Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 21:55

BARDINS : Pa strès puissant au nez. La bouche est plutôt végétale et tendue par une fraîcheur marquée.

BARET : Sur le pamplemousse et le citron, d'intensité forte. La bouche est fraîche et agréable. Très direct mais gourmand et facile d'accès.

BOUSCAUT : Le boisé est assez présent, même légèrement dominant et un peu trop chauffé. La bouche est ample, soutenue par une bonne fraîcheur. Sauf si on aime le bois il faudra attendre que celui-ci se fonde. *

BROWN : Le nez est de qualité, avec des arômes de pamplemousse rose et de clémentine. En revanche, la bouche est vigoureusement tendue par une grande fraîcheur qui lui assurera une assez longue jeunesse.

LE BRUILLEAU : Le nez est moyennement puissant, plutôt sur le genêt, pas très dégagé à ce stade. La bouche est tendue par une grande fraîcheur.

LAFON-MENAUT : Joli nez au boisé juste, autour de la clémentine, du pomelo, de l'orange. La bouche est ample, bon équilibre. *

CARBONNIEUX : Très beau nez, élégant, bien ajusté, avec une maturité parfaite. Arômes mêlés d'agrumes, note de cédrat. La bouche est très équilibrée. Un excellent Carbonnieux. **

LA SOLITUDE : Moyennement puissant au nez avec une nuance métallique curieuse. Bouche ample à l'acidité bien ajustée, maturité parfaite. *

LESPAUT-MARTILLAC : Très beau nez, très noble, et complexe, mêlant agrumes et fleurs blanches. La bouche offre un remarquable développement vertical. Ce château, que j'avais déjà très apprécié l'an dernier, confirme ici son très beau potentiel. **

CHEVALIER : D'un style complètement différent, il affiche une délicatesse magnifique. Il est d'une rare élégance, avec un délicieux développement vertical. La bouche est d'un parfait équilibre. Grand vin. ***

COUHINS : Beaux agrumes au nez, bien mûr. La bouche est bien équilibrée avec une bonne longueur. *

COUHINS-LURTON : Moyennement puissant au nez. Arômes sauvignonnés très purs. Très vertical, avec une bonne fraîcheur, juste dans son expression. *

CRUZEAU : Le boisé est ici un peu sensible et un peu chaud. Le vin s'exprime dans la largeur, la puissance, le volume. Acidité bien ajustée. Sera parfait dans trois ans. *

ROCHEMORIN : Très marqué par les agrumes, mais avec une forte dominante pamplemousse, avec un boisé identique à Cruzeau. il a cependant moins de volume en bouche. Bon équilibre.

LA LOUVIERE : Hyper classique dans son style, puissamment sauvignonné. bouche très équilibrée à l'acidité juste.Vraisemblablement un vin de belle garde. **

FERRAN : Bonne aromatique sur les agrumes, très suvignonné lui aussi. Boisé juste, bouche tendue.

FIEUZAL : Beau volume aromatique, à dominante bien mûre : orange clémentine, bien sûr. La bouche est élégante, profonde, fine. C'est un vin très séduisant. **

FRANCE : Très sauvignon également. Mais ici c'est un peu végétal, avec un certain manque de finesse, et une tension sensible.

LA GARDE : Très variétal, sur le suvignon également, il est assez bien fait mais on peu lui reprocher une certaine simplicité d'expression. Bouche tendue.

GRANDMAISON : Joli nez assez complexe, sur le pomelo, avec une touche de cédrat. La bouche est fraîche mais d'une bonne longueur. *

HAUT-BERGEY : Dès le premier nez on remarque que le boisé est sensible mais mesuré, et juste dans la chauffe, ce qui n'a pas toujours été le cas ici. On est sur les agrumes, bien sûr, mais la maturité est très bonne. La bouche est ample, dans ce vin très réussi. **

HAUT-LAGRANGE : La barrique marque le nez fortement.Aromatiquement sur les agrumes, on note malgré tout un manque de finesse et d'élégance, du à une note végétale finale.

HAUT-NOUCHET : On a ici l'alliance d'un boisé assez fort et de notes végétales de buis. Il y a un manque de maturité, que l'on ressent encore dans la grande fraîcheur finale.

LAFARGUE : nez bien mûr ou l'orange et même l'écorce d'orange, sont présentes. La bouche est ample et bien équilibrée. C'est très bien. *

LARRIVET-HAUT-BRION : C'est remarquablement fait, avec un boisé juste, un fruit bien mûr, bien mis en valeur (orange, écorce), s'appuyant sur un bel équilibre en bouche. C'est une vinification totalement maîtrisée, et pourtant je n'y trouve pas cette vie qui le ferait passer au niveau supérieur. **

LATOUR-MARTILLAC : très bien équilibré, un peu simple dans l'expression, mais d'un bon équilibre. On l'appréciera sans problème rapidement.

LUCHEY-HALDE : Puissant aromatiquement, un peu schématique, sur le pamplemousse, et soutenu par une grande fraîcheur.

GAZIN-ROQUENCOURT : Belle puissance aromatique, l'orange est ici dominante, un peu sanguine, épicée. Belle maturité. La bouche est longue, très équilibrée. **

MALARTIC-LAGRAVIERE : Il évolue dans un style, vif, mûr, épicé, Puissamment aromatique. La bouche est ample et agrémentée d'un belle et juste fraîcheur. ***

MALEPRAT : De bonne maturité, il est cependant un peu simple dans l'expression. Bonne fraîcheur. *

MARSALETTE : Le nez est marqué par le bois, mais sans excès. de bonne maturité et d'une puissance aromatique moyenne. Cet équilibre et cette vinification me semblent ceux d'un vin bêti pour une consommation différée de 5 à 10 ans. **

OLIVIER : Très sauvignon, très pur, avec une bonne maturité. On peut regretter une certaine linéarité. Fraîcheur juste. joli vin cependant. *

PAPE CLEMENT : Le boisé, présent est bien ajusté, beaucoup moins fort qu'il y a qualques années. Le fruit est ainsi plus apparent. Belle maturité qui lui donne une grande puissance. C'est l'écorce d'orange, le zeste qui caractéristent l'aromatique. Fraîcheur juste. ***

PICQUE CAILLOU : Le nez est puissant et net, affichant une belle maturité, orange et zeste; bouche assez puissante. Belle longueur. Une grande réussite pour Picque Caillou. **

PONTAC-MONPLAISIR : Bonne maturité. Nez sur les agrumes, bien sûr. Assez vif, avec un bon développement, et une fraîcheur juste. *

ROCHE-LALANDE : Pas mal fait, avec une bonne maturité, une fraîcheur juste, mais il manque de finesse, d'élégance. Est-ce dû à l'élevage ?

ROUILLAC : Le nez est très fin, très élégant. Ce caractère se retrouve avec la bouche, tout en finesse, mais elle manque d'ampleur et de fond (âge des vignes ?). Intéressant.

LE SARTRE : Belle maturité aromatique accompagnée d'un belle puissance. C'est un vin mûr, ample, riche, d'une bonne élégance, avec une longueur intéressante. **

CANTELYS : Pas mal, mais d'une part un peu simple dans l'expression et d'autre part avec un étonnant creux en bouche.

SMITH HAUT-LAFITTE : Dans son style puissant, il offre une belle maturité, un boisé très juste (on a abandonné le style excessif du passé), un fort développement en bouche. Fraîcheur juste. ***

LE THIL COMYE CLARY : Il est, lui moyennement puissant mais joue plutôt la carte de l'élégance. Bonne maturité, bouche soutenue par une bonne fraîcheur. *

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Roger Lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article

commentaires