Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 23:41

CHASSE SPLEEN : Bonne couleur dense. Nez très élégant, complexe. Bouche charnue et structurée, équilibrée. Tanins abondants et d’un joli grain. *

MAUCAILLOU : Belle couleur. Le nez exprime une grande élégance, rare chez Maucaillou. La bouche est superbe d’équilibre, de profondeur, d’élégance. Sans doute jamais à ce niveau d’élégance. **

POUJEAUX : Couleur dense. Le nez est moins séduisant que Maucaillou, mais très cabernet. La bouche est très ramassée, avec une structure immense, juste. Excellents tanins. **

ANTHONIC : Beaucoup de couleur. Nez noble et raffiné. Bouche ample, charnue, armée de beaux tanins soyeux. Très belle réussite. **

DUTRUCH-GRAND-POUJEAUX : Beaucoup de couleur. Il est d’un style identique aux autres vins de la zone de Grand-Poujeaux mais un ton au-dessous au niveau de la concentration, de l’ambition. Jolie bouteille cependant pour dans 7 ans. *

GRESSIER-GRAND-POUJEAUX : un peu plus sévère que les autres, avec une légère amertume des tanins. Cependant l’ensemble est complet et homogène. *

MALMAISON : Luxueusement fait. Très coloré, boisé de luxe. Le vin est très homogène mais il lui manque un terroir de meilleure qualité. *

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 23:21

BEAUMONT : Belle couleur très dense. Nez très fruits noirs, dans le caractère du millésime. De la matière, tanins fins, assez serrés. Bien.

BELGRAVE : Couleur dense. Le nez n’est pas très puissant ni très complexe mais il est de belle qualité quand même. Bonne concentration en bouche, homogénéité, avec d’excellents tanins soyeux. *

CANTEMERLE : Très dense de couleur. Nez finement boisé, de belle qualité, avec élégance.  Bouche bien constituée, autour d’une bonne structure et de tanins soyeux. **

CITRAN : Très belle couleur, très profonde. Le nez est très joliment boisé, qui dégage de l’élégance, avec des notes florales un plus des petits fruits noirs classiques. Bouche très serrée, avec des tanins de qualité. Peut-être le meilleur Citran que j’ai dégusté. *

COUFRAN : Le nez est très séduisant, charmeur. Cela se confirme en bouche, qui est charnue, avec de beaux tanins veloutés. Très plaisant.

CAMENSAC : Peut-être un peu moins couvert que les précédents et que la moyenne du millésime. La bouche est moins charnue également, moins harmonieuse. L’expression est plus simple. Tanins soyeux mais légèrement secs.

LAMARQUE : Très coloré comme toujours. Le nez est cependant moins (ou mieux) boisé qu’à l’habitude. La bouche est dense avec des tanins abondants et serrés. Un très bon Lamarque.

LA LAGUNE : Bonne couleur. Nez finement boisé, très élégant. Bouche harmonieuse, élégante, classique dans son équilibre parfait. Tanins de classe. **

LA TOUR CARNET : Ici aussi on a abandonné les excès de bois et d’extraction pour un vin juste : Couleur forte, nez très cabernet, sur les fruits noirs. Impression d’élégance avec des tanins bien inclus. Le meilleur La Tour Carnet jamais dégusté. *

MALESCASSE : Lui aussi est le meilleur vin du domaine jamais dégusté. On y a abandonné les excès d’extraction et de boisé pour une vinification plus juste. Réussi, il franchira le temps.

D’AGASSAC : Joli vin, s’appuyant sur une belle matière, justement vinifiée, avec un gros savoir-faire. Tanins bien inclus, fins. **

ANDRON : Belle couleur. Le nez est élégant, fin, joliment boisé. Bouche serrée, charnue, avec de très fins tanins. **

ARNAULD : Bien constitué, complet. On y a cependant moins de finesse. Un peu plus rustique, mais bien vinifié.

BALAC : Couleur moyenne pour le millésime. Corps moyen et tanins secs. Manque de définition et de travail sur la finesse.

BEL-AIR : Couleur dense. Le nez est élégant et fin, bien boisé. Bouche serrée, très fortement structurée, aux tanins abondants mais bien inclus. Vin sérieux. **

BELLE-VUE : Couleur dense. Le nez est luxueusement boisé. Bouche ample, aux tanins très adoucis. Beau travail. **

BEL ORME TRONQUOY DE LALANDE : très joli vin, élégant et homogène, d’un beau classicisme. Tanins civilisés et bien inclus. **

De BRAUDE : Ensemble cohérent. On regrettera les tanins finaux qui sont cependant un peu végétaux, ce qui déséquilibre le vin.

CHARMAIL : Bien constitué, il bénéficie d’une élégance au-dessus de la moyenne. Belle structure et tanins de qualité. **

CLEMENT-PICHON : Il y a de la matière, du vin mais l’échantillon goûté présente une curieuse expression aromatique, peu élégante.

DUTHIL : Joli vin, facile, charmeur, sans doute prêt à boire dans 3 à 5 ans, tendre, rond, avec de jolis tanins fins. Ambition moins grande, mais réussi. *

HANTEILLAN : Joli vin, avec du fruit, charmeur, à la densité moyenne. Bons tanins, vite prêt à boire.

HOURTIN-DUCASSE : Joli vin complet, élégant et bien construit. Tanins fins. A boire dans 5 à 10 ans. *

MAUCAMPS : Couleur profonde. Ensemble de belle homogénéité, bien construit, dégageant une belle élégance. Se termine par de bons tanins. Joli vin. **

PEYRABON : Beau vin solide et complet. De la matière et des tanins fermes mais inclus. **

PEYRAT-FOURTHON : Très coloré. Le nez est luxueusement boisé. Bouche très travaillée, avec certainement la fermentation malo-lactique en barrique, tant les tanins semblent gommés. *

SENEJAC : belle couleur. Le nez est expressif, autour d’un fruité net. Le boisé est juste. Bouche assez dense, avec de bons tanins. Bon dans 5 à 7 ans.

VILLEGEORGE : Coloré, à la bouche dense, il a cependant des tanins un peu  astringents, ce qui le rend austère, et lui enlève de l’élégance.

SAINT-PAUL : Coloré, dense. Le nez présente un joli fruit bien « habillé » d’un boisé juste. Bouche bien construite, et tanins bien inclus. *

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 21:53

ORMES DE PEZ : Beaucoup de charme dans ce vin, avec un fruit bien dégagé, et une bouche moyennement dense. Tanins très soyeux, pour un vin de plaisir, très classique dans sa forme. Donnons-lui 10 ans. *

COS LABORY : Affichant la belle couleur dense du millésime, il a lui aussi un nez expressif et charmeur. La bouche offre un équilibre très juste, avec une densité un peu au-dessous des plus grands. Mais cet équilibre lui assure un avenir sans faille. *

De PEZ : La couleur est ici très dense. Le nez est très élégant et très noble. Cette belle impression se confirme en bouche : vin très complet, élégant, avec des tanins de classe. **

LAFON-ROCHET : Couleur dans le standard du millésime. Le nez est relativement discret, mais d’une élégance nette. La bouche est de densité moyenne (comme Ormes de Pez et Cos-Labory), mais de belle classe. Les tanins sont soyeux et bien inclus. *

PHELAN-SEGUR : Beaucoup de couleur. Le nez est élégant et moins typé cabernet (normal : il est composé de 51 % cabernet et 49 % merlot). La bouche est moyennement dense, mais bien construite. Tanins abondants, fins, riches, bien inclus. *

L’ARGILUS DU ROY : Belle couleur. Le nez est finement boisé, sur la mûre, myrtille. Bouche bien construite, avec des tanins soyeux. *

LE BOSCQ : Très civilisé de bout en bout, élégant et fin, avec des tanins bien inclus. Une jolie bouteille classique, qu’on appréciera dans 7 ans.

CLAUZET : Bonne couleur. Le nez est classique, mais il présente une certaine fermeté en bouche, avec une forte structure, et des tanins fins.

LE CROCK : Belle couleur très dense. Le nez est précis, assez élégant. Bouche concentrée et structurée. Tanins fins, inclus. **

DOMEYNE : de bonne construction, il est cependant un niveau au deoous pour ses ambitions. C’est bien fait, plaisant, et se goûtera dans cinq à sept ans.

LILIAN-LADOUYS : Bonne matière, mais outrageusement boisée/maquillée. Halte aux barriques chauffées. Notes toastées écœurantes.

PETIT BOCQ : Beaucoup de couleur. Le nez est net, sur les petits fruits noirs. Bouche assez ample, avec une structure abondante et des tanins très fins. *

SERILHAN : Très forte couleur. Le nez est très élégant, et justement boisé. Bouche ample, puissante, bien structurée. Tanins de grande qualité. (Bon travail de M. Hubert de Boüard, consultant) **

TOUR DE PEZ : Bonne couleur. Le nez moyennement raffiné, mais la bouche est très harmonieuse dans son équilibre. Ce n’est pas grand, mais c’est intéressant. Sera bon à déguster dans 5 à 10 ans. *

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 21:51

Dégustés au château Branaire-Ducru le 5 avril 2010

 

BATAILLEY : Couleur normalement dense. Le nez est un peu sévère, monolithique. Cette impression se retrouve en bouche, pourtant homogène et réussie. Il lui manque juste une pointe d’élégance pour passer au-dessus. Les tanins sont soyeux. *

CLERC-MILON : Puissamment coloré. Le nez est expressif, assez élégant. La bouche assemble puissance et structure serrée. Tanins soyeux. *

CROIZET-BAGES : Couleur dense. Le nez est extrêmement marqué par le cabernet bien mûr. Bouche charnue, veloutée, avec des tanins très fins. Le meilleur Croizet-Bages jamais dégusté ? **

D’ARMAILHAC : Couleur dense. Le nez est plein, élégant, racé. La bouche ample, structurée, profonde. Tanins au grain velouté. **

GRAND PUY DUCASSE : Couleur très chargée. Le nez est marqué par un boisé toasté, qui couvre le fruit. La bouche est structurée et puissante, mais cela manque d’élégance, de profondeur. C’est aussi le cas des tanins, qui manquent aussi de grâce.

GRAND PUY LACOSTE : Couleur très profonde, presque opaque. Le nez est un peu monolithique, très cabernet, un rien austère. Ainsi, la bouche est un peu massive, mais les tanins sont soyeux. Tout cela se polira avec une dizaine d’années. **

HAUT-BAGES-LIBERAL : Très coloré lui aussi. Si le nez est tout petit peu marqué par un bois un peu trop chauffé, il est agréable en bouche, charnu, avec ses bons tanins veloutés en finale. *

LYNCH-BAGES : Beaucoup de couleur, on frise l’opacité complète. Le nez est très mûre-myrtille-cassis, très cabernet, mais avec de très belles notes aériennes en plus. La bouche est très puissante, dense, structurée. Il s’achève avec d’excellents tanins soyeux. Il est taillé pour affronter le temps. ***

LYNCH-MOUSSAS : Presque aussi coloré que Lynch-Bages. Un peu de poivron au nez, un peu simple. Bouche plutôt austère, mais avec des tanins fins, bien inclus dans le vin. *

PICHON BARON LONGUEVILLE : La couleur va de soi, immense. Le nez est un surplus d’élégance, et la bouche est dense et structurée. Tanins très fins, vin viril. **

PICHON COMTESSE LALANDE : Très coloré également, mais de façon plus classique, Il est bien sûr une version plus séduisante que son voisin. Le nez et la bouche sont plus séduisants, avec du velouté, jusqu’aux tanins. Délicieux. ***

Dégustés au château d’Agassac le 5 avril 2010

FLEUR PEYRABON : Belle couleur, au niveau des grands crus classés. Très joli nez, élégant. La bouche est ample, juteuse, bien structurée et s’achève sur des tanins très fins. Il me rappelle deux autres vins de « la deuxième ligne » légèrement à l’intérieur des terres, Lagrange et Talbot, à l’expression séduisante. *

FONBADET : Lui aussi est fin et élégant. Il manque d’un peu de puissance pour rivaliser. Fin et élégant, il s’appréciera dans 7 à 10 ans.

TOUR SIEUJAN : Moins précis que les deux bourgeois précédents. Les tanins sont un peu végétaux.

 

 

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 21:15

Dégustés au château Branaire-Ducru le 5 avril 2010

 

BEYCHEVELLE : Couleur dense. Le nez est élégant, très cabernet. La bouche affiche une belle puissance, du volume, et des tanins bien ajustés. *

BRANAIRE-DUCRU : Encore plus dense de couleur. Le nez est très élégant, élancé, complexe. En bouche il se développe longuement, avec complexité. Beaux tanins soyeux. **

GRUAUD-LAROSE : Belle couleur d’un grenat « naturel ». Le nez est très pur, racé. G-L rappelle a bon escient son classement par un surplus d’élégance. Bouche très bien composée, charnue, verticale. C’est du grand classique médocain. **

LAGRANGE : Comme à Gruaud, la couleur n’atteint pas le « dark blue ». Le nez est superbement expressif, très élégant, moins noble que Gruaud, plus gourmand. La bouche est dense mais élancée. Tanins de haute qualité. **

LANGOA-BARTON : Si l’ensemble est cohérent et élégant, Langoa manque d’un peu de complexité pour atteindre la classe au-dessus. Il est cependant très plaisant, et, avec ces jolis tanins soyeux, fera une bonne bouteille. *

LEOVILLE-BARTON : Très sombre, presque opaque. Le nez est extrêmement élégant, séduisant, raffiné. La bouche est également très typique de Léoville-Barton, racée et élégante, avec cette séduction très prenante. Beaux tanins soyeux. **

LEOVILLE-POYFERRE : Très sombre, dense, au-delà de ce que donne le château habituellement. Nez d’une élégance à la fois très noble et très classique dans son style. La bouche est un modèle de construction, allongée, pleine, avec des tanins soyeux. ***

GLORIA : Belle couleur, profonde comme il se doit. Le fruit est dévastateur, très séduisant. La bouche a de la tenue, de l’ampleur mais les tanins sont un peu fermes. *

SAINT-PIERRE : Couleur très extraite, proche de l’opacité. Le nez est très cabernet, séveux. La bouche est très serrée, verticale, un peu austère, avec des tanins légèrement durs. *

TALBOT : Couleur dans le ton du millésime. Le nez est très élégant, séduisant, dans un style proche de celui de son voisin Lagrange. Bouche ample et cohérente, avec des tanins soyeux et bien inclus. Très réussi. **

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 23:29

Dégustés au château Lascombes (Union des Grands Crus) le 5 avril 2010

 

BRANE-CANTENAC : Beaucoup de couleur, à un niveau rare ici. Nez de fruits noirs, racé. La bouche semble ronde et souple tant le vin est charnu, mais de très beaux tanins la complètent. ***

CANTENAC-BROWN : Très noir, très fruits noirs (mûre, myrtille). La bouche est extrêmement bien construite avec des tanins de grande qualité. **

D’ANGLUDET : Très noir. Le nez est extrêmement fin, fruits noirs très purs. La bouche est un modèle de construction, profonde, avec de très beaux tanins soyeux. **

DAUZAC : Un tout petit peu moins chargé en couleur que la moyenne. Nez vif et élégant, avec un boisé bien ajusté. Bouche solide, avec un bon développement, de la fraîcheur et des tanins très soyeux, exceptionnellement soyeux ! **

DESMIRAIL : Très belle couleur, très sombre. Le nez est très élégant, la bouche très bien construite et les tanins de haute qualité. Le meilleur Desmirail jamais dégusté. **

DURFORT-VIVENS : Très belle couleur. Le nez est très qualitatif, mûre myrtille, dans le style du millésime. La bouche est solide. Un peu moins de finesse que les meilleurs. Beaux tanins. *

FERRIERE : On pourrait faire le même commentaire que pour Durfort-Vivens, mais les tanins sont un tout petit peu moins nobles, l’élégance un tout petit cran en dessous…*

KIRWAN : Très noir. Le nez est élégant et de qualité, avec un joli boisé bien ajusté. Bouche très structurée, avec des tanins légèrement massifs quoique fins. *

LE TERTRE : Un peu moins de couleur. Très beau nez expressif, profond. La bouche est un peu moins charnue, mais belle structure et très bons tanins. **

GISCOURS : Couleur proche de celle du Tertre. Le nez est très fin, élégant, séveux. Bouche complète, avec d’excellents tanins au grain soyeux. **

LASCOMBES : Couleur très dense. Le nez est très élégant et paré d’un boisé bien ajusté. Bouche de très belle définition, avec de superbes tanins. Un millésime pour se souvenir que Lascombes et un deuxième Cru Classé ! **

MALESCOT SAINT-EXUPERY : Très forte couleur. Le nez est d’une très grande noblesse, puissant et dégagé. Bouche très bien construite, belle attaque, milieu de bouche riche, ample, de la profondeur, et des tanins soyeux. Magnifique. ***

MARQUIS DE TERME : Très noir. Nez au beau fruité noir. Bouche très bien dessinée avec des tanins rares chez Marquis de Terme. **

MONBRISON : Un peu moins coloré que la moyenne. Le nez est malgré tout fin et élégant, mais un peu moins complexe. Bouche assez souple et jolis tanins. Délicieux à boire dès 2017. *

PRIEURE-LICHINE : Très noir. Le nez est basiquement très élégant, sur les fruits noirs. Bouche puissante et charnue avec des tanins soyeux. **

RAUZAN-GASSIES : Lui aussi est de ceux qui ont une couleur très légèrement moins marquée. Nez extrêmement élégant et racé. La bouche a cette «  buvabilité » élégante et des tanins splendides, qui en font un très beau vin. **

RAUZAN SEGLA : très dense. Le nez est d’une élégance rare, avec des notes haut-perché, d’une grande noblesse. Bouche très équilibrée et tanins soyeux. Grand vin. ***

SIRAN : Belle couleur (du type de ses voisins Dauzac et Giscours). Il est lui aussi à un très bon niveau de finesse et d’élégance. Très bons tanins. Un demi-ton en dessous. *

 

Dégustés au château d’Agassac (Alliance des Crus Bourgeois) le 5 avril 2010

TOUR DE BESSAN : Beaucoup de couleur. Le nest sur les fruits noirs, net. Bouche ample et concentrée. De bons tanins. Bien fait, une bouteille au vraisemblable excellent rapport prix-plaisir. *

TOUR DE MONS : Très jolie matière, avec le nez du millésime mure-myrtille. Le boisé gâche un peu la fête, un peu lourd. Bouche suave, tanins fins. *

MONGRAVEY : Ce n’est pas très élégant, mais c’est très bien composé. Les éléments s’ajustent parfaitement, jusqu’aux tanins très serrés.

LE COTEAU : Bien ajusté, bien dosé. C’est un margaux représentatif. Tanins de très belle qualité. *

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 22:07

Dégustés au Château Malartic-Lagravière le 4 avril 2010.

 

BARDINS : Jolie couleur, assez dense. Le nez n’est pas très complexe mais d’une bonne élégance. Tanins serrés, à grain fin.

BARRET : Couleur dense, sans surextraction. Le nez sur un très beau fruit (rouges et noirs). Bonne structure et tanins bien ajustés. *

BAULOS-CHARME : Couleur de densité moyenne+. Le nez est élégant, très fin, sur les fruits noirs, avec une jolie note réglissée. Bouche élégante, de bonne constitution. Assez charmeur, tanins très fins, sera délicieux dans 5 à 10 ans. *

BOUSCAUT : Très dense. Nez peu expressif, au boisé fort. La bouche, très extraite, voit des tanins abondants, un peu secs. Je suis surpris de ce changement de style de Bouscaut vers un style qu’on qualifiera d’ « américain ».

BROWN : Très forte couleur. Le nez est mûr, sur les fruits noirs bien sûr. Bouche concentrée, assez extraite, aux tanins très serrés.

LE BRUILLEAU : Beaucoup de couleur. Le nez est moyennement élégant, un peu monocorde. Bouche très serrée, de la puissance, avec en contrepartie de l’acidité. Tanins très serrés.

LAFON-MENAUT : Belle couleur. Le nez est élégant, la bouche bien construite et les tanins abondants et soyeux. Joli vin. *

HAUT-VIGNEAU : L’ambition affichée est moins haute, tant au niveau de la densité du vin, de l’élégance produite. Cependant, les tanins sont de belle qualité. Un vin qui s’appréciera dans 5 à 10 ans.

CARBONNIEUX : Couleur très dense, dans des niveaux rarement atteints à Carbonnieux. Le nez est un peu retenu. Bouche puissante, très dense, serrée, avec des tanins soyeux. Un très beau Carbonnieux rouge. **

CARMES HAUT-BRION : Très belle couleur. Le nez est très normalement fruits noirs. La bouche est magnifiquement expressive, avec une verticalité superbe. Tanins de classe. Un vin qui signe le dernier millésime de la famille Furt. **

LA SOLITUDE : Beaucoup de densité. Le nez est assez élégant et complexe. Bouche très dense et puissante, avec un bon développement vertical. Tanins très serrés. *

LESPAUT-MARTILLAC : Beaucoup de couleur. Très beau nez, justement boisé. Bouche charnue, avec une bonne allonge. Tanins de classe. ***

CHEVALIER : Beaucoup de couleur. Le nez est très classique, retenu. Bouche très serrée, massive, avec des tanins au grain soyeux, très élégant. **

COUHINS (INRA) : Belle couleur. Le nez est fin, élégant. Bouche classique, d’une puissance moyenne, plus sur la finesse. Tanins de qualité. *

CRUZEAU : Beaucoup de couleur. Nez légèrement dominé par les notes de chauffe du bois (dommage). La bouche est élégante et équilibrée, avec des tanins de classe. *

ROCHEMORIN : Forte couleur aussi. Le nez s’exprime plus qu’à Cruzeau (même propriétaire). La bouche est très unie, fine et riche. Tanins très veloutés.*

COUHINS-LURTON : Beaucoup de couleur. Nez très mûr et toasté par la chauffe du bois. Bouche puissante, assez massive, tanins très serrés.

LA LOUVIERE : Couleur très dense. Le nez est très expressif, élégant, noble. Bouche charnue, ample, avec un bon développement vertical et des tanins de classe. **

D’EYRAN : Couleur dense. Le nez est élégant et expressif. Bouche puissante, aux tanins de qualité.*

FERRAN : Bonne couleur. Note de poivron au nez. Bouche moyennement dense avec des tanins fins.

FIEUZAL : Enorme couleur. Le nez est expressif et élégant. La bouche n’offre cependant pas la complexité attendue. Un peu monolithique. Tanins très serrés. *

FRANCE : Enorme couleur également. C’est presque opaque. Nez assez expressif, élégant. Bouche dense, avec une bonne profondeur. Les tanins, massifs, finissent légèrement secs. *

LA GARDE : Couleur dense. Le nez est expressif, avec un boisé luxueux, bien ajusté. La bouche est puissante et assez dense, avec des tanins serrés, veloutés. On sent un vin très « travaillé ». **

GRANDMAISON : Beaucoup de couleur. Le nez est expressif, plutôt gourmand. Bouche moyennement dense, tanins fins. L’ensemble est plaisant, un peu simple, à boire dans 5 à 10 ans.

HAUT-BACALAN : Couleur dense. Nez plaisant avec un joli fruit. Bouche pleine, à l’équilibre classique. Bons tanins finaux. Le meilleur Haut-Bacalan dégusté à ce jour. *

D’ECK : (Même propriétaire que Ht Bacalan) Un peu plus de densité à l’œil, un peu plus de profondeur en bouche avec de beaux tanins en finale. *

HAUT-BAILLY : De grande densité de couleur. Le nez est marqué par un boisé assez taosté, qui semble marquer une certaine évolution dans le style du château. La bouche est cependant superbement veloutée, avec des tanins de grande classe. ***

HAUT-BERGEY : Très forte densité, dans les canons du millésime. Le boisé est bien ajusté et laisse s’exprimer de belles notes fumées. Bouche charnue et tanins de classe. **

BRANON : Très marqué par le bois, avec une extraction forte. La bouche est très bien construite. Cependant, les tanins, quoique très serrés dégagent une légère amertume.

HAUT-LAGRANGE : Notes de poivron au nez. Malgré la couleur très dense, le nez manque de classe, est trop rustique. Tanins serrés.

HAUT-NOUCHET : Couleur très dense. Le nez est assez élégant, avec un boisé dominé. La bouche est moyennement puissante. Tanins de bonne qualité. *

HAUT-PLANTADE : Malgré sa forte couleur, il n’a pas la complexité et la densité dans le standard du millésime. L’ensemble est plaisant, facile et sera prêt à boire dans 4 à 5 ans.

JAULIEN : Le nez est couvert par le bois, de plus toasté. La bouche semble bien dessinée, avec de bons tanins. Ensemble assez facile, mais il faudra attendre que le bois se fonde pour voir réapparaître le vin.

LAFARGUE : Beaucoup de couleur. Ensemble sans grande complexité, mais bien construit. Assez plaisant, se goutera bien d’ici 5 à 7 ans.

LARRIVET-HAUT-BRION : La couleur est là. Le nez est assez expressif, avec un boisé juste. Bouche très serrée, dense, aux tanins très serrés. *

LATOUR-MARTILLAC : Couleur très profonde, bien sûr. Nez fin et élégant, bien dans le style « maison », justement boisé. Ce style classique, mesuré, sans excès de puissance, d’extraction se retrouve en bouche. Les tanins sont fins ce millésime lui sied particulièrement bien. **

LEOGNAN : Beaucoup de couleur. Peu expressif en bouche, assez court et tanins secs.

LUCHEY-HALDE : Belle couleur. Le nez est très élégant. La bouche est serrée et harmonieuse, très bien construite, dans un style classique très « Pessac »Belle finale aux tanins soyeux. Ce château commence à avoir des vignes plus âgées et à gagner en définition et en profondeur. Belle réussite. **

GAZIN-ROQUENCOURT : Belle couleur. Le nez est fin et agréable, assez dégagé sur le fruit. Bouche moyennement puissante mais l’ensemble est harmonieux et élégant. *

MALARTIC-LAGRAVIERE : Beaucoup de couleur. D’un style impeccablement classique, bien dégagé, dense sans lourdeur. Très bons tanins. **

MALEPRAT : Belle couleur. Le nez est marqué par le bois et malgré la richesse du millésime, le boisé abime un peu le fruit. Bouche dense, tanins légèrement secs.

MANCEDRE : La couleur est dans le ton du millésime. Le nez et la bouche manquent de fond. C’est plaisant mais assez facile et sera vite prêt.

MARSALETTE : Le boisé est ici aussi un peu trop toasté. Mais la matière est belle, avec du charme, de l’allonge. Bons tanins. *

PONT SAINT-MARTIN : Ici aussi, on a le complexe du bois vert, donc on achète des barriques bien chauffées. Donc on parasite un fruit pourtant  plaisant .Bouche souple, tanins fins. Prêt dans 5 à 7 ans.

OLIVIER : Beaucoup de couleur. Le nez est un peu monolithique, et retenu. Bouche un peu massive. Il manque un peu d’élégance à cet ensemble pourtant harmonieux. Bons tanins. *

LE PAPE : Un problème, semble t’il au nez, avec un peu de réduit. Bouche ample et tanins fins.

PAPE CLEMENT : Très beau nez avec un fruit de grande qualité. Le bois est justement dosé, avec une chauffe adaptée. Bouche puissante et harmonieuse, grands tanins. ***

PICQUE CAILLOU : Belle couleur. Nez élégant et délicat.Pa une très grosse puissance mais l’ensemble est juste, avec des tanins très fins. *

PONTAC-MONPLAISIR : C’est joliment fait avec un fruit puissant, une matière harmonieuse, un joli équilibre. Tanins très justes (quantité), soyeux (qualité). Joli vin. *

LIMBOURG : Ensemble très homogène, bouche, nez expressif, bois bien utilisé. Il y a même de la profondeur et des tanins justes. Une réussite. *

PONTET-CAILLOU : Ensemble homogène avec une bonne structure et des tanins justes. *

ROCHE-LALANDE : Couleur profonde. Le nez et la bouche manquent de profondeur et d’élégance. Les tanins sont assez fins.

ROUILLAC : Beaucoup de fruit, très net, sur un vin de densité moyenne pour le millésime. Bouche gourmande, bonne structure. Tanins peu marqués. Vin plaisant à consommation rapide.

LE SARTRE : Couleur dense. Beaucoup de puissance affichée, peut-être au détriment de la finesse. Tanins serrés.

CANTELYS : Beaucoup de couleur. Le fruit est très présent, net. Bouche puissante, concentréetendue. Beaux tanins. *

SMITH HAUT-LAFITTE : Beaucoup de couleur. Le nez est très puissant, riche, ample. La bouche offre également une belle puissance, mais sans excès. Vinification très juste. SHL confirme les changements intervenus ces derniers millésimes : abandon du tout-bois et de l’extraction démonstrative, vers plus de finesse. ***

LE THIL COMTE CLARY : Belle couleur. Le nez est très élégant, avec un très beau fruit pur. Bouche puissante et harmonieuse, avec une bonne profondeur et des tanins de très belle qualité. **

TRIGANT : Beaucoup de couleur. Le fruit est un peu vulgaire et la bouche est également sans distinction. Les tanins sont secs.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 19:12

Dégustés le 4 avril 2004, au Château Malartic-Lagravière, syndicat des Pessac-Léognan.

 

BARRET : Très pamplemousse au nez. Croquant et fruité. Friand, gourmand, avec une bonne fraîcheur. D’un style direct, mais très plaisant. *

BARDINS : Aromatiquement dégagé, libre de boisé. Mûr et assez complexe, avec une bonne fraîcheur. *

BOUSCAUT : Un parti-pris de boisé toasté qui surprend et masque les agrumes qui semblent intéressants. Il faudra attendre qu’il ait digéré ce bois pour le juger. Une présentation un peu anachronique.

BROWN : Légèrement boisé. Il affiche son ambition. C’est un vin très travaillé et cela se voit. De style très mûr, il est assez complexe et soutenu par une fraîcheur correcte. *

LE BRUILLEAU : Très présent au nez avec une belle élégance, de la complexité. C’est un très bel équilibre, avec de la profondeur. Une belle réussite **

CARBONNIEUX : Le nez est très élégant, fin, citronné, pamplemousse, pomelo. La bouche est très vive, fraîche. Un Carbonnieux « très Carbonnieux », très réussi. **

LAFON-MENAUT : Beaucoup moins de finesse mais plus de gras que son voisin (même propriétaire). Arômes légèrement végétaux (buis) qui le rendent moins intéressant.

LA SOLITUDE : Moins sur la fraîcheur aromatique de agrumes, il est plus complexe, avec du gras, du volume, et une bonne fraîcheur. *

LESPAUT-MARTILLAC : Très bel équilibre entre boisé élégant, fruit mûr, puissance et complexité. C’est une belle surprise que ce premier millésime de blanc (si j’ai bien compris), fermage du domaine de Chevalier. Tout à fait remarquable. **

CHEVALIER : Très grande puissance aromatique. D’un très grand équilibre, une noblesse remarquable s’en dégage. Un grand millésime de Chevalier ! ***

COUHINS : Nez assez végétal, avec du buis, du menthol, du citron. N’a pas l’élégance que son rang de cru Classé devrait lui valoir.

CRUZEAU : Très agrumes, clémentine, pamplemousse. Fruit de belle maturité. Bouche puissante. A ce stade n’exprime pas tout son potentiel. Légèrement lourd.

COUHINS-LURTON : Très tranchant, vif, citronné. Très bel équilibre avec une fraîcheur et une minéralité très marquées. Un très beau Couhins-Lurton. **

ROCHEMORIN : Un peu trop marqué par le bois en premier nez. Bizarrement, la bouche n’a pas le même style et se présente avec une belle fraîcheur et un fruit présent. Finalement agréable.

LA LOUVIERE : Très bel équilibre et belle puissance dès le départ. Nez bien mûr avec de belles notes de clémentine. Bouche ample, puissante, belle fraîcheur. Une grande réussite de La Louvière ! ***

FERRAN : Etonnamment sur les fruits blancs, la poire en particulier. Ample et finalement assez simple. Il pâtit d’un léger manque de nerf.

FIEUZAL : Il présente lui aussi un équilibre majeur : puissance, vigueur aromatique et fraîcheur. Très beau millésime. ***

FRANCE : Ici aussi, bel équilibre, avec un fruit très net, de la puissance, de la complexité et une bonne fraîcheur. **

LA GARDE : On est toujours dans une belle réussite, avec un équilibre élevé, forte puissance aromatique et de la présence en bouche. Bonne fraîcheur. **

GRANDMAISON : Moins fin, élégant et surtout complexe que la moyenne, il est cependant très équilibré. Manque un peu de noblesse.

HAUT-BERGEY : Le nez est un peu fortement boisé (toujours cette chauffe M+). Bouche ample et riche, de la puissance, et belle finale. *

HAUT-LAGRANGE : Le nez est un peu réduit. Manque de finesse évident et dilution d’autre part. Pas dans le standard du millésime.

HAUT-NOUCHET : Un peu fluet également, avec un manque certain de complexité. Il est cependant agréable.

HAUT-PLANTADE : Très séduisant, sur la fraîcheur, le fruit, avec des notes de fruit mûr, agrumes, fruits blancs. Assez facile de construction mais très agréable. *

LAFARGUE : Le boisé est un peu lourd pour le vin. La bouche est sans grâce. Rustique.

LARRIVET-HAUT-BRION : Très beau nez fin et élégant. Agrumes très purs. La bouche est bien construite, équilibrée et profonde. **

LATOUR-MARTILLAC : Le nez est, ici aussi très net, avec un beau volume, sur le pomelo et la clémentine. Bouche ample et profonde ; bonne fraîcheur. **

LUCHEY-HALDE : Le nez est un peu végétal, et, si la bouche est bien constituée, il n’est pas au niveau du millésime.

GAZIN-ROQUENCOURT : Bon nez d’agrumes. C’est assez puissant et élégant. Bonne fraicheur. Joli vin. *

MALARTIC-LAGRAVIERE : Le nez voit le bois s’équilibrer avec de très belles notes d’agrumes. D’une grande puissance, il n’abandonne pas une belle fraîcheur. C’est un grand vin, certainement l’un des vins du millésime. ***

MALLEPRAT : Nez très fin, d’une grande élégance. L’ensemble n’est pas très puissant, mais l’harmonie est là, pour donner un joli vin. *

MARSALETTE : Ensemble très complet, équilibré et cohérent. Il s’appuie sur une puissance certaine et un équilibre réussi. Bon vin. *

OLIVIER : Le nez est marqué par un boisé légèrement disgracieux. Belle présence en bouche avec une excellente finale, tendue et élégante. **

PAPE CLEMENT : Le nez est discret, pas très expressif. En revanche la bouche est d’une rare élégance, sur une puissance moyenne. De la classe, malgré tout. **

PICQUE CAILLOU : Notes étonnantes de cire, de miel. La bouche est fine et délicate, pas très puissante. Pas très tendu non plus.

PONTAC-MONPLAISIR : Très jolie réussite, avec des notes sur l’orange et le kumquat, épicées. La bouche est assez puissante et bien tendue. *

LIMBOURG : Très réussi également, avec un bon équilibre, des notes d’agrumes bien mûrs. Bonne finale fraîche, dans cet ensemble harmonieux. *

ROCHE-LALANDE : L’un des rares qui présente des notes végétales de raisin insuffisamment mûr. Acidité forte et dérangeante.

ROUILLAC : Très marqué par les agrumes, avec de la barrique un peu trop toastée. Bouche ample, bon équilibre. Assez séduisant.

LE SARTRE : Agrumes mûrs, clémentine orange, kumquat au nez. Légèrement mentholé également. Bouche ample très pure. Bel équilibre. **

CANTELYS : Bons agrumes au nez, qui donne de l’élégance au nez. La bouche est ample mais moyennement tendue.

SMITH-HAUT-LAFITTE : Très beaux arômes très purs d’agrumes, avec un boisé discret. C’est un profond changement de style en quelques années. Bouche puissante, ample et tendue par une belle fraîcheur. Très beau vin. ***

LE THIL COMTE CLARY : Elégant, sur de jolies notes de pamplemousse, de citron, très frais. La bouche est pure, fine. Il manque un tout petit peu de puissance mais c’est très agréable. *

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 17:09

C’est à l’extrême sud-ouest de la Corse que travaille Yves Canarelli. Il mène ses vignes en biodynamie sur des terres granitiques et ventées. La dégustation qu’il m’a proposée s’est révélée passionnante.

CLOS CANARELLI BLANC 2009 (AOC Corse-Figari) 100 % vermentinu. Superbe intensité aromatique de fruits blancs, de fleur d’acacia. Grande expression du cépage. Ampleur et longueur en bouche pour ce très beau blanc. ***

CLOS CANARELLI BLANC BIANCU GENTILE 2009 (Vin de Table de France) 100 % Biancu gentile. Vinifié en barriques. Magnifique nez, avec de l’amande, des fruits blancs. Du gras en bouche, un beau développement vertical. Ce vin rend justice à ce cépage autochtone. **

CLOS CANARELLI ROSE 2009 (AOC Corse-Figari) 50 % sciaccarellu, 25 % grenache, 25 % niellucciu. Très pâle, c’est un vin gris. Le nez est à la fois sur les petits fruits rouges et les épices (poivre, sarriette). Sa pâleur masque une puissance marquée en bouche. Absolument délicieux. ***

CLOS CANARELLI ROUGE 2008 (VDP Ile de Beauté) 75 % niellucciu, carcagholu neru, syrah. Beaux arômes très élégants, qui laissent place à la minéralité. Bouche fine et élégante avec des tanins aimables. Un vin de conversation élégante. *

CLOS CANARELLI ROUGE 2007 (AOC Corse-Figari) Couleur moyenne. Le nez évolue vers des notes épicées et d’herbes aromatiques. Bouche moyennement dense, tanins fins. *

CLOS CANARELLI ROUGE 2005 (AOC Corse-Figari) 80 % niellucciu, 20 % syrah. Elevage en barriques. Couleur dépuillée, mais très brillante et frâiche, d’un beau rubis. Nez puissant sur les fruits rouges et les herbes aromatiques. La bouche est très puissante, mais cette puissance ne s’exprime pas aux dépends de l’élégance, de la profondeur. Les tanins sont soyeux. Très beau vin. ***

CLOS CANARELLI MUSCAT VENDANGE TARDIVE (Vin de Table). Un vin de mesure, au nez très pur, soutenu par une note minérale. Il est puissant au nez, sans exubérance. L’acidité équilibre le sucre résiduel, le vin n’est pas lourd et collant. Très bon. **

 

Je dois dire que cette dégustation m’a énormément plu. Il y a là un vrai style, une personnalité, une identité des vins remarquables. Travail de grande précision, avec quelques vins mémorables.

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 17:07

Jean-Paul Gentile est un homme bouillant, à la fois corse et amateur de rugby, ce qui est rare. Ces traits de caractère transparaissent dans ses nombreuses cuvées.

DOMAINE GENTILE BLANC 2009 : (AOC Patrimonio) 100 % Malvoisie. Finement aromatique, floral. De la fraîcheur, un côté aérien et minéral.

DOMAINE GENTILE ROSE 2009 : (AOC Patrimonio) 100 % Niellucciu. Beaucoup de minéralité dans ce rosé très pâle. Il conserve un maximum de fraîcheur. Très fin. *

DOMAINE GENTILE BLANC GRANDE EXPRESSION 2009 (AOC Patrimonio). 100 % Malvoisie, en macération pelliculaire, élevage pour moitié en cuve et moitié en barrique. Le boisé qui en résulte est léger et assez toasté. Les notes florales sont là, aériennes, avec une bonne tension. Mais à ce stade, le bois domine.

DOMAINE GENTILE ROUGE 2008 (AOC Patrimonio) 100 % Niellucciu. Couleur moyenne. Le nez est à la fois épicé et minéral. La bouche est moyennement charnue, avec une structure forte. Tanins serrés. *

DOMAINE GENTILE GRANDE EXPRESSION ROUGE 2006 (AOC Patrimonio) 100 % Niellucciu. De couleur assez profonde, rubis. Le nez est puissant, avec des notes épicées, mentholées.. Bonne densité en bouche, avec des tanins serrés en finale. *

DOMAINE GENTILE MUSCAT DU CAP CORSE AOC 2009 : 100 % muscat à petits grains. Arômes muscatés enivrants, écorce d’orange, fleur d’oranger, avec une grande légèreté, une belle fraîcheur. *

DOMAINE GENTILE MUSCAT DU CAP CORSE TRADITION AOC Muscat du Cap Corse 2009 : 100 % muscat à petits grains. Les arômes jouent plus sur la maturité, on retrouve l’abricot et la figue, avec un boisé sensible. C’est à la fois plus riche, plus dense, plus mûr, plus lourd.

DOMAINE GENTILE LE RAPPU Vin de Liqueur : muscat à petits grains, niellucciu, malvoisie, mutés à l’alcool. Elevage en milieu oxydatif. Aromatiquement sur les fruits secs, le melon, les confitures figue, cédrat…Un de ces vins nés de la passion. **

DOMAINE GENTILE VENDEMIA D’ORU  : 100 % Malvoisie en Vendange Tardive. Notes de miel, de fruits secs, de fumé, un peu de cire d’abeille également, ou encore du caramel au lait. La richesse de la palette aromatique que je viens d’évoquer indique à elle seule l’intérêt de ce vin. **

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article