Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

27 février 2006 1 27 /02 /février /2006 15:58

Ce domaine a la particularité d'offrir des terroirs variés du Sancerrois, vinifiés en cuvées séparées. Les 2005 ont été goutés sur cuve.

LA CRESLE 2005 (Sancerre) : Aromatiquement très pur. Floral, un peu d'agrumes, pomelo en particulier. Bouche ayant ampleur et bonne tension acide. très réussi. **

LES GRANDMONTAINS 2005 (sancerre) : Aromatiquement plus discret à ce stade. très sur les agrumes (citron) et la bouche assez ronde et souple.

LE ROCHOY 2005 (Sancerre) : sur la commune de Bannay, argile avec une très forte proportion de silex). Le nez est évidemment beaucoup plus minéral, avec moins d'agrumes. Gouté sur cuve, il est actuellement très fermé, mais montre un gros potentiel pour dans 6 mois et beaucoup plus. **

LES DUCHESSE 2005 (Pouilly-fumé) : Les arômes de craie, d'agrumes se mêlent. La bouche est très ample, mais tendue par une acidité forte On sent un potentiel important. **

LA CRESLE ROSE 2005 (Sancerre) : Jolis arômes de fraise, de fruits rouges. SOn côté enjoleur est trompeur, c'est un faux tendre. Sa belle acidité le rend très tendu et équilibre sa puissance. *

LA CRESLE ROUGE 2003 (Sancerre) : Très beau nez de fruit, très cerise. La bouche offre beaucoup de puissance, de vigueur, et avec plus de minéralité que de concentration. Les tanins finaux sont  serrés mais presque fondus. *

LES ROYAUX 2002 (Sancerre rouge, sur terroir de silex du Rochoy) : Garde une belle fraîcheur aromatique. Sur les fruits rouges (cerise) commencent à se greffer le cuir et la fourrure. La bouche est bien fondue, unifiée. **

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
27 février 2006 1 27 /02 /février /2006 15:32

Comme je vous l'ai déjà montré j'aime beaucoup les vins de Loire pour leur élégance, leur richesse, leur diversité, leur côté digeste. Ce sont les vins de la "Douce France" de Rabelais, et les vignerons qui les produisent sont exigeants mais sympas.

Domaine du BOIS BRINCON 2004 - Anjou blanc : Chenin 80 %, Sauvignon, Chardonnay. Beaux arômes de chenin surtout (tilleul). La bouche est assez souple à l'attaque et finit sur un note dure et végétale.

CHRISTIAN GIRARD TOURAINE SAUVIGNON 2005 : Sauvignon "sauvignonnant", très variétal, un peu herbacé. Aérien mais pas très fin.

REUILLY LE TROZ 2005 - Claude Lafon : Sauvignon léger, simple, apéritif. Vin de casse-croûte.

Domaine SORBE 2004 Quincy AOC, Domaine Jean Michel Sorbe. Bien mûr, très sauvignon, mais avec une belle expression ligérienne, florale. Simple et bien fait. *

MENETOU-SALON 2005, Chavet et fils : Jolis arômes floraux. de la finesse, aérien. La bouche est également bien construite, avec une belle finale pure. **

BESOMBES MOC-BARIL 2005 ROSE D'ANJOU : Couleur assez légère, rose tirant vers l'oeil de perdrix. Discret au nez, légèrement fruits rouges. Un peu de sucre résiduel (c'est normal). Très facile, très propre, pas trop de personnalité mais pas de défaut.

CLOS DE COULAINE 2003, Anjou Villages, Claude Papin : Bonne couleur, profonde. Beau nez de fruits intéressant, bien mûr. En bouche, assez solidement construite, notes un peu terreuses. Finale de tanins fermes. **

Domaine des ROCHELLES "Les Millerits", Anjou-Villages Brissac, J.Y. Lebreton : Beaucoup de couleur, très légèrement évoluée. Le nez est sur les fruits cuits, surmuris. La bouche confirme ce genre d'arômes, avec une échappée vers le tabac blond. Tannins très souples et fondus. très flatteur, à boire. **

Domaine des CHESNAIES 2004, Touraine AOC, Lamé-Delisle-Boucard :  Beaucoup de couleur. Nez très mûr, un peu rustique. La bouche est assez concentrée mais manque un peu de"jus" et d'élégance. Assez rustique.

Domaine JOEL TALLUAU, Vieilles Vignes 2003, Saint Nicolas de Bourgueil : Couleur assez profonde, qui commence à évoluer. Joli nez, avec un fruit de qualité. La bouche offre une matière moyenne, pas très tendueavec des tanins un peu secs an finale. Cherche son équilibre.

DOMAINE DES HUARDS 2004, Cheverny AOC, J & M. Gendrier : (pinot noir, gamay, Cabrenet Franc). Joli nez bien mur, avec une légère note de poivron. Bouche élégante et bien construite. Jolis tanins finaux. **

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
12 février 2006 7 12 /02 /février /2006 23:39

Vins dégustés les 29, 30, 31 janvier 2006, à Beaune dans les locaux de la Maison Louis JADOT.

CHABLIS 2004 : Joli nez, ample, sur le genet, l'aubépine. La bouche affiche une bonne présence, de la souplesse, avec une minéralité sensible. Très bel équilibre. Parfait à servir dès maintenant. *

FIXIN blanc 2004 : ( 40 % de pinot blanc et 60 % de chardonnay). TRès joli nez de fleurs blanches, un peu de beurre frais, sous tendu par un boisé de très bonne qualité, sensible à ce stade d'évolution. Ample en bouche, souple, rond, mûr. Bonne longueur, pour ce vin qui sera très agréable d'ici un an.

CÔTE DE NUITS VILLAGES " LE VAUCRAIN" , blanc 2000, Domaine Louis Jadot : Beaux arômes de fleurs blanches, acacias, avec une note de grillé. La bouche est tendre avec une bonne minéralité, et une vivacité intéressante pour le millésime. *

SANTENAY CLOS DE MALTE blanc 2003 : Amande grillé. Le boisé est très présent (fut neuf). La bouche est très puissante, avec de beaux arômes de pomme reinette, de pêche. impressionnant. *

SAVIGNY-LES-BEAUNE blanc 2000 : (80 % chardonnay, 20% pinot blanc) : Arômes d'amande fraîche mélés à un léger boisé. La bouche a un bonne fraîcheur, bien tendue. C'est un vin qui commence à s'ouvrir.

SAVIGNY-LES-BEAUNE blanc, 1er cru CLOS DES GUETTES 2003, Domaine Gagey : Impressionnant de maturité, avec toujours un boisé très présent, mais le vin se goûte très bien, avec un côté raisin croquant. Un ampleur remarquable en bouche. ***

SAVIGNY-LES-BEAUNE blanc,  1er Cru "CLOS DES GUETTES" 2002, Domaine Gagey : Légère note mentholée, assez fermé au nez. Très belle structure, du gras, du volume. En devenir.

BEAUNE blanc, 1er cru LES BRESSANDES 2003, Domaine Louis Jadot : Jolie impression de pêche juteuse. La bouche est superbement équilibrée, avec une bonne fraîcheur, qui s'oppose à l'opulence. Remarquable. ***

MEURSAULT 2004 : On atteint ici de beaux arômes briochés. Ampleur, boisé sous-jacent, élégant. Bouche bien mure avec une finale tendre. *

MEURSAULT 1er cru, "BOUCHERES" 1998 : Très bel or vert, très brillant. Arômes d'acacia, de glycine. La bouche est sous tendue par une belle acidité. Beau premier cru qui arrive à maturité, avec un boisé bien fondu. *

POUILLY-FUISSE 2004 : Plus fin, plus droit, avec de beaux arômes floraux, iris, d'épices. La bouche est puissante, avec déjà de la minéralité. C'est long, et très bien à ce niveau. *

POUILLY-VINZELLE, CHATEAU DE LOCHE, 2000 : Ce millésime n'a été qu'élevé par la maison Louis Jadot, qui assure le fermage complet, la vinification et l'élevage, à partir du millésime suivant. Arômes briochés. La bouche est tendre et présente une bonne ampleur. Assez facile d'accès, par le style de l'appellation. *

  • Je vous convie maintenant à une dégustation verticale d'un très beau cru :

CHASSAGNE-MONTRACHET 1er cru MORGEOT "CLOS DE LA CHAPELLE" blanc 2003, Domaine du Duc de Magenta : Le nez, boisé, vanillé (de très belle qualité), est nettement sur les fruits jaunes. La Bouche est somptueuse, sans lourdeur, certes puissante. Eblouissant. ***

CHASSAGNE-MONTRACHET 1er cru MORGEOT "CLOS DE LA CHAPELLE" blanc 2000, Domaine du Duc de Magenta : Or vert. Le nez très légèrement boisé, est sur l'amande fraîche. La bouche offre une superbe ampleur, avec une bonne élégance. Assez souple et pouvant être bu. *

CHASSAGNE-MONTRACHET 1er cru MORGEOT "CLOS DE LA CHAPELLE" blanc 1999, Domaine du Duc de Magenta : Or vert. Nez un peu refermé, encore sur l'amande fraîche. Bouche très verticale, très minérale, avec une finale presque tanique. Longue garde prévisible. **

CHASSAGNE-MONTRACHET 1er cru MORGEOT "CLOS DE LA CHAPELLE" blanc 1998, Domaine du Duc de Magenta : Amande grillée, brioche. Le début de bouche est très séduisant, assez ouvert. Le reste est plus serré. Commence à s'ouvrir. *

CHASSAGNE-MONTRACHET 1er cru MORGEOT "CLOS DE LA CHAPELLE" blanc 1997, Domaine du Duc de Magenta : Sur l'amande grillée, la broche. Beaucoup de puissance, avec une forte minéralité. Très bel équilibre. Long en bouche. Grand millésime, qui peut se boire avec plaisir et doit être gardé pour des plaisirs plus grands encore. ***

CHASSAGNE-MONTRACHET 1er cru MORGEOT "CLOS DE LA CHAPELLE" blanc 1996, Domaine du Duc de Magenta : Beaucoup plus jeune au nez, plus "froid". On est sur l'amande fraîche encore, avec une puissance contenue par une acidité forte. De grande garde.*** (40 minutes plus tard, arômes de grillé de brioche se développant. La bouche montre sa puissance et son grand équilibre. La grande garde est confirmée).

CHASSAGNE-MONTRACHET 1er cru "LA GRANDE MONTAGNE" 1997 : On touche aux grands bourgogne blancs, amande, moisette, brioche. Bouche offrant une belle puissance, avec également une belle verticalité, une minéralité affirmée. Beau vin. **

CORTON-CHARLEMAGNE, Grand Cru  2003, Domaine des Héritiers Louis Jadot : Lui est fermé au nez. Et il s'accorde parfaitement à ce nez pour ce qui est de la bouche. Sa puissance s'exprime verticalement, avec une grande rectitude. Il monte avec une grande pureté vers la fin de bouche. Un grand vin. ***

CORTON-CHARLEMAGNE, Grand Cru 1979, Domaine des Héritiers louis Jadot : Or gris. Très belle impression de grillé, croute de pain, noisettes. Bouche très élégante, de grand développement. Superbe finale et grand équilibre. Très loin d'être au bout du voyage. ***

MARANGES 1er Cru, CLOS DES ROIS 1999 : Joli nez floral avec quelques notes animales, giboyeuses. Bouche bien construite, bien structurée. Sans atteidre des sommets c'est intéressant, avec un avenir de 2 à 3 ans.

PERNAND-VERGELESSES 1er cru "EN CARADEUX" CLOS DE LA CROIX DE PIERRE 2002, Domaine Louis Jadot : Ce vin regarde le précédent. Superbe fruit, très cerise/framboise. La bouche est superbement juteuse, avec des tanins serrés gage de tenue. Très bel équilibre. **

SAVIGNY-LES-BEAUNE rouge 2000 : Jolis fruits rouges et bonne structure croquante, fraiche, expressive, souple. Facile à boire, éventuellement sur du poisson. Tanins souples. *

VOLNAY 1997 : Couleur légèrement évoluée. Le nez a gardé un joli fruit. La bouche est élégante, légèrement épicée, poivrée, raffinée. Belle impression, vin très séduisant. **

BEAUNE 1er Cru "LES BOUCHEROTTES" 2002, Domaine des Héritiers Louis Jadot : Très belle élégance au nez, avec un côté floral subtil, très marqué. La bouche offre un parfait équilibre avec des tanins soyeux. Très beau vin. **

BEAUNE 1er Cru "LES CHOUACHEUX" 1997, Domaine des Héritiers Louis Jadot : Très belle couleur profonde. Le nez est noble, puissant, un peu sévère encore. La bouche est impressionnante de pissance, aux tanins srrés. Finale poivrée. Beau vin. **

 

Une autre dégustation verticale, en rouge cette fois, verticale légèrement imparfaite car manque le millésime 1998, remplacé par un premier cru proche :

 

BEAUNE 1er cru CLOS DE COUCHEREAUX 2000, Domaine des Héritiers Louis Jadot : Couleur moyenne. Le nez est expressif, avec du fruit, une jolie cerise. La bouche est souple, tendre, avec des tanins en retrait. Elégant, mais peut être bu. *

BEAUNE 1er cru CLOS DE COUCHEREAUX 1999, Domaine des Héritiers Louis Jadot : Belle couleur. Fruité expressif, cerise/cassis. La bouche est ronde, charnue, presque gourmande. La structure est complète. Beau vin, qui peut se goûter. **

BEAUNE 1er cru "LES THEURONS" 1998, Domaine des Héritiers Louis Jadot : Couleur moyenne, légèrement évoluée. Le fruit est séduisant mais la bouche est assez sévère et appelle l'aération. Un peu plus rustique que les Couchereaux, ce Theurons a encore besoin de temps.

BEAUNE 1er cru CLOS DE COUCHEREAUX 1997, Domaine des Héritiers Louis Jadot : Bonne couleur. Nez fermé. En bouche, c'est très serré et très fermé. La structure est puissante, mais a encore besoin de 1, 3, 5 ans (?) pour s'ouvrir. **

BEAUNE 1er cru CLOS DE COUCHEREAUX 1996, Domaine des Héritiers Louis Jadot : Belle couleur vive. Le nez est fermé sur la cerise, encore perceptible. Bouche puissante, très droite, fermée et soutenue par une belle acidité et des tanins serrés. Grande garde. ***

CORTON-POUGETS, Grand Cru, 2002, Domaine des Héritiers Louis Jadot : Couleur profonde. Nez cerise, épices douces. Bouche puissante, virile, très construite, avec des tanins serrés. Un grand vin, de grande garde. ***

CÔTE DE NUITS VILLAGES 1999 : Très beaux arômes de pinot, avec une légère note de fourrure. La bouche est parfaitement équilibrée, sans aspérité. Se gûte déjà très bien. Fond de verre animal. **

NUITS-SAINT-GEORGES 1er Cru "LES BOUDOTS", Domaine Gagey 1979 : Couleur profonde. Nez soyeux, très subtil, avec encore de la cerise très mure. Un peu de fourrure. Bouche très sensuelle, caressante. En retour, un peu de champignons, de sous-bois. Somptueux. ***

CHAMBOLLE MUSIGNY 2000 : Joli nez encore sur les fruits rouges, framboise notamment. Bouche élégante, fine, pour un vin qui se goûte déjà bien. *

GEVREY-CHAMBERTIN 1999 : Très beaux arômes de pinot, très frais. La bouche est élégante, fine, distinguée, avec un retour de fleurs séchées. Tanins très soyeux. Joli vin. **

GEVREY-CHAMBERTIN 1er Cru, "LA COMBE AUX MOINES" 2002 : Griotte, violette. Une grande finesse, une grande élégance. N'a pas une chair ou une puissance saisissante, mais quel équilibre, et quelle finesse. taillé pour le marathon. ***

GEVREY-CHAMBERTIN LAVAUX SAINT-JACQUES, Grand cru, 1999 : Couleur beaucoup plus profonde que le précédent. Le nez est plus fermé et montre quand même un fruit de belles griottes, mais aussi des épices, et une nette minéralité. La bouche est puissante et très serrée. Loin de son maximum, gros potentiel de garde...et de plaisir. ***

CHARMES-CHAMBERTIN, Grand Cru 1999 : Aux arômes de cuir frais, s'ajoutent des notes de cassis, de myrtille. La bouche est extrêmement concentrée, encore très fermée. Tanins soyeux. Somptueux. ***

MOULIN A VENT CHATEAU DES JACQUES " LA ROCHE" 2002 : Sous son joli fruit, une structure très marquée, avec une minéralité qui monte. Les tanins sont serrés. A besoin de 1 à 2 ans de plus pour donner sa mesure. **

 

Pour finir, je me fais un plaisir de vous confier cette très émouvante rencontre :

 

BEAUNE 1er Cru "CLOS DES URSULES" 1926, Domaine des Héritiers Louis Jadot : Couleur profonde, encore fraîche. Le premier nez offre des nuances de fruits confits. Ensuite nez très pur de fruits compotés, puis odeurs de champignons, de fourrure, de cuir. En bouche, les champignons, le sous-bois s'imposent. Superbe équilibre, autour d'une belle puissance. Qui croirait que ce vin allait vers ses 80 ans?

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
12 février 2006 7 12 /02 /février /2006 21:37

Dégustés le 27 janvier 2006

LE COLOMBEY 2002 : Bordeaux AOC. Couleur de densité moyenne avec une très légère évolution. Nez agréable de petits fruits noirs. Les arômes de merlot, quelques épices, sont intéressants en bouche, sur ce vin qui possède une certaine structure. Vin très immédiat, à consommer dans les deux à trois ans. Bonne définition du Bordeaux quotidien, avec une très belle présentation.

Château BONNET Rouge 2002, Bordeaux AOC : Belle présentation, brillante, avec une bonne profondeur de couleur. Beaux arômes de fruits noirs, légèrement réglissés. La bouche est ample, ronde, souple. **

Château GUIBON 2002, Bordeaux rouge AOC : Couleur moyenne. Le nez est fin et séduisant. Cette séduction se confirme en bouche, avec souplesse et tanins discrets.

Château GROSSOMBRE rouge 2000, AOC Bordeaux : La couleur commence à se dépouiller légèrement. Le boisé s'est fondu, les tanins assouplis. Se goûte très bien actuellement. *

Château BONNET Réserve 2002 : AOC Bordeaux rouge : Très jolie présentation, à la couleur profonde, de bonne densité. Fruité (fruits noirs, cassis surtout) est élégant et présent. La bouche, sans atteidre une grosse concentration, est équilibrée, bien structurée. Millésime plutôt facile, parfait d'ici un ou deux ans. *

Château COUCHEROY Rouge 2001 Pessac-Léognan AOC : Couleur moyenne. le nez est très agréable, avec un joli frui, simple, direct. Bouche souple, facile, avec des tanins sans agressivité. C'est digeste et peut se boire avec plaisir.

Château de ROCHEMORIN rouge 2002, AOC Pessac-Léognan : Bonne couleur, relativement dense. Le nez est habillé d'un joli boisé bien dosé, qui respecte le fruit. En bouche, bonne matière et tanins très fins en finale. Bon équilibre dans ce millésime donnant un vin plutôt vite prêt à boire. *

Château TOUR DE SEGUR 2001, AOC Lussac-Saint-Emilion : Bonne couleur aseez profonde, fraîche. Nez charmeur sur les fruits noirs bien mûrs. La bouche est bien déssinée, équilibrée avec cependant un note un peu rustique. Tanins fins.

Château BARBE-BLANCHE 2002, AOC Lussac Saint-Emilion : Très belle couleur profonde. Nez très mûr, réglissé. La bouche offre une bonne matière, habilléer par un boisé maitrisé et élégant. Le tout s'achève par des tanins fins de très belle qualité. Joli vin dans ce millésime pas très merlot. **

BASTIDE DAUZAC 2001, 2ème vin Château DAUZAC, 5ème Cru Classé de Margaux, AOC Margaux : Belle couleur profonde. Le nez présente une belle noblesse. La bouche est fine et élégante et s'achève par des tanins serrés. Bon dans l'année ou l'an prochain. *

Château BONNET blanc 2004, AOC Entre-Deux-Mers : Nez flamboyant aux nombreuses notes d'agrumes, pamplemousse, écorce d'orange... Bouche ample, vive, fraîche, c'est délicieux. ***

Château COUCHEROY blanc 2004, Pessac-léognan AOC : Nez de fleurs blanches, un peu d'agrumes, il est un peu discret au nez à ce stade. A encore besoin de qualques mois pour "parler".

Château de ROCHEMORIN blanc 2004 : Nez de fleurs blanches, élégant, au boisé discret. La bouche offre un beau développement. lui aussi a besoin de temps, 2 à 3 ans, et il sera parfait. *

 

 

 

 

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
12 février 2006 7 12 /02 /février /2006 21:02

Dégusté le 22 janvier 2006.

Or vert. Nez marqué par les agrumes, citron vert notammant, orange bigarrade. La bouche fine et plutôt élégante, affiche une vivacité tranchante, qui le destine plutôt aux fruits de mers et coquillages.

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
23 janvier 2006 1 23 /01 /janvier /2006 15:47

Dégusté le 17 janvier 2006

Ce Château de l'AOC Margaux, Cru Bourgeois Supérieur, situé sur la commune de Soussans, la plus au nord de l'appellation est un classique, qui appartient au Crédit Agricole et à la Caisse des Dépots de Québec. Que nous réserve ce 97, après huit ans de vieillissement?

Couleur assez dense, très légère trace d'évolution en bord de disque. Le nez, moyennement puissant est de bonne qualité, ayant digéré son bois. Il est très typique de cette grande propriété, avec une belle solidité, assez élégant. La bouche est solidement construite, et dégage, à l'aération, de beaux arômes de Bordeaux classique, avec des tanins fondus en finale. Ce vin, à boire, s'épanouit avec une aération d' une heure avant le service. On pourra en profiter deux à trois ans encore.

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
23 janvier 2006 1 23 /01 /janvier /2006 15:31

Dégusté le 2 janvier 2006.

 

Cotes du Ventoux blanc LES ROCHES BLANCHES 2005 : Très pâle, presque transparent. Nez très floral, iris, aneth, pêche blanche. la bouche est fraîche. En bouche s'épanouissnt les arômes de pêche blance et d'abricot. Bonne acidité. Bon petit vin (clairette/grenache blanc). *

Côtes du Ventoux rouge TERRE DE TRUFFES 2004 : Ce vin est soutenu avec vigueur par clément Bruno, restaurateur bi-étoilé de Lorgues, le"pape"de la truffe. Bonne couleur profonde. Nez très marqué par la framboise, la groseille, sur un fond chocolaté. La bouche est souple, large, marquée par le grenache. Facile et agréable. *

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
23 janvier 2006 1 23 /01 /janvier /2006 15:06

Dégustation privée du 27 septembre 2005, au château HOSTENS-PICANT (appellation Sainte-Foy Bordeaux)

Château HOSTENS-PICANT blanc 2000 : Belle couleur paille, brillante. Nez puissant, ouvert, fruits jaunes, prune, et fleurs, genêt. La bouche est très ample, avec beaucoup de gras, un bon développement de la minéralité. Belle longueur. Très bon vin. **

Château HOSTENS-PICANT blanc 2001 : Or pâle. Le nez est plus minéral que le précédent, avec une note de pierre à fusil. Très vertical mais séducteur. Très bon vin. ***

Château HOSTENS-PICANT  blanc 2002 : Beaucoup de fruit, mirabelle, et une légère note de cire d'abeille. De la douceur en bouche, de la suavité, plus facile que les précédents, à boire.

Château HOSTENS-PICANT blanc 2003 : Beaucoup de puissance, une massivité nette, mais les arômes sont un peu retenus actuellement. Du potentiel intéressant mais sera peut-être géné par sa puissance. Attendre un an. *

Château HOSTENS-PICANT Clairet 2002 : un "vieux" clairet, bien conservé. Il a perdu ses notes les plus fruitées, mais conserve une belle trace de fruits mûrs, et même de caramel. Encore très agréable.

Châtezau HOSTENS-PICANT rouge 2002 : Très belle couleur, vive et profonde. Le nez est très élégant, avec un fruit de qualité, fruits noirs. La bouche est moyennement dense, bien constituée. Les tanins sont serrés et pas encore tout à fait fondus.

Château HOSTENS-PICANT rouge 2003 : Beaux arômes de fruits kirscés, compotés. La bouche est d'un bonne densité, et les tanins sont souples. Vin très réussi qui évite la lourdeur du millésime. *

Château HOSTENS-PICANT, Cuvée Lucullus 2000 : Le nez est encore marqué par le bois neuf, qui masque un peu les beaux arômes de fruits noirs. La bouche est d'un belle puissance, avec des notes torréfiées. Le milieu de bouche est très tendre, souple, et les tanins, en finale, sont très soyeux. Sera superbe d'ici un à deux ans. **

Château HOSTENS-PICANT, Cuvée Lucullus, 2001 : Le nez est un très joli mixte de boisé fin et de fruits mûrs. La bouche, moins dense que le précédent, est élégante, complexe. Les tanins finaux sont très fins, bien dosés. Le tout offre un bel équilibre. *

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article
17 janvier 2006 2 17 /01 /janvier /2006 15:01

Pour "occuper un peu l'espace et ne pas vous laisser trop longtemps en manque, voici une dégustation faite le 28 aout 2005.

SERGE BATARD, DOMAINE DE HAUTE NOELLE :

Muscadet des Côtes de Grandlieu 2004 : Fin, élégant, avec une note iodée sur un joli fruit. *

Muscadet Côtes de Grandlieu "Les Granges" 2002 : Droit, net avec une belle minéralité. Jolie note iodée.**

Muscadet "Les Hautes Noëlles" 2002 : Vinifié en barriques. Du gras, arômes de bananes, de fleurs blanches. Encore un jeune, a besoin de quelques mois pour finir de se fondre.

Chardonnay "Le Pré Fleuri" 2003 VDP du Jardin de la France : Très mûr au nez, sudiste dans son apparence. En bouche, il garde en finale le gras du début, avec une finale  un peu courte. Toutefois intéressant comme VDP.

 

DAVID BAILLY :

Pouilly sur Loire 2004 : Rare cuvée issue du chasselas. Joli nez de fruits jaunes, mirabelle en particulier, et bouche ample et souple. Sympa et agréable. **

Pouilly-Fumé "Les Vallons" :2004 : Nez minéral, avec une note de poivron grillé, de la puissance, et des fruits jaunes en fin de bouche. **

ôteaux du Giennois rouge 2003 : Superbes arômes de griottes, mais aussi épices, chocolat. Beaucoup de matière, un pur délice.***

Pouilly-Fumé "Cuvée MB" 2003 : Très beaux arômes floraux, un peu de rose. Beaucoup de gras en bouche, très beau vin. ***

PIERRE MARTIN :

Sancerre "Chavignol" blanc 2004 : Arômes de sauvignon très purs, avec un beau développement en bouche. Très droit, manque un peu de complexité et de fond.

Sancerre cuvée "Pierre Haut" 2004 : Beaucoup plus de volume, d'élégance, (on est sur la Côte des Monts Damnés à Chavignol), avec un côté épicé, et des fruits jaunes.*

Sancerre rouge "Chavignol" 2004 : Nez somptueux de pinot noir, très noble. La bouche est bien structurée, mais manque un peu de volume et finit un peu court.

VINCENT CAREME, DOMAINE DE LA HAUTE BORNE :

Vouvray moelleux 2003 : Beaux arômes de tilleul, très nets, d'abricot sec. Bouche bien équilibrée avec une bonne richesse.*

Vouvray "1ère trie" 2003 : Splendides arômes d'agrumes, de tilleul. Beaucoup de richesse en bouche, mais l'ensemble reste aérien, surtout quand on pense au sucre résiduel (150 g). C'est superbe. ***

 

JEAN-FRANCOIS MERIEAU :

"L'Arpent des Vaudons", Sauvgnon de Touraine, 2004 : Arômes puissants où on retrouve un peu de paprika, d'épices douces. La bouche est très structurée et ample. Belle puissance. **

"Le Bois Jacou" Gamay de Touraine 2004 : Superbes arômes de cerise, un vin très gourmand, plein, ample, délicieux. ***

DOMINIQUE JOSEPH, DOMAINE DU PETIT SAINT VINCENT :

"Le Petit Saint-Vincent", Saumur-Champigny 2004 : Belle couleur. Joli nez avec des notes épicées (laurier), une bonne matière. Tanins serrés, pas trop en avant. Bien. *

"Pélo" 2003 : Saumur-Champigny. Beaucoup de couleur. Nez puissant, très vineux, avec un fruit gourmand. La bouche est ample, avec un bon développement vertical. Très bien. **

GERALD VALLEE, DOMAINE DE LA COTELLERAIE :

Domaine de la Cotelleraie 2004, Saint Nicolas de Bourgueil : Jolie couleur fraîche. Nez délicieux, très beau fruit, du charme. Un très bon SNB, tel qu'on l'attend habituellement, coulant, plein de fruit. *

"Les Perruches" 2003 : Rappelons que les perruches est le nom donné au type de sol contenant des silex, typique de cette partie de la Loire. Le côté épicé ressort nettement, marqueur du millésime très chaleureux. Plus profond, plus dense que le précédent. Belle longueur. **

"Le Vau Jaumier" 2003 : On est ici sur le coteau argilo-calcaire qui domine Saint-Nicolas. Si le fruit est riche et ample il est un peu plus sur la réserve. Néanmoins, sa structure et sa puissance lui assureront un bel avenir. Attendre deux ans. **

"L'Envol" 2002 : Issu des vieilles vignes du domaine. Ici le fruit est superbe, avec une suavité remarquable, qui se retrouve en bouche. Les tanins sont soyeux. Très beau vin. **

ETIENNE DE BONNAVENTURE, CHATEAU DE COULAINE :

Château de Coulaine, Chinon, 2004 : Une note mentholée au nez, un fruit élégant, et une bouche droite, élégante, fine. Très agréable. *

"Bonnaventure", Chinon 204 : Joli fruit avec plus de plénitude. la structure est très belle. Ce vin offre un mixte fruit/structure. **

"Les Picasses", Chinon 2003 : Un explosion de fruits noirs et rouges. Beaucoup de volume, très mûr. (Normal vu le millésime). Tanins très soyeux. Très bien. ***

"La Diablesse", Chinon 2003 : Vieilles Vignes en Picasses, coteau nord. Il gagne en finesse ce qu'il perd en puissance, en chaleur. C'est très bon, également, mais à attendre un an au moins. **

FRANCOIS CHIDAINE :

Montlouis 2003 "Les Tuffeaux" : Superbes arômes de fruits blancs et jaunes. Ce vin offre à la fois un très bel équilibre, une belle verticalité. C'est superbe. Les patients seront récompensés. ***

Montlouis moelleux 2003 : Du coing un peu, du tilleul beaucoup, des fruits jaunes.Equilibré, suave, long, bien. **

ISABELLE ET JO PITHON :

"Les Pépinières", Anjou blanc sec,  2004 : Notes florales, citronnées, verveine. Très belle acidité qui tient bien ce vin vintrès jeune. **

"Les Quatre Villages", Coteaux du Layon 2004 : Au niveau arômatique, on est sur le coing, l'abricot. Issu de raisins botrytisés à 17° potentiels. Belle richesse, sans lourdeur. **

 

Conclusion : vivent les vignerons de Loire.

 

Repost 0
Published by roger lévy - dans notes de dégustation
commenter cet article