec des tanins fins. Vin dissocié.

LE SARTRE : Il a lui aussi abandonné le style surchargé des débuts. Le fruit est apétissant sur ce vin de demi-corps, certes un peu facile, mais le millésime ne permettait pas plus. Il donnera du plaisir. *

SEGUIN : Même si le bois est un trop présent et un peu trop chauffé, pour ajouter une sucrosité inutile ; le résultat est assez cohérent et plaisant car il offre un demi-corps et des tanins au grain fin.

CANTELYS : De style facile et plaisant, séduisant. Il n’a pas d’autre ambition que d’être une bouteille donnant un plaisir immédiat. On l’appréciera quelques mois après sa commercialisation.

SMITH-HAUT-LAFITTE : Lui aussi se montre assez facile d’accès, sur un demi-corps. Il est net et élégant. Il me semble cependant que les tanins sont un peu trop abondants. A-t-on forcé l’extraction ?

LE THIL COMTE CLARY : Belle couleur. Le nez est élégant, très net. Bouche très élégante, harmonieuse, avec des tanins très fins. Joli réussite. *

TRIGANT : Belle couleur. Le nez n’est pas très puissant, amis il est mûr et de qualité. La bouche est pleine, harmonieuse, avec des tanins fins. C’est le vin le plus juste, le plus réussi que j’ai dégusté à Trigant. **

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 21:55

BARDINS : Pa strès puissant au nez. La bouche est plutôt végétale et tendue par une fraîcheur marquée.

BARET : Sur le pamplemousse et le citron, d'intensité forte. La bouche est fraîche et agréable. Très direct mais gourmand et facile d'accès.

BOUSCAUT : Le boisé est assez présent, même légèrement dominant et un peu trop chauffé. La bouche est ample, soutenue par une bonne fraîcheur. Sauf si on aime le bois il faudra attendre que celui-ci se fonde. *

BROWN : Le nez est de qualité, avec des arômes de pamplemousse rose et de clémentine. En revanche, la bouche est vigoureusement tendue par une grande fraîcheur qui lui assurera une assez longue jeunesse.

LE BRUILLEAU : Le nez est moyennement puissant, plutôt sur le genêt, pas très dégagé à ce stade. La bouche est tendue par une grande fraîcheur.

LAFON-MENAUT : Joli nez au boisé juste, autour de la clémentine, du pomelo, de l'orange. La bouche est ample, bon équilibre. *

CARBONNIEUX : Très beau nez, élégant, bien ajusté, avec une maturité parfaite. Arômes mêlés d'agrumes, note de cédrat. La bouche est très équilibrée. Un excellent Carbonnieux. **

LA SOLITUDE : Moyennement puissant au nez avec une nuance métallique curieuse. Bouche ample à l'acidité bien ajustée, maturité parfaite. *

LESPAUT-MARTILLAC : Très beau nez, très noble, et complexe, mêlant agrumes et fleurs blanches. La bouche offre un remarquable développement vertical. Ce château, que j'avais déjà très apprécié l'an dernier, confirme ici son très beau potentiel. **

CHEVALIER : D'un style complètement différent, il affiche une délicatesse magnifique. Il est d'une rare élégance, avec un délicieux développement vertical. La bouche est d'un parfait équilibre. Grand vin. ***

COUHINS : Beaux agrumes au nez, bien mûr. La bouche est bien équilibrée avec une bonne longueur. *

COUHINS-LURTON : Moyennement puissant au nez. Arômes sauvignonnés très purs. Très vertical, avec une bonne fraîcheur, juste dans son expression. *

CRUZEAU : Le boisé est ici un peu sensible et un peu chaud. Le vin s'exprime dans la largeur, la puissance, le volume. Acidité bien ajustée. Sera parfait dans trois ans. *

ROCHEMORIN : Très marqué par les agrumes, mais avec une forte dominante pamplemousse, avec un boisé identique à Cruzeau. il a cependant moins de volume en bouche. Bon équilibre.

LA LOUVIERE : Hyper classique dans son style, puissamment sauvignonné. bouche très équilibrée à l'acidité juste.Vraisemblablement un vin de belle garde. **

FERRAN : Bonne aromatique sur les agrumes, très suvignonné lui aussi. Boisé juste, bouche tendue.

FIEUZAL : Beau volume aromatique, à dominante bien mûre : orange clémentine, bien sûr. La bouche est élégante, profonde, fine. C'est un vin très séduisant. **

FRANCE : Très sauvignon également. Mais ici c'est un peu végétal, avec un certain manque de finesse, et une tension sensible.

LA GARDE : Très variétal, sur le suvignon également, il est assez bien fait mais on peu lui reprocher une certaine simplicité d'expression. Bouche tendue.

GRANDMAISON : Joli nez assez complexe, sur le pomelo, avec une touche de cédrat. La bouche est fraîche mais d'une bonne longueur. *

HAUT-BERGEY : Dès le premier nez on remarque que le boisé est sensible mais mesuré, et juste dans la chauffe, ce qui n'a pas toujours été le cas ici. On est sur les agrumes, bien sûr, mais la maturité est très bonne. La bouche est ample, dans ce vin très réussi. **

HAUT-LAGRANGE : La barrique marque le nez fortement.Aromatiquement sur les agrumes, on note malgré tout un manque de finesse et d'élégance, du à une note végétale finale.

HAUT-NOUCHET : On a ici l'alliance d'un boisé assez fort et de notes végétales de buis. Il y a un manque de maturité, que l'on ressent encore dans la grande fraîcheur finale.

LAFARGUE : nez bien mûr ou l'orange et même l'écorce d'orange, sont présentes. La bouche est ample et bien équilibrée. C'est très bien. *

LARRIVET-HAUT-BRION : C'est remarquablement fait, avec un boisé juste, un fruit bien mûr, bien mis en valeur (orange, écorce), s'appuyant sur un bel équilibre en bouche. C'est une vinification totalement maîtrisée, et pourtant je n'y trouve pas cette vie qui le ferait passer au niveau supérieur. **

LATOUR-MARTILLAC : très bien équilibré, un peu simple dans l'expression, mais d'un bon équilibre. On l'appréciera sans problème rapidement.

LUCHEY-HALDE : Puissant aromatiquement, un peu schématique, sur le pamplemousse, et soutenu par une grande fraîcheur.

GAZIN-ROQUENCOURT : Belle puissance aromatique, l'orange est ici dominante, un peu sanguine, épicée. Belle maturité. La bouche est longue, très équilibrée. **

MALARTIC-LAGRAVIERE : Il évolue dans un style, vif, mûr, épicé, Puissamment aromatique. La bouche est ample et agrémentée d'un belle et juste fraîcheur. ***

MALEPRAT : De bonne maturité, il est cependant un peu simple dans l'expression. Bonne fraîcheur. *

MARSALETTE : Le nez est marqué par le bois, mais sans excès. de bonne maturité et d'une puissance aromatique moyenne. Cet équilibre et cette vinification me semblent ceux d'un vin bêti pour une consommation différée de 5 à 10 ans. **

OLIVIER : Très sauvignon, très pur, avec une bonne maturité. On peut regretter une certaine linéarité. Fraîcheur juste. joli vin cependant. *

PAPE CLEMENT : Le boisé, présent est bien ajusté, beaucoup moins fort qu'il y a qualques années. Le fruit est ainsi plus apparent. Belle maturité qui lui donne une grande puissance. C'est l'écorce d'orange, le zeste qui caractéristent l'aromatique. Fraîcheur juste. ***

PICQUE CAILLOU : Le nez est puissant et net, affichant une belle maturité, orange et zeste; bouche assez puissante. Belle longueur. Une grande réussite pour Picque Caillou. **

PONTAC-MONPLAISIR : Bonne maturité. Nez sur les agrumes, bien sûr. Assez vif, avec un bon développement, et une fraîcheur juste. *

ROCHE-LALANDE : Pas mal fait, avec une bonne maturité, une fraîcheur juste, mais il manque de finesse, d'élégance. Est-ce dû à l'élevage ?

ROUILLAC : Le nez est très fin, très élégant. Ce caractère se retrouve avec la bouche, tout en finesse, mais elle manque d'ampleur et de fond (âge des vignes ?). Intéressant.

LE SARTRE : Belle maturité aromatique accompagnée d'un belle puissance. C'est un vin mûr, ample, riche, d'une bonne élégance, avec une longueur intéressante. **

CANTELYS : Pas mal, mais d'une part un peu simple dans l'expression et d'autre part avec un étonnant creux en bouche.

SMITH HAUT-LAFITTE : Dans son style puissant, il offre une belle maturité, un boisé très juste (on a abandonné le style excessif du passé), un fort développement en bouche. Fraîcheur juste. ***

LE THIL COMYE CLARY : Il est, lui moyennement puissant mais joue plutôt la carte de l'élégance. Bonne maturité, bouche soutenue par une bonne fraîcheur. *

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 18:45

Dégustés à Château Pavie le 6 avril 2011

 

LUSSEAU : A la fois très couvert et d’une belle délicatesse. Il est à la fois élégant avec un fruit gourmand. Les tanins sont à peine perceptibles !...Il s’élève au-dessus de sa condition et fera une délicieuse bouteille dans cinq à sept ans. *

CLOS DES LUNELLES : Magnifique fruit myrtille-mûre, à la maturité parfaite, qui lui donne une belle gourmandise. Bouche très délicate et tanins soyeux. Grande réussite. **

MONBOUSQUET : Lui aussi, quoique plus ferme et plus structuré, affiche l’élégance du millésime. On n’y trouve plus comme par le passé ce toasté lourd. La matière est extrêmement séduisante. Tanins de velours. **

PAVIE-DECESSE : Quasiment opaque. Le nez est d’une grande élégance. Il est plus ferme et plus structuré que les précédents, avec un style plus viril, serré et des tanins légèrement massifs.*

BELLEVUE-MONDOTTE : Il allie toutes les qualités : élégance, finesse, puissance, structure. C’est un vin très complet (22hl/ha), avec des tanins soyeux, très riches et très intégrés. Une star du millésime. ***

PAVIE : Si ce n’est pas le plus bavard au nez, on sent dès la mise en bouche que c’est un très grand. Vin d’une structure parfaite, très juste, très vertical. Les tanins sont d’un soyeux extrême. Un vin d’anthologie. ***

MONBOUSQUET BLANC : Malgré la richesse alcoolique (15°)ce vin garde toute sa fraîcheur. Magnifiques arômes de sauvignon, presque « ligériens », plus floraux qu’agrumes, sinon citron et pamplemousse. Un délice. ***

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 18:18

BARRABAQUE « PRESTIGE » : Couleur très marquée. Le nez est très expressif, sur les fruits noirs très mûrs. Bouche ample et charnue avec des tanins très « fronsacais », qui demanderont un peu de temps pour se fondre.

Du GABY : Couleur très dense. Le nez sur la mûre et la framboise. Bouche très ample et charnue, gardant une bonne liquidité. Tanins très soyeux et parfaitement intégrés. **

MOULIN PEY LABRIE : Couleur un peu en dessous de la moyenne du millésime. Le nez s’exprime bien, avec une certaine élégance. La bouche est charnue, serrée, avec des tanins inclus. *

CASSAGNE HAUT-CANON «  LA TRUFFIERE » : très coloré. Nez expressif au fruit gourmand, juteux. La bouche est très serrée avec des tanins légèrement secs.

FONTENIL : Bien couvert, il n’offre pas une expression très immédiate eu nez. Il est cependant remarquablement construit, d’une homogénéité parfaite. Les tanins sont royaux. *

DE CARLMAGNUS : voilà un très joli vin, avec un début, un milieu et une fin, très harmonieux. Bel agencement, charnu, avec des tanins serrés et inclus. *

CHADENNE : Moins puissant sans doute que la moyenne des vins de l’appellation, mais élégant et fin avec des tanins très justes. Bel équilibre. *

HAUT-BALLET : Très concentré, il présente une couleur presque opaque. Joli fruit au nez. Bouche très serrée avec des tanins légèrement saillants. De la puissance qui demandera à se fondre.

DALEM : Beau vin complet : nez élégant, de la profondeur, bouche charnue. Le tout très équilibré et avec une belle classe. Très bons tanins. **

LA DAUPHINE : Il dégage une très belle élégance, avec une densité peut-être moins grande que d’autres. Mais c’est très harmonieux et s’achève par des tanins de très bonne qualité, parfaitement intégrés. **

VILLARS : Très complet : Nez, bouche et structure sont en harmonie. Tanins inclus. Et élégance en prime, cela donne un très beau vin. **

LA RIVIERRE : La couleur est un peu en dessous de la moyenne. Grosse structure en bouche, avec de l’ampleur. Tanins très serrés inclus. Un peu massif mais cohérent. *

L’ARIA DE LA RIVIERRE : Il a pris le meilleur du précédent : plus complet, avec des tanins plus soft et une élégance plus grande. **

LA VIEILLE CURE : hélas goûté trop chaud. Il offre une couleur presque opaque. Nez très expressif, de belle qualité. Bouche pleine, harmonieuse, avec des tanins bien intégrés, au grain velouté. **

MOULIN HAUT-LAROQUE : Très complet, avec une constitution tout à fait réussie. Une sphère parfaite en bouche. Tanins très justes et inclus. Beau vin. **

LES TROIS CROIX : Lui aussi est très complet, harmonieux et expressif. On peut même dire qu’il a de la classe, et des tanins justes, bien inclus. **

HAUT-CARLES : Puissance, densité, structure. Il lui manque une pointe d’élégance pour s’élever au-dessus. Très complet, il est très représentatif des vins du fronsadais les plus réussis. *

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 17:26

L’AMBROISIE : Cette cuvée produite par J.L. Trocard porte bien son nom, bien que goûtée dans de mauvaises conditions (vin trop chaud). Belle couleur profonde. Le nez est joliment et sûrement boisé et les arômes très nets se dégagent avec élégance. Bouche ample et charnue, beaux tanins mûrs et inclus. **

DE CHAMBRUN : Couleur très puissante. Le nez est fortement marqué par les fruits noirs. La bouche est habilement boisée et enveloppante. Tanins séveux. *

LA FLEUR DE BOUARD : Beaucoup de couleur toujours. Un peu retenu au nez, mais on est sur du bel arôme, élégant. Bouche charnue et tanins soyeux, voilà un bel ensemble. *

PERRON LAFLEUR : Egalement goûté trop chaud. Beaucoup de couleur (comme il se doit). Le nez est expressif, très bien travaillé (beau boisé). Bouche ample et homogène, belle réussite. *

GRAND ORMEAU : Bien dans son style, très expansif, extraverti : coloré, nez riche et puissant. Bouche très charnue, tanins très « travaillés ».*

DE VIAUD : Belle couleur dense. Le nez est très qualitatif, élégant et joliment boisé. Bouche très ample et charnue, tanins très soyeux. Très belle bouteille. **

TOURNEFEUILLE : Couleur très dense. Il est impeccablement dans les canons du millésime pour la couleur, le fruit. La bouche ample et les tanins soyeux le complètent, pour un résultat complet. *

JEAN DE GUE : Couleur très forte. Le nez est marqué par un boisé toasté. Bouche ample et charnue et tanins soyeux, donnent un ensemble moderne, homogène, réussi. *

SIAURAC : Couleur très dense. Nez de belle qualité, dans le style du millésime, très mûr, très fruits noirs. Bouche serrée, très charpentée, un peu massive. Les tanins, très serrés sont intégrés. Il aura besoin de quelques années supplémentaires pour se rééquilibrer et fondre ses tanins.

LA SERGUE : Beaucoup de couleur évidemment. Nez classique du millésime, mûr, sur les fruits noirs. La bouche est serrée, mais légèrement massive, avec des tanins très fins et intégrés. Un peu « en force », mais homogène, il faudra attendre huit à dix ans qu’il calme sa fougue. *

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 10:13

Dégustés au Château de Beauregard et au syndicat de l’appellation Pomerol.

 

BEAUREGARD : Beaucoup de couleur. Le nez est d’une grande finesse, beaucoup de charme et d’élégance. La bouche est fine et serrée, avec des tanins soyeux. Grand classique. **

BEAUSOLEIL : Beaucoup de couleur. Le nez est classique du millésime. Bouche très charpentée, serrée. Tanins légèrement massifs. *

BELLEGRAVE : Couleur dense. Le nez dans le style du millésime, mûr, fruits noirs. Bouche serrée, avec des tanins très fins mais un petit peu sévères.

BONALGUE : Proche de Bellegrave dans ses équilibres, avec des tanins un peu plus secs.

BOURGNEUF-VAYRON : Si le nez est élégant, la bouche est serrée et les tanins n’ont pas la finesse des meilleurs.

CANTELAUZE : Couleur moyennement dense. Le nez est élégant, de bonne qualité La bouche n’a pas la subtilité des plus grands. Tanins serrés.

CLINET : Beaucoup de couleur. Le nez est subtil et élégant. Très belle bouche serrée, très soyeuse. Tanins soyeux très abondants. Superbe. ***

CLOS DU BEAU-PERE : Couleur assez dense. Nez très gourmand, élégant. Bouche serrée, avec une profondeur intéressante. Tanins soyeux. *

CLOS DU CLOCHER : Il se montre très mûr, très dense, avec une certaine classe. Bouche bien construite mais tanins anguleux.

CLOS RENE : Couleur inférieure à la moyenne. Nez très expressif et élégant. La bouche est serrée, assez dense, structurée. Les tanins bien intégrés lui assurent un bon développement et un vieillissement harmonieux. **

FAYAT : Très noir. Le nez est marqué par un boisé luxueux. Bouche charnue, très enveloppante, très travaillée. Tanins intégrés au grain soyeux. *

FERRAND : Couleur inférieure à la moyenne. Le nez est agréable, expressif. Bouche moyennement dense, tanins très fins. Se boira dans les dix ans.

FEYTIT-CLINET : Très dense. Le nez est de qualité, joliment boisé. Bouche à la structure serrée, tanins très fins. *

FRANC-MAILLET : Très cohérent. Couleur forte, nez expressif, justement boisé ; bouche dense et puissante, tanins très fins. Bien. **

GAZIN : Un peu plus ferme, mais une expression aromatique exceptionnelle de classe, de profondeur. Tanins totalement intégrés. Très beau vin. ***

GOMBAUDE-GUILLOT : Bonne couleur. Le nez est assez élégant. La bouche a de la présence, mais les tanins sont secs (boisé inadapté).

GUILLOT : Très forte couleur. Le nez est élégant et profond. Bouche ample et charnue. Tanins très fins et bien intégrés. **

HAUT-FERRAND : Couleur assez dense. Nez élégant et expressif. La bouche est moyennement dense mais très cohérente. Tanins très fins et bien inclus. Se boira dans les 10 ans. *

LA CABANNE : Très coloré. Le nez est dans le ton du millésime, tout en subtilité. Bouche serrée, inhabituelle ici, avec des tanins légèrement fermes. *

LA CONSEILLANTE : Tout à fait emblématique de son style : impeccablement classique. La couleur est moins couverte que la moyenne. Nez délicieusement subtil, charmeur et élégant. La bouche est sensuelle, profonde. Tanins de grande classe. Classiquissime ! ***

LA CROIX : Très noir, très mûr, dans le canon du millésime. Bouche fortement structurée, tanins serrés.

LA CROIX DE GAY : Tout à fait dans le style des Pomerols 2010. Il a la subtilité et la finesse de ses meilleures réussites. Tanins très serrés, merveilleusement soyeux. ***

LA CROIX DU CASSE : Très noir. Joli nez finement boisé. Bouche ample et charnue avec des tanins soyeux bien inclus. *

LA POINTE : Beaucoup de couleur. Le nez est un peu trop boisé avec un toasté marque. Bouche fine et élégante mais les tanins sont légèrement en excès. *

LE BON PASTEUR : Couleur dense. Il a le nez élégant et subtil des grands pomerols de cette année. Bouche parfaitement construite. Tanins soyeux. **

LE CAILLOU : Couleur dense. Le nez est moyennement expressif. Tout cela n’est pas très élégant et reste basique.

LE CHEMIN : Couleur dense. Le nez est tout à fait élégant et subtil, ce que l’on peut attendre de ce millésime à Pomerol. Bouche moyennement chargée mais serrée, avec des tanins soyeux. **

LE GAY : Couleur inférieure à la moyenne. Le nez a plus d’élégance que Montviel (autre propriété de Catherine Péré-Vergé), avec une bonne profondeur. Bouche serrée aux tanins très fins. *

MAZEYRES : Couleur profonde. Le nez est de bonne qualité, net, justement boisé. Bouche ample et charnue avec des tanins de qualité, parfaitement intégrés. *

MONTVIEL : Bonne couleur. Le nez est de bonne qualité. Bouche bien construite, charpentée, avec des tanins très fins. *

PETIT VILLAGE : Beaucoup de couleur. Comme La Pointe il est légèrement massif. Les tanins sont certes d’un grain soyeux, mais ils sont un tout petit peu en excès. *

ROUGET : Très belle couleur. Nez brillant, très élégant. Bouche bien construite, charnue et charmeuse, avec des tanins très fins et intégrés. **

SALES : Dans un tel millésime, Sales trouve la puissance et la générosité qui lui manquent parfois. Bien coloré, avec un nez expressif et élégant. La bouche trouve une bonne densité et des tanins très fins, bien inclus. *

TAILLEFER : Couleur assez dense. Nez de bonne expression. Bouche harmonieuse à l’équilibre « naturel », charnue. Tanins veloutés et intégrés. *

VRAY CROIX DE GAY : Comme les autre vins du même propriétaire, la Baronne Guichard (Le Prieuré à Saint-Emilion et Siaurac en Lalande-Pomerol) on a des vins riches, amples, fortement construits, mais un peu massifs, et qui cachent trop l’élégance de leurs terroirs.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 17:53

Dégustés au Château La Couspaude et au château Villemaurine le 6 avril 2010

BALESTARD LA TONNELLE : Forte couleur. Le nez est très expressif, net, avec une bonne prise de bois. Bouche ample, tanins très veloutés. *

BEAU-SEJOUR-BECOT : la couleur frise l’opacité. Le nez est de très belle qualité, élégant. Bouche charnue, ample. Les tanins sont veloutés et l’ensemble est bâti pour une longue garde. **

BELLEFONT-BELCIER : Enorme couleur. Nez très élégant, expressif. Bouche puissante, charnue et très beaux tanins finaux, très inclus.

BERGAT : Très coloré. Le nez est qualitatif. Bouche ample et harmonieuse, manque un peu de développement vertical pour accéder au stade supérieur. Tanins bien intégrés. *

BERLIQUET : Enorme couleur. Le nez est très fin, avec de fines notes de mûre, et une légère torréfaction. Bouche très veloutée, aux tanins soyeux parfaitement inclus. Le meilleur Berliquet jamais dégusté. **

CADET-PIOLA : Noir d’encre. Nez très cassis. Bouche charnue, et assez harmonieuse avec des tanins très inclus. *

CANON LA GAFFELIERE : Couleur très profonde. Le bois est sensible au nez, un peu en excès. La bouche offre un profil plus classique qu’à l’accoutumé, avec un peu moins de puissance et d’extraction. Recherche d’élégance. *

CAP DE MOURLIN : Très sombre, lui aussi. Nez très expressif où se mêlent fruits noirs, cerise bigarreau. Bouche complète et tanins veloutés. Belle réussite. *

CHAUVIN : Beaucoup de couleur, bien sûr. Le nez est fin et élégant, au-delà des simples fruits noirs. Bouche très serrée, avec des tanins riches et très fins. *

CLOS DE JACOBINS : Beaucoup de couleur. Le nez est très mûr, avec une touche de cachou. Bouche très dense, charnue, aux tanins très riches mais bien intégrés. **

CLOS SAINT-MARTIN : Très sombre. Nez magnifique de richesse, de complexité. La bouche est d’une très forte densité, mais sans aucune lourdeur, intégrant jusqu’au bout des tanins énormes et cependant d’un velouté inoubliable. Cette très petite propriété (moins d’un ha) est vinifiée en « vinification intégrale », c'est-à-dire fermentation et élevage en barriques, sans passer par des cuves de fermentation. Le résultat est, ici,  probant. ***

CORBIN : Dans un style très différent du Clos Saint-Martin, Corbin exprime une grande finesse, une grande élégance. La bouche propose un équilibre classique, droit, élancé, qui n’exclue pas la densité, très réussi. **

CORBIN-MICHOTTE : Ici aussi on évite les excès, de couleur, d’extraction, de tanins. Pourtant quel équilibre et quelle finesse. Tanins très purs. **

COUVENT DES JACOBINS : Beaucoup de couleur bien sûr. Nez mûr, avec une certaine élégance. Bouche dense et structurée, avec des tanins soyeux en finale. *

DASSAULT : Très sombre. Le nez est assez expressif. On n’est pas dans la grande noblesse, mais c’est tout de même très beau. La bouche est très harmonieuse, sur une structure affirmée. Beaux tanins pour le meilleur Dassault jamais goûté. *

DESTIEUX : Vin très harmonieux, bien en place de l’attaque jusqu’aux tanins. C’est le meilleur Destieux jamais goûté. *

FAURIE DE SOUCHARD : Noir et extrait. Le nez est expressif et intéressant, mais la bouche est submergée par des tanins surabondants.

FIGEAC : Le nez est plus sévère que chez ses voisins. On retrouve la myrtille dominante. La bouche propose une admirable buvabilité, sans lourdeur, et de très beaux tanins soyeux. Un modèle de classicisme. ***

FLEUR CARDINALE : Vin de grand équilibre, vinification très juste, avec juste ce qu’il faut de densité, de structure, pour que le résultat soit très élégant. **

FONPLEGADE : De type très extrait, très sombre. La bouche est assez dense, mais les tanins sont en excès, malgré leur grain soyeux. Sécheresse finale.

FONROQUE : (agriculture biologique) Couleur très profonde. Nez assez expressif. Bouche solide et bien construite, avec une bonne liquidité. Les tanins sont un peu fermes. *

CLOS FOURTET : Légèrement moins chargé en couleur. Le nez est très expressif et élégant. La bouche allie densité et liquidité, à une structure très serrée. Tanins soyeux. ***

FRANC MAYNE : Enorme couleur. Le nez est très net, explosif. Bouche très serrée qui s’achève sur des tanins massifs surabondants. Tout en puissance.

GRAND CORBIN : Dense, presque noir. Nez très mûr, une touche de cachou. Bouche dense et serrée, avec des tanins légèrement massifs. *

GRAND CORBIN DESPAGNE : Très dense, grenat sombre. Le nez est très mûr, fruits noirs, bigarreau, une touche de cachou. Bouche très ample, charnue. Tanins abondants mais parfaitement inclus. **

GRAND MAYNE : Couleur très dense. Le nez est marqué par un boisé très prononcé, qui n’ajoute pas à l’élégance. Bouche assez liquide qui s’achève par des tanins secs.

GRAND PONTET : Beaucoup de couleur ici aussi. Nez très élégant et complexe, à la maturité parfaite. Bouche très charnue, avec cependant une bonne liquidité. Vin très réussi, jusqu’aux tanins veloutés. **

GUADET : Beaucoup de couleur, dans le ton du millésime. Nez expressif, élégant. Bouche ample et charnue, avec un léger essoufflement sur la fin, ce qui fait ressortir les tanins, légèrement secs. *

HAUT-CORBIN : Du même style massif, sombre, dense, il offre un peu plus de profondeur en bouche, mais avec des tanins un peu secs.

HAUT-SARPE : Couleur très forte. Le nez est très expressif, bien dégagé. La bouche est pleine et fraîche mais les tanins sont, ici aussi, un peu en excès.

L’ARROSEE : Couleur très dense. Le nez est très élégant, pur et complexe. Bouche superbement dessinée, avec une grande profondeur et des tanins particulièrement soyeux. Il fera date dans la propriété. ***

LA CLOTTE : Belle couleur. Le nez est bien dégagé et élégant. Bouche bien construite, harmonieuse. Tanins de très bonne qualité. Beau vin. *

LA COUSPAUDE : comme toujours, très coloré. Le nez est très juteux, sur de beaux fruits noirs, légèrement toasté. Bouche veloutée très agréable, avec des tanins abondants mais très fins. *

LA DOMINIQUE : Beaucoup de couleur. Le nez est puissant, très fruits noirs. Bouche charnue et structurée, sur de beaux tanins de grande classe. Très belle réussite. **

LA GAFFELIERE : Très belle harmonie pour ce vin très coloré, au nez noble. La bouche est charnue, ample et les tanins sont extrêmement justes, bien intégrés. Magnifique. ***

LANIOTTE SAINT-EMILION : Couleur très dense. Nez marque par le bois, pas très heureux. Bouche de bonne construction mais les tanins sont un peu massifs. Il faudra le revoir en fin d’élevage.

LAROQUE : Couleur ad hoc. Nez de belle qualité, mûr à point. Bouche qui donne une impression de puissance, de force massive, avec des tanins très serrés.

LAROZE : Couleur très dense. Le nez est très élégant, pur. Bouche charnue, avec une bonne liquidité et des tanins bien intégrés, soyeux. Le meilleur Laroze jamais dégusté. **

LA SERRE : Belle couleur très profonde. Nez fin, élégant, expressif. Cela se confirme en bouche avec une liquidité agréable et des tanins bien intégrés. *

LA TOUR FIGEAC : Couleur légèrement en dessous de la moyenne. Le nez est pur et élégant. Bouche harmonieuse, tanins soyeux. Un beau classique. **

LARMANDE : Enorme couleur. Le nez est finement boisé. Bouche assez massive, où la puissance domine l’élégance. Forte présence tannique.

LARCIS-DUCASSE : Très coloré. Le nez est de très grande qualité, très juste, tout en élégance. La bouche garde une bonne liquidité, de l’ampleur, du velours, et des tanins parfaitement inclus. Grande bouteille. ***

LES GRANDES MURAILLES : Très sombre. Cette unité a le même propriétaire que le Clos Saint-Martin. Si le résultat est également bon, on n’y retrouve ni la densité, ni la richesse aromatique, ni la complexité en bouche de son voisin. *

LE PRIEURE : Couleur très dense. Nez très représentatif du millésime. Ensemble un peu austère, puissant, serré, mais à qui il manque un peu de profondeur. Tanins très serrés, virils.

MOULIN DU CADET : Couleur sans excès. Le nez s’exprime totalement, sur un fruit très pur. Bouche harmonieuse, pour ce vin très juste, qui offre une bonne profondeur et des tanins de belle qualité. *

PAVIE-MACQUIN : Très coloré. Nez élégant et noble. On ne retrouve pas l’équilibre des précédents PM, avec des tanins très légèrement secs. *

RIPEAU : Couleur très dense. Le nez est dans les standards du millésime. La bouche est assez massive avec des tanins desséchants. Manque de grâce.

SAINT GEORGES-CÔTE-PAVIE : Couleur très dense. Le nez est élégant et riche, expressif. Bouche serrée, légèrement massive, aux tanins intégrés. *

SOUTARD : très sombre. Nez très élégant, finement boisé. La bouche est très serrée, avec une bonne verticalité et des tanins soyeux. Le plus convaincant des trois propriétés des assurances La Mondiale (Cadet-Piola, Larmande et Soutard) **

TROPLONG-MONDOT : Bien dans son style, riche, puissant, très couvert, dense. Il est toutefois parfaitement équilibré, avec des tanins énormes mais tout à fait intégrés. ***

TROTTEVIEILLE : Nettement moins corsé que Troplong-Mondot, c’est une franche opposition de styles. Le nez est très noble, très pur, bien dégagé. C’est un équilibre très classique que l’on retrouve en bouche, avec des tanins soyeux et inclus. **

VILLEMAURINE : Couleur dense. Nez complexe, finement élégant. Bouche massive, très structurée, avec des tanins serrés. *

YON-FIGEAC : Couleur dense mais légèrement au-dessous de la moyenne. Nez très mûr, avec sa note de cachou. La bouche est trop massive, avec des tanins desséchants, pour laisser s’exprimer de l’élégance.

 

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 23:54

FONREAUD : Couleur moyenne +. Le nez est marqué par la prise de bois mais cela reste raisonnable. Bouche assez dense, avec de bons tanins.

FOURCAS-DUPRE : Couleur exceptionnelle pour ce cru. Le nez est très élégant et complexe. La bouche est très charnue, avec de la profondeur et une structure qui lui permettra d’affronter le temps. C’est le meilleur Fourcas-Dupré que j’aie dégusté. **

FOURCAS-HOSTEIN : Beaucoup de couleur également. Les profils de la bouche et du nez le situent dans les bonnes réussites du château. Complet, dense, sans en occulter l’élégance. *

SARANSOT-DUPRE : Belle composition dense, élégante, structurée, avec des tanins riches et d’un grain très fin. **

LIOUNER : Le nez est moins élégant mais la bouche est bien dessinée. Il y a du volume et des tanins de qualité. *

REVERDI : Dense, riche, ample, mais moins élégant, voire légèrement rustique. C’est cependant une bonne « bouteille du dimanche ».

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 23:41

BASTOR-LAMONTAGNE : Joli nez de clémentine, d’angélique confite. La bouche a une bonne liqueur, tendue par une acidité bienvenue. Le meilleur Bastor jamais dégusté. *

FARGUES : Notes de clémentine, mandarine, caramel au lait. Bon botrytis, bouche riche et bon équilibre. Beau vin. **

LAMOTHE-GUIGNARD : Ecorce d’orange confite, marmelade d’orange amère. Bon botrytis, belle tenue. **

LAMOTHE-DESPUJOLS : Angélique, pamplemousse, cédrat. Bon botrytis, bonne liqueur. **

ROMER : Lui aussi est sur l’angélique confite, le caramel, un peu de menthol. Bouche bien botrytisée et équilibrée. *

De MALLE : Le SO2 est sensible. On est sur des arômes d’agrumes confits et de caramel. Belle liqueur, avec une acidité qui équilibre bien la bouche. *

CAILLOU : Très mandarine, orange confite. Liqueur assez riche, Bien botrytisé. *

NAIRAC : Notes très pures, citronnées, puis cédrat, clémentine. Beau botrytis et acidité rafraîchissante. **

BROUSTET : Très beaux arômes d’orange confite, d’écorce, de kumquat. Bouche riche et équilibrée. Le meilleur Broustet jamais dégusté. **

FILHOT : Le nez est de belle classe, élégant et riche, sur des notes d’angéliques, mandarine, et fines notes citronnées. Beau botrytis, équilibré par une acidité qui évite toute lourdeur. **

D’ARCHE : Egalement très beau, avec les mêmes notes très fines d’agrumes, clémentine, orange, citron. Belle liqueur, avec le « pointu » qui lui sied. **

DOISY-VEDRINES : Elégant, avec une touche de menthol sur les agrumes. Belle liqueur sans lourdeur. **

DOISY-DAËNE : Plus pointu que la majorité, tellement Barsac dans son équilibre. Jolis arômes de tilleul, clémentine. Et un équilibre aérien…**

MYRAT : Sa palette aromatique est moins large qu’ailleurs. Onest recentré sur les agrumes confits. Bon botrytis. *

SIGALAS-RABAUD : Superbe palette aromatique, d’une grande élégance, de la classe, et un équilibre parfait. **

RABAUD-PROMIS : Plus riche en liqueur que son voisin, mais d’une moins grande élégance. Un peu de caramel en plus. Assez riche en sucre. *

RIEUSSEC : Très réussi, avec, au nez une large palette aromatique, une liqueur sans lourdeur, et une grande élégance, apportée par une juste acidité. ***

GUIRAUD : Une belle palette aromatique, sur le caramel au lait, les agrumes confits, l’écorce d’orange. La liqueur semble un peu plus légère mais c’est dû à l’équilibre remarquable de ce vin. Il me semble que Guiraud, souvent très riche, gagne ces dernières années en élégance. ***

SUDUIRAUT : la palette navigue sur les notes d’agrumes, mais aussi une touche d’amande. Bonne liqueur sans lourdeur. ***

COUTET : Vigueur et richesse sans lourdeur, il est plus classique dans ses arômes, surtout d’agrumes (tous) et une touche d’angélique. ***

RAYNE VIGNEAU : Belle palette aromatique pour ce vin bien équilibré, mais cela me semble légèrement moins précis, moins élégant que d’autres. **

CLOS HAUT-PEYRAGUEY : Splendide équilibre sans lourdeur. Très beau botrytis avec des notes de clémentine, de cédrat surtout. Délicieusement équilibré. ***

LAFAURIE-PEYRAGUEY : Il a lui aussi cette envolée aérienne qui arrache la liqueur de son sucre. Belles notes de pamplemousse, orange, angélique. ***

LA TOUR BLANCHE : Même style mais encore plus élégant peut-être, sur un équilibre au rasoir, avec une grande liqueur. ***

 

UN GRAND MILLESIME, les vins présentent presque tous un très belle expression aromatique, large, diversifiée, et un beau botrytis. De plus, l’acidité est plutôt élevée, ce qui donne aux vins un équilibre somptueux.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 22:35

GREYSAC : Couleur moyenne +. Nez expose un joli fruit, fin. Bouche bien constituée, de densité et structure moyennes. Plaisant, mais somme toute assez facile, il sera délicieux dans 5 ans.

LA TOUR DE BY : même couleur moyenne. Légèrement boisé, le nez est plus élégant et complexe que celui de Greysac. La bouche offre une chair appétissante, gourmande, et des tanins très fins. Joli vin souple, qui se dégustera avec plaisir dès 2015.

FONTIS : Belle couleur. Nez très marqué par le cabernet sauvignon. La bouche est assez puissante et les tanins vigoureux demanderont un peu de patience…

LES BROUSTERAS : Bonne couleur. Le nez est assez puissant, vineux, monolithique. Bouche serrée, avec des tanins également très vigoureux.

L’ARGENTEYRE : Belle couleur profonde. Une certaine élégance s’en dégage. La bouche offre à la fois de la chair, de la structure et des tanins intégrés. *

LA BRANNE : Couleur profonde, violacée. Le nez a de l’élégance, avec une touche boisée bien maîtrisée. Bouche charnue, ample, avec des tanins fins. Bon ensemble. *

LA CARDONNE :Belle couleur. Le nez est certes puissant et avenant, mais la bouche est un peu alcooleuse. L’ensemble manque de grâce, avec des tanins un peu brutaux.

CASTERA : Beaucoup de couleur. Le nez est finement boisé. La bouche ample et charnue s’achève sur de bons tanins. L’ensemble est harmonieux, et mérite attention. *

D’ESCURAC : Très coloré et fortement boisé. La bouche est assez charnue mais les tanins du bois sont desséchants en fin de bouche.

FLEUR LA MOTHE : Couleur puissante. L’ensemble est bien ajusté, entre le bois, la matière, la structure. Tanins fins. *

LES GRANDS CHENES : Beaucoup de tout, couleur, densité, tanins. Mais l’ensemble manque un peu de finesse.

GRIVIERE : très coloré. La bouche ade la densité mais les tanins, abondants, sont un peu secs.

LABADIE : Malgré le boisé légèrement envahissant, il offre une certaine élégance, de la finesse autour du charnu, et les tanins sont mûrs et fins. *

LOUDENNE : Très uni, cohérent, harmonieux avec une bonne matière et des tanins très fins. Joli vin.*

LOUSTEAUNEUF : Très plein. Plus riche qu’élégant. Le grain des tanins laisse à penser à une jolie bouteille classique dans 5 à 10 ans. *

NOAILLAC : Très cohérent, bien construit, et tanins fins. Une valeur sûre. *

ORMES SORBET : Fortement construit : couleur, puissance et richesse tannique. Fera une bonne bouteille classique dans 5 à 10 ans. *

PATACHE D’AUX : Joli vin complet, ample, riche, avec des tanins fins et bien intégrés. Ici aussi, c’est une valeur sûre. *

POITEVIN : Même si la matière est intéressante et l’ensemble cohérent, l’usage du bois est un peu excessif : il couvre le fruit et risque d’apporter des tanins secs en bout d’élevage.

PREUILLAC : Bon équilibre général, avec de la matière, un bon équilibre, des tanins fins, un boisé juste. Un vin qui ne décevra pas. *

RAMAFORT : Il manque sérieusement de finesse, avec un mélange de fruits noirs et de bois, une bouche massive et des tanins qui débordent.

ROLLAN DE BY : Le complexe fruits noirs mûres-myrtilles est bien présent, habillé d’un boisé luxueux. La bouche est ample, pleine, et les tanins très travaillés, sont comme gommés…Une présentation haute couture, pour un vin très habilement flatteur. *

TOUR HAUT-CAUSSAN : Un vin juste. Belle matière, de la densité, mais de l’élégance, et des tanins au grain très fin. Une jolie bouteille. **

VIEUX CHÂTEAU LANDON : Ici aussi un vin réussi. L’extraction y est juste, la prise de bois correcte et les tanins fins et bien intégrés. *

VIEUX ROBIN BOIS DE LUNIER : Bénéficie lui aussi de bons choix techniques. Vin bien dessiné, avec de l’élégance, une bonne composition. Bien équilibré, il fera une bonne bouteille d’ici 5 à 10 ans. **

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article